Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Peer Reviewed
See detailIntroduzione a quattro mani e due teste
Delville, Michel ULg; Curreri, Luciano ULg

in Delville, Michel; Curreri, Luciano (Eds.) Il grande « incubo che mi son scelto » : Prove di avvicinamento a Profondo Rosso (1975-2015) (2015)

Detailed reference viewed: 9 (1 ULg)
See detailIntroduzione alla ricerca in educazione
de Landsheere, Gilbert ULg

Book published by La Nuova Italia (1973)

Detailed reference viewed: 18 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIntrogression du retard à la morphogenèse des glandes à gossypol de la graine de Gossypium sturtianum Willis chez la principale espèce de cotonnier cultivé (G. hirsutum L.). Biotechnologies, Amélioration des Plantes et Sécurité Alimentaire
Mergeai, Guy ULg; Baudoin, Jean-Pierre ULg; du Jardin, Patrick ULg et al

in proceedings Actes des 6èmes Journées Scientifiques du Réseau AUPELF. UREF “ Biotechnologies Végétales : Génie génétique des Plantes” Université de Paris Sud XI, Centre Universitaire d’Orsay (1999)

Detailed reference viewed: 19 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIntrogression in tetraploid cotton of the resistance to reniform nematode Rotylenchulus reniformis Lind. & Oliveira from the Gossypium hirsutum L. x G. longicalyx Hutch & Lee x G. thurberi Tod trispecific hybrid
Konan, N'Guessan ULg; Ruano, O.; Prud'Homme, S. et al

in World Cotton Research Conference - 3. Cotton production for the new Millenium (2004)

In order to develop upland cotton plants resistant to Rotylenchulus reniformis Lind. & Oliveira reniform nematode, a three-species hybrids including Gossypium hirsutum L. (2n = 4 x = 52, (AD)1 genome) was ... [more ▼]

In order to develop upland cotton plants resistant to Rotylenchulus reniformis Lind. & Oliveira reniform nematode, a three-species hybrids including Gossypium hirsutum L. (2n = 4 x = 52, (AD)1 genome) was created using G. longicalyx Hutch & Lee as donor parent (2n = 2x = 26, F1 genome) and G. thurberi Tod. (2n = 2x = 26, D1 genome) as bridge species. The morphology and the resistance to reniform nematode of the parents and of thirty plants belonging to the selfed progeny of G. hirsutum x G. longicalyx x G. thurberi (HLT) trispecific hybrid were assessed. G. longicalyx, G. hirsutum x G. longicalyx hexaploid and all the thirty plants issued from the selfing of HLT hybrid were very resistant to reniform nematode unlike G. hirsutum which was very sensitive to it. Cytogenetic studies showed that HLT hybrid and its direct progeny have 52 chromosomes as the main cotton cultivated species. HLT hybrid shows a good pollen fertility and a very high level of chromosome pairing at metaphase I. It is self fertile but presents important incompatibility barriers when crossed as female parent with G. hirsutum. The prospects to develop upland cotton commercial cultivars resistant to reniform nématodes from the available interspecific genetic stocks are discussed. [less ▲]

Detailed reference viewed: 69 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIntrogression of Pythium root rot resistance gene into Rwandan susceptible common bean cultivars
Nzungize, J.; Gepts, P.; Buruchara, R. et al

in African Journal of Plant Science (2011), 5(3), 193-200

Detailed reference viewed: 21 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIntrogressions interspecifiques chez le cotonnier.
Mergeai, Guy ULg

in Cahiers Agricultures (2006), 15(1),

Detailed reference viewed: 10 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailIntrospection et perception interne: Brentano et l’école de Würzburg
Boccaccini, Federico ULg

Conference (2010, February 19)

Detailed reference viewed: 15 (0 ULg)
See detailUn intrus à Locres ? À propos d’un pinax locrien insolite
Collard, Hélène ULg

in Hosoi, Noémie; Lehoux, Elise; Zachari, Vasiliki (Eds.) Arrêt sur images. Anthropologie et images : l'expérience grecque (in press)

Parmi les nombreux types de scène qui ornent les pinakes de Locres (Italie du Sud, Calabre), il en est un qui a particulièrement intrigué les commentateurs. Il s’agit du type 3/6, qui présente une scène ... [more ▼]

