Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Peer Reviewed
See detailL'identité, la maladie et la dynamique du temps à l'adolescence
Gauthier, Jean-Marie ULg

Conference (2013, October 12)

Detailed reference viewed: 22 (0 ULg)
Full Text
See detailIdentité, tatouage, stigmate
Mormont, Christian ULg

in Annales du C.E.S.E.R.E. : Etudes Inter-Ethniques (1989), 9

A tattoo is a visible, concrete, indelible sign which may be made due to internal and/or external pressures and which will have individual and social consequences. On the individual level stress is ... [more ▼]

A tattoo is a visible, concrete, indelible sign which may be made due to internal and/or external pressures and which will have individual and social consequences. On the individual level stress is especially laid on the role of tattoos in the struggle for identity and to counteract anguish. On the social level emphasis is laid on procedures of stigmatization. [less ▲]

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
See detailIdentités civiles et identités politico-institutionnelles: parallélisme ou substitution?
Italiano, Patrick ULg; Vandekeere, Michel

in Le Gall, Didier (Ed.) Régulation sociale et contextes sociaux européens (1992)

Etude des corrélations entre les identifications à des groupes d'appartenance librement choisis et les sentiments d'appartenance nationaux et régionaux à partir de données d'enquête

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
Full Text
See detailLes identités d'après la théorie des discours (Laclau, Mouffe)
Spinoy, Erik ULg

Conference (2008, October 29)

This papers presents the way identity/difference is conceived of in discourse theory, and especially in the work of Ernesto Laclau and Chantal Mouffe.

Detailed reference viewed: 34 (2 ULg)
See detailLes identités dans le cadre de la modernisation de l’administration : frein ou levier du changement ?
Rondeaux, Giseline ULg

Conference (2008, April)

A partir de la théorie des identités organisationnelles, nous proposons d'examiner l'hypothèse d'une co-structuration des identités et des réformes: les réformes ayant un impact sur les identités, mais ... [more ▼]

A partir de la théorie des identités organisationnelles, nous proposons d'examiner l'hypothèse d'une co-structuration des identités et des réformes: les réformes ayant un impact sur les identités, mais celles-ci agissant en retour comme un filtre sur les réformes, qui dès lors seront réappropriées et mises en oeuvre de manière différenciée selon les profils identitaires en présence. Cette réflexion sera illustrée par des données empiriques provenant d'une étude de cas menée de manière longitudinale, selon une méthodologie qualitative, dans l'administration fédérale. Nous conclurons sur une série de pistes de réflexion sur les stratégies de gestion du changement au travers d'une approche basée sur les identités. [less ▲]

Detailed reference viewed: 62 (10 ULg)
See detailIdentités et capital social
Jacquemain, Marc ULg; Italiano, Patrick ULg; Deflandre, Dimitri

Report (2004)

Le rapport s'appuie sur une nouvelle enquête en Région wallonne, reprenant les thématiques du sentiment d'appartenance et de la légitimité des institutions, amis incluant tout un volet sur le capital ... [more ▼]

Le rapport s'appuie sur une nouvelle enquête en Région wallonne, reprenant les thématiques du sentiment d'appartenance et de la légitimité des institutions, amis incluant tout un volet sur le capital social. [less ▲]

Detailed reference viewed: 21 (2 ULg)
Full Text
See detailIdentités et capital social en Wallonie
Italiano, Patrick ULg; Fontaine, Sébastien ULg; Pieters, Jérôme ULg et al

Report (2007)

Le rapport analyse les résultats d'une enquête en face à face en Wallonie et à Bruxelles sur les identités (belge, wallonne, européenne), le capital social (confiance, insertion sociale, participation ... [more ▼]

Le rapport analyse les résultats d'une enquête en face à face en Wallonie et à Bruxelles sur les identités (belge, wallonne, européenne), le capital social (confiance, insertion sociale, participation associative), la satisfaction quant à différents domaines de vie et le sentiment de sécurité. [less ▲]

Detailed reference viewed: 46 (8 ULg)
Full Text
See detailIdentités et capital social en Wallonie
Italiano, Patrick ULg; Deflandre, Dimitri; Lejeune, Christophe ULg et al

Report (2006)

