Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailEffet de la souplesse de la contre-pointe sur le défaut de cylindricité des pièces tournées
Debongnie, Jean-François ULg

Report (1995)

This report examines the effect of the live center flexibility on the form errors in lathe operations. It was originated from test results exhibiting a diameter having a maximum and a minimum, a fact that ... [more ▼]

This report examines the effect of the live center flexibility on the form errors in lathe operations. It was originated from test results exhibiting a diameter having a maximum and a minimum, a fact that highly surprised us. The problem is here analytically studied, and it is found that such form errors must effectively be obtained. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (2 ULg)
Full Text
See detailEffet de la suspension précoce du flux inducteur sur la détermination du neurectoblaste médullaire
Damas, Hubert ULg

in Archives de Biologie (1947), 58(1-2), 15-57

1. Le travail actuel