Parmi les nombreux types de scène qui ornent les pinakes de Locres (Italie du Sud, Calabre), il en est un qui a particulièrement intrigué les commentateurs. Il s’agit du type 3/6, qui présente une scène de sacrifice : devant un temple à l’intérieur duquel se trouvent deux statues divines, l’une féminine et l’autre masculine, un couple accomplit une libation sur un autel, sur lequel brûle une part de l’animal sacrificiel. Cette scène, qui est l’une des plus complexes du point de vue de la composition, est très particulière et isolée au sein du corpus des pinakes locriens, et ce pour plusieurs raisons. Le détail qui retiendra plus spécialement notre attention est celui de la scène figurée sur l’autel, qui est toujours décrite comme une scène érotique entre un satyre et un cervidé, et qui a donné lieu à une série d’interprétations diverses. Ce jeu d’image dans l’image – et plus spécifiquement d’autel porteur d’une image – est fréquent dans l’imagerie grecque, et se retrouve aussi sur d’autres pinakes. Mais la présence du satyre est tout-à-fait particulière et la portée de cette scène difficile à appréhender au sein de ce corpus en lien avec la sphère féminine et le rituel nuptial. On verra toutefois que, s’il est vrai qu’elle n’a visiblement pas eu beaucoup de succès (seuls cinq exemplaires sont attestés sur les 1200 qui composent le corpus), cette image n’est peut-être pas si étrange que cela, et ce qui apparaît au premier regard comme une scène "grossière" pourrait bien être en fait une ingénieuse métaphore, qui a entièrement sa place sur un pinax locrien. [less ▲]

Detailed reference viewed: 23 (2 ULg)
See detailIntuition et concept chez Merleau-Ponty
Steinmetz, Rudy ULg

Scientific conference (2002)

Detailed reference viewed: 19 (0 ULg)
Full Text
See detailIntuition et déduction en mathématiques. Retour au débat sur la « crise des fondements »
Leclercq, Bruno ULg

Book published by Editions Modulaires Européennes (2014)

À la fin du XVIIIe siècle, Emmanuel Kant pouvait encore voir dans les mathématiques le modèle même des jugements synthétiques a priori, c’est-à-dire dotés d’un contenu intuitif propre quoique non dérivé ... [more ▼]

À la fin du XVIIIe siècle, Emmanuel Kant pouvait encore voir dans les mathématiques le modèle même des jugements synthétiques a priori, c’est-à-dire dotés d’un contenu intuitif propre quoique non dérivé de l’expérience sensible. Des géométries non-euclidiennes à la théorie des transfinis de Cantor, les mathématiques du XIXe siècle vont cependant faire triompher des systèmes mathématiques résolument déductifs et non plus intuitifs. Sur fond d’interrogations quant à la légitimité de ces développements récents, interrogations renforcées par la découverte de paradoxes, d’âpres débats vont alors opposer différentes écoles quant aux méthodes de preuve acceptables ainsi que quant à ce qui constitue le fondement même du savoir mathématique. Logicisme, formalisme et intuitionnisme ; ce sont, à l’époque, pas moins de trois conceptions des mathématiques (et trois programmes pour les mathématiques) qui s’affrontent, conceptions auxquelles il faut ajouter le psychologisme, qui se nourrit de l’essor des sciences humaines et de leurs prétentions épistémologiques. En collant au plus près des textes des principaux protagonistes, l’ouvrage présente de manière tout à la fois synthétique et précise les différentes positions en présence, en soulignant autant que possible leurs divergences, mais en montrant aussi les variations et inflexions qui ont marqué leur développement durant la période 1870-1930. [less ▲]

Detailed reference viewed: 52 (3 ULg)
Full Text
See detailIntuition et description (Carnap, Schlick, Bolzano)
Dewalque, Arnaud ULg

Conference (2010, February 10)

Je voudrais tâcher de donner au problème de la référence singulière une certaine épaisseur philosophique en le resituant, au moins en un premier temps, dans un projet philosophique déterminé : celui du ... [more ▼]

Je voudrais tâcher de donner au problème de la référence singulière une certaine épaisseur philosophique en le resituant, au moins en un premier temps, dans un projet philosophique déterminé : celui du réductionnisme défendu par Carnap dans l’Aufbau (1928). L’un des enjeux d’une théorie de la référence singulière y apparaît là, me semble-t-il, dans toute sa netteté : assurer un ancrage empirique à nos théories, à travers un partage de l’indexical et du descriptif qui fait droit à l’exigence d’objectivité de la connaissance. Il en résulte un traitement différencié de l’indexical et du descriptif que l’on peut retrouver chez des auteurs comme Schlick et Bolzano, et dont l’idée directrice peut être formulée comme suit : alors que nous pouvons très bien capturer un objet singulier indexicalement, sans l’aide de descriptions concomitantes (qui seraient plutôt redondantes), nous ne pouvons utiliser cette référence objectivement, à des fins cognitives ou scientifiques, qu’au moyen de descriptions. [less ▲]

Detailed reference viewed: 29 (2 ULg)