Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailGlobalisation et néorégionalisme: déclin ou redéfinition du rôle de l'État sur la scène internationale?
Santander, Sébastian ULg

in Studia Diplomatica (2000), LIII, 5

La présente étude relève du champ de l’économie politique internationale: elle s’attelle à l’étude des interactions entre l’Etat et le marché. C’est à travers le prisme de ce binôme que l'article analyse ... [more ▼]

La présente étude relève du champ de l’économie politique internationale: elle s’attelle à l’étude des interactions entre l’Etat et le marché. C’est à travers le prisme de ce binôme que l'article analyse les imbrications de trois phénomènes structurels qui caractérisent l’ordre global de la post-guerre froide : retrait croissant de l’Etat dans la sphère économique, accélération de la globalisation et regain substantiel du régionalisme. L' étude se propose de donner quelques éléments de réponse à la question de savoir dans quelle mesure il est possible de parler du déclin de l’Etat dans un contexte d’émergence et de renforcement d’intégrations régionales et de globalisation accélérée. [less ▲]

Detailed reference viewed: 93 (7 ULg)
See detailGlobalisation, communication et champ du pouvoir : une socio-économie comparée des structures actionnariales et dirigeantes des groupes de médias et des entreprises dans le domaine des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication en Europe et aux États-Unis
Geuens, Geoffrey ULg

Doctoral thesis (2007)

Les « Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication » (NTIC) font aujourd’hui l’objet d’une abondante littérature, tant francophone qu’anglo-saxonne. L’objectif de la thèse était ... [more ▼]