Le rapport développe les aspects qualitatifs de la recherche menée en commun avec la région wallonne, en particulier la dimension territoriale et le ciblage sur les publics les plus défavorisés

Detailed reference viewed: 21 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIdentités et politique : quinze ans dans un miroir
Italiano, Patrick ULg

in Fédéralisme - Régionalisme (2006), 6

Synthèse de l'évolution, en quinze ans, des sentiments d'appartenance wallon, belge et européen de leurs dynamiques respectives, et mis en perspective des fluctuation avec les événements politiques des ... [more ▼]

Synthèse de l'évolution, en quinze ans, des sentiments d'appartenance wallon, belge et européen de leurs dynamiques respectives, et mis en perspective des fluctuation avec les événements politiques des périodes considérées. [less ▲]

Detailed reference viewed: 10 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIdentités et transactions réflexives. Une approche de l'identité des acteurs retraités
Vrancken, Didier ULg

in Recherches Sociologiques et Anthropologiques (2002), 2

A partir de l'identification d'une population, celle des retraités âgés entre 50 et 75 ans, population particulièrement confrontée à des problèmes de reconnaissance et d'identités sociales, cet article ... [more ▼]

A partir de l'identification d'une population, celle des retraités âgés entre 50 et 75 ans, population particulièrement confrontée à des problèmes de reconnaissance et d'identités sociales, cet article propose de repenser le concept d'identité en sociologie au départ d'un triple travail d'articulation identitaire qu'accomplirait l'acteur. Après avoir identifié une transaction narrative, une transaction argumentative, l'auteur dégage une troisième forme : celle de la tradition réflexive analysée à la suite de la tradition expressiviste allemande et de son dépassement par la critique herméneutique. C'est de cette triple articulation identitaire que rendrait compte une typologie proposée en conclusion. [less ▲]

Detailed reference viewed: 86 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIdentités et valeurs politiques : quelle homogénéité pour l'Eurégio ?
Jacquemain, Marc ULg

in Fédéralisme - Régionalisme (2003)

Euregio Mosa-Rhine is a euregional structure that agregates Province of Liege and German-speaking belgian community (Belgium) Province of Limburg (Belgium), Province of South-Limburg (Netherlands) and ... [more ▼]

Euregio Mosa-Rhine is a euregional structure that agregates Province of Liege and German-speaking belgian community (Belgium) Province of Limburg (Belgium), Province of South-Limburg (Netherlands) and Regio Aachen (Germany). It is supposed to be an area with many commercial and cultural inter-relations. Throuth a survey led in 2002, the paper tries to assess cultural similitaries and differences between the five components at the level of social identity and political values. It shows a contrasted landscape where the two dutch-speaking parts being more individualist, the german part being more comunitarian and, at the heart, the province of Liege more materialist and egalitarian. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (4 ULg)
See detailIdentités nationales et intégration en Belgique
Martiniello, Marco ULg

Scientific conference (1996, March 18)

Detailed reference viewed: 1 (1 ULg)
Full Text
See detailIdentités rurales contemporaines - Aspects historiques dans un contexte urbanisé et industrialisé
Mougenot, Catherine ULg

in Environnement et Société (1989)

Menée dans les années 1980 en Belgique francophone, une enquête suggère que l'identité rurale relève exclusivement du domaine privé. Autrement dit, et contrairement aux années 1950, elle se développe dans ... [more ▼]

Menée dans les années 1980 en Belgique francophone, une enquête suggère que l'identité rurale relève exclusivement du domaine privé. Autrement dit, et contrairement aux années 1950, elle se développe dans un univers qui n'interfère plus ni avec l'économique, ni avec le politique, ses institutions et modes d'organisation. [less ▲]

Detailed reference viewed: 11 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailIdentités sociales et comportement électoral
Jacquemain, Marc ULg; Vandekeere, Michel; Doutrelepont, René

in Res Publica (1990), 22

The article shows how different intensities of feelings of belonging to Belgium or Wallonia may lead to different electoral choices. Some parties have a more "belgican" constituency and some a more ... [more ▼]

