Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
Peer Reviewed
See detailIconic turn et critique du paradigme langagier
Hagelstein, Maud ULg

in Bulletin d'Analyse Phénoménologique (2016), 12 (2016)(2),

Comment appréhender le problème de la légalité des significations dans le champ non verbal du visuel ? Tel est l’exercice auquel s’essaie le théoricien de l’image allemand Gottfried Boehm, soucieux de ... [more ▼]

Comment appréhender le problème de la légalité des significations dans le champ non verbal du visuel ? Tel est l’exercice auquel s’essaie le théoricien de l’image allemand Gottfried Boehm, soucieux de dégager les principes formels structurant l’émergence de significations dans le domaine du visuel, tout en tenant à distance l’usage de la grammaire prédicative pour la compréhension des images. Sa proposition s’inscrit dans le cadre des débats autour de ce que l’on appelle — dans le domaine de la théorie de l’image actuelle — l’iconic turn (le « tournant iconique » / ikonische Wendung). À bien des égards, l’iconic turn est lié à une réflexion large sur l’héritage de l’iconologie, cette discipline d’interprétation des images inaugurée en 1912 par le théoricien de l’art Aby Warburg (1866-1929), nourrie par la philosophie des formes symboliques de Ernst Cassirer (1874-1945), et systématisée par Erwin Panofsky (1892-1968) dans ses Essais d’iconologie (1939), notamment1. Visant l’interprétation du contenu symbolique des images, la méthode iconologique concevait l’art comme l’un des domaines essentiels de production de sens, une « forme symbolique » privilégiée, pour reprendre la terminologie cassirérienne2. Le célèbre tableau synthétique repris en introduction aux Essais d’iconologie montre comment procède l’iconologie, par dégagement progressif de couches de significations. S’il a construit sa méthode en dialogue avec la philosophie, Panofsky n’a pas pour autant intégré au cahier des charges de l’iconologie l’ambition de dégager systématiquement les principes formels conditionnant la possibilité même de la signification — raison pour laquelle cette discipline n’est pas à proprement parler philosophique. L’iconologie est exégétique ; elle offre les outils nécessaires à une interprétation précise du contenu des œuvres. Table des matières 1. Changement de paradigme : le tournant iconique 2. La différence iconique : une logique des contrastes 3. L’image montre la monstration 4. Un affranchissement relatif Conclusion [less ▲]

Detailed reference viewed: 23 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailIconic virtues of diagrams. Peirce and ampliative reasoning
Leclercq, Bruno ULg

Conference (2015, September 08)

In his Critic of pure reason, Immanuel Kant notoriously claimed that, being grounded on the forms of sense intuition, arithmetical and geometrical propositions are both synthetic (i.e. informative) and a ... [more ▼]

In his Critic of pure reason, Immanuel Kant notoriously claimed that, being grounded on the forms of sense intuition, arithmetical and geometrical propositions are both synthetic (i.e. informative) and a priori. Bernard Bolzano, followed in this by the logicist movement (from Gottlob Frege to Rudolf Carnap), answered that the generality and necessity of mathematical propositions and proofs can only be grounded on conceptual analysis. Even though, just like Frege, he is one of the fathers of formal logic, Charles Sanders Peirce provides some semiotic reasons to think that Kant was right: diagrams do convey general meanings and provide some knowledge which is necessary yet non-trivial. Unlike logical analysis, visual presentation of concepts in schemas or diagrams helps to explore concepts by stressing some of their “side” features in such a way that new knowledge is gained: « diagrams evolve what was involved » (CP4/86). This is why, according to Kant’s notion of intuitive construction, mathematical inferences are not merely deductive but are inventive and ampliative. My talk aims at identifying some iconic virtues of diagrams which, according to Peirce, explain their epistemic productivity. A first one lies in the “formal” nature of icons, which allows them to express syntactic relations between descriptive (symbols) and demonstrative (indices) components of structured information. On this respect, even algebraic and ideographic expressions are icons exhibiting a general form – a “rheme” – in which places for indices are filled with variables “x” and “y” meaning “any individual”. For this reason, even though they are singular, diagrams are “abstractions” in the sense that they represent relations rather than their terms. Only with this in prospect can a second, and more studied, feature of diagrams matter, namely their two-dimensionality, which helps to exhibit complex relations that cannot be seen on linear linguistic expressions. Finally, a third feature of diagrams lies in their imaginary rather than referential character. Icons connote without denoting, and therefore they can be informational without this information being limited to singular individuals. Furthermore, this non referential character of icons is what makes them open to virtual exploratory manipulations that allow to consider and investigate possibilities which in turn inform us on not obvious properties of the presently visible configuration. [less ▲]

Detailed reference viewed: 59 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIconic virtues of diagrams. Peirce on ampliative reasoning
Leclercq, Bruno ULg

in Signata. Annales des Sémiotiques = Annals of Semiotics (2017)

Detailed reference viewed: 44 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIconografia dannunziana. Il corpo "esposto" in fotografia
Dondero, Maria Giulia ULg

in Curreri, Luciano (Ed.) D'Annunzio come personaggio nell'immaginario italiano ed europeo (1938-2008). Una mappa (2008)

Cet article développe une étude sémiotique sur les représentations photographiques de Gabriele D’Annunzio et des personnes, artistes, acteurs ou amis, qui ont été une source d’inspiration pour ses travaux ... [more ▼]