Les « Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication » (NTIC) font aujourd’hui l’objet d’une abondante littérature, tant francophone qu’anglo-saxonne. L’objectif de la thèse était précisément de soumettre à l’analyse critique cette prolifération de discours le plus souvent clichés – associés, pour les uns, à la « société de l’information », pour les autres, à la « mondialisation » de l’économie – qui forment presque un discours social à part entière, et dont l’un des traits communs est notamment de révoquer en doute, à l’exemple des phénomènes examinés sous le point de vue qu’ils adoptent, les principaux référents théoriques d’antan. Les « idéologèmes » véhiculés par ce discours social, on l’a montré, relèvent pour l’essentiel de trois grandes catégories particulièrement saillantes, organisées en l’occurrence sous la forme de trois binômes largement reçus, qui tendent à fonctionner comme des structures de pensée communes : a)Privatisation/désétatisation. La croyance en l’omnipotence des communications de masse a généralement son corollaire dans la mise à mort symbolique de l’État. Nés de l’autorité publique mais arrivés à maturité, les « nouveaux médias » et les NTIC libéralisés auraient enfin acquis leur autonomie et placeraient nos sociétés à l’enseigne du réticulaire marchand. La « nouvelle économie » en réseaux se serait définitivement libérée de la tutelle politique, pour le meilleur (dynamisme, efficacité, compétitivité) comme pour le pire (marchandisation, affaiblissement de l’État, soumission du politique), selon le point de vue adopté à l’égard de ces évolutions données pour inévitables ; b)Mondialisation/déterritorialisation. L’internationalisation des structures de pouvoir des groupes de communication entretient une relation organique avec la dépolitisation du secteur. C’est que l’explication majeure de la disjonction État/médias réside, justement, dans la logique de dissociation croissante entre l’espace démocratique national et les réseaux technologiques mondiaux. Les nouveaux conglomérats de l’information s’identifieraient alors à des géants transnationaux apatrides et déterritorialisés. Quant à la « financiarisation » des industries culturelles, elle annoncerait la fin des actionnaires de références nationaux et l’avènement parallèle d’une nouvelle économie s’appuyant sur une multitude de petits porteurs disséminés aux quatre coins de la planète dont les investisseurs institutionnels constituent, en quelque sorte, le modèle le plus abouti ; c)Libéralisation/dérégulation. La « dépolitisation » et la « globalisation » des industries technologiques auraient instauré un marché débarrassé des entraves et des privilèges associés aux anciens opérateurs publics. Décidées au nom du libéralisme économique, les réformes de dérégulation adoptées dès le début des années 80 auraient ainsi abouti à la décomposition des antiques monopoles et à la mise en concurrence d’entités industrielles isolées les unes des autres. Quant aux conquérants de la Silicon Valley, Media Moguls et autres Tycoons, ils seraient en quelque sorte les effigies suprêmement individuelles de cette métamorphose du « capitalisme numérique » : autant de managers déracinés, dépeints comme d’infatigables compétiteurs apolitiques, engagés dans une course féroce au gigantisme, n’ayant pas la moindre solidarité de classe et n’ayant pour seul moteur que la quête du profit à court terme. Les discours convenus touchant à la « société de l’information » et aux phénomènes de « globalisation », il nous faut en réalité les relativiser, sinon même les infirmer, à la lumière de nos observations et analyses. C’est que la « mondialisation » de l’économie doit en effet compter non seulement avec la permanence de particularismes nationaux dont témoignent les structures de détention et de contrôle des groupes de médias et des NTIC, mais également avec le fait que la très grande majorité des entreprises étudiées sont caractérisées par un rapport entre investisseurs résidents et non-résidents tournant très nettement à l’avantage des premiers. On peut ainsi affirmer que les « multinationales » de la communication n’existent pas. Souhaitée par les uns ou redoutée par les autres, mais proclamée par tous, la « financiarisation » des industries culturelles n’a pas, en effet, débouché sur la trans-nationalisation du capital dont elle se voulait, pourtant, annonciatrice. Le « marché global » de l’information demeure, à ce jour, une vue de l’esprit séduisante, mais scientifiquement non fondée, les réseaux technologiques n’ayant pu transformer les capitalismes en un marché mondial faisant fi des principaux référentiels d’antan tels que ceux de « propriété », de « classes sociales » et de « souveraineté nationale ». Quant au pouvoir des grands actionnaires traditionnels (familles, pouvoirs publics, etc.), il n’a pas non plus cédé face à la pression des fonds d’investissements anglo-saxons, mais s’est au contraire consolidé à cette haute finance ayant permis le lancement d’opérations de fusion et acquisition, sans précédent jusque-là, dans le secteur de la communication. La « globalisation » des réseaux informationnels ne s’identifie pas, enfin, à la régénérescence d’un libéralisme pur et parfaitement concurrentiel, mais à la réaffirmation de quelques-unes des caractéristiques les plus fondamentales des industries culturelles en régime capitaliste : concentration de la propriété des firmes, centralisation de l’économie nationale, fusion des intérêts bancaires et industriels, consolidation des principaux holdings et, enfin, imbrication des groupes financiers et de l’appareil d’Etat. On aurait tort cependant de se limiter à une approche strictement financière de ces phénomènes. La situation quasi monopolistique que connaissent certaines compagnies leaders dans le domaine de la presse ou des NTIC ne s’éclaire, en effet, véritablement qu’à la lumière de leur très forte centralité au sein des réseaux de pouvoir. La densité des relations que les firmes en question entretiennent avec l’appareil d’Etat, les principales entreprises industrielles et financières, et les plus influents groupes de pression et autres think tanks constitue à nos yeux la première des conditions garantissant la reproduction des positions dominantes occupées par ces sociétés privées sur leur marché respectif. Cette approche relationnelle du pouvoir économique est illustrée par la multiplicité des positions institutionnelles détenues par les dirigeants des entreprises médiatiques. Représentant autant de formes incarnées de relations sociales génériques entre Economie, Politique et Communication, les grands administrateurs, issus pour la plupart d’entre eux du secteur financier ou de la très haute fonction publique, peuvent être légitimement considérés, pour parler le langage un peu oublié d’un Gramsci, comme les intellectuels organiques de la fraction hégémonique du bloc au pouvoir. Ce qu’il faut, au total, rejeter dans la définition des médias en tant que « quatrième pouvoir » ou dans celle des réseaux numériques en tant que « nouveaux pouvoirs », c’est l’impensé théorique qui sous-tend cette représentation d’une industrie de la communication qui « globalisée », « libéralisée » et « dérégulée », se serait simultanément affranchie des territoires nationaux, des gouvernements et de la grande bourgeoisie d’affaires. Il n’est pas non plus conforme à la vérité des faits et de leur recoupement de penser que la classe dirigeante ne se servirait de la presse que comme vulgaire relais ou instrument de propagande. Tout semble plutôt se passer comme si le champ du pouvoir était invaginé dans le champ médiatique du fait de la circulation ininterrompue de certains agents sociaux privilégiés entre les divers sous-espaces constitutifs du champ du pouvoir (pouvoir économique, pouvoir d’Etat, pouvoir idéologique, etc.). [less ▲]