The article shows how different intensities of feelings of belonging to Belgium or Wallonia may lead to different electoral choices. Some parties have a more "belgican" constituency and some a more "wallloon" one. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (5 ULg)
Full Text
See detailIdentités sportives et prévention de la violence
Comeron, Manuel ULg

Scientific conference (2005, April 29)

L'adhésion identitaire aux clubs sportifs: sport, supportérisme et identité sportive en Europe et en Belgique

Detailed reference viewed: 20 (4 ULg)
Peer Reviewed
See detailLes identités, filtre d'interprétation et d'action dans le cadre des réformes de l'administration publique ?
Rondeaux, Giseline ULg

Conference (2009, May)

Un changement planifié majeur tel qu’une réforme entraîne une transformation de multiples aspects de l’organisation : ses modes d’organisation, sa politique de GRH, ses stratégies, sa manière de concevoir ... [more ▼]

Un changement planifié majeur tel qu’une réforme entraîne une transformation de multiples aspects de l’organisation : ses modes d’organisation, sa politique de GRH, ses stratégies, sa manière de concevoir et de remplir ses missions, ses structures, ses valeurs, ses systèmes et réseaux, ses référents, etc. Cette transformation suppose la valorisation de modes de fonctionnement, de valeurs et de compétences différents, et a pour résultat un bouleversement de l’identité organisationnelle (plurielle et complexe) et des identités professionnelles des membres de cette organisation. Nous proposons, dans cette communication, de nous centrer sur la notion d’identité organisationnelle, définie comme la réponse à la question « qui sommes-nous en tant qu’organisation ? ». Ainsi, l’identité organisationnelle correspond à des moments dans l’histoire de l’organisation, des stades aisément identifiables (état stable, central et distinctif) (Albert et Whetten, 1985). L’analyse du contexte (discours et notes de politique générale, textes « fondateurs », plans et dispositifs de gestion) permet en effet de distinguer assez clairement les changements de ligne stratégique et, in fine, des orientations dans la définition de l’identité organisationnelle, au fil du temps. Dans cette perspective, une réforme peut être considérée comme un projet identitaire dans la mesure où elle propose une redéfinition de ce "qui sommes-nous ?". Telle est notamment la position de Du Gay (1996), selon lequel le New Public Management constitue un projet identitaire, en ce qu’il vise à redéfinir la main d’œuvre. Toutefois, l’identité organisationnelle ne peut être considérée comme une dimension monolithique. Chaque stade est en effet marqué par différentes interactions (différentes logiques identitaires dont certaines prédominent d’autres à certains moments). En effet, même si au sein d’une identité organisationnelle, une logique identitaire particulière semble prévaloir, d’autres logiques identitaires sont néanmoins présentes, ou apparaissent, sur un mode plus minoritaire. L’identité organisationnelle se conçoit donc comme hybride, composée d’une logique identitaire dominante et de logiques identitaires « secondaires ». Ainsi que le notent Meyer et Hammerschmit, « as different institutional logics entail different social identities with diverging positions, we can expect the process in which prevalent institutional logics are challenged or replaced to be contested and struggles over the legitimacy of a new orientation to take place » (2006: 1001). En d’autres termes, la logique identitaire dominante est celle qui est enactée (au sens de réalisée, mise en œuvre) et donc décelable dans l’identité organisationnelle. Les autres logiques identitaires sont présentes dans l’organisation, mais sur un mode minoritaire. Au moyen d’une démarche qualitative longitudinale menée durant deux ans dans un ministère fédéral belge, nous proposons une typologie des logiques et profils identitaires. La méthodologie mise en œuvre a consisté en deux séries d’interviews (10 interviews de contexte auprès d’acteurs clés de l’organisation, et 27 interviews d’identité, encadrés par un questionnaire semi-ouvert, auprès d’un échantillon diversifié), menés à 12-18 mois d’intervalle. A partir des données récoltées, nous avons procédé à une analyse de contenu et une analyse de terminologie. Nous distinguons trois grandes logiques identitaires, de manière archétypale, qui s’apparentent aux tendances pointées dans la littérature sous les termes « Service Public» pour l’une d’entre elles, soit les représentations, principes et valeurs traditionnellement associées à l’administration, et « Managérialisme Public» pour la deuxième logique, soit les principes, valeurs et représentations liés au courant du New Public Management. La troisième logique identitaire que nous avons décelée par ailleurs, est désignée sous le terme de « Pragmatisme ». Elle se constitue d’une combinaison des principes, valeurs et représentations des deux logiques précédentes, marquée par un degré de « dogmatisme » moins prononcé. En d’autres termes, les porteurs de cette troisième logique semblent s’attacher davantage aux réalisations tangibles et aux résultats, bref à l’action plutôt qu’à des principes et valeurs en tant que tels. Par ailleurs, la confrontation de la logique identitaire avec la perception du contexte peut conduire soit à une situation de congruence (par analogie avec les travaux de Rogers, 1951), dans laquelle la perception du contexte apparaît comme en continuité avec la logique identitaire, soit à une situation de dissonance (Festinger, 1965), faisant référence à une rupture entre les principes identitaires des individus, la logique identitaire qu’ils adoptent (comprise comme ensemble de croyances et de valeurs reliées entre elles et partagées par une communauté), et leur perception de la réalité (du contexte). Cette seconde partie de notre raisonnement nous mène à la notion de profil identitaire. Cette notion peut se définir comme la manière dont chacune des logiques identitaires interagit avec le contexte. Nous distinguons ainsi 7 profils identitaires : les invariants, les nostalgiques, les pragmatiques et pragmatiques dissonants, les professionnels, les désabusés et les démobilisés. Chacun de ces profils sera détaillé, en précisant notamment quelles sont leurs facteurs de dissonance et d’évolution. Ces différents éléments tendent à confirmer l’existence d’une hybridation du contexte (différentes logiques identitaires en présence, évolution des identités organisationnelles proposées à différents moments) et des acteurs (différentes perceptions du contexte, différents facteurs individuels de positionnement, différents profils identitaires). En conséquence, l’hypothèse qui charpente l’ensemble de notre réflexion est celle d’une co-structuration du contexte de l’administration publique dans le cadre de changements (réforme, mouvement de modernisation) et des identités : les réformes modifient en partie les identités, mais celles-ci façonnent également le cours des réformes. Cette co-structuration se traduit concrètement à différents niveaux d’appréhension, du plus global (spécificité du secteur public, ethos des fonctionnaires) au plus micro (niveau de l’individu), en passant par les niveaux intermédiaires que sont les niveaux organisationnel et professionnel. Notre approche longitudinale révèle par ailleurs les dynamiques identitaires, en identifiant notamment les processus de shift d’un profil à l’autre, et nous conduit à proposer un modèle des dynamiques identitaires contextualisé. L’identité constitue-t-elle un frein ou un levier pour le changement ? A l’instar de la culture d’entreprise, l’identité peut être appréhendée selon deux angles différents : d’une part, elle peut être considérée comme un facteur de cohésion (Hogg et Terry, 2000), de création de sens lors d’un changement (Salk et Shenkar, 2001) et, in fine, une source d’innovation et un avantage concurrentiel (Fiol, 1991, 2001). D’autre part, elle peut être assimilée à un facteur de stabilité organisationnelle (voire d’inertie) et de reproduction de l’existant. Dans cette deuxième perspective, l’identité organisationnelle serait alors un obstacle à la nécessaire évolution de toute organisation (Whetten et Godfrey, 1998). L’identité serait ainsi, en d’autres termes, facteur de résistance au changement (Reger et al., 1994), notamment si ce dernier est perçu comme cause d’éloignement des missions de base historiques de l’organisation (Kletz, 2002). Les résultats de notre analyse mettent en évidence l’ampleur des obstacles que les problématiques identitaires peuvent constituer face au changement. Ils font également apparaître des leviers potentiels de changement. Dans la mesure où ils auront pu être identifiés, ces éléments peuvent ultérieurement constituer une base pour le développement d’une approche, de méthodes voire d’outils relatifs à la gestion du changement : utiliser les identités organisationnelles comme indicateur clé voire comme levier de changement. [less ▲]

Detailed reference viewed: 54 (13 ULg)
Peer Reviewed
See detailIdentities and change in public administrations: which interaction over time?
Rondeaux, Giseline ULg

Conference (2006, September)

