Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailInfluence d'un stimulus visuel simultané sur la localisation d'un stimulus auditif
Richelle, Marc ULg; Bellens, F.; Michiels, W. et al

in Schweizerische Zeitschrift für Psychologie und ihre Andwendungen = Revue Suisse de Psychologie, Pure et Appliquée (1969), 28(1), 1-12

Detailed reference viewed: 16 (2 ULg)
Full Text
See detailInfluence d'un traitement antidépressif par clomipramine sur les performances à des tests d'efficience
Mormont, Christian ULg; Gilot, P.; Donnay, J. M.

in Bulletin de la Société Belge de Psychologie (1979), 8

Detailed reference viewed: 14 (4 ULg)
See detailInfluence dans les cultures d'orge d'hiver du traitement des semences "triadiménol + inazaline + fubéridazole"
Meeus, Patrick; Falisse, André; Bodson, Bernard ULg et al

in Compte rendu des premières journées d'étude sur les maladies des plantes (1985, February 26)

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInfluence de facteurs abiotiques ou biotiques sur l'evaluation de la sensibilite d'Aphidius rhopalosiphi De Stefani-Perez a la phosalone.
Guelton, O.; Deleu, R.; Schiffers, Bruno ULg et al

in Parasitica (1998), 54(2-3),

MEAD-BRIGGS (1992) a proposé une méthode de laboratoire permettant d'évaluer la toxicité de contact d'un pesticide à l'égard d'Aphidius rhopalosiphi De Stefani-Perez, un parasitoïde des pucerons des ... [more ▼]

MEAD-BRIGGS (1992) a proposé une méthode de laboratoire permettant d'évaluer la toxicité de contact d'un pesticide à l'égard d'Aphidius rhopalosiphi De Stefani-Perez, un parasitoïde des pucerons des céréales. L'influence de l'humidité relative, de la photo période, du mode de conservation des momies ainsi que du sexe des insectes sur la sensibilité des parasitoïdes à la phosalone a été étudiée. L'humidité relative influence le plus la sensibilité des insectes lors des essais, le mode de conservation des momies se révèle important lui aussi. [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (6 ULg)
Peer Reviewed
See detailInfluence de facteurs abiotiques ou biotiques sur l'evaluation de la sensibilite d'Aphidius rhopalosiphi De Stefani-Perez a la phosalone.
Guelton, O.; Mahaut, T.; Deleu, R. et al

in Parasitica (1999), 54(2-3),

Detailed reference viewed: 13 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInfluence de facteurs environnementaux influençant la teneur en urée dans le lait de vache en Wallonie et estimation des rejets azotés
Dufrasne, Isabelle ULg; Knapp, Emilie ULg; Istasse, Louis ULg et al

in Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement = Biotechnology, Agronomy, Society and Environment [=BASE] (2013), 17

En Wallonie, les teneurs en urée du lait de tank sont déterminées dans toutes les fermes lors de chaque livraison à la laiterie par le Comité du lait. Un total de 8 295 337 données récoltées pendant ... [more ▼]

En Wallonie, les teneurs en urée du lait de tank sont déterminées dans toutes les fermes lors de chaque livraison à la laiterie par le Comité du lait. Un total de 8 295 337 données récoltées pendant l’année 2000 et la période 2002-2011 ont été analysées à l’aide d’un modèle linéaire. Les effets fixes de la région agricole ou de l’appartenance à la zone vulnérable, du mois, de l’année, des interactions entre ces paramètres ont été inclus dans le modèle. Les teneurs en matières grasse et protéique ont été utilisées comme covariables. La moyenne des teneurs en urée dans le lait a été de 255 mg.l-1. Les modèles ont permis d’expliquer 38 % et 35 % des variations des teneurs en urée pour la région agricole et pour la zone vulnérable respectivement. À l’intérieur de ces modèles, le mois, la région, l’année et l’interaction mois – année ont été les composantes les plus explicatives. Les teneurs en urée ont été plus élevées pendant la période d’avril à octobre et les plus faibles pendant la période de novembre à mars (287 vs 210 mg.l-1). Cette observation peut être expliquée par le changement de ration. Pendant la période estivale, l’herbe constitue une part variable dans la ration et peut apporter une quantité d’azote excédentaire par rapport aux besoins des animaux. Quatre pour cent des observations ont été supérieures à 350 mg.l-1 pendant la période de novembre à mars et 14 % à 400 mg.l-1 pendant la période d’avril à octobre. Dans les régions agricoles limoneuse et sablo-limoneuse, les teneurs en urée ont été plus faibles qu’en Haute Ardenne et en Ardenne (223 et 220 mg vs 278 et 284 mg.l-1 respectivement). Dans la zone vulnérable, les teneurs en urée ont été plus basses que dans la zone non vulnérable (236 vs 273 mg.l-1). Les rejets annuels azotés calculés à partir de différentes équations ont varié de 82 à 119 kg N par vache selon la région agricole. [less ▲]