Detailed reference viewed: 114 (34 ULg)
See detailGlobalisation, communication et pouvoir
Geuens, Geoffrey ULg

Conference given outside the academic context (2008)

Atelier d'éducation aux médias

Detailed reference viewed: 20 (8 ULg)
See detailGlobalisation, communication et pouvoir
Geuens, Geoffrey ULg

Scientific conference (2005, November 18)

Detailed reference viewed: 9 (6 ULg)
Full Text
See detailGlobalisation, gouvernance et logiques régionales dans les Amériques
Santander, Sébastian ULg

Book published by L'Harmattan (2004)

L'ouvrage se penche sur les intégrations régionales dans les Amériques. Il épingle aussi bien les groupements régionaux issus d'une initiative latino-américaine que ceux issus de Washington.

Detailed reference viewed: 41 (6 ULg)
Full Text
See detailGlobalisation, gouvernance et logiques régionales dans les Amériques
Santander, Sébastian ULg

in santander, sebastian (Ed.) Globalisation, gouvernance et logiques régionales dans les Amériques (2004)

Cette recherche se veut une contribution théorique à la notion d'intégration régionale. Elle s'intéresse aux multiples projets d'intégration régionale qui ont vu le jour dans les Amériques au lendemain de ... [more ▼]

Cette recherche se veut une contribution théorique à la notion d'intégration régionale. Elle s'intéresse aux multiples projets d'intégration régionale qui ont vu le jour dans les Amériques au lendemain de l'effondrement du système bipolaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 44 (17 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailGlobalisations et écologisations des campagnes
Mormont, Marc ULg

in Etudes Rurales (2009), 183(janvier-juin), 143-159

This paper examines changes in the rural world through the transformations of territoriality in an historical trend of globalisation. Rural areas are more and more involved in large scale economical ... [more ▼]

This paper examines changes in the rural world through the transformations of territoriality in an historical trend of globalisation. Rural areas are more and more involved in large scale economical fluxes, ant this implies a reconstitution of local spaces. Ecologisation is not considered as a different trend but as a reflexive one that goes with globalisation. Three stages are described through thrre processes : fluxes, connections and social representations.. The first one is the modernisation trend of agriculture that reorganises traditional space into a grlobalised productive countryside. The second one is a first écologisation process that emphasises residentail amenities and use conflicts. Tha last one comes from the globalisation of ecology through new ecological concepts and new policies about which the paper suggests some assumptions. [less ▲]

Detailed reference viewed: 123 (22 ULg)
Full Text
See detailLa globalización como la ven los sociólogos
Jacquemain, Marc ULg

Scientific conference (2012, May)

El documento se compone de una serie de slides que presentan los mayores rasgos de la globalización como la ven los sociólogos y de los principales escenarios que imaginan para el futuro.

Detailed reference viewed: 42 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailGlobally stabilizing quasi time-optimal control of planar saturated linear systems
Forni, Fulvio ULg; Galeani, Sergio; Zaccarian, Luca

in 16th Mediterranean Conference on Control and Automation (2008) (2008)

Detailed reference viewed: 7 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailGLOBOSA: a homeotic gene which interacts with DEFICIENS in the control of Antirrhinum floral organogenesis.
Trobner, W.; Ramirez, L.; Motte, Patrick ULg et al

in EMBO Journal (1992), 11(13), 4693-704

GLOBOSA (GLO) is a homeotic gene whose mutants show sepaloid petals and carpelloid stamens. The similarity of Glo mutants to those of the DEFICIENS (DEFA) gene suggests that the two genes have comparable ... [more ▼]