In the name of their modernization, public administrations are confronted to series of change processes, under varied forms and addressed to several aspects of the administration. One can reasonably ... [more ▼]

In the name of their modernization, public administrations are confronted to series of change processes, under varied forms and addressed to several aspects of the administration. One can reasonably suppose that these upheavals cause effects on civil servants, on their relation to the organisation and on the way they see it. Within such a large question, our preoccupation is to question the existence of links between a major planned change within an administration (such as a NPM reform) and its organizational identities. Three hypotheses can be tested: • the impact: public reforms involve transformation of identities; • the independence: identities persist whatever the reforms may be; • and finally the co-structuring: reforms modify partly identities, but these ones shape also the reforms process. The position we adopt in this paper tends to be inscribed in this third hypothesis: we assume indeed that the introduction of a NPM reform leads to a hybridization of identity logics within public administration, but in other respects the reform process can be eventually influenced by the identity logics. We illustrate this assumption with empirical data collected in a Belgian Ministry. According to a first qualitative analysis we distinguished 6 identity profiles, characterised by their reference to either one or the other identity logic (public service or public managerialism) and their adopted positioning (fidelity or reality) (see EGPA 2005). 12 to 18 months later, we conducted a second set of interviews with the same sample of people we met before. This leads us to give these first results a longitudinal dimension and to propose an analysis of identity dynamics in a temporal perspective. We thus explain how identity profiles evolve over time. A concomitant analysis of the administration context and the identity changes allow us to reveal the links between identities and the continuous change context in which they are inscribed. Furthermore, we also proceed to the statistical exploitation of questionnaires sent to the whole Ministry personnel, in order to broadening our empirical basis. Doing this, we attempt to estimate the relative importance of the identity profiles as they are represented within this organization. Through our case study, our hypothesis of organizational identities and reform process co-structuring appears as valid, as shows the hybridization of identity logics within the administration we studied. Our results allow us to assume a modification of identity points of reference following a reform, as well as a reinterpretation of this reform through the identity filter. Our longitudinal approach reveals the identity dynamics constructed over time, by identifying notably the shift processes from one position to another. [less ▲]

Detailed reference viewed: 7 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailIdentities and Federal Dynamics in Multinational Societies: comparisons within and between Belgium and Canada
Reuchamps, Min ULg

Conference (2011, April 15)

Identities matter and this is especially true in multinational societies. In such societies, political identities play a chief variable in the political dynamics of the country. Identities ... [more ▼]

Identities matter and this is especially true in multinational societies. In such societies, political identities play a chief variable in the political dynamics of the country. Identities receivetherefore much attention in most studies on this topic. In this perspective, communities are often seen as monolithic blocks at war with each other, along ethnic-linguistic lines. However, there is a missing link between identities and federal dynamics: it should be explored how identities shape the federal dynamics and how the federal dynamics shape identities. In Belgium and Canada, two multinational federations, the federal dynamics is much influenced by abipolar dynamics between the two main ethno-linguistic groups, which may stir fruitful comparisons and insight for the understanding of multinational federations. In both countries, identities and federal dynamics are intrinsically related to each other. Yet, their current political situation is quite different. While Belgium is stuck in a deep institutional crisis, Canada has now entered a period of – more or less – stability; even though the potential for tensions has not disappeared. The different path may be explained by the interactions between identities and federal dynamics within and between the two main linguistic groups. To explore these interactions, four citizens panels were organised in Montréal (Quebec), Kingston (Ontario), Liège (French-speaking Belgium) and Antwerp (Dutch-speaking Belgium). Each panel gathered 20-30 citizens for a half-day group discussion and thus provides insightful qualitative data. More specifically, different “identity triangles” – the identities of citizens in terms of “me”, “us”, and “them” – come out this original research and these triangles illuminate different perceptions and preferences for the future of their country. The results show the identity triangles within Canada are more dissimilar than within Belgium. It also reveals the proximity of some profiles between the two countries. Although a quantitative research would be needed to offer a greater leverage in terms of generalisations, such a qualitative study offer a deeper look into the identity and federal politics, which illuminate the dynamics at the heart of most multinational federations. [less ▲]

Detailed reference viewed: 16 (0 ULg)