Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailEtude en temps réel du processus d'extraction de la tagitinine C en fonction des caractéristiques physico-chimiques du CO2 supercritique à l'aide de fibres optiques couplant un spectrophotomètre IRTF à un extracteur à fluide supercritique
Ziemons, Eric ULg

Doctoral thesis (2006)

L’extraction par fluide supercritique fait partie des nouvelles techniques de préparation d’échantillons solides qui ont émergé au cours de ces dernières années. Elle constitue une alternative ... [more ▼]

L’extraction par fluide supercritique fait partie des nouvelles techniques de préparation d’échantillons solides qui ont émergé au cours de ces dernières années. Elle constitue une alternative intéressante aux techniques classiques d’extraction liquide-solide car le pouvoir solvant du fluide supercritique est ajustable, non seulement par la température, mais aussi par la pression. L’extraction par le CO2 supercritique de la tagitinine C, lactone sesquiterpénique photo sensible à l’activité anti-inflammatoire, anti-malarique et anticancéreuse à partir des parties aériennes de Tithonia diversifolia constituait une application intéressante de ce procédé et a été sélectionnée comme molécule cible dans le cadre de ce travail. Son optimisation a impliqué des dosages répétés de l’analyte dont la vibration d’élongation de la fonction diénone absorbe intensément à des fréquences particulières dans le domaine de l’infrarouge. Aussi, avons-nous tout d’abord développé et validé, dans la première partie de ce travail, une technique IRTF d’analyse en différé sélective, rapide, non destructrice et sensible fondée sur ses propriétés. Les différents paramètres (température, pression, quantité de CO2, granulométrie de l’échantillon) influençant le rendement d’extraction de l’analyte ont pu être étudiés à cette occasion. Dans les conditions optimales, nous avons montré que l’extraction par le CO2 supercritique extrayait rapidement et avec une meilleure sélectivité la tagitinine C tout en conservant un taux de récupération comparable aux techniques classiques d’extraction. Parallèlement à ces travaux et compte tenu de la photo-dégradation de la tagitinine C en tagitinine F, la formation de complexes d’inclusion avec la β, 2,6-di-O-méthyle-β et la γ-cyclodextrine a été investiguée. Différentes techniques ont été employées pour caractériser les complexes formés au niveau de la stœchiométrie, de la constante de formation et de la structure. Aucun effet photo-protecteur significatif n’a été démontré avec la β et la γ-cyclodextrine. En revanche, nous avons mis en évidence une diminution de la vitesse de la photo-dégradation en présence de la 2,6-di-O-méthyle-β-cyclodextrine. Malheureusement, celle-ci reste trop limitée pour envisager l’utilisation de cette cyclodextrine pour éviter la dégradation de la tagitinine C lors de son exposition à la lumière directe. Dans la dernière partie de notre travail, nous nous sommes plus particulièrement focalisés sur l’interfaçage EFSC/IRTF qui constituait un indéniable défi. Le développement de l’interfaçage a été réalisé à l’aide de fibres optiques en chalcogène d’arsenic entre un extracteur à fluide supercritique et un spectrophotomètre IR et a ainsi permis d’effectuer le dosage en ligne de la tagitinine C dans le CO2 supercritique après passage de celui-ci au travers d’une cartouche d’extraction contenant la matrice végétale. Par ailleurs, le développement de cet outil répond parfaitement aux nouvelles approches (Process and Analytical Technology) préconisées par la FDA. Le processus d’extraction de l’analyte a pu dès lors être étudié de manière approfondie et en temps réel en fonction des caractéristiques physico-chimiques du fluide supercritique et de la durée de l’extraction. L’utilisation de la vibration d’élongation CH comme marqueur a permis de mettre en évidence l’obtention d’extraits de composition variable qui pourront être utilisés directement dans des études d’efficacité thérapeutique. Enfin, la méthode d’extraction et de dosage en ligne de la tagitinine C a fait l’objet d’une validation poussée selon la nouvelle approche faisant appel aux profils d’exactitude dans un intervalle de dosage allant 500 à 2500 µg. Sur la base des différents profils d’exactitude obtenus, le modèle de régression linéaire a été choisi pour décrire la relation concentration-réponse. En effet, ce modèle présentait des valeurs de biais relatif inférieures à 2%, des valeurs de coefficient de variation ne dépassant pas 4% et des limites de tolérance comprises dans les limites d’acceptation de ±15% sur toute la gamme de concentration. De plus, le modèle de régression linéaire était en parfaite adéquation avec la méthode des ajouts dosés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 93 (12 ULg)
See detailEtude énergétique des systèmes traditionnels de production et de distribution d'eau chaude sanitaire
Hauglustaine, Jean-Marie ULg

