Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailEtude et modélisation des impacts hydrologiques de pluies exceptionnelles dans un environnement valloné et boisé
Deliège, Jean-François ULg; Erpicum, Michel ULg; Dassargues, Alain ULg et al

Scientific conference (2009, September)

Le jeudi 29 mai 2008 a eu lieu en région liégeoise un événement pluvieux extrême qui a eu des conséquences (humaines et financières) douloureuses. Pour rappel, une pluie de courte durée, mais très intense ... [more ▼]

Le jeudi 29 mai 2008 a eu lieu en région liégeoise un événement pluvieux extrême qui a eu des conséquences (humaines et financières) douloureuses. Pour rappel, une pluie de courte durée, mais très intense (lame d’eau d’environ 90 litres par mètre carré en moins de 2 heures) sur le domaine du Sart Tilman a provoqué des inondations très soudaines (communément appelées « flash-floods ») aux abords des ruisseaux descendant du Sart Tilman vers la Meuse et l’Ourthe. Des évènements du même type ont eu lieu dans les semaines suivantes en région liégeoise (Remicourt, …). La méthodologie développée lors cette étude devait donc être transférable à d’autres applications. Le choix du Sart Tilman comme cas d’étude s’imposait cependant vu la bonne connaissance préliminaire du site par les équipes de l’ULg et la concentration des phénomènes extrêmes. Un tel évènement interpelle et amène à chercher à comprendre le phénomène, à le reproduire de façon théorique et à l’anticiper. Ainsi, à l’initiative de la Ministre de la recherche scientifique de la Communauté Française (Marie-Dominique Simonet), l’Aquapôle a fédéré un travail multidisciplinaire visant à décrire les mécanismes de ces événements extrêmes et à reproduire les impacts hydrologiques de ces pluies exceptionnelles à l’échelle locale, dans un environnement boisé et vallonné. Un des objectifs principaux de ce travail était d’obtenir une méthodologie incluant un modèle intégré permettant d’abord de représenter l’évènement, puis par la simulation de scénarios de tester l’effet spécifique de certains facteurs. En effet, outre la complexité de la dynamique météorologique qui les a générés (ces événements exceptionnels ont présenté des caractéristiques homogènes mais à une échelle très locale), les conséquences de l’évènement ont été le fruit de la combinaison complexe d’une série de facteurs environnementaux et humains : nature des sols, topographie locale, couverture végétale, ouvrages anthropiques et urbanisation, etc. De plus, pour effectuer une modélisation hydrologique physiquement basée et spatialement distribuée, il est nécessaire de disposer de nombreuses informations issues de sources différentes. L’approche pluridisciplinaire exigée pour la rencontre de ces phénomènes a pu être rapidement appréhendée à l’Aquapôle de l’Université de Liège. En particulier, l’existence de modèles compartimentaux intégrés a permis de tenir compte de la dynamique des bassins versants, de la nature hydrogéologique des sols et de la complexité des écoulements de surface et/ou sur l’axe hydraulique. Cette approche de modélisation opérationnelle et pragmatique a tout d’abord nécessité la collecte et la préparation d’un grand nombre de données (dans les environnements cartographiques appropriés) afin d’alimenter les modèles et de créer des bases de données. Ce volet a impliqué un noyau d’équipes composées de topo-climatologues, de topographes, d’hydrauliciens, d’hydrogéologues et d’intégrateurs numériques de façon à prendre en considération l’ensemble des processus et paramètres pertinents à l’atteinte de l’objectif visé. Sur base de la description des processus et de leurs dynamiques spatiale et temporelle ayant abouti à ces catastrophes, l’Aquapôle a pu reproduire et mettre en évidence les événements grâce à des outils de simulations numériques s’appuyant sur une description fine de la météorologie et de la topographie locale, des ouvrages d’art existants et des spécificités locales de toute nature (anthropiques et naturelles). Le dernier volet de cette étude a été dédié à l’élaboration intégrée de scénarios de simulation pour l’utilisation du modèle WOLF HYDRO : un modèle hydrologique spatialement et temporellement distribué qui est principalement développé pour représenter les transferts quasi horizontaux prépondérants en périodes de crues. Son approche physiquement basée lui permet d’utiliser au mieux les différentes informations disponibles. Il a été utilisé dans cette étude, en s’appuyant sur les informations générées par les autres équipes. Pour les trois bassins versants étudiés, de caractéristiques sensiblement différentes, la méthodologie employée permet d’aboutir à des hydrogrammes réalistes pour l’épisode du 29 mai 2008. Des scénarios multiples ont également permis de vérifier la sensibilité du modèle, de tester l’influence d’aménagements potentiels sur le bassin versant (changements d’occupation des sols, création de bassins d’orage, …) et de fournir des résultats pour des pluies de récurrences fixées d’une durée proche de l’événement principal. Les observations réalisées lors de l’événement et les résultats de la modélisation permettent de conclure au fait que l’événement de mai 2008 est véritablement extrême et qu’aucun équipement raisonnable n’aurait pu aboutir à un affaiblissement significatif des débits observés aux exutoires des ruisseaux. Les pics de crues sont en effet parfois proches du double de ceux observés pour une crue bi-centennale. Ainsi, lors d’un tel événement, seul un aménagement prudent de l’habitat aux abords des ruisseaux peut amener à une réduction des dommages matériels. En effet, la délivrance de permis d’urbanisme sur le cours d’eau ou à son voisinage immédiat aggrave les conséquences de ces phénomènes exceptionnels. Enfin, conformément à la notification du Gouvernement Wallon (séance du 3 juin 2009), les résultats de la recherche FL², confiée par la Communauté Française à l’ULg, seront intégrés dans les travaux du GTI (Groupe Transversal Inondations). Ces résultats ont fait l’objet d’une présentation collégiale au GTI le 5 octobre 2009 et d’une présentation à destination des communes et d’un public large et ouvert le 19 novembre 2009. [less ▲]

