Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
Peer Reviewed
See detailEstimation de la population de buffles de forêt, Syncerus caffer nanus, dans le Parc National d’Odzala, République du Congo
Chamberlan, Christelle; Marechal, Corinne ULg; MAUROIS, Céline ULg

in Cahiers d'Ethologie (1998), 18(2), 295-298

Detailed reference viewed: 16 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailEstimation de la précision de la superposition de polygones à travers la propagation des erreurs
Semlali, El Hassan; Donnay, Jean-Paul ULg

in Bulletin de la Société Française de Photogrammétrie et Télédétection (1998), 1998(2), 28-33

Detailed reference viewed: 17 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEstimation de la prévalence réelle de l'encéphalopathie spongiforme bovine en Belgique en 2002 et 2003
Penders, Julie; Praet, Nicolas; Berckvens, D. et al

in Epidémiologie et Santé Animale (2005), 47

Detailed reference viewed: 13 (5 ULg)
See detailEstimation de la production agricole à une échelle régionale.
Tychon, Bernard ULg; Tonnard, Victor

Book published by European Commission Joint Research Centre (1997)

En Europe, les techniques d'estimation des productions agricoles permettent d'assurer une bonne gestion des marchés agricoles, notamment dans le cadre de la mise en oeuvre de la P.A.C. Dans les pays en ... [more ▼]

En Europe, les techniques d'estimation des productions agricoles permettent d'assurer une bonne gestion des marchés agricoles, notamment dans le cadre de la mise en oeuvre de la P.A.C. Dans les pays en voie de développement, les prévisions des rendements et des productions alimentaires servent en plus à éviter des problèmes de malnutrition et de famine pouvant être à la base d'instabilités sociales et politiques. Il s'agit donc tant au niveau du marché européen, que pour les pays en voie de développement d'un sujet terriblement important pour lequel des moyens importants sont accordés. Après avoir rappelé les bases théoriques et statistiques permettant l'estimation du rendement à la parcelle, cette formation intensive passe en revue, diverses méthodes permettant d'évaluer les productions agricoles végétales sur de très grandes superficies (échelle nationale et régionale). Ces méthodes sont utilisées en terme de prévision pendant la période de végétation et en terme de référence lors et juste après la récolte. Elles sont ensuite confrontées pour préciser leur domaine d'application, leurs éventuelles complémentarités et leurs limites actuelles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 30 (5 ULg)
Full Text
See detailEstimation de la production forestière : principes et applications
Dagnelie, Pierre; Grayet, Jean-Pierre; Rondeux, Jacques ULg et al

in Bulletin de la Société Royale Forestière de Belgique = Tijdschrift van de Koninklijke Belgische Bosbouwmaatschappij (1978), 85(3), 97-122

Estimation de la production forestière : principes et applications. A la publication indépendante de leurs diverses communications, les collaborateurs ont réunis à la fois : - des informations générales ... [more ▼]

Estimation de la production forestière : principes et applications. A la publication indépendante de leurs diverses communications, les collaborateurs ont réunis à la fois : - des informations générales ; des indications pratiques relatives à la mesure des arbres ; l'utilisation de tables et d'équations de cubage ; l'utilisation de tables de production ; la réalisation d'un inventaire complet et la réalisation d'un inventaire par échantillonnage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 42 (8 ULg)
Full Text
See detailL'estimation de la productivité des peuplements d'Epicéa commun en Ardenne.
Rondeux, Jacques ULg; Thill, A.

in Silva Belgica (1989), 96(3), 7-15

Detailed reference viewed: 14 (5 ULg)
Full Text
See detailEstimation de la productivité forestière : principes et méthodes
Rondeux, Jacques ULg

in Annales de Gembloux (1977), 83(1), 5-17

Le gestionnaire forestier doit prévoir à long terme et organiser à court terme, à cet effet il doit avoir une connaissance aussi précise que possible des potentialités des massifs forestiers. La ... [more ▼]

Le gestionnaire forestier doit prévoir à long terme et organiser à court terme, à cet effet il doit avoir une connaissance aussi précise que possible des potentialités des massifs forestiers. La répartition des zones boisées et des peuplements en classes de productivité joue un rôle déterminant dans le choix des essences à favoriser ou à introduire, ainsi que dans la prévision de la production des peuplements. Cette répartition s'appuie généralement sur l'utilisation d'indices de productivité entre autres établis à partir de méthodes quantitatives ; parmi celle-ci la hauteur dominante atteinte à un âge donné est très intéressante à considérer. Son utilisation nécessite cependant certaines mises au point (relation avec la production totale, nuances d'interprétation selon la stucture des peuplements, etc...). L'approche "factorielle" (indices de productivité mixtes) est sans aucun doute la plus complète et la plus à l'honneur aujourd'hui grâce à l'utilisation croissante de l'informatique ; elle permet d'identifier la productivité sur la base d'une combinaison d'indices écologiques et dendrométriques. Cette méthode doit permettre l'établissement de listes de critères simples, codifiables et synthétiques, de plus elle présente l'incontestable intérêt d'aborder le problème de la productivité forestière sous un angle pluridisciplinaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 185 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEstimation de la quantité de matière sèche ingérée par les vaches laitières au pâturage en traite robotisée, utilisation de l’analyse des fèces en spectrométrie dans le proche infrarouge
Lessire, Françoise ULg; Dufrasne, Isabelle ULg; Decruyenaere, Virginie