Report (1980)

In the sector of housing, the recent crisis of energy encouraged various organizations has to carry out various studies concerning the thermo isolation of the buildings and the systems of central heating ... [more ▼]

In the sector of housing, the recent crisis of energy encouraged various organizations has to carry out various studies concerning the thermo isolation of the buildings and the systems of central heating (production of heat, adjusting devices and distribution of heat). However, an aspect of the energy saving is often neglected, namely the production of medical warm water and the analysis of the outputs of distribution. However the importance relative of their contribution to the total intake of energy in the sector of housing is strongly increased with the construction of the type “low energy” of the current residences. To this end the NATIONAL INSTITUTE OF HOUSING, via Mr. G. NELISSEN, principal engineer, undertook a compared energy study of the systems of production and medical hot water supply, according to their consumption. This study was carried out by Mr. Jean-Marie HAUGLUSTAINE, civil engineer architect of the “PHYSICS LABORATORY OF the BUILDING” of the UNIVERSITY OF LIEGE, under the direction of Mr. Albert DUPAGNE, part-time lecturer. Although the present study is limited to the traditional systems of medical production of warm water, the chapters treating of the requirements out of medical warm water and the losses of the distribution system are in particular useful for the production of warm water by new energy sources (p. e.g. solar-fired heaters), sources which are currently studied by the INL. [less ▲]

Detailed reference viewed: 93 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude épidémiologique de l'infécondité bovine. 1. Mise au point d'un programme informatisé de gestion de la reproduction.
Hanzen, Christian ULg; Laurent, Yves; Lambert, Eric et al

in Annales de Médecine Vétérinaire (1990), 134

Detailed reference viewed: 53 (7 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude épidémiologique de l'infécondité bovine. 2. L'évaluation des performances de reproduction.
Hanzen, Christian ULg; Laurent, Yves; Ectors, Francis

in Annales de Médecine Vétérinaire (1990), 134

Detailed reference viewed: 84 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude épidémiologique de la toxoplasmose chez les femmes enceintes à Amiens (Picardie). Nécessité d'une enquête nationale
Carme, Bernard; Lenne, Evelyne; Tirard, Véronique et al

in Médecine et Maladies Infectieuses (1994), 24

L'étude avait pour but d'évaluer le niveau d'immunité vis à vis de la toxoplasmose des femmes venant d'accoucher à Amiens entre mars 1993 et avril 1994 ainsi que leur connnaissance des mesures préventives ... [more ▼]

L'étude avait pour but d'évaluer le niveau d'immunité vis à vis de la toxoplasmose des femmes venant d'accoucher à Amiens entre mars 1993 et avril 1994 ainsi que leur connnaissance des mesures préventives vis à vis de cette parasitose. Cette étude a permis de mettre en évidence la bonne connaissance des mesures préventives vis à vis de la toxoplasmose chez les femmes non immunes. Ceci a permis également de préciser les données épidémiologiques de la toxoplasmose à Amiens. Le choix d'un protocole incluant les femmes au moment de l'accouchement pourrait être complété par celui de femmes en début de grosesse pour éviter d'exclure les interruptions de grossesse. Cette étude devrait déboucher sur une enquête nationale qui permettrait de préciser l'épidémiolgoie de la toxoplasmose en France. [less ▲]