Detailed reference viewed: 151 (41 ULg)
Full Text
See detailEtude et modélisation des impacts hydrologiques de pluies exceptionnelles dans un environnement vallonné et boisé
Deliège, Jean-François ULg; Erpicum, Michel ULg; Dassargues, Alain ULg et al

Report (2009)

Le jeudi 29 mai 2008 a eu lieu en région liégeoise un événement pluvieux extrême qui a eu des conséquences (humaines et financières) douloureuses. Pour rappel, une pluie de courte durée, mais très intense ... [more ▼]

Le jeudi 29 mai 2008 a eu lieu en région liégeoise un événement pluvieux extrême qui a eu des conséquences (humaines et financières) douloureuses. Pour rappel, une pluie de courte durée, mais très intense (lame d’eau d’environ 90 litres par mètre carré en moins de 2 heures) sur le domaine du Sart Tilman a provoqué des inondations très soudaines (communément appelées « flash-floods ») aux abords des ruisseaux descendant du Sart Tilman vers la Meuse et l’Ourthe. Des évènements du même type ont eu lieu dans les semaines suivantes en région liégeoise (Remicourt, …). La méthodologie développée lors cette étude devait donc être transférable à d’autres applications. Le choix du Sart Tilman comme cas d’étude s’imposait cependant vu la bonne connaissance préliminaire du site par les équipes de l’ULg et la concentration des phénomènes extrêmes. Un tel évènement interpelle et amène à chercher à comprendre le phénomène, à le reproduire de façon théorique et à l’anticiper. Ainsi, à l’initiative de la Ministre de la recherche scientifique de la Communauté Française (Marie-Dominique Simonet), l’Aquapôle a fédéré un travail multidisciplinaire visant à décrire les mécanismes de ces événements extrêmes et à reproduire les impacts hydrologiques de ces pluies exceptionnelles à l’échelle locale, dans un environnement boisé et vallonné. Un des objectifs principaux de ce travail était d’obtenir une méthodologie incluant un modèle intégré permettant d’abord de représenter l’évènement, puis par la simulation de scénarios de tester l’effet spécifique de certains facteurs. En effet, outre la complexité de la dynamique météorologique qui les a générés (ces événements exceptionnels ont présenté des caractéristiques homogènes mais à une échelle très locale), les conséquences de l’évènement ont été le fruit de la combinaison complexe d’une série de facteurs environnementaux et humains : nature des sols, topographie locale, couverture végétale, ouvrages anthropiques et urbanisation, etc. De plus, pour effectuer une modélisation hydrologique physiquement basée et spatialement distribuée, il est nécessaire de disposer de nombreuses informations issues de sources différentes. L’approche pluridisciplinaire exigée pour la rencontre de ces phénomènes a pu être rapidement appréhendée à l’Aquapôle de l’Université de Liège. En particulier, l’existence de modèles compartimentaux intégrés a permis de tenir compte de la dynamique des bassins versants, de la nature hydrogéologique des sols et de la complexité des écoulements de surface et/ou sur l’axe hydraulique. Cette approche de modélisation opérationnelle et pragmatique a tout d’abord nécessité la collecte et la préparation d’un grand nombre de données (dans les environnements cartographiques