Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
See detailInsuffisance hypophysaire et amaurose subaiguës causées par une pseudotumeur inflammatoire extensive du sinus sphénoïde
Hansen, Isabelle ULg; Petrossians, Patrick ULg; Flandroy, Pierre et al

in XVI Congrès de la Société Française d'Endocrinologie - Abstract book (1998)

Detailed reference viewed: 44 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’insuffisance mitrale chez le cheval : revue de la littérature et comparaison avec la pathologie chez l’homme et chez le chien
Al Haidar, Ali; Leroux, Aurélia ULg; Amory, Hélène ULg

in Annales de Médecine Vétérinaire (2013), 157(1), 52-68

Abstract Mitral regurgitation (MR) is a one of the most common cardiac disease in the equine species. Furthermore, it is the valvular disease that presents the higher risk to be associated with reduced ... [more ▼]

Abstract Mitral regurgitation (MR) is a one of the most common cardiac disease in the equine species. Furthermore, it is the valvular disease that presents the higher risk to be associated with reduced athletic performance, to evolve into congestive heart failure and to become life threatening. The clinical diagnosis of MR depends mainly on the expertise of the veterinarian in cardiology and is above all based on cardiac auscultation. In all of the cases, the definitive diagnosis and the evaluation of the disease severity require performing a Doppler echocardiographic examination. Signs of left ventricular and/or left atrial overload, large regurgitation jet, pulmonary arterial hypertension or significant arrhythmias are negative prognosis factors. Clinical signs of congestive heart failure make the prognosis worse. Other echocardiographic parameters are used in human and dogs in order to determine the severity of the MR, but have been not validated in horses. Treatment of mitral regurgitation in the equine species is symptomatic and directed against the development of a congestive heart failure. A lot of drugs that are used in human or dogs are of limited value in horses for financial reasons and/or lack of pharmacokinetics and pharmacologic data in equine species. [less ▲]

Detailed reference viewed: 71 (29 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’insuffisance mitrale chez le cheval : revue de littérature.
Maurin, Emmanuel; Amory, Hélène ULg; Sandersen, Charlotte ULg

in Pratique Vétérinaire Equine (2003), 35

Detailed reference viewed: 33 (2 ULg)
See detailL'insuffisance mitrale dynamique : rôle de l'échocardiographie d'effort
LANCELLOTTI, Patrizio ULg

Post doctoral thesis (2005)

Detailed reference viewed: 6 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'insuffisance mitrale ischemique.
Lancellotti, Patrizio ULg; Moonen, Marie ULg; Zacharakis, Dimitri et al

in Archives des Maladies du Coeur et des Vaisseaux (2007), 100(12), 1056-62

Mitral regurgitation (MR) is a serious complication of coronary heart disease. The functional form is the most frequent, often presenting with a dynamic character. The presence, and in particular the ... [more ▼]

Mitral regurgitation (MR) is a serious complication of coronary heart disease. The functional form is the most frequent, often presenting with a dynamic character. The presence, and in particular the severity of MR and its dynamic character have a major impact on the medium and long term prognosis. The mechanisms responsible for MR are complex and occur in a state of disequilibrium between traction forces and closing forces, for which the significance is partly affected by the presence of asynchrony in left ventricular contraction. The therapeutic management of these patients is difficult. In cases of proven asynchrony, implantation of a biventricular pacemaker is justified. A mitral surgical procedure may be envisaged in cases of severe MR where bypass surgery is planned. In cases of moderate MR at rest, an evaluation of its dynamic character on effort can assist with the decision to undertake combined surgery. Mitral regurgitation (MR) is a common and serious complication of ischemic heart disease. Three general forms are distinguished: MR related to acute rupture of the mitral pillar, ischemic MR and functional MR. [less ▲]

Detailed reference viewed: 62 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'insuffisance mitrale par degenerescence myxoide: aspect biochimique et considerations physiopathologiques.
Radermecker, Marc ULg; Boulanger, Kevin ULg; Hulin, Alexia ULg et al

in Revue Médicale de Liège (2008), 63(4), 187-92

Mitral valve is a complex structure which is submitted to repeated mechanical constraints. In clinical practice, an increasing incidence of mitral insufficiency resulting from myxomatous degeneration is ... [more ▼]