Cet article développe une étude sémiotique sur les représentations photographiques de Gabriele D’Annunzio et des personnes, artistes, acteurs ou amis, qui ont été une source d’inspiration pour ses travaux littéraires, mais aussi pour ses activités d’homme politique. À partir d’un corpus d’images photographiques, j’ai étudié les iconographies du « corps-membrane » et du « corps-statue » en les liant à des postures passionnelles et éthiques telle la grâce et l’ostentation, afin de comparer cette iconographie avec les élaborations littéraires, fictionnelles et journalistiques de D’Annunzio. [less ▲]

Detailed reference viewed: 44 (7 ULg)
See detailL'iconographie au Proche-Orient au Bronze ancien : une approche contextuelle des images
Couturaud, Barbara ULg

Scientific conference (2015, December 10)

Detailed reference viewed: 10 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIconographie de l'aura: du magique au sacré
Dondero, Maria Giulia ULg

in Espressione/Contenuto : Rivista dell’Associazione Italiana di Studi Semiotici (2005)

Cet article examine et critique les notions d’« aura » et de reproductibilité technique de W. Benjamin par rapport au medium photographique. En premier lieu l’aura est analysée par rapport à la photo en ... [more ▼]

Cet article examine et critique les notions d’« aura » et de reproductibilité technique de W. Benjamin par rapport au medium photographique. En premier lieu l’aura est analysée par rapport à la photo en tant qu’objet « original » et en même temps reproductible, donc par rapport à son statut hybride qui la situe entre les arts autographiques (syntaxiquement denses selon N. Goodman) et les arts allographiques (arts de la notation et de la reproduction). La photo se présente donc comme un art autographique à objet multiple. En deuxième lieu, l’aura est analysée par rapport à la photo en tant que texte : dans ce cas j’ai étudié l’iconographie de l’aura, c’est-à-dire le halo de lumière dans la photographie spirite du début du XX siècle et dans la photographie contemporaine. Dans le premier cas, le halo est lié à la représentation de la transcendance et à des « syntaxes des présences » qui relèvent d’un circuit magique ; dans le deuxième cas, le halo est lié à une relation entre le visible et l’invisible qui relève des valeurs sacrées de l’existence. La notion d’aura concerne la photo en tant qu’objet ainsi que la photo en tant que texte : dans les deux cas elle concerne une « intersection de présences ». Dans le cas de la photo en tant qu’objet unique, l’intersection de présences concerne la rencontre entre la trace du corps du photographe et le regard actuel de l’observateur qui constitue l’aura ; dans le cas de la photo en tant que texte, c’est la représentation de l’intersection entre visible et invisible (le halo). [less ▲]

Detailed reference viewed: 195 (9 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'iconographie des fluides entre science et art
Dondero, Maria Giulia ULg

in Colas-Blaise, Marion; Beyaert-Geslin, Anne (Eds.) Le sens de la métamorphose (2009)

Detailed reference viewed: 59 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailL'iconographie du meurtre de saint Lambert de Liège
George, Philippe ULg

in Bischofsmord im Mittelalter. Murder of Bishops, 22 septembre 2000 (2003)

Detailed reference viewed: 39 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'iconographie du meurtre de saint Lambert de Liège
George, Philippe ULg

in Bulletin de la Société Royale Le Vieux-Liège (2002)

Detailed reference viewed: 46 (3 ULg)
See detailL'iconographie, rencontre entre l'histoire et l'histoire de l'art
George, Philippe ULg

in Mélanges Pierre Colman Art & Fact. Revue des historiens de l'art, des archéologues, des musicologues et des orientalistes de l'Université de Liège : n°15, 1996 (1996)

Detailed reference viewed: 31 (0 ULg)
See detailIconographies de saints mosans
George, Philippe ULg

in Bulletin de la Société Royale Le Vieux-Liège (1981)

Detailed reference viewed: 28 (5 ULg)
Peer Reviewed
See detailIconographies de saints mosans : Bruxelles, BR Ms. 10326
George, Philippe ULg

in Bulletin de la Société Royale Le Vieux-Liège (1982), 216

Detailed reference viewed: 20 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailIconographies de saints mosans : Baltimore, Walters Art Gallery Ms. 37
George, Philippe ULg

in Bulletin de la Société Royale Le Vieux-Liège (1989)

Detailed reference viewed: 17 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailIconographies de saints mosans : Bruxelles, B. R. Ms. 9228
George, Philippe ULg

in Bulletin de la Société Royale Le Vieux-Liège (1982), N° 219

Detailed reference viewed: 19 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailIconographies de saints mosans : Collection privée
George, Philippe ULg

in Bulletin de la Société Royale Le Vieux-Liège (1982), n° 217-8

Detailed reference viewed: 9 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailIconographies de saints mosans : La Haye, K. Bibl., Ms. 75 A 2/4
George, Philippe ULg

in Bulletin de la Société Royale Le Vieux-Liège (1988)

Detailed reference viewed: 12 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIconographies de saints mosans : Liège, Archives de l’Evêché St-Amand de Jupille
George, Philippe ULg

in Bulletin de la Société Royale Le Vieux-Liège (2010)

Detailed reference viewed: 44 (3 ULg)