Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'influence de la schistosité sur le tracé des méandres ancrés dans le bed-rock.
Petit, François ULg

in Bulletin de la Société Belge d'Etudes Géographiques = Tijdschrift van de Belgische Vereniging voor Aardrijkskundige Studies (1987)

Detailed reference viewed: 18 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInfluence de la substitution du tourteau de soja par des graines de lupin, avec ou sans complément d'alpha-galactosidase, sur la digestibilité des régimes et la rétention azotée du porc en croissance
Froidmont, Eric; Schoeling, Olivia; Deliège, Françoise et al

in Journées Recherche Porcine (2003)

Detailed reference viewed: 21 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailInfluence de la taille de la matrice des projections sur la résolution et l’uniformité en tomoscintigraphie avec collimateur sténopé.
Seret, Alain ULg

in Médecine Nucléaire : Imagerie Fonctionnelle et Métabolique (2003), 27(9), 460

Detailed reference viewed: 9 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInfluence de la température de séchage sur les propriétés physicochimiques des amidons de maïs
Malumba Kamba, Paul ULg; Deroanne, Claude; Masimango, Thaddée et al

in Kechaou (Ed.) Actes du Séminaire d'animation régionale sur les Technologies douces et les procédés de séparation au service de la qualité et de l'innocuité des aliments (2006, November 27)

Les amidons extraits des grains de maïs séchés aux températures de l’air comprises entre 54 et 130°C ont été caractérisés par Analyse Calorimétrique Différentielle (ACD), par granulométrie laser, par ... [more ▼]

Les amidons extraits des grains de maïs séchés aux températures de l’air comprises entre 54 et 130°C ont été caractérisés par Analyse Calorimétrique Différentielle (ACD), par granulométrie laser, par microscopie sous lumière polarisée et par diffraction des rayons-X. Il ressort de cette étude que le séchage aux températures élevées induit une modification des propriétés intrinsèques des amidons sans pour autant induire leur gélatinisation complète [less ▲]

Detailed reference viewed: 41 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInfluence de la température du fluide de soufflage sur le bruit de fente
Glesser, Martin; Billon, Alexis ULg; Valeau, Vincent et al

Conference (2005, April)

Les bouches de soufflage des systèmes de ventilation peuvent produire des sifflements de forte intensité. Pour étudier leur mécanisme de production un modèle expérimental où un jet rectangulaire heurte ... [more ▼]

Les bouches de soufflage des systèmes de ventilation peuvent produire des sifflements de forte intensité. Pour étudier leur mécanisme de production un modèle expérimental où un jet rectangulaire heurte une plaque fendue est étudié. Cette configuration donne naissance à un type de sons auto-entretenus connus sous le nom de bruit de fente. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
Full Text
See detailInfluence de la température sur la distribution géographique de Colias Palaeno
Fredericq, Léon ULg

in Archives Internationales de Physiologie (1905), II

Detailed reference viewed: 2 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInfluence de la teneur en galactose sur les interactions moléculaires et sur les propriétés physico-chimiques des galactomannanes en solution
Dakia, Patrick Aubin; Wathelet, Bernard ULg; Paquot, Michel ULg

in Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement = Biotechnology, Agronomy, Society and Environment [=BASE] (2010)

Detailed reference viewed: 32 (4 ULg)
Peer Reviewed
See detailInfluence de la valence émotionnelle sur la production de faux souvenirs
Dehon, Hedwige ULg; Van der Linden, Martial; Laroi, Frank

Conference (2007)

Detailed reference viewed: 13 (1 ULg)
Full Text
See detailInfluence de la variété de blé tendre sur les caractéristiques physico-chimiques et les propriétés techno-fonctionnelles de l'amidon
Massaux, Carine; Lenartz, Jonathan; Bodson, Bernard ULg et al

in Industries des Céréales (2007), 151

Detailed reference viewed: 35 (2 ULg)
Full Text
See detailInfluence de la variété de blé tendre sur les caractéristiques physico-chimiques et les propriétés techno-fonctionnelles de l'amidon
Massaux, Carine; Lenartz, Jonathan; Bodson, Bernard ULg et al

Poster (2006, November 20)