in Agabriel, Jacques; Boichard, Didier; Choisis, Jean-Philippe (Eds.) et al 22èmes Rencontres autour des recherches sur les ruminants. (2015, December 02)

Malgré l’intérêt nutritionnel et économique de l’herbe dans la ration des vaches laitières, le pâturage est de plus en plus délaissé en raison notamment de l’automatisation de la traite et de l’extension ... [more ▼]

Malgré l’intérêt nutritionnel et économique de l’herbe dans la ration des vaches laitières, le pâturage est de plus en plus délaissé en raison notamment de l’automatisation de la traite et de l’extension de la taille des troupeaux. Une des raisons invoquées par les éleveurs pour cet abandon est leur manque de confiance par rapport aux quantités d’herbe réellement ingérées par les animaux et la crainte que ces apports inconstants se traduisent par des fluctuations de production laitière tant qualitative que quantitative. Or Decruyenaere et al. (2009, 2012) ont développé une méthode d’estimation de la matière sèche volontairement ingérée (MSVI) par analyse des bouses par spectrométrie dans le proche infra-rouge. Cette méthode présente l’avantage d’être non invasive, facile à mettre en œuvre sur le terrain et peu onéreuse. Le but de cette étude était donc d’évaluer l’utilisation de cette méthode dans un troupeau de vaches laitières traites par un robot mobile en pâture. Le troupeau (n=53) était divisé en 2 groupes dont le niveau de complémentation journalière était différent. Lors de la traite, le groupe 1 (GR1) recevait en moyenne 2,6 kg de concentrés/vache alors que le groupe 2 (GR2) en recevait 4,2 kg/vache. L’objectif était de vérifier l’impact du niveau de complémentation sur les résultats obtenus. Des prélèvements de fèces ont été faits une fois par mois sur 10 vaches (5 vaches par groupe) pendant 4 mois. Les spectres d’absorption dans le proche infra-rouge (NIR) ont été confrontés à des étalonnages NIR permettant l’estimation de la MSVI exprimée soit par rapport au poids vif (MSVI1), soit par rapport au poids métabolique (MSVI2). Ces estimations d’ingestion ont permis le calcul de la matière sèche journalière ingérée par vache (MSI1 et MSI2). Par ailleurs, les mesures d’herbe à l’entrée et à la sortie des parcelles pâturées ont été relevées ainsi que la densité du couvert herbacé pour évaluer la quantité d’herbe disponible. A ces valeurs de biomasses disponibles ont été additionnées des quantités de concentrés distribuées lors du passage des animaux au robot. Les valeurs moyennes de matière sèche ingérée (kg/vache/jour) pour le GR1 étaient de 15,20 ± 2,60 kg MS par la MSI1 et de 16,99 ± 1,80 kg MS pour la MSI2. Pour le GR2, la MSI1moyenne était de 20,20 ± 4,95 kg MS et la MSI2 moyenne de 21,95 ± 3,36 kg MS. L’estimation de la ration disponible par vache (kg MS herbe + kg MS concentrés) était de 17,25 ± 0,73 kg MS pour le GR1 et de 18,69 ±0,83 kg MS pour le GR2. Les valeurs obtenues par l’analyse NIR sont donc compatibles avec les quantités d’herbe et de concentrés disponibles. Les valeurs estimées par les 2 méthodes étaient hautement corrélées entre elles à part en période de faible ingestion (<10 kgMS). En ce cas la MSI2 semble donner des résultats plus fiables. En conclusion, l’analyse NIR des bouses apparaît une technique intéressante pour l’estimation de la quantité d’herbe ingérée au pâturage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 37 (4 ULg)
Full Text
See detailEstimation de la quantité journalière grasse du lait à partir d'une seule traite (matin ou soir) des composés fins de la matière grasse du lait
Arnould, Valérie ULg; Froidmont, Eric; Nguyen, Nam et al

in 16ième Carrefour des Productions animales: la filière laitière bovine européenne est-elle durable? (2011, March 02)