Detailed reference viewed: 63 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude épidémiologique de la toxoplasmose chez les femmes enceintes à Amiens (Picardie): nécessité d'une enquête nationale
Carme, Bernard; Lenne, Evelyne; Tirard, Véronique et al

in Journal de Pédiatrie et de Puériculture (1995), 8(1), 761-763

Il s'agit d'une enquête réalisée à Amiens du 1er mars 1993 au 28 février 1994 chez les femmes venant d'accoucher pour évaluer leur niveau d'immunité vis à vis de la toxoplasmose et leur connaissances des ... [more ▼]

Il s'agit d'une enquête réalisée à Amiens du 1er mars 1993 au 28 février 1994 chez les femmes venant d'accoucher pour évaluer leur niveau d'immunité vis à vis de la toxoplasmose et leur connaissances des mesures préventives. L'analyse des données s'est faite grâce au locigiel Epidemio sur un total de 987 femmes. La séroprévalence est de 58% et l'analyse montre que c'est la consommation de viande peu ou pas cuite et la présence d'un chat dans l'entourage qui sont les 2 facteurs de risque majeurs. La quasi totalité des femmes a pu citer au moins 2 moyens de prévention efficaces et les reccommandations sont largement suivies. En conclusion, les résultats sont rassurants. Cependant, une enquête nationale serait nécessaire pour permettre une évaluation sur le plan national. [less ▲]

Detailed reference viewed: 27 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude épidémiologique des comportements alimentaires au service de la promotion de la santé
Lair, ML; Alkerwi, A; Couffignal, S et al

Conference (2009)

Detailed reference viewed: 15 (5 ULg)
See detailEtude épidémiologique du viroïde de la mosaïque latente du pêcher en Tunisie
Fekih Hassen, I.; Massart, Sébastien ULg; Roussel, S. et al

Poster (2006)

Detailed reference viewed: 24 (1 ULg)
Full Text
See detailEtude épidémiologique et moléculaire de la dyskinésie ciliaire chez le chien
Merveille, Anne-Christine ULg

Doctoral thesis (2015)

Les dyskinésies ciliaires primaires (DCP) sont des maladies génétiques rares regroupant des pathologies respiratoires liées à une anomalie constitutionnelle des cils dits “mobiles” (Leigh, 2006). Ces cils ... [more ▼]