GLOBOSA (GLO) is a homeotic gene whose mutants show sepaloid petals and carpelloid stamens. The similarity of Glo mutants to those of the DEFICIENS (DEFA) gene suggests that the two genes have comparable functions in floral morphogenesis. The GLO cDNA has been cloned by virtue of its homology to the MADS-box, a conserved DNA-binding domain also contained in the DEFA gene. We have determined the structure of the wild type GLO gene as well as of several glo mutant alleles which contain transposable element insertions responsible for somatic and germinal instability of Glo mutants. Analyses of the temporal and spatial expression patterns of the DEFA and GLO genes during development of wild type flowers and in flowers of various stable and unstable defA and glo alleles indicate independent induction of DEFA and GLO transcription. In contrast, organ-specific up-regulation of the two genes in petals and stamens depends on expression of both DEFA and GLO. In vitro DNA-binding studies were used to demonstrate that the DEFA and GLO proteins specifically bind, as a heterodimer, to motifs in the promoters of both genes. A model is presented which proposes both combinatorial and cross-regulatory interactions between the DEFA and GLO genes during petal and stamen organogenesis in the second and third whorls of the flower. The function of the two genes controlling determinate growth of the floral meristem is also discussed. [less ▲]

Detailed reference viewed: 11 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailGlomerular and proximal tubule cysts as early manifestations of Pkd1 deletion.
Ahrabi, Ali K.; JOURET, François ULg; Marbaix, Etienne et al

in Nephrology Dialysis Transplantation (2010), 25(4), 1067-78

BACKGROUND: The homozygous deletion of Pkd1 in the mouse results in embryonic lethality with renal cysts and hydrops fetalis, but there is no precise data on the segmental origin of cysts and potential ... [more ▼]

BACKGROUND: The homozygous deletion of Pkd1 in the mouse results in embryonic lethality with renal cysts and hydrops fetalis, but there is no precise data on the segmental origin of cysts and potential changes associated with polyhydramnios. METHODS: We used Pkd1-null mice to investigate cystogenesis and analyze the amniotic fluid composition from embryonic day 12.5 (E12.5) to birth (n = 257 embryos). RESULTS: Polyhydramnios was consistently observed from E13.5 in Pkd1(-/-) embryos, in absence of placental abnormalities but with a significantly higher excretion of sodium and glucose from E13.5 through E16.5, and increased cyclic adenosine 3'5-monophosphate (cAMP) levels at E14.5 and E15.5. The Pkd1(-/-) embryos started to die at E13.5, with lethality peaking at E15.5, corresponding to the onset of cystogenesis. The first cysts in Pkd1(-/-) kidneys emerged at E15.5 in mesenchyme-derived segments at the cortico-medullary junction, with a majority of glomerular cysts and fewer proximal tubule cysts (positive for megalin). The cysts extended to ureteric bud-derived collecting ducts (positive for Dolichos biflorus agglutinin lectin) from E16.5. CONCLUSIONS: These studies indicate that Pkd1 deletion is associated with a massive loss of solutes (from E13.5) and increased cAMP levels (E14.5) associated with polyhydramnios. These abnormalities precede renal cysts (E15.5), first derived from glomeruli and proximal tubules and later from the collecting ducts, reflecting the expression pattern of Pkd1 in maturing epithelial cells. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailGlomerular matrix proteins in nodular glomerulosclerosis in association with light chain deposition disease and diabetes mellitus.
Bruneval, P.; Foidart, Jean-Michel ULg; Nochy, D. et al

in Human Pathology (1985), 16(5), 477-84

The diagnosis of light chain deposition nephropathy is based on the immunohistochemical demonstration of monoclonal light chain deposits within connective tissue matrix and on the presence at the ... [more ▼]

