Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
See detailJoséphisme et sécularisation
Henneau, Marie-Elisabeth ULiege

Conference (2010, May 07)

Detailed reference viewed: 20 (0 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe jotunites of the Korosten AMCG complex (Ukrainian shield): Crust or mantle-derived?
Duchesne, Jean-Clair ULiege; Schumlyanaskyy, Leonid; Mytrokhyn, Oleksandr

in Precambrian Research (2017), 299

Detailed reference viewed: 23 (0 ULiège)
See detailThe jotunitic and the acidic igneous rocks
Vander Auwera, Jacqueline ULiege; Bolle, Olivier ULiege; Duchesne, Jean-Clair ULiege

in Duchesne, Jean-Clair (Ed.) The Rogaland Intrusive Massifs: an excursion guide (2001)

Detailed reference viewed: 23 (3 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailJouer à "faire l'école" : une représentation de l'agir enseignant
Scheepers, Caroline ULiege; Hertay, Alain

Conference (2011, March)

« Si on jouait à faire l’école ? Je suis le maitre et vous êtes les élèves ». Des enfants de fin de maternelle et de début du primaire ont improvisé des jeux de rôles sur ce thème. Les interactions ont ... [more ▼]

« Si on jouait à faire l’école ? Je suis le maitre et vous êtes les élèves ». Des enfants de fin de maternelle et de début du primaire ont improvisé des jeux de rôles sur ce thème. Les interactions ont été filmées et analysées en fonction de divers indices potentiellement discriminants. Les observations révèlent chez les enfants des postures apprenantes et des postures enseignantes différenciées. [less ▲]

Detailed reference viewed: 11 (0 ULiège)
Full Text
See detailJouer avec les mots, pourquoi et comment ?
Rigo, Michel ULiege

Learning material (2016)

Ce texte reprend l'essentiel de ma présentation à la Brussels Math. Summer School du 4 août 2015. Il s'agit d'une courte introduction à la combinatoire des mots. A l'instar de Raymond Queneau et ses cent ... [more ▼]

Ce texte reprend l'essentiel de ma présentation à la Brussels Math. Summer School du 4 août 2015. Il s'agit d'une courte introduction à la combinatoire des mots. A l'instar de Raymond Queneau et ses cent mille milliards de poèmes, nous construisons des suites aux propriétés surprenantes. Pour ne pas allonger le texte, nous avons décidé d'éviter l'emploi d'automates finis. Les premiers résultats en combinatoire des mots remontent au début du siècle précédent, avec les travaux du mathématicien norvégien Axel Thue. Cette branche des mathématiques étudie la structure et les arrangements apparaissant au sein de suites finies, ou infinies, de symboles appartenant à un ensemble fini. Un carré est la juxtaposition de deux répétitions d'un même mot. On dira qu'un mot comme `taratata' contient un carré. Il est aisé de vérifier que, si on dispose uniquement de deux symboles, alors tout mot de longueur au moins 4 contient un carré. Cette observation amène de nombreuses questions simples à formuler : Avec trois symboles, peut-on construire un mot arbitrairement long ne contenant pas de carré ? Si on se limite à deux symboles, peut-on construire un mot arbitrairement long sans cube, i.e., évitant la juxtaposition de trois répétitions d'un même mot ? En fonction de la taille de l'alphabet, quels motifs doivent nécessairement apparaître et quels sont ceux qui sont évitables ? Que se passe-t-il si on autorise certaines permutations ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 106 (2 ULiège)
Full Text
See detailJouer avec les mots, pourquoi et comment ?
Rigo, Michel ULiege

Scientific conference (2015, August 04)

A l'instar de Raymond Queneau et ses cent mille milliards de poèmes, cet exposé a pour but de compter et de construire des mots aux propriétés parfois surprenantes. Les premiers résultats en combinatoire ... [more ▼]

A l'instar de Raymond Queneau et ses cent mille milliards de poèmes, cet exposé a pour but de compter et de construire des mots aux propriétés parfois surprenantes. Les premiers résultats en combinatoire des mots remontent au début du siècle précédent, avec les travaux du mathématicien norvégien Axel Thue. Cette branche des mathématiques étudie la structure et les arrangements apparaissant au sein de suites finies, ou infinies, de symboles appartenant à un ensemble fini. Donnons un exemple rudimentaire. Un carré est la juxtaposition de deux répétitions d'un mot, ainsi "coco" ou "bonbon" sont des carrés. On dira alors qu'un mot comme "taratata" contient un carré. Il est aisé de vérifier que, si on dispose uniquement de deux symboles "a" et "b", alors tout mot de longueur au moins 4 contient un des carrés "aa", "bb", "abab" ou encore "baba". On dira donc que, sur deux symboles, les carrés sont inévitables. Cette observation pose des questions intéressantes et simples à formuler : Avec trois symboles, peut-on construire un mot arbitrairement long ne contenant pas de carré ? Si on se limite à deux symboles, peut-on construire un mot arbitrairement long sans cube, i.e., évitant la juxtaposition de trois répétitions d'un même mot ? En fonction de la taille de l'alphabet, quels motifs doivent nécessairement apparaître et quels sont ceux qui sont évitables ? Que se passe-t-il si on autorise certaines permutations ? etc. Dans cet exposé, on passera en revue quelques constructions simples de mots finis ou infinis : mot de Thue-Morse, mot de Fibonacci, mots Sturmiens. Nous montrerons aussi que les applications sont nombreuses : arithmétique, transcendance en théorie des nombres, informatique mathématique et théorie des automates, pavages du plan, dynamique symbolique et codage de rotations, infographie, géométrie discrète et représentation de segment de droites à l'écran, bio-informatique, ... [less ▲]