Les dyskinésies ciliaires primaires (DCP) sont des maladies génétiques rares regroupant des pathologies respiratoires liées à une anomalie constitutionnelle des cils dits “mobiles” (Leigh, 2006). Ces cils jouent un rôle important dans l’organisme, notamment au niveau du tractus respiratoire, où ils entrent dans la composition de l’escalator mucociliaire. Ils jouent également un rôle au niveau du système reproducteur et durant l’embryogénèse. Chez l’homme, la prévalence des DCP est estimée à 1 :10.000 (Afzelius et Stenram, 2006). Chez le chien, il existe une trentaine de cas décrits dans la littérature dans 20 races différentes. Les deux espèces partagent des manifestations cliniques similaires, directement liées à la dysfonction de la mobilité ciliaire. La plupart des individus touchés présentent des signes dès leur plus jeune âge. Parmi ces signes, on retrouve une atteinte des voies respiratoires comprenant des infections récidivantes des voies hautes (rhino-sinusites) et basses (bronchites et bronchopneumonies qui mènent à de la bronchiectasie), mais aussi de l’infertilité et, dans la moitié des cas environ, des défauts de latéralité que l’on appelle situs inversus (Leigh, 2006). La structure des cils mobiles est hautement conservée entre les différentes espèces et se caractérise par un agencement de neuf paires de microtubules périphériques organisées autour d’une paire centrale de microtubules. A cette structure, se rajoutent des complexes protéiques qui permettent de stabiliser les différents composants comme les crêtes radiales ou le complexe régulateur des dynéines, mais aussi des protéines motrices qui permettent au cil de se mouvoir comme les bras de dynéine. Cet agencement est perturbé dans la grande majorité des DCP qui présentent différents types de défauts ultrastructuraux en fonction des différents gènes impliqués (Papon et al., 2010) (Jorissen et al., 2000b). Chez l’homme, comme chez le chien, le défaut ultrastructurel le plus fréquent est une atteinte des bras de dynéine externes. La plupart des DCP se transmettent selon un mode autosomique récessif et plusieurs gènes causals ont été identifiés (Zariwala et al., 2011). Toutefois, les bases moléculaires d’un certain nombre de cas chez l’homme restent à ce jour indéterminées et chez le chien aucun gène responsable n’avait été identifié avant cette présente étude. Le chien représente un modèle spontané de DCP qui pourrait être utile dans la découverte de nouveaux gènes impliqués dans cette pathologie. Les différents objectifs de ce travail étaient d’une part, d’étudier le phénotype clinique d’une DCP ségrégant au sein d’une race de chien, le bobtail, et d’autre part, d’identifier le mode de transmission génétique ainsi que les bases moléculaires de cette DCP. Nous avons également voulu étudier la fréquence de la mutation identifiée dans cette race. Une fois le gène identifié chez le bobtail, nous avons voulu déterminer si celui-ci pouvait être responsable de cas de DCP humaines présentant un phénotype ultrastructurel similaire à celui des bobtails atteints. Ensuite, nous avons voulu évaluer les conséquences qu’une dysfonction de ce gène pouvait entraîner, afin de gagner en compréhension sur le rôle de la protéine impliquée et pour confirmer que les mutations identifiées étaient bien à l’origine du phénotype clinique observé. Enfin, nous avons voulu déterminer si ce gène pouvait être impliqué dans d’autres ciliopathies. Nous avons tout d’abord obtenu des données cliniques sur une dizaine de chiens atteints. Tous appartenaient au même pedigree et présentaient un phénotype clinique caractéristique apparu très tôt dans la vie de l’animal. Ce phénotype se caractérisait par un jetage nasal bilatéral, une toux productive, une leucocytose neutrophilique et des infections respiratoires récurrentes dont les séquelles étaient visibles sur les radiographies thoraciques avec des lésions de bronchopneumonie touchant les lobes crâniaux et moyen droit ainsi que des lésions de bronchiectasie. L’analyse du sperme d’un de ses chiens mettait en évidence une réduction de la mobilité des spermatozoïdes et un pourcentage important de formes anormales en microscopie optique. Un situs inversus était également présent dans environ un tiers des cas. Les anomalies ciliaires observées en microscopie électronique chez ces chiens révélaient un phénotype ultrastructurel peu commun, associant une atteinte des bras de dynéine internes et des anomalies de la paire centrale de microtubules. L’analyse du pédigree de ces chiens était en faveur d’un mode de transmission autosomique