Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailLésions cérébrales néonatales
VIELLEVOYE, Renaud ULg

Conference given outside the academic context (2011)

Detailed reference viewed: 16 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLésions cervicales chez le joueur de rugby à haut niveau : Prise en charge kinésithérapeutique post-opératoire
Bornheim, Stephen ULg; DEFAWEUX, Michel ULg

Conference (2015, October 24)

Dans le cadre de ce colloque, nous abordons la prise en charge post-opératoire de la hernie discale cervicale chez le joueur de rugby. Nous exclurons donc les traumatismes médullaires (avec tétraparésie ... [more ▼]

Dans le cadre de ce colloque, nous abordons la prise en charge post-opératoire de la hernie discale cervicale chez le joueur de rugby. Nous exclurons donc les traumatismes médullaires (avec tétraparésie même transitoire), les entorses graves, les sténoses canalaires, les fusions de 3 niveaux ou plus, une fragilité de la moelle avec un hyper signal dans le cas de la syringomyélie, malformation d’Arnold-Chiari, etc… [less ▲]

Detailed reference viewed: 39 (3 ULg)
Full Text
See detailLésions d’épaule chez le joueur de volleyball : approche isocinétique
Forthomme, Bénédicte ULg; Wieczorek, V.; Kaux, Jean-François ULg et al

in Abstract book des XIIIèmes Rencontres isocinétiques MEDIMEX/ROTHSCHILD (2011, November 25)

Detailed reference viewed: 200 (14 ULg)
Peer Reviewed
See detailLes lésions de la moelle épinière : du modèle expérimental aux transplantations.
Martin, Didier ULg

Conference (1994, November 23)

Detailed reference viewed: 3 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLésions dentaires cervicales non carieuses - Deuxième partie
Gueders, Audrey ULg

in Actualités Dentaires de l'Université de Liège (2003)

Detailed reference viewed: 78 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLésions dentaires cervicales non carieuses - Première partie
Gueders, Audrey ULg

in Actualités Dentaires de l'Université de Liège (2002), 31

Detailed reference viewed: 126 (4 ULg)
Peer Reviewed
See detailLes lésions kystiques de la fosse postérieure
Martin, Didier ULg

Conference (1991, March 15)

Detailed reference viewed: 6 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailLes lésions médullaires post-traumatiques : aspects fondamentaux.
Martin, Didier ULg

Conference (2007, September 26)

Detailed reference viewed: 2 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLésions mixtes des mâchoires, radio-opaques et radio-transparentes
MILICEVIC, Mladen ULg

in Revue Médicale de Liège (2017), 72(3), 151-155

Les Lésions néoplasiques et non néoplasiques des mâchoires sont généralement classifiées comme radio-opaques ou radio-transparentes, odontogènes ou non odontogènes. Toutefois, il existe un nombre ... [more ▼]

Les Lésions néoplasiques et non néoplasiques des mâchoires sont généralement classifiées comme radio-opaques ou radio-transparentes, odontogènes ou non odontogènes. Toutefois, il existe un nombre significatif de pathologies qui peuvent être classifiées comme étant mixtes ou qui, au départ, sont radio-transparentes et deviennent ultérieurement radio-opaques ou mixtes. certaines pathologies s'expriment en différents stades de développement qui sont radio-transparents, radio-opaques ou mixtes. Le but de cet article est d'apporter une meilleure compréhension de l'imagerie de ces lésions, fondée sur une revue de la littérature, illustrée par des images de cas cliniques personnels. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (7 ULg)
Full Text
See detailLésions musculaires
Kaux, Jean-François ULg

Learning material (2016)

Detailed reference viewed: 20 (2 ULg)
Full Text
See detailLésions musculaires particulières
Crielaard, Jean-Michel ULg; Kaux, Jean-François ULg

Conference (2010, April 13)

Detailed reference viewed: 96 (12 ULg)
Full Text
See detailLes lésions musculo-squelettiques de l’adolescent sportif
Kaux, Jean-François ULg

in 14èmes Journées de l’Enseignement Post-Universitaire de la Faculté de Médecine de Liège (2016, May 21)

