Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailLEODIUM project and student space activities at the University of Liege
Vandenrijt, Jean-François ULg; Rochus, Pierre ULg; Kerschen, Gaëtan ULg et al

Conference (2007)

the origin of the LEODIUM project which stands for Low Earth Orbit Demonstration of Innovations in University Mode. This project aims to create student pico- or nano-satellites. There is a strong ... [more ▼]

the origin of the LEODIUM project which stands for Low Earth Orbit Demonstration of Innovations in University Mode. This project aims to create student pico- or nano-satellites. There is a strong motivation coming from the students and from the academic members to promote space. Being unexperienced in complete satellite design, as a first step in this direction, we started working with the ESA funded SSETI association. At the moment, two teams of students are working on SSETI satellites. One is working as the MECH team which is in charge of the design of the sun-pointing solar panels of the European Student Earth Orbiter (ESEO) satellite mechanisms, the other team is working on the phase-A studies of the Narrow Angle Camera (NAC) which will be the core payload of the European Student Moon Orbiter (ESMO) satellite, both in collaboration with local industrials. The students are mainly working on ESEO and ESMO as part of their master thesis. In addition to that, two PhD students are in charge of the coordination of the teams (one for the ESEO team and another for the ESMO team). They will also be the link between previous and new students every times an overlap will occur and ensure that information is not lost during the transition. In this paper, we will describe the current design and the achievements on the ESEO solar panels and the ESMO NAC camera. Explanation will also be given on how the collaboration between the local student and the SSETI association is managed. Finally, we will briefly introduce the prospective for the LEODIUM project. [less ▲]

Detailed reference viewed: 74 (7 ULg)
Full Text
See detailLéon Bloy et la communication. Dans l'enfer des médias
Durand, Pascal ULg

in Série Léon Bloy (2001), 5

Detailed reference viewed: 33 (4 ULg)
Peer Reviewed
See detailLéon d’Oultres
Marchandisse, Alain ULg

in Lecocq, Isabelle (Ed.) Les vitraux de la cathédrale Saint-Paul à Liège (2016)

Detailed reference viewed: 23 (1 ULg)
See detailLéon Degrelle comme référence des droites radicales allemandes après 1945
Brüll, Christoph ULg

in Dard, Olivier (Ed.) Références et thèmes des droites radicales au XXe siècle (Europe/Amériques) (2014)

The Belgian fascist Léon Degrelle claimed easily being Hitler’s spiritual heir in the post-war, a role which became obvious at the end of the 1970’s when he was the last of the great War collaborators ... [more ▼]

The Belgian fascist Léon Degrelle claimed easily being Hitler’s spiritual heir in the post-war, a role which became obvious at the end of the 1970’s when he was the last of the great War collaborators still alive. On the fringes of the political spectrum Degrelle’s personality was still fascinating. This was also the case in Germany where – like an absent chief – he was used as a reference by right-wing movements from various tendencies – from the, expected, reference for the veterans of the Waffen-SS to reference for neo-nazi movements at the turn of the 1970-1980s. Finally, he was also a reference for the Europeanization of the right-wing extremism which considered him as a “watchkeeper” for the West. After a brief return to the period before 1945, this contribution is searching for traces of what Degrelle could be for German right-wing extremists and furnishing a first analysis through some key moments covering chronological and thematic segments from the 1950s to Degrelle’s death in 1994. It studies a little known dimension of Belgian-German relations, an European discourse which was of course anticommunist and antiliberal but was using as mean of action facts of the past which had constantly to be legitimized and brought back to life. [less ▲]

Detailed reference viewed: 51 (10 ULg)
See detailLéon Degrelle, der Rexismus und die Kriegskollaboration im französischsprachigen Belgien
Brüll, Christoph ULg

Scientific conference (2011, May 25)

Detailed reference viewed: 45 (3 ULg)
See detailLéon Pety de Thozée (1882-1908)
Bechet, Christophe ULg

in Raxhon, Philippe (Ed.) Les Gouverneurs de la Province de Liège. Histoire d'une fonction, mémoire d'une action. (2015)

Detailed reference viewed: 28 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailLeon Sloman, « Role of attachment and social rank systems in three levels of adaptation: Clinical implications »
Englebert, Jérôme ULg; Follet, Valérie

in Englebert, Jérôme; Follet, Valérie (Eds.) Adaptation : Essai collectif à partir des paradigmes éthologiques et évolutionnistes (2016)

Detailed reference viewed: 31 (4 ULg)
Full Text
See detailLéon Wuidar ou les hiérophanies ludiques
Housen, Jean ULg

E-print/Working paper (2011)

Présentation de l'oeuvre de Léon Wuidar (sculptures au Musée en plein air du Sart-Tilman).