Detailed reference viewed: 84 (10 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailJouer avec les règles plutôt que jouer le jeu. Donjon, une oeuvre hors-normes ?
Dozo, Björn-Olav ULiege

in Art&Fact (2008), 27

Detailed reference viewed: 145 (25 ULiège)
Peer Reviewed
See detailJouer, chanter et danser pour Isis
Veymiers, Richard ULiege; Bricault, Laurent

Conference (2013, September 24)

Detailed reference viewed: 50 (5 ULiège)
Peer Reviewed
See detailJouer, chanter et danser pour Isis
Veymiers, Richard ULiege

in Gasparini, Valentino; Veymiers, Richard (Eds.) The Greco-Roman Cults of Isis: Agents, Images and Practices. Proceedings of the VIth Conference of Isis Studies (Erfurt, May 6-8 – Liège, September 23-24, 2013) (in press)

Detailed reference viewed: 32 (4 ULiège)
See detailUn jour dans l'histoire: 85 ans de Mickey Mouse
Collignon, Stéphane ULiege

Diverse speeche and writing (2013)

Detailed reference viewed: 35 (4 ULiège)
Full Text
See detailUn jour, peut-être un code pénal social…
Kefer, Fabienne ULiege

in Droit pénal social: Actualités et prospectives (2007)

Detailed reference viewed: 24 (6 ULiège)
Full Text
See detailLes Jourdain de la réflexivité : Du bon usage des incidents diplomatiques
Thoreau, François ULiege; Despret, Vinciane ULiege

E-print/Working paper (2012)

Detailed reference viewed: 172 (30 ULiège)
Full Text
See detailLe Journal d’Antoine Galland (1646-1715) : la période parisienne. Volume II (1710-1711)
Bauden, Frédéric ULiege; Waller, Richard; Veymiers, Richard ULiege et al

Book published by Peeters (2012)

Detailed reference viewed: 109 (22 ULiège)
Full Text
See detailLe Journal d’Antoine Galland (1646-1715) : la période parisienne. Volume III (1712-1713)
Bauden, Frédéric ULiege; Waller, Richard; Veymiers, Richard ULiege et al

Book published by Peeters (2015)

Detailed reference viewed: 103 (8 ULiège)
Full Text
See detailLe Journal d’Antoine Galland (1646-1715) : la période parisienne. Volume IV (1714-1715)
Bauden, Frédéric ULiege; Waller, Richard; Veymiers, Richard ULiege et al

Book published by Peeters (2015)

Detailed reference viewed: 120 (10 ULiège)
Full Text
See detailLe journal d'Antoine Galland (1646-1715). La période parisienne, vol. I (1708-1709)
Bauden, Frédéric ULiege; Waller, Richard; Asolati, Michele et al

Book published by Peeters (2011)

First edition of Antoine Galland' "Journal" for the so-called "parisian period" (1708-1715)

Detailed reference viewed: 225 (31 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUn journal de bord pour des publications régulières et de haut niveau
Lejeune, Christophe ULiege

Conference (2013, June 20)

Pourtant classique en ethnographie et en analyse par théorisation ancrée, la pratique du journal de bord est méconnue de nombre de doctorants et de chercheurs en sciences humaines et sociales. Or, ses ... [more ▼]

Pourtant classique en ethnographie et en analyse par théorisation ancrée, la pratique du journal de bord est méconnue de nombre de doctorants et de chercheurs en sciences humaines et sociales. Or, ses vertus en font un adjuvant de premier ordre pour garantir des recherches de qualité, des publications régulières, des thèses de doctorat finies dans les temps et des carrières enrichissantes. Au niveau scientifique, (1) le journal de bord permet de consigner les notes de terrain, y compris sur ce qui n'est pas enregistrable. (2) Il organise la mémoire de la recherche et en assure la documentation ultérieure. Il soutient dès lors la « traçabilité » et la validation des analyses développées. (3) Il catalyse également la réflexivité et favorise la régularité de l'analyse, qui contribue au développement d'analyses fines et plus élaborées. (4) Une version rédigée du travail en cours est toujours disponible (dans une forme temporaire, certes) pour le comité d'accompagnement ou pour répondre à un appel à communication. Au niveau logistique, (5) la tenue du journal de bord permet en outre de désamorcer les blocages de l'écriture, de lutter contre l'angoisse de la page blanche, voire contre l'ennui, facteurs d'abandon en fin de recherche doctorale. Pour chacune de ces caractéristiques, un exemple issu des recherches ou des enseignements de l'auteur éclaire l'apport du journal de bord, mais aussi ses limites voire les pièges à éviter. [less ▲]

Detailed reference viewed: 120 (32 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe journal de formation : un écrit heuristique à double Je
Scheepers, Caroline ULiege

Conference (2004, August)

De futurs instituteurs ont été invités à tenir leur journal de formation, entendu comme un artefact social et culturel visant à étayer la subjectivation de savoirs didactiques et l’émergence d’un agir ... [more ▼]

De futurs instituteurs ont été invités à tenir leur journal de formation, entendu comme un artefact social et culturel visant à étayer la subjectivation de savoirs didactiques et l’émergence d’un agir professionnel propre. Dans cet écrit nettement heuristique, conçu comme un journal dialogué, doivent en principe s’entremêler deux Je : celui de l’étudiant et celui de la formatrice-chercheuse. Nous nous proposons d’étudier ici le caractère dialogique du journal : quel dialogue formatif, très particulier, se noue entre l’apprenant et la chercheuse-formatrice ? Entre le diariste et lui-même ? Entre le diariste et le journal ?... Insistons-y d’emblée, les réponses esquissées ici sont toutes provisoires et révisables : le processus de subjectivation est en cours, les sémioses également… [less ▲]

Detailed reference viewed: 14 (0 ULiège)