Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
See detailMarcel van Maele
Spinoy, Erik ULg

in Zuiderent, Ad; Brems, Hugo; Van Deel, Tom (Eds.) Kritisch lexicon van de Nederlandstalige literatuur na 1945 (1985)

This is a contribution on the work of Flemish postwar modernist poet Marcel van Maele.

Detailed reference viewed: 18 (1 ULg)
See detailMarcell Jankovics, director of animated films
Tomasovic, Dick ULg

Speech/Talk (2009)

Detailed reference viewed: 13 (1 ULg)
See detailLes marchands de certitudes
Jamin, Jérôme ULg

Article for general public (1997)

Detailed reference viewed: 24 (0 ULg)
See detailLa marche : le territoire à l’échelle 1/1
Frankignoulle, Pierre ULg

E-print/Working paper (2011)

Detailed reference viewed: 20 (5 ULg)
See detailLe marché de l'escargot. Partim : la demande finale
Burny, Philippe ULg

Conference (1993)

Detailed reference viewed: 6 (0 ULg)
See detailLe marché de la lecture dans la Gazette de Liège à l'époque de Voltaire
Droixhe, Daniel ULg

Book published by Vaillant-Carmanne (1995)

Detailed reference viewed: 55 (7 ULg)
Full Text
See detailMarché de services en vue de simuler l’impact, sur le régime hydrologique de l’Ourthe, de l’implantation de bassins écrêteurs dans les vallées de l’Ourthe et de l’Amblève (MOHICAN)
Deliège, Jean-François ULg; Bourouag, Mohamed ULg; Dautrebande, Sylvia et al

Report (2004)

Le modèle MOHICAN (« Modèle hydrologique intégré pour le calcul des crues et l’amplitude des niveaux d’eau ») a été développé conjointement par l’Université de Liège (Laboratoire d’hydrodynamique ... [more ▼]

Le modèle MOHICAN (« Modèle hydrologique intégré pour le calcul des crues et l’amplitude des niveaux d’eau ») a été développé conjointement par l’Université de Liège (Laboratoire d’hydrodynamique appliquée, Laboratoire de Géologie de l’Ingénieur et d’Hydrogéologie, Centre d’Etude et de Modélisation de l’environnement) et la Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux (Unité d’Hydraulique agricole) pour le compte et avec le support du Ministère de l’Equipement et des Transports, Service d’Etudes Hydrologiques (MET/SETHY) de la Région wallonne. En 2004, le SETHY a demandé aux développeurs du projet de simuler l’impact sur le régime hydrologique de l’Ourthe, de bassins écrêteurs dans les vallées de l’Ourthe et de l’Amblève. Plus spécifiquement, les objectifs de l’étude étaient d’estimer l’efficacité réelle de ces bassins écrêteurs (Les Combes, 16.3 Mm³, Ourthe ; Gran Han, 15.0 Mm³, Ourthe ; Stoumont, 5.7 Mm³, Amblève) pour la diminution des débits de pointe et des hauteurs d’eau, en particulier lors de très grandes crues. Dans le cas des grandes crues testée, les simulations montrent clairement la grande sensibilité des résultats aux différentes combinaisons possibles des bassins écrêteurs et surtout aux lois de gestion à utiliser pour ces bassins : il n’existe pas une loi générale qui donne un résultat maximal pour tous les types de grandes crues, et la gestion combinée des bassins est délicate. [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (6 ULg)
See detailLe marché des emprunts d'Etat bat de nouveaux records à la hausse dans la zone euro, tous les pays quasiment décrochent par rapport à l'Allemagne.
Gilain, Françoise; Dewatripont, Mathias; Husson, Jean-François ULg

Diverse speeche and writing (2011)

Interview de Mathias Dewatripont (BNB) et de Jean-François Husson sur l'évolution du spread avec l'Allemagne en matière de taux d'intérêt. Emission Eco-matin (radio) du 18/11/2011, suite au 19e Congrès ... [more ▼]

Interview de Mathias Dewatripont (BNB) et de Jean-François Husson sur l'évolution du spread avec l'Allemagne en matière de taux d'intérêt. Emission Eco-matin (radio) du 18/11/2011, suite au 19e Congrès des Economistes belges de Langue française. [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe marché des radicaux libres. Sur quelques conditions médiatiques de la posture « néo-réactionnaire ».
Durand, Pascal ULg

in Quaderni : la Revue de la Communication (in press)

L’énorme succès de librairie obtenu par Éric Zemmour avec Le Suicide français, les polémiques ayant entouré l’élection d’Alain Finkielkraut à l’Académie, les mesures prises par un Robert Ménard élu à la ... [more ▼]

L’énorme succès de librairie obtenu par Éric Zemmour avec Le Suicide français, les polémiques ayant entouré l’élection d’Alain Finkielkraut à l’Académie, les mesures prises par un Robert Ménard élu à la mairie de Béziers avec le soutien du FN ou, plus récemment encore, les controverses déclenchées, avant même sa parution, par le sixième roman de Michel Houellebecq (Soumission) viennent de remettre à l’ordre du jour une « querelle » qui, depuis l’Enquête sur les nouveaux réactionnaires publiée par Daniel Lindenberg (2002), n’a cessé de se relancer en des contextes nouveaux. Pour médiocre qu’il soit apparu aux yeux de beaucoup, à commencer par ceux qu’il prenait pour cibles, ce bref essai n’en pointait pas moins quelques problématiques appelées à s’installer durablement sur la scène publique. Au nom d’une lutte contre la « gauche morale » et le « politiquement correct », les charges se sont en effet multipliées jusqu’à nous contre les effets de la « pensée 68 » et de la théorie critique, l’État culturel et la culture de masse, la doxa des droits de l’homme et le libéralisme moral, l’antiracisme et le multiculturalisme, ou bien encore le déclin de l’École et des valeurs républicaines. Forgée sur le modèle des « nouveaux philosophes » et de la « nouvelle droite » des années 1970-1980, l’appellation « nouveaux réactionnaires » procède bien évidemment d’une construction médiatique et polémique, et comme telle paraît bien peu définissable au-delà des coups de force dont elle est le produit autant que le vecteur. Si extensible qu’elle paraisse, et peut-être bien pour cette raison même, elle ne s’est pas moins intégrée, qu’on le veuille ou non, au vocabulaire politique et médiatique courant. Et s'il n’est pas sûr que le phénomène qu'elle recouvre relève à proprement parler d’une histoire des idées, au-delà des controverses idéologiques qui l’ont imposé comme entité collective et qu’il continue de nourrir, ce phénomène n’en constitue pas moins, et à deux titres, un fait identifiable au sein du discours social : en tant qu’il est l’un des produits polémiques de certaines régions de ce discours et en tant qu’il fait bien entendre, dans ce discours, une rhétorique particulière, qui a ses ressorts, ses supports, son histoire. Après avoir pris deux points de vue historiques sur ce phénomène — à longue et courte portée — et évoqué, à la lumière d’une réflexion ouverte par Luc Boltanski et Arnaud Esquerre, ce qui semble le relier à certaines transformations du champ politique de la France des années 2000-2010, l'article met en évidence quelques-unes des transformations de l'espace médiatique et éditorial susceptibles de favoriser sa montée en force dans l'espace public et la capacité qu'ont ses représentants les plus visibles de désigner, au moins nominalement, un certain nombre de problématiques « politiques » et d'urgences « sociales » ou « culturelles » dont il s'agirait de se saisir. [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (9 ULg)