Detailed reference viewed: 21 (7 ULg)
Full Text
See detailInfluence de la variété sur le développement de mycosphaerella graminicola et sur les stratégies de protection fongicide chez le blé
Bodson, Bernard ULg; Amand, O.; Vancutsem, Françoise ULg et al

in Conférence internationale sur les maladies des plantes (2003, December 03)

Mycosphaerella graminicola development is mainly influenced by climatic conditions; Rainrall, relative humidity and temperature are main para&meters taken in account in fungi development models and in ... [more ▼]

Mycosphaerella graminicola development is mainly influenced by climatic conditions; Rainrall, relative humidity and temperature are main para&meters taken in account in fungi development models and in decision support system for control of this wheat disease (Moreau and Maraite, 2000). However field trains have also shown that various crop parameters such variety susceptibility, have to be taken into consideration for optimum fungicide protection. [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (2 ULg)
Full Text
See detailInfluence de la vitesse de croissance sur le classement de lames de bardage de Douglas wallon (Belgique)
Pollet, Caroline; Henin, Jean-Marc; Hebert, Jacques ULg et al

Poster (2014, November 12)

Detailed reference viewed: 6 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailInfluence de la vitesse de refroidissement sur le profil de contraintes résiduelles dans la céramique d’émaillage : mesures avec la méthode du trou incrémental
MAINJOT, Amélie ULg; Schajer, Gary; VAN HEUSDEN, Alain ULg et al

Conference (2011, June 23)

INTRODUCTION : La fabrication des couronnes et des bridges génère des contraintes résiduelles dans la céramique d’émaillage et dans l’infrastructure lors du procédé de refroidissement. Les contraintes ... [more ▼]

INTRODUCTION : La fabrication des couronnes et des bridges génère des contraintes résiduelles dans la céramique d’émaillage et dans l’infrastructure lors du procédé de refroidissement. Les contraintes résiduelles sont un facteur important qui contrôle le comportement mécanique des restaurations. La connaissance de la distribution des contraintes en fonction de la profondeur peut aider à comprendre les échecs, particulièrement le chipping, qui est une problématique répandue avec les prothèses à infrastructure en zircone yttrium. L’objectif de cette étude est d’analyser la variation du profil de contraintes dans la céramique d’émaillage sur infrastructure métal ou zircone, en fonction de la vitesse de refroidissement. METHODES : La méthode du trou incrémental, souvent utilisée en ingénierie industrielle, a été adaptée à pour être utilisée au niveau de la céramique d’émaillage 1. Le profil de contraintes a été mesuré dans des des disques de 20 mm de diamètre, comprenant une infrastructure de 0.7 mm d’épaisseur en métal ou en zircone yttrium, et une couche de céramique d’émaillage de 1.5 mm d’épaisseur. Trois procédures de refroidissement différentes ont été étudiées. RESULTATS: Il a été observé que l’amplitude des contraintes mesurées en surface de la céramique d’émaillage augmente avec la vitesse de refroidissement, alors que l’amplitude des contraintes en profondeur diminue. Des contraintes en compression ont été mesurées à la surface de tous les échantillons. En profondeur, des contraintes en compression ont été mesurées au niveau des échantillons à infrastructure métal et des contraintes en traction au niveau des échantillons à infrastructure zircone. DISCUSSION ET CONCLUSIONS : La vitesse de refroidissement influence l’amplitude des contraintes résiduelles. Celles-ci peuvent influencer le comportement mécanique des bicouches à infrastructure métal et zircone. La nature du matériau d’infrastructure influence la nature des contraintes en profondeur, les échantillons zircone montrant un profil de contraintes beaucoup plus défavorable que les échantillons métal. L’hypothèse de la transformation de phase de la zircone est mise en avant pour expliquer ce comportement. REFERENCES : ¬¬¬¬¬¬¬1 Mainjot, A., et al. (2011) Dental Materials 27 : 437-444. Fig 1 Profil de contraintes dans l’émaillage des échantillons zircone. CC= Classic Cooling, MC= Modified Cooling, SC= Slow Cooling. [less ▲]

Detailed reference viewed: 70 (8 ULg)