récessif. L’étude d’association génome entier réalisée chez 5 atteints et 15 contrôles a permis d’identifier une région contenant 151 gènes candidats. Une sélection des gènes décrits comme impliqués dans la structure et/ou la fonction des cils (Gherman et al., 2006; Inglis et al., 2006) a permis une réduction drastique des gènes candidats. Le séquençage de ceux-ci a permis d’identifier un codon stop prématuré au sein de CCDC39, un gène codant pour une protéine enrichie en domaine « coiled-coils ». Tous les chiens atteints possédaient cette mutation à l’état homozygote tandis que leurs parents étaient tous hétérozygotes, confirmant ainsi le mode de transmission autosomique récessif. Après avoir mis au point un test génétique rapide basé sur la technologie Taqman, plus de 500 bobtails ont été génotypés afin d’estimer la fréquence de la mutation au sein de cette race. L’allèle muté se retrouvait plus fréquemment dans la population européenne avec une fréquence d’hétérozygotes autour de 19%. Les hétérozygotes étaient plus rares chez les chiens provenant d’Amérique du nord avec une fréquence d’hétérozygotes de 7%. Plusieurs éléments étaient en faveur du fait que cette mutation était bien la mutation causale. Premièrement, le séquençage d’une population de 80 chiens issus de 9 races différentes, n’a pas permis d’identifier une seule fois cette mutation. De plus, en étudiant l’expression de CCDC39 au sein de l’épithélium respiratoire de chiens porteurs, nous avons mis en évidence un phénomène de dégradation de l’ARNm non-sens. Une nette diminution de l’expression de CCDC39 était visible chez les atteints par rapport aux sains et la protéine était absente des cellules ciliées respiratoires des atteints, contrairement aux chiens contrôles. Nous avons également pu démontrer que CCDC39 était principalement exprimé dans les tissus ciliés chez la souris et chez l’homme. Enfin, pour confirmer définitivement que CCDC39 joue un rôle important dans la mobilité ciliaire, nous avons supprimé son expression à l’aide de morpholinos dans des embryons de zebrafish. L’injection provoquait l’apparition de défauts de latéralité, dose-dépendants. Ce phénotype était spécifique car il disparaissait lorsque les embryons étaient co-injectés avec de l’ARNm sauvage. Vu son implication dans une DCP canine, il était légitime de suspecter que CCDC39 pouvait être à l’origine de cas humains. Nous avons sélectionné une cinquantaine de patients présentant un phénotype ultrastruturel identique à ceux des bobtails atteints. Le séquençage de ces patients a permis d’identifier quinze mutations différentes. Chez la plupart des atteints, ces mutations étaient, soit à l’état homozygote, soit à l’état d’hétérozygote composite. Par contre, nous n’avons pas mis en évidence de mutation au sein de CCDC39 pour une vingtaine de patients atteints de DCP avec un phénotype ultrastructurel différent ou chez plus de 200 patients ne présentant que des défauts de latéralité. Afin de mieux comprendre la fonction de CCDC39 et l’impact de sa dysfonction sur la structure cilaire, nous avons analysé son expression au niveau protéique, en examinant des cellules épithéliales nasales prélevées par frottis brosse. Comme chez le chien, la protéine était absente des cellules épithéliales respiratoires des patients atteints, alors qu’elle était présente chez les contrôles. En utilisant des techniques d’immunofluorescence à haute résolution, nous avons pu démontrer que CCDC39 se localisait principalement au niveau de l’axonème ciliaire chez l’individu sain mais pas chez l’individu atteint. Afin de caractériser l’impact d’une déficience de CCDC39, nous avons étudié les autres composants de l’axonème ciliaire en utilisant des anticorps dirigés spécifiquement sur des sous-unités de l’axonème ciliaire. Nous avons ainsi pu démontrer que l’absence de CCDC39 est responsable d’une absence de certains constituants axonémaux comme les bras de dynéine internes ou le complexe régulateur des dynéines. Enfin, l’analyse du battement ciliaire de certains sujets atteints a permis de mettre en évidence un pattern dyskinétique, caractérisé par une amplitude réduite et des axonèmes rigides. Cette étude a permis d’identifier un nouveau gène impliqué dans les DCP tant dans la race bobtail que chez l’homme. Nous avons pu mettre en évidence que ce gène code pour une protéine axonémale dont l’absence est responsable d’une atteinte des bras de dynéine internes et d’une désorganisation axonémale, ce qui a pour conséquence un battement ciliaire dyskinétique. Le phénotype clinique présenté par les chiens atteints est