Detailed reference viewed: 34 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEstimation de la résistance ultime de poutre-navire: Analyse comparative de méthodes sur frégates
Rigo, Philippe ULg; Quesnel, T.; Toderan, C. et al

in ATMA 2002, Association Technique Maritime et Aéronautique, 100ème Session (Article 2- Séance 1), www.atma.asso.fr, 19p. (2002, October)

Detailed reference viewed: 66 (3 ULg)
Full Text
See detailEstimation de la sédimentation des retenues hydro -agricoles de Kierma et de Wedbila : Méthodologie et résultats obtenus.
Guyon, Francis; Hallot, Eric ULg; Kima, Etienne et al

Conference (2014, March 17)

Detailed reference viewed: 24 (3 ULg)
Full Text
See detailEstimation de la surface forestière Wallonne par comptage de points.
Lecomte, H.; Rondeux, Jacques ULg; Laurent, C.

in Bulletin de la Societe Royale Forestiere de Belgique (1984), 91(4), 150-158

The total forest area of Walloonia (south part of Belgium) has been estimated by a dot grid method which consists in counting the number of dots that fall within the boundaries of the forests drawn on ... [more ▼]

The total forest area of Walloonia (south part of Belgium) has been estimated by a dot grid method which consists in counting the number of dots that fall within the boundaries of the forests drawn on maps. All the concerned points were counted and their assignment have been checked on the field (grid of 1000 m x 500 m). According to this method 530.350 hectares should be covered by the forest. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEstimation de la transparence de l'atmosphère par ciel clair à la Station Scientifique des Hautes-fagnes (SSHF), Mont Rigi, Belgique. Comparaison avec la Station d'Uccle-Bruxelles (IRM)
Dury, Marie ULg; Ginion, Serge; Erpicum, Michel ULg

in Bulletin de la Société Géographique de Liège (2009), 51(2008), 5-16

This paper deals with the study of the transparency of the atmosphere on clear sky at the Mont Rigi (Belgian Hautes-Fagnes) with the aim of underlining the particularities of the air composition in the ... [more ▼]

This paper deals with the study of the transparency of the atmosphere on clear sky at the Mont Rigi (Belgian Hautes-Fagnes) with the aim of underlining the particularities of the air composition in the Hautes-Fagnes region and quantifying its influence on global solar radiation. We used the following data: solar elevation, water vapor content (characterized by atmospheric water depth) and solar extraterrestrial irradiation at the top of the atmosphere. Due to a lack of direct information about atmospheric pollution, we compared global radiation received at the Hautes-Fagnes scientific station (SSHF) on clear sky with that stored in the same conditions in Uccle (Brussels), the Belgian reference station (Royal meteorological institute, RMI) and urban area. [less ▲]

Detailed reference viewed: 86 (15 ULg)
Full Text
See detailEstimation de spectres de singularités par des méthodes de grandes déviations basées sur les ondelettes
Esser, Céline ULg

Scientific conference (2015, December 02)

La régularité d'un signal en un point peut être caractérisée par son exposant de Hölder. Une description synthétique de la répartition des différents exposants de Hölder d'un signal est fournie par son ... [more ▼]

La régularité d'un signal en un point peut être caractérisée par son exposant de Hölder. Une description synthétique de la répartition des différents exposants de Hölder d'un signal est fournie par son spectre de singularités. Plusieurs méthodes basées sur la décomposition en ondelettes ont été proposées pour estimer le spectre de singularités d'un signal; elles reposent sur une caractérisation de l'exposant de Hölder par les coefficients d'ondelettes. Dans cet exposé, nous présentons une nouvelle méthode reposant sur des estimations de grandes déviations basées sur les coefficients d'ondelettes et montrons son efficacité sur plusieurs exemples déterministes ou non. [less ▲]

Detailed reference viewed: 5 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEstimation de spectres de singularités par des techniques de grandes déviations basées sur les ondelettes
Esser, Céline ULg

Conference (2015, November 26)

La régularité en un point d'une fonction peut être caractérisée par son exposant de Hölder. Si la fonction est très irrégulière, celui-ci peut varier fortement d'un point à l'autre. Dans ce cas, il est ... [more ▼]

La régularité en un point d'une fonction peut être caractérisée par son exposant de Hölder. Si la fonction est très irrégulière, celui-ci peut varier fortement d'un point à l'autre. Dans ce cas, il est naturel d'étudier la distribution des exposants de Hölder: cette information est donnée par le spectre de singularités de la fonction. En général, ce spectre est assez difficile à calculer et on utilise des méthodes pour l'estimer. Plusieurs méthodes basées sur la décomposition en ondelettes ont été proposées ; elles reposent sur une caractérisation de l'exposant de Hölder par les coefficients d'ondelettes. Dans cet exposé, nous introduisons une nouvelle technique reposant sur des estimations de grandes déviations basées sur les coefficients d'ondelettes et montrons son efficacité sur plusieurs exemples [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)