Detailed reference viewed: 44 (6 ULg)
Full Text
See detailLéonard de Vinci en France. Collections et collectionneurs (XVe-XVIIe siècles)
Fagnart, Laure ULg

Book published by L'Erma di Bretschneider (2009)

Si la littérature relative à Léonard de Vinci est aujourd’hui surabondante et si les liens entre l’Italien et la France sont bien connus, la place que ses œuvres ont occupée dans les collections ... [more ▼]

Si la littérature relative à Léonard de Vinci est aujourd’hui surabondante et si les liens entre l’Italien et la France sont bien connus, la place que ses œuvres ont occupée dans les collections françaises des XVème, XVIème et XVIIème siècles restait à définir. Le présent ouvrage vient combler cette lacune : il entend définir le goût des Français pour les tableaux de Léonard et ceux qui lui ont été attribués durant la Renaissance et l’âge classique. Y sont ainsi présentées les pérégrinations des peintures assignées à Léonard dans la collection royale française. Les souverains – François Ier en tête – ont en effet rassemblé un ensemble exceptionnel d’œuvres de l’artiste, ou considérées alors comme telles, qui, au gré des modes et des déplacements de la cour, ont été exposées dans les châteaux du Val de Loire puis à Fontainebleau, Paris et Versailles. Il est aussi question de l’engouement des Français pour la "Cène" de Santa Maria delle Grazie de Milan. Alors même qu’elle n’a jamais été conservée en France, il s’agit de l’œuvre de Léonard que les Français de cette époque apprécient le plus, comme en témoignent les copies qu’ils commandent en Lombardie et ramènent dans leurs demeures françaises. Ce livre évoque enfin les amateurs d’art, comme le cardinal de Richelieu ou Roger du Plessis de Liancourt, qui, à l’image des rois, ont également possédé des tableaux qu’ils estimaient de la main de l’Italien. [less ▲]

Detailed reference viewed: 88 (24 ULg)
See detailLéonard de Vinci et d'autres. Artistes italiens au service de François d'Angoulême (et de Louise de Savoie)
Fagnart, Laure ULg

in Lastroiali, Chiara (Ed.) L'Italia e Francesco I. Scambi, influenze, diffidenze fra Medioevo e Rinascimento (in press)

Detailed reference viewed: 23 (5 ULg)
Full Text
See detailLéonard de Vinci et l'art du début du XVIe siècle en France. Le recours au modèle légitime-t-il la nouvelle production artistique ?
Fagnart, Laure ULg

in Gaborit, Jean-René (Ed.) Tradition & Innovations en Histoire de l’art (2009)

Au début du XVIe siècle, plusieurs artistes actifs en France empruntent des motifs à l'art de Léonard de Vinci. L'analyse de ces réminiscences léonardesques montre que plusieurs d’entre elles paraissent ... [more ▼]

Au début du XVIe siècle, plusieurs artistes actifs en France empruntent des motifs à l'art de Léonard de Vinci. L'analyse de ces réminiscences léonardesques montre que plusieurs d’entre elles paraissent dans des ouvrages issus du milieu royal, réalisés principalement dans les années 1515-1530. La présence de ces échos s’explique par le fait qu’à cette époque les relations entre le maître italien et la royauté française sont fortement établies ; de plus, de nombreuses peintures de Léonard sont alors conservées en Touraine ; enfin, le souvenir du maître dans ces régions - l’Italien est mort au Clos Lucé en 1519 - est encore vif. Dès lors, dans la première moitié du xvie siècle, les rois de France ont-ils utilisé la personnalité et les peintures de Léonard pour garantir leur programme culturel ? Nous le pensons puisque François Ier fait venir l'Italien en France. De plus, après lui avoir offert un logement et une pension confortables, il rassemble un ensemble exceptionnel de ses tableaux. En outre, l’art de Léonard s’avère l'une des sources d'inspiration des artistes actifs en Touraine, comme si le maître avait alors constitué un lien entre l'art italien et la nouvelle création française. Ainsi, en protégeant Léonard, en acquérant ses peintures et en commandant des œuvres qui présentent des réminiscences à son art, François Ier devient un mécène exceptionnel, le digne « Père des arts et des lettres ». [less ▲]

Detailed reference viewed: 78 (9 ULg)
See detailLéonard de Vinci et la France
Fagnart, Laure ULg

in Léonard de Vinci. La Cène. Un coprs pour l'éternité (2006)

Detailed reference viewed: 56 (22 ULg)
See detailLéonard de Vinci et la France
Fagnart, Laure ULg

Article for general public (2009)

Detailed reference viewed: 32 (3 ULg)
See detailLéonard de Vinci et la France
Fagnart, Laure ULg

Conference given outside the academic context (2006)

Detailed reference viewed: 19 (0 ULg)
See detailLéonard de Vinci et la France
Fagnart, Laure ULg; Brioist, Pascal

Conference given outside the academic context (2009)

Detailed reference viewed: 25 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLéonard de Vinci et la France. Pérégrinations des peintures du maître dans la collection royale au XVIe siècle
Fagnart, Laure ULg

in Bulletin de l'Association des Historiens de l'Art Italien (2004), 10

Dans cet article, nous identifions quelles peintures de Léonard de Vinci, ou alors estimées telles, étaient conservées dans la collection royale française dans la première moitié du XVIe siècle. En outre ... [more ▼]

Dans cet article, nous identifions quelles peintures de Léonard de Vinci, ou alors estimées telles, étaient conservées dans la collection royale française dans la première moitié du XVIe siècle. En outre, les sources qui permettent de reconstituer cet ensemble sont présentées afin de retracer le plus précisément possible le parcours des œuvres du maître italien des châteaux du Val de Loire, où sont détenues les pièces de la collection jusque dans les années 1530, à Fontainebleau, où les œuvres sont installées à partir de 1540. [less ▲]

Detailed reference viewed: 61 (11 ULg)
See detailLéonard de Vinci et la France. Une histoire à (re)découvrir
Fagnart, Laure ULg

Conference given outside the academic context (2008)

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
See detailLéonard de Vinci et la France. Une histoire à découvrir
Fagnart, Laure ULg

Conference given outside the academic context (2011)

Detailed reference viewed: 22 (1 ULg)