appropriés) afin d’alimenter les modèles et de créer des bases de données. Ce volet a impliqué un noyau d’équipes composées de topo-climatologues, de topographes, d’hydrauliciens, d’hydrogéologues et d’intégrateurs numériques de façon à prendre en considération l’ensemble des processus et paramètres pertinents à l’atteinte de l’objectif visé. Sur base de la description des processus et de leurs dynamiques spatiale et temporelle ayant abouti à ces catastrophes, l’Aquapôle a pu reproduire et mettre en évidence les événements grâce à des outils de simulations numériques s’appuyant sur une description fine de la météorologie et de la topographie locale, des ouvrages d’art existants et des spécificités locales de toute nature (anthropiques et naturelles). Le dernier volet de cette étude a été dédié à l’élaboration intégrée de scénarios de simulation pour l’utilisation du modèle WOLF HYDRO : un modèle hydrologique spatialement et temporellement distribué qui est principalement développé pour représenter les transferts quasi horizontaux prépondérants en périodes de crues. Son approche physiquement basée lui permet d’utiliser au mieux les différentes informations disponibles. Il a été utilisé dans cette étude, en s’appuyant sur les informations générées par les autres équipes. Pour les trois bassins versants étudiés, de caractéristiques sensiblement différentes, la méthodologie employée permet d’aboutir à des hydrogrammes réalistes pour l’épisode du 29 mai 2008. Des scénarios multiples ont également permis de vérifier la sensibilité du modèle, de tester l’influence d’aménagements potentiels sur le bassin versant (changements d’occupation des sols, création de bassins d’orage, …) et de fournir des résultats pour des pluies de récurrences fixées d’une durée proche de l’événement principal. Les observations réalisées lors de l’événement et les résultats de la modélisation permettent de conclure au fait que l’événement de mai 2008 est véritablement extrême et qu’aucun équipement raisonnable n’aurait pu aboutir à un affaiblissement significatif des débits observés aux exutoires des ruisseaux. Les pics de crues sont en effet parfois proches du double de ceux observés pour une crue bi-centennale. Ainsi, lors d’un tel événement, seul un aménagement prudent de l’habitat aux abords des ruisseaux peut amener à une réduction des dommages matériels. En effet, la délivrance de permis d’urbanisme sur le cours d’eau ou à son voisinage immédiat aggrave les conséquences de ces phénomènes exceptionnels. Enfin, conformément à la notification du Gouvernement Wallon (séance du 3 juin 2009), les résultats de la recherche FL², confiée par la Communauté Française à l’ULg, seront intégrés dans les travaux du GTI (Groupe Transversal Inondations). Ces résultats ont fait l’objet d’une présentation collégiale au GTI le 5 octobre 2009 et d’une présentation à destination des communes et d’un public large et ouvert le 19 novembre 2009. [less ▲]

Detailed reference viewed: 159 (54 ULg)
Full Text
See detailEtude et modélisation des tendances en nitrate au sein de l’aquifère crayeux du bassin du Geer en support à la mise en œuvre de la directive cadre sur l’eau
Orban, Philippe ULg; Batlle-Aguilar, Jordi; Goderniaux, Pascal et al