Le développement des activités sportives augmente la fréquence des lésions musculo-squelettiques de l’adolescent. Ces lésions dépendent non seulement du mécanisme mais également de l’âge du sportif et de ... [more ▼]

Le développement des activités sportives augmente la fréquence des lésions musculo-squelettiques de l’adolescent. Ces lésions dépendent non seulement du mécanisme mais également de l’âge du sportif et de sa maturation osseuse, particulièrement des noyaux d’ossification. Les aphophysoses, ostéochondroses ou ostéodystrophies se manifestent par une douleur au niveau de l’insertion tendineuse sur le noyau d’ossification secondaire en croissance. Elles sont souvent provoquées par des contraintes en traction-cisaillement chez des enfants sportifs entre 3 et 16 ans. L’excès pondéral constitue également un facteur de risque. La guérison spontanée s’observe généralement après trois à 12, voire 18 mois d’évolution. La maladie de Sever est l’ostéodystophie du pied la plus fréquente ; elle touche le noyau postérieur du calcanéum, qui apparaît entre sept et dix ans et qui fusionne à la fin de la puberté (16–18 ans) et sur lequel s’insèrent le tendon d’Achille et le court fléchisseur plantaire. Les contraintes en traction et compression (réception de saut) sont importantes à ce niveau surtout chez les sportifs de sept à 15 ans pratiquant diverses impulsions (basket-ball, volley-ball, saut en longueur. . . ). La talalgie se manifeste lors de la pratique sportive. La douleur est bilatérale dans 60% des cas. Il faut rechercher des troubles de statique plantaire (pieds creux) régulièrement associés à la maladie de Sever. Le bilan radiologique reste souvent décevant et peu spécifique. Le diagnostic différentiel doit s’établir avec une tendinopathie achilléenne, une fracture du calcaneus, un kyste osseux, un ostéome ostéoïde, une ostéomyélite ou une éventuelle enthésopathie (spondylarthropathie). La base du traitement est le repos sportif en phase algique, l’usage de la cryothérapie, le port de talonnettes amortissantes ou encore la prise temporaire d’AINS (ibuprofène). Au niveau du genou, l’apophysose de croissance la plus fréquente est la maladie d’Osgood-Schlatter qui est plus fréquente chez les adolescents pratiquant des sports de sauts. Au niveau du bassin tous les noyaux d’ossifications peuvent être atteints et même être le site de fractures-avulsions lors de contractions musculaires excessives ou brutales car le cartilage de croissance présente une faiblesse locale par rapport aux structures musculo-tendineuses. L’ostéochondrite disséquante correspond à un noyau osseux séparé du corps de l’os et recouvert de cartilage normal ; localisée à la partie supéromédiale du talus ou au niveau des condyles fémoraux. Elle est souvent asymptomatique, voire entraine une discrète limitation douloureuse de la mobilisation mais entraine une douleur à la palpation locale. Elle nécessite cependant un traitement adéquat. En cas de lésion peu ou pas évolutive, une surveillance radiologique (IRM / arthroscanner) est suffisante. Chez le très jeune adolescent une immobilisation plâtrée de six semaines permettrait la fusion du noyau (au niveau du dôme talien). L’arthroscopie sera justifiée en cas de séquestre osseux afin de l’extraire, et ce, avec de bons résultats postopératoires. L’ostéosynthèse d’un noyau volumineux peut être également indiquée, les résultats restant plus aléatoires. En conclusion, la pathologie traumatique ou microtraumatique de l’adolescent sportif n’est pas rare et ne doit jamais être négligée. Toute douleur exige une exploration radiologique comparative afin de poser un diagnostic précis et d’entreprendre un traitement adéquat, le plus souvent conservateur. [less ▲]

Detailed reference viewed: 80 (13 ULg)
See detailLesions observed on harbor porpoises (Phocoena phocoena) stranded on the Dutch coast in 2006
Jauniaux, Thierry ULg; Bergerie, H.; Camphuysen, K. et al

(2007)

Detailed reference viewed: 19 (8 ULg)