remarquablement similaire à celui de l’homme, avec une atteinte sévère des voies respiratoires, mais également des anomalies spermatiques chez le mâle et l’existence de défaut de latéralité chez certains atteints. Comme dans la grande majorité des DCP, les individus ne présentent la maladie que s’ils recoivent deux copies défectueuses de CCDC39, puisque nous avons pu montré que tous les chiens atteints étaient homozygotes pour la mutation et que la plupart des patients humains atteints possédaient soit une mutation à l’état homozygote, soit deux mutations différentes. Toutes les mutations identifiées au sein de ce gène sont associées à une perte de fonction et sont vraisemblablement responsables d’une absence de production de la protéine, secondaire à un phénomène de dégradation de l’ARNm, comme nous avons pu le mettre en évidence chez le bobtail. Par la suite, d’autres études ont confirmé cette hypothèse en identifiant de nouvelles mutations au sein de CCDC39, pratiquement toutes liées à une perte de fonction (Blanchon et al., 2012) (Zariwala et al., 2013) (Antony et al., 2013). Les mutations identifiées étaient systématiquement associées à un phénotype ultrastructurel bien particulier représentant environ 12% des cas de DCP (Jorissen et al., 2000b) (Chilvers et al., 2003a) (Papon et al., 2010) (Shoemark et al., 2012). Simultaménent à la découverte de CCDC39, un autre gène, CCDC40, a été identifié comme étant responsable d’un phénotype ultrastrucurel identique. Ces deux gènes sont étroitement liés, puisque l’absence de CCDC40 affecte la localisation axonémale de CCDC39 au sein de la cellule ciliée (Becker-Heck et al., 2010). Ces deux gènes expliquent à eux seuls une grande proportion des patients présentant ce phénotype particulier (Blanchon et al., 2012) (Antony et al., 2013). Nous avons pu démontrer, par différentes méthodes, que ce gène jouait un rôle important dans la structure et la fonction des cils mobiles en observant que son expression était principalement localisée dans les organes présentant des cils mobiles et que la protéine était absente chez des individus porteurs de mutation. De plus, en inactivant l’expression de ce gène dans des embryons de zebrafish, nous avons observé l’apparition de défaut de latéralité ce qui suggère une atteinte des cils mobiles de la vésicule de Kupffer, responsable de l’asymétrie droite gauche. L’identification de ce gène est particulièrement intéressante car CCDC39 a été la première protéine enrichie en domaine « coiled-coils » a être impliquée dans une DCP et a permis de souligner l’importance de ces motifs pour la fonction du cil mobile. Depuis lors, plusieurs autres gènes possédant ces structures particulières ont été associés avec d’autres cas de DCP humaines (Becker-Heck et al., 2010) (Hjeij et al., 2014) (Horani et al., 2013a) (Knowles et al., 2013a) (Panizzi et al., 2012) (Wirschell et al., 2013). Le rôle exact de ces protéines riches en des domaines « coiled-coils » reste à préciser, mais elles semblent jouer un rôle dans la structure du complexe régulateur des dynéines et dans l’ancrage des bras de dynéine aux microtubules adjacents. Cette étude a permis d’identifier le premier gène responsable de DCP dans l’espèce canine. Le génotypage de plus 500 bobtails a permis d’établir que la mutation semble plus fréquente en Europe, ce qui pourrait être lié à l’usage intensif de certains grands champions dans les années 80. La disponibilité de ce test permettra aux éleveurs de dépister les porteurs asymptomatiques et évitera l’apparition de nouveaux atteints. Enfin, cette étude permet de mettre en lumière l’intérêt du chien en tant qu’organisme modèle pour identifier les origines génétiques de certaines pathologies humaines. En effet, le chien représente un modèle unique à bien des égards (Lequarré et al., 2011). Le chien bénéficie de soins médicaux de plus en plus poussés et chaque race de chien représente un isolat génétique, ce qui a pour conséquence une concentration de certains allèles morbides responsables de pathologies similaires à celles de l’homme. On peut ajouter que le chien possède un répertoire génétique très proche de celui de l’homme et que la strucure de son génome est particulièrement intéressante pour disséquer génétiquement des caractères mendéliens, mais aussi des caractères complexes (Lindblad-Toh et al., 2005). Enfin, ou peut imaginer que les bobtails atteints de DCP pourraient représenter une opportunité unique pour tester de nouvelles thérapies et éventuellement pour mettre au point une thérapie ciblée contre le défaut génétique responsable. [less ▲]