Scientific conference (2009, October 22)

Detailed reference viewed: 11 (7 ULg)
Full Text
See detailEtude et modélisation du phytobenthos dans différents types de rivières du bassin Rhin-Meuse; synthèse.
Descy, Jean-Pierre; Leglize, Lionel; Laforge, Philippe et al

Report (2000)

Dans le cadre de l'application du modèle mathématique PEGASE au bassin Rhin-Meuse, le sous-modèle relatif au phytobenthos a été amélioré par une description plus fidèle du compartiment « macrophytes ». Un ... [more ▼]

Dans le cadre de l'application du modèle mathématique PEGASE au bassin Rhin-Meuse, le sous-modèle relatif au phytobenthos a été amélioré par une description plus fidèle du compartiment « macrophytes ». Un suivi régulier a été mené, de 1996 à 1999, sur une dizaine de cours d'eau représentatifs de la diversité hydrologique, géomorphologique et géochimique du bassin Rhin-Meuse. L'évolution annuelle des biomasses a permis de définir trois grands types de végétation : cours d'eau à renoncules peltées ou à pinceaux (grès ou granites); cours d'eau à renoncules flottantes (calcaires); cours d'eau à potamot pectiné (marnes-argiles). Une modélisation non stationnaire de la croissance du phytobenthos a été réalisée sur 5 tronçons de rivière. Ces renseignements, ainsi que l'ensemble des 'données terrains' recueillies sous forme d’une base de données, ont permis d'améliorer prochainement le sous-modèle 'phytobenthos' [less ▲]

Detailed reference viewed: 33 (4 ULg)
Full Text
See detailEtude et modélisation du phytobenthos dans les différents types de rivières du bassin Rhin-Meuse
Laforge, Philippe; Petitdidier, David; Everbecq, Etienne ULg et al

Report (1999)

Dans le cadre de l'application du modèle mathématique PEGASE au bassin Rhin-Meuse (http://hdl.handle.net/2268/185104), le sous-modèle relatif au phytobenthos a été amélioré par une description plus fidèle ... [more ▼]

Dans le cadre de l'application du modèle mathématique PEGASE au bassin Rhin-Meuse (http://hdl.handle.net/2268/185104), le sous-modèle relatif au phytobenthos a été amélioré par une description plus fidèle du compartiment « macrophytes ». Un suivi régulier a été mené, de 1996 à 1999, sur une dizaine de cours d'eau représentatifs de la diversité hydrologique, géomorphologique et géochimique du bassin Rhin-Meuse. L'évolution annuelle des biomasses a permis de définir trois grands types de végétation : cours d'eau à renoncules peltées ou à pinceaux (grès ou granites); cours d'eau à renoncules flottantes (calcaires); cours d'eau à potamot pectiné (marnes-argiles). Une modélisation non stationnaire de la croissance du phytobenthos a été réalisée sur 5 tronçons de rivière. Ces renseignements, ainsi que l'ensemble des 'données terrains' recueillies sous forme d’une base de données, ont permis d'améliorer prochainement le sous-modèle 'phytobenthos' [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (1 ULg)
Full Text
See detailEtude et modélisation du transport et du piégeage des solutés en milieu souterrain variablement saturé. Evaluation des paramètres hydrodispersifs par la réalisation et l'interprétation d'essais de traçage in situ
Brouyère, Serge ULg

Doctoral thesis (2001)

The long term protection of groundwater resources implies to study the behaviour of water and contaminants as soon as they penetrate in the underground (recharge) until they leave it at natural outlets ... [more ▼]