Mitral valve is a complex structure which is submitted to repeated mechanical constraints. In clinical practice, an increasing incidence of mitral insufficiency resulting from myxomatous degeneration is observed. Since myxomatous degeneration is also observed in defined genetic diseases of connective tissues, we propose the hypothesis that idiopathic mitral insufficiency might result from a minor alteration of the interstitial valvular cells and/or their interactions with their support. After a brief review of the role of the extracellular matrix in the heart, some histopathological and biochemical aspects of myxomatous degeneration are presented. Our data and those of the literature will be summarized and a physiopathological hypothesis proposed for myxomatous mitral valve degeneration. [less ▲]

Detailed reference viewed: 278 (7 ULg)
See detailInsuffisance mitrate primaire: indications chirurgicales et dernieres avancees.
Voilliot, D.; Henri, C.; Pierard, Luc ULg

in Revue medicale suisse (2013), 9(395), 1518-21

Mitral regurgitation (MR) is, in Europe, the second most common valvular disease. Primary MR represents 61% of cases. The surgical indications for symptomatic patients with severe primary MR, are subject ... [more ▼]

Mitral regurgitation (MR) is, in Europe, the second most common valvular disease. Primary MR represents 61% of cases. The surgical indications for symptomatic patients with severe primary MR, are subject to a broad consensus with strong levels of recommendations. In asymptomatic patients, levels of recommendations are weaker despite the numerous publications. Exercise echocardiography has emerged as a useful tool for the management of the patients and appeared in the latest European recommendations. It continues to be the subject of numerous studies demonstrating its usefulness for risk stratification in asymptomatic patients. The next advances in this field will probably argue for an earlier surgery in these kinds of patients. [less ▲]

Detailed reference viewed: 12 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInsuffisance ovarienne prématurée : de la génétique à la clinique
Rege, G; Foidart, Jean-Michel ULg; NISOLLE, Michelle ULg et al

in Revue Médicale de Liège (2012), 67(7-8), 413-419

L’Insuffisance Ovarienne Prématurée (IOP) est une pathologie dont la présentation clinique est complexe. Elle survient chez 1% des femmes avant 40 ans, 0,1% avant 30 ans. Les causes sont multiples : les ... [more ▼]

L’Insuffisance Ovarienne Prématurée (IOP) est une pathologie dont la présentation clinique est complexe. Elle survient chez 1% des femmes avant 40 ans, 0,1% avant 30 ans. Les causes sont multiples : les anomalies génétiques, les maladies auto-immunes, les atteintes ovariennes iatrogènes secondaires à la chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, aux facteurs environnementaux tels que les virus, les toxines, le tabac, et aux facteurs métaboliques. Cependant, dans la majorité des cas, l’étiologie de l’IOP est idiopathique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 42 (8 ULg)
See detailL'insuffisance rénale : fatalité liée à l'âge?
Krzesinski, Jean-Marie ULg

Conference (2011, November 08)

Detailed reference viewed: 12 (0 ULg)
Full Text
See detailInsuffisance rénale aiguë : définition, monitorage et traitement NON dialytique
Krzesinski, Jean-Marie ULg

Scientific conference (2014, October 25)

Detailed reference viewed: 9 (0 ULg)
Full Text
See detailL'insuffisance rénale aiguë dans le décours d'une chirurgie cardiaque adulte: incidence au Centre Hospitalier Universitaire de Liège
LAGNY, Marc-Gilbert ULg; BLAFFART, Francine ULg; Defraigne, Jean-Olivier ULg et al

Scientific conference (2012, November 20)

Cadre théorique En chirurgie cardiaque, l’insuffisance rénale aiguë (IRA) est une complication postopératoire sévère et est associée à une augmentation du taux de mortalité, de morbidité et des durées de ... [more ▼]