The diagnosis of light chain deposition nephropathy is based on the immunohistochemical demonstration of monoclonal light chain deposits within connective tissue matrix and on the presence at the ultrastructural level of electron-dense granular deposits along glomerular and tubular basement membranes. A nodular glomerulopathy characterized by amorphous periodic acid-Schiff-positive and argyrophilic widened mesangium and nodules is described in three patients with light chain deposition nephropathy. Light microscopic examination did not allow discrimination between the glomerular changes found in these specimens and the nodular glomerulosclerosis described in four patients with well-documented diabetes mellitus. Electron microscopic examination revealed microtubular fibrils 10 to 12 nm thick in mesangial areas in both groups. Such microfibrils could be glycoproteins. Immunofluorescence localization of matrix proteins, by staining with affinity-purified antibodies to types I, III, IV, and V (A, B) collagens, fibronectin, laminin, and heparan sulfate-containing proteoglycans, showed similar distributions in the two conditions. The mechanism of this abnormal accumulation of mesangial and glomerular basement membrane matrix proteins in two different conditions remains unknown. [less ▲]

Detailed reference viewed: 3 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa glomérulonéphrite fibrillaire non amyloïde : une cause rare de syndrome néphrotique
GROSCH, Stéphanie ULg; VAN OVERMEIRE, Lionel ULg; Krzesinski, Jean-Marie ULg et al

in Néphrologie & Thérapeutique (2011), 7

La glomérulonéphrite fibrillaire non amyloïde est une pathologie glomérulaire à dépôts fibrillaires, non amyloïdes, composés principalement d'immunoglobulines G polyclonales. Il s'agit d'une ... [more ▼]

La glomérulonéphrite fibrillaire non amyloïde est une pathologie glomérulaire à dépôts fibrillaires, non amyloïdes, composés principalement d'immunoglobulines G polyclonales. Il s'agit d'une glomérulopathie idiopathique responsable de protéinurie sévère, souvent néphrotique et d'insuffisance rénale arrivant à un stade terminal dans 40% des cas à cinq ans. Elle peut prendre différents aspects anatomopathologiques déterminants en terme de pronostic rénal. La négativité des dépôts en coloration rouge Congo et l'épaisseur des fibrilles en microscopie électronique permettent le diagnostic différentiel avec les dépôts amyloïdes. Il n'y a pas de traitement efficace. Après transplantation rénale, la récidive est fréquente avec un pronostic rénal cependant moins péjoratif. [less ▲]

Detailed reference viewed: 51 (0 ULg)
See detailLes glomérulonéphrites
Krzesinski, Jean-Marie ULg

Conference (2007, December 11)

Detailed reference viewed: 1 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailGlossaire
Hoffsummer, Patrick ULg; Touzé, Rachel

in Hoffsummer, Patrick (Ed.) Les charpentes du XIe au XIe au XIXe siècle: Grand Ouest de la France: typologie et évolution: analyse de la documentation de la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (2011)

This french glossay is a complement to these published in and 2009 in Archiectura mediiaevi 3

Detailed reference viewed: 12 (1 ULg)
See detailGlossaire
Hoffsummer, Patrick ULg; Prévet, Alain

in Hoffsummer, Patrick (Ed.) Les charpentes du XIe au XIXe siècle: typologie et évolution en France du Nord et en Belgique (2002)

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUn glossaire naturaliste au second degré ? À propos de La Flore pornographique d’Ambroise Macrobe
Saint-Amand, Denis ULg

in Cahiers Naturalistes : Bulletin officiel de la Société Littéraire des Amis d'Emile Zola (2013), 87

Publié en 1883, La Flore pornographique. Glossaire de l’école naturaliste se présente comme un outil destiné à livrer les clefs d’une littérature recourant fréquemment à la « langue verte » pour mieux en ... [more ▼]

Publié en 1883, La Flore pornographique. Glossaire de l’école naturaliste se présente comme un outil destiné à livrer les clefs d’une littérature recourant fréquemment à la « langue verte » pour mieux en dénoncer l’obscénité. Cet article tente d’apporter un éclairage neuf sur ce cas particulier, en en interrogeant la structure et les logiques et en cherchant à mesurer s’il ne convient pas de le lire en réalité comme une satire de la critique antinaturaliste. [less ▲]

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
See detailGlossaire toponymique de la commune de Saint-Léger
Kurth, Godefroid ULg

in Fédération archéologique et historique de Belgique (Ed.) Compte rendu des travaux du congrès (1887)

Detailed reference viewed: 9 (0 ULg)