The long term protection of groundwater resources implies to study the behaviour of water and contaminants as soon as they penetrate in the underground (recharge) until they leave it at natural outlets (discharge in surface water bodies, springs, …) or at artificial extraction points (pumping wells, …). During this residence in the underground, many physical and chemical processes are likely to play a role on contaminant mobility. The attenuation, retardation and auto-purification capacities of the underground medium have thus to be quantified and considered. Consequences of their effect on contaminant behaviour can be positive (contaminant dispersion, dilution, degradation, …) or negative (difficulties to recover the contaminant, long-term impact of the contamination, …). This research aims at providing a conceptual and mathematical framework for studying on the field and for modelling the migration and retardation of solutes in variably saturated underground media. A classification of physico-chemical processes is proposed, based on three main criteria : (1) a differentiation between “microscopic” processes, playing a role at pore-scale and “macroscopic” processes, playing a role at field scale, (2) a distinction between physical processes (affecting any kind of contaminant, independently from its chemical nature) and chemical processes (affecting some contaminants, according to their specific chemical properties), (3) a distinction between equilibrium processes (independent of time) and kinetic processes (explicitly dependent of time). On that basis, the conceptual model includes three main compounds : advection, hydrodynamic dispersion and a mass exchange process between the mobile water and an immobile phase of aqueous (dual porosity effect) or solid (kinetic sorption) nature. Within this conceptual framework, developments and adaptations made in the SUFT3D code in order to model the behaviour of a contaminant in the variably saturated underground are presented. The evaluation of hydrodispersive parameters governing the migration and the capturing of contaminants relies on the interpretation of field tracer tests, conducted under variably saturated flow conditions. An important part of the research has thus been devoted to an improvement of tracer test techniques and interpretation, more particularly in terms of concentration and mass recovery evolutions, the latter being more appropriate for evaluation and quantification of retardation processes. In order to model more physically and accurately the tracer injection, a new conceptual, mathematical and numerical approach has been developed, considering explicitly well-aquifer interactions. Using this model, numerical tests show the impact of tracer injection conditions on tracer test results, possibly leading to wrong interpretation in terms of both processes identification and parameters quantification. In order to make a correct interpretation of tracer test results, the control of tracer injection conditions is thus essential. Two experimental studies illustrate the developments of this work. A multi-tracer test experiment was conducted under saturated conditions in the sediments of the alluvial plain of the river Meuse at Hermalle-sous-Argenteau. The results of these tests allow to validate and to illustrate the approach developed in order to model accurately tracer injection and well-aquifer interactions, to highlight other practical and conceptual problems encountered when conducting the experiments, to examine the chemical behaviour of several artificial tracers and to quantify the hydrodispersive properties of alluvial deposits. The objective of the second field experiment was to identify and to quantify solute migration mechanisms in the unsaturated zone overlying the chalk aquifer in the Hesbaye Region. These results allow to suggest a unifying conceptual and mathematical approach in order to represent the hydrodynamic and hydrodispersive properties of fissured chalk under variably saturated conditions. They also show the impact of physical properties of aeolian loess materials on their hydrodynamic properties. [less ▲]

Detailed reference viewed: 268 (39 ULg)
Full Text
See detailEtude et prévalence des troubles neuroendocriniens dans une série de 65 patients avec dommages cérébraux post-traumatiques (TBI) recrutés à partir de la médecine d'expertise
VALDES SOCIN, Hernan Gonzalo ULg; Potorac, J; Matagne et al

in Abstract book - Annales d'Endocrinologie - 32ème Congrès de la Société Française d'Endocrinologie (2015, October)

Detailed reference viewed: 47 (2 ULg)
See detailÉtude et projet de restauration du pavillon et four banal du château-ferme de Bourdon
Gilles, Isabelle ULg

Master of advanced studies dissertation (2008)

Situé dans la province de Luxembourg, à mi-chemin entre Marche-en-Famenne et Hotton, le petit village de Bourdon étend son bâti le long de la Grand-Route. En arrivant de Marche, à la sortie du village ... [more ▼]

Situé dans la province de Luxembourg, à mi-chemin entre Marche-en-Famenne et Hotton, le petit village de Bourdon étend son bâti le long de la Grand-Route. En arrivant de Marche, à la sortie du village, quelques bâtiments forment – par les matériaux, l’implantation et le style – un ensemble cohérent : une importante ferme en carré, une chapelle au milieu du cimetière et un petit édifice de plan carré sur deux niveaux. Ce pavillon est classé comme monument en 1982, sous l’appellation d’« ancien four banal ». Peu de traces subsistent de cette fonction… une belle provocation pour la recherche ! L’étude d’un édifice rural à usage domestique soulève la question de la disponibilité des sources. Les sources textuelles et iconographiques concernant le pavillon et le four se révèlent par exemple très rares. En revanche, les sources contextuelles sont très riches : traités d’architecture, ouvrages techniques anciens, études comparatives et stylistiques… Ces documents permettent notamment de comprendre les quelques indices révélant la présence d’un four à pain ; indices relevés à travers une observation soigneuse de la source monumentale. L’édifice – dans toute sa matérialité et son immatérialité – demeure en effet la source principale : il nous livre son histoire et ses secrets de conception. L’étude croisée de ces divers témoignages, plus ou moins éloquents, conduit à l’hypothèse, toute provisoire, selon laquelle un pavillon et un four à pain ont été construits conjointement, vers 1775, par Marie-Marthe de Nollet, propriétaire de la Seigneurie de Bourdon. Erigé au milieu des jardins et vergers du XVIIIe siècle, le pavillon a sans doute servi à la fois de fournil et logement pour le fournier, et de lieu de rangement pour le matériel de jardinage et les récoltes du verger. L’étude sanitaire livre un édifice un peu affaibli et surtout, dépouillé de nombreux éléments. Reste que le monument n’est pas en ruine et mérite d’être transmis : la restauration doit être envisagée. Le pavillon doit tout d’abord être inscrit dans un projet complet de réaffectation intégrant la ferme, les abords et la chapelle, toujours dédiée au culte. Dans les grandes lignes, le projet est le suivant : la ferme associe du logement et des fonctions d’accueil pour diverses manifestations. La chapelle poursuit sa vocation cultuelle à l’usage du village et pourquoi pas de la nouvelle affectation. Le pavillon retrouve l’esprit de son usage d’origine : une fonction domestique au rez-de-chaussée et résidentielle aux étages. Le four à pain est réhabilité, ainsi que la dimension sociale et collective liée au principe de la banalité. Ainsi, le fournil est utilisé au gré des activités de la ferme, des habitations voisines, du village, de la région… Les aménagements autour du four et du pavillon autorisent l’accueil d’un grand nombre de visiteurs. L’étage et le comble logent des hôtes de passage. Lorsque trop peu d’éléments subsistent, au droit du pavillon et de son four, pour concevoir une restauration à l’identique, l’intervention contemporaine est envisagée ; elle s’accorde bien sûr aux dimensions historiques, artistiques et techniques du lieu : élégance modeste inscrite dans une ruralité qui l’est tout autant. [less ▲]

Detailed reference viewed: 188 (4 ULg)
See detailEtude éthologique et endocrinologique comparée de femelles et de pseudofemelles Oreochromis aureus (Steindachner, 1864) (Pisces: Cichlidae).
Ovidio, Michaël ULg

Master's dissertation (1994)

En aquaculture, l’inversion du sexe de mâles Oreochromis aureus au moyen d’un traitement hormonal à la 17α-ethynylestradiol est utilisée pour produire des pseudofemelles (ΔF, génotype ZZ) qui croisées ... [more ▼]

En aquaculture, l’inversion du sexe de mâles Oreochromis aureus au moyen d’un traitement hormonal à la 17α-ethynylestradiol est utilisée pour produire des pseudofemelles (ΔF, génotype ZZ) qui croisées avec un mâle homogamétique (ZZ) donneront une progéniture constituée de 100% de mâles. Cependant, lorsque des femelles (F) et des pseudofemelles (ΔF) sont placées dans un même bassin avec des mâles (M), la fréquence de ponte de femelles est supérieure à celle des pseudofemelles. Dans le but de comprendre ce phénomène, nous avons étudié le comportement de 18 F (446 ± 96 mm) et 18 ΔF (401 ± 59 mm). Dans les expériences de combat par paire (F × ΔF) et en groupes (8, 12, 16 et 83 poissons 10–3 l avec une proportion F/ΔF de 1) les ΔF se sont montrées plus agressives que les F. D’autres expériences ont montré que les ΔF se montrent plus agressives que les F vis-à-vis de mâles. Ces expériences montrent qu’il existe des différences comportementales entre F et ΔF qui sont le résultat de l’effet du génotype sexuel sur le comportement. [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (0 ULg)
Full Text
See detailEtude expérimentale de l’amassage de nourriture chez les Rongeurs. Liens du comportement avec l’hibernation et sa rythmicité circadienne et circannienne chez un Sciuridé (Tamias striatus quebecencis)
Godefroid, Jo