Detailed reference viewed: 45 (3 ULg)
Full Text
See detailEtude épistémologique sur la méthode de Fermat pour la recherche d'extrema
Bair, Jacques ULg; Henry, Valérie ULg

in Mathématique et Pédagogie (2006), 156

Detailed reference viewed: 19 (1 ULg)
Full Text
See detailEtude et caractérisation de mousses aqueuses sous contrainte
Bronfort, Ariane ULg

Doctoral thesis (2015)

De nombreuses questions subsistent quant à la nature d’une interface entre une mousse et une solution. Ce travail concerne l’influence des conditions aux limites au niveau d’une telle interface sur le ... [more ▼]

De nombreuses questions subsistent quant à la nature d’une interface entre une mousse et une solution. Ce travail concerne l’influence des conditions aux limites au niveau d’une telle interface sur le volume de mousse lorsqu’elle est perturbée par une contrainte extérieure. Le lien entre mousse et interface a été étudié dans deux situations différentes : une contrainte normale et une contrainte tangentielle. L’instabilité de Faraday permet de soumettre l’interface à une contrainte normale périodique. L’influence de la géométrie du système a été investiguée pour une surface libre. La modification de la longueur d’onde a été expliquée en terme d’augmentation de l’énergie interfaciale. La perte d’énergie a également été modélisée à l’aide de trois sources : la viscosité de la solution, la présence de molécules de surfactants à la surface et la condition de non-glissement aux parois. L’interaction entre une mousse et l’instabilité de Faraday est ensuite étudiée. La dissipation visqueuse est augmentée par la présence de bulles et a pu être modélisée à l’aide de considérations énergétiques. Il a également été montré qu’un faible nombre de couches de bulles est suffisant pour amortir efficacement toute perturbation de l’interface. La contrainte tangentielle est appliquée à l’interface grâce à un dispositif inspiré des milieux granulaires permettant la rotation d’une cellule de Hele-Shaw autour de son centre. Dans un tel dispositif, les caractéristiques de la mousse et de l’interface varient. Deux modèles prédictifs permettent d’expliquer l’évolution temporelle de la fraction de liquide moyenne. Des outils statistiques ont permis de définir une relation entre les déformations des bulles et les caractéristiques macroscopiques de la mousse. Grâce à la modélisation de l’écoulement, un lien a été établi entre le gradient de pression interne de la mousse et la déformation de l’interface. Finalement, nos résultats sont comparés à ceux obtenus pour des ensembles granulaires dans un dispositif expérimental similaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (3 ULg)
See detailEtude et caractérisation du bassin hydrogéologique du Rechterbach
Robert, Tanguy ULg

Master's dissertation (2007)

Detailed reference viewed: 76 (14 ULg)
Full Text
See detailÉtude et développement de techniques de métrologie de déplacements en lumière cohérente en infrarouge thermique
Vandenrijt, Jean-François ULg

Doctoral thesis (2010)

This thesis presents the works realised to apply ESPI and digital holography techniques at 10 µm for the monitoring of surface displacements of aerospace structures and space re- flectors. We consider ... [more ▼]

This thesis presents the works realised to apply ESPI and digital holography techniques at 10 µm for the monitoring of surface displacements of aerospace structures and space re- flectors. We consider objects with dimensions from a few tens of centimetres to more than one metre and with measurement ranges extending from a few micrometers to hundreds of micrometers. For specular surfaces where no diffusive coatings are allowed, we present the speckle pro- jection technique. We implement it in the special case of space reflectors. The use of a dif- fuser as the light source makes optical design much more simple and flexible than tradi- tional interferometric techniques. It allows use to consider its application on a wide range of form. We have also taken profit of the LWIR range to realise for the first time simultaneous dis- placement and temperature measurements with the same infrared detector. For this, we propose different computation techniques of the thermal image out of the phase shifted ESPI specklegram acquisitions. [less ▲]

Detailed reference viewed: 56 (11 ULg)