Detailed reference viewed: 39 (11 ULg)
See detailInfluence de facteurs environnementaux influençant la teneur en urée dans le lait de vache en Wallonie et estimation des rejets azotés
Dufrasne, Isabelle ULg; Knapp, Emilie ULg; Istasse, Louis ULg et al

in Vandenberghe, Christophe; Colinet, Gilles; Destain, Jean-Pierre (Eds.) et al 2ème Atelier Nitrate-Eau, évaluation du programme de gestion durable de l'azote (2013)

En Wallonie, les teneurs en urée du lait de tank sont déterminées dans toutes les fermes lors de chaque livraison à la laiterie par le comité du lait. Un total de 8295337 données récoltées pendant l'année ... [more ▼]

En Wallonie, les teneurs en urée du lait de tank sont déterminées dans toutes les fermes lors de chaque livraison à la laiterie par le comité du lait. Un total de 8295337 données récoltées pendant l'année 2000 et la période 2002-201 ont été analysées à l'aide d'un modèle linéaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (5 ULg)
Peer Reviewed
See detailInfluence de l'activité physique sur le contenu minéral osseux des femmes ménopausées
CRIELAARD, Jean-Michel ULg; Bodart, A; Urbin-Choffray, D et al

in Médecine du Sport (1986), 60

Detailed reference viewed: 19 (4 ULg)
Full Text
See detailInfluence de l'ajout de co-solvant pour l'estérification du D-mannose et de l'acide D-glucuronique assistée par les lipases
Richard, Gaetan ULg; Brognaux, Alison ULg; Nott, Katherine ULg et al

Poster (2010, May)

En parallèle à la production de biocarburant, le second objectif du bioraffinage est la transformation des sucres issus de l’hydrolyse de la lignocellulose en produits d’intérêt, qui se substitueront aux ... [more ▼]

En parallèle à la production de biocarburant, le second objectif du bioraffinage est la transformation des sucres issus de l’hydrolyse de la lignocellulose en produits d’intérêt, qui se substitueront aux produits de la vie courante issus du pétrole. L’une des voies de valorisation envisageable est la synthèse de molécules amphiphiles par greffage de chaînes grasses sur le sucre. Ces composés trouveraient alors des applications dans de très nombreux domaines utilisant les tensioactifs (alimentaire, détergence, peinture,…) . Dans le cadre du programme d’excellence TECHNOSE et du projet d’Action de Recherche Concertées SUPERZYM, deux sucres ont été testés : un polyol, le D-mannose, et un sucre acide, l’acide D-glucuronique. Afin de conférer un caractère amphiphile à la molécule, les lipases ont été utilisées en tant qu’outils d’estérification. Ces triglycérides hydrolases sont en effet capables de catalyser ce type de réaction, et de nombreux exemples dans la littérature démontrent le fort potentiel industriel de ces enzymes , . L’estérification du D-mannose et de l’acide D-glucuronique a donc été mise en œuvre en présence de la lipase de Candida antarctica B (Novozyme 435). La réaction est effective, mais l’ajout de co-solvants tels que la pyridine ou le DMSO améliore les vitesses initiales et les rendements de la réaction. Ces améliorations seront discutées et comparées sur ce poster. [less ▲]

Detailed reference viewed: 60 (7 ULg)
Peer Reviewed
See detailInfluence de l'alimentation sur la qualité organoleptique de la viande Blanc Bleu Belge.
Willem, Georges; Nicolay, Laurence; Sindic, Marianne ULg et al

Poster (1996, November 28)

Detailed reference viewed: 21 (1 ULg)