Doctoral thesis (1979)

The laboratory study of food hoarding in Rodents has always been limited by the inadequacy of the methods that were used. This usually consisted of counting or weighing the number of seeds or pellets ... [more ▼]

The laboratory study of food hoarding in Rodents has always been limited by the inadequacy of the methods that were used. This usually consisted of counting or weighing the number of seeds or pellets returned to the habitat cage from a stock dispersed around it. In most cases, this resulted in empirical results far removed from observations on the ground. The method of operant conditioning used in this research enables not only long-term observations, by letting the animal go about its activity ad libitum, but above all, it makes automation of both quantitative and temporal data saving possible. Long-term studies were performed in a semi-wild environment on the golden hamster (Mesocricetus auratus) and the Eastern chipmunk (Tamias striatus). In particular, they highlighted variations in hoarding motivation not only according to sex, but also depending on the time of year and temperature, or type of food on offer. The existence of a circadian rhythm underlying the hoarding activity was confirmed. It was also found that the temporal distribution of hoarding activity in T. striatus, concentrated mainly in the afternoon, was clearly distinguished from that of locomotor activity, which is notably demonstrated in the morning. The presence of a circannual rhythm was also highlighted. However, the results indicate that if such a rate enables synchronisation of awakening among members of the species, this does not hold true with regard to the autumnal period of hoarding and entry into lethargy. Indeed, if these phenomena are triggered in certain chipmunks at a more or less fixed time, others, on the other hand, wait for the arrival of adverse conditions to deliver it. It was also noted that during the autumnal period, photoperiod, i.e. Zeitgeber, loses its importance, while relative coordination seems to be performed by the temperature cycle. [less ▲]

Detailed reference viewed: 259 (18 ULg)
Full Text
See detailEtude expérimentale de l'influence de la composition de la litière sur les édaphocénoses d'acariens de deux types de chênaies
Jeuniaux, Charles ULg; Moreau-Collinet, Chr.

in Revue d'écologie et de biologie du sol (1975), 12(1), 91-99

The influence of the litter composition of two types of oak forestys (Querceto-Coryletum and Querceto-Carpinetum) on the edaphic populations of Acari and Collembola has been studied in the Ferage forest ... [more ▼]

The influence of the litter composition of two types of oak forestys (Querceto-Coryletum and Querceto-Carpinetum) on the edaphic populations of Acari and Collembola has been studied in the Ferage forest (Famenne, Belgium). In the litters of the oak-hornbeam forest, the total populations of Acari and Collelbola were found respectively 3 and 5 times more abundant than in the litters of the oak-hazel forest. The population of many Acari species were significantly denser in the oak-hornbeam forest, while those of few species were significantly denser in the oak-hazel forest. In order to determine the influence of the dead leaves of Carpinus or of Corylus on the relative abundance of the populations of these mites species, the leaves and other materials of the original mixed litter have been sorted to form a series of "homogeneous" litters which filled the place of the original litter. The distribution and population density of soil mites between the different homogeneous litters, from January to August 1967, led to conclude that Carpinus leaves exert a positive influence on the populations of Brachychtonius berlesii and Oribella paoli, while Corylus leaves attract or favour the development of the populations of Achipteria coleoptrata. The use of such experimental methods in situ for characterizing the ecological niche of edaphic animals is discussed. [less ▲]

Detailed reference viewed: 2 (0 ULg)