Cadre théorique En chirurgie cardiaque, l’insuffisance rénale aiguë (IRA) est une complication postopératoire sévère et est associée à une augmentation du taux de mortalité, de morbidité et des durées de séjour aux soins intensifs (SI). Elle survient dans 5 à 30 % des cas selon le type de définition utilisée (1,2). Objectifs L’objectif de cette étude est de présenter un état des lieux de l’IRA survenant dans le décours d’une chirurgie cardiaque, dans notre Centre. Matériel et Méthodes Cette étude rétrospective inclut des patients pris en charge pour une chirurgie cardiaque entre le 1er avril 2008 et le 31 mars 2009. Les patients sélectionnés sont des opérés de : pontages aorto-coronaires avec CEC (PAC CEC), pontages aorto-coronaires à cœur battant (PAC battant), remplacement valvulaire aortique (RVA), remplacement ou réparation valvulaire mitral (RVM), ou remplacement valvulaire aortique associé à des pontages aorto-coronaires (RVA+PAC). Les insuffisants rénaux chroniques dialysés, en période préopératoire, sont exclus. La classification RIFLE (Risk, Injury, Failure, Loss and End stage kidney disease) permet de stratifier les patients en trois grades de sévérité d’IRA. Cette stratification est basée sur l’élément le plus péjoratif observé durant les 7 premiers jours postopératoires : augmentation du niveau de créatinine sérique ou diminution de la diurèse, ou diminution de la filtration glomérulaire selon les critères définis par Bellomo (3). La fréquence d’IRA est étudiée par type de chirurgie ainsi que son impact sur les durées de séjour aux SI et hospitalier. Les proportions sont comparées par un test du Chi2 et les valeurs médianes par un test U de Mann Whitney. Les résultats sont considérés comme étant significatifs au niveau d’incertitude de 5% (p<0.05). Résultats Quatre cent trente-quatre patients sont inclus : âge médian (interquartiles) 69.0 (60.0-76.0) ans, 30.2% de femmes, 2.76 de cas urgents. Cinquante-huit patients (13.4%) sont opérés par la technique PAC battant, 182 (41.9%) PAC CEC, 104 (24.0%) RVA, 44 (10.1%) RVM et 46 (10.6%) RVA+PAC. Une IRA est diagnostiquée chez 213 (49.1%) patients : 79 (37.1%) « Risk », 108 (50.7%) « Injury » et 26 (12.2%) « Failure ». La distribution d’IRA par type de chirurgie est respectivement égale à 36.2% pour le groupe PAC battant, 44.0% PAC CEC, 49.0% RVA, 52.3 RVM et 82.6% RVA+PAC. La fréquence d’IRA diffère significativement selon le type d’intervention chirurgicale (p<0.0001). Les durées de séjour aux SI sont statistiquement plus longues (p<0.0001) pour le groupe de patients ayant développé une IRA, respectivement : 3(2-4) jours versus 2(2-3) jours. Cependant, il n’y a pas de différence (p=0.65) observée entre les deux groupes (IRA et non IRA) en termes de durées de séjour hospitalier : 13 (10-18) jours versus 12 (10-16) jours. Discussion L’incidence d’IRA est très élevée dans cette population de patients, comparée aux données disponibles dans la littérature. Cela est probablement dû au fait que les trois éléments de la classification RIFLE ont été utilisés sur toute la population de l’étude. Conclusions L’IRA après chirurgie cardiaque associée à la CEC devrait être étudiée, à l’avenir pour développer des mesures préventives pour réduire les IRA. [less ▲]

Detailed reference viewed: 59 (8 ULg)
See detailL'insuffisance rénale aiguë en soins intensifs
Krzesinski, Jean-Marie ULg

Learning material (2003)

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'insuffisance rénale aigue
Krzesinski, Jean-Marie ULg

in Revue Médicale de Liège (1995), 50(4), 153-162

L'insuffisance rénale aiguë (IRA) constitue un syndrome fréquent. Le médecin exerce un rôle capital, parfois dans sa genèse, toujours dans sa prévention et son traitement. Cette leçon invite les étudiants ... [more ▼]

L'insuffisance rénale aiguë (IRA) constitue un syndrome fréquent. Le médecin exerce un rôle capital, parfois dans sa genèse, toujours dans sa prévention et son traitement. Cette leçon invite les étudiants à bien comprendre ce syndrome pour l'éviter ou, à défaut, pour le diagnostiquer précocement. Ceci permettra d'en limiter les conséquences redoutables. [less ▲]

Detailed reference viewed: 49 (2 ULg)
See detailInsuffisance rénale chronique : "Epidemiology of CVRF"
Krzesinski, Jean-Marie ULg

Conference (2008, December 05)

Detailed reference viewed: 11 (0 ULg)
See detailL'insuffisance rénale chronique
Krzesinski, Jean-Marie ULg

Learning material (2006)

Detailed reference viewed: 6 (4 ULg)
Full Text
See detailInsuffisance rénale de la personne âgée
Krzesinski, Jean-Marie ULg

Conference (2012, March 17)

•L’insuffisance rénale avec l’âge n’est pas une fatalité. •Une prévention des FRCV est indispensable. •Une identification précoce d’une réduction de GFR (mesure précise GFR?) et de la présence d’une ... [more ▼]

•L’insuffisance rénale avec l’âge n’est pas une fatalité. •Une prévention des FRCV est indispensable. •Une identification précoce d’une réduction de GFR (mesure précise GFR?) et de la présence d’une protéinurie est capitale. •Approche multidisciplinaire et précoce surtout chez le sujet âgé! Tester autonomie et dénutrition. •Référence précoce pour décider ensemble si évolutivité et SN traitement de suppléance. •Décider de lancer un traitement de suppléance nécessite une réflexion à plusieurs: le patient, sa famille, le médecin de famille, l’équipe de néphrologie en abordant la QOL •On peut tenter si doute, avec arrêt dès que la situation s’aggrave! [less ▲]

Detailed reference viewed: 11 (3 ULg)
Full Text
See detailInsuffisance rénale de la personne âgée
Krzesinski, Jean-Marie ULg

Conference (2012, March 17)

L’insuffisance rénale avec l’âge n’est pas une fatalité. Il faut prévenir très tôt les facteurs de risque cardio-vasculaire et les corriger au mieux pour éviter que ces facteurs n’agissent plus tard dans ... [more ▼]

L’insuffisance rénale avec l’âge n’est pas une fatalité. Il faut prévenir très tôt les facteurs de risque cardio-vasculaire et les corriger au mieux pour éviter que ces facteurs n’agissent plus tard dans la vie et soient des facteurs de comorbidité très importants favorisant la dégradation fonctionnelle rénale et l’évolution vers une insuffisance rénale très sévère exposant le patient à un risque cardio-vasculaire, à des techniques de suppléance de la fonction rénale et à un décès plus rapide avec perte préalable de la qualité de vie. Il faut donc identifier précocement la réduction de la GFR et l’apparition d’une protéinurie, agir de concert ensemble sur de nombreux facteurs pour ralentir la progression. Ces facteurs sont souvent des facteurs de risque cardio-vasculaire, donc on fait un double coup en les corriger. La référence précoce lorsque vous remarquez une évolutivité de la GFR vers la baisse pour décider ensemble si un traitement de suppléance doit être lancé. Celui-ci ne sera décidé qu’en concertation commune si nous avons le temps de l’établir après avoir évaluer des niveaux d’autonomie de nutrition, de risque cardio-vasculaire, et tout cela intégré dans le côté social et environnemental du patient. Il faut rappeler ici l’importance des trajets de soins à proposer à tout patient insuffisant rénal en dessous de 45 ml/min, moment stratégique pour que le néphrologue puisse en partenariat avec le médecin généraliste contrer les perturbations de l’insuffisance rénale terminale. [less ▲]

Detailed reference viewed: 44 (5 ULg)
Full Text
See detailInsuffisance rénale et hypertension artérielle chez le vieillard
Rorive, Georges ULg; Krzesinski, Jean-Marie ULg

in Traité de Gériatrie (1988)

Detailed reference viewed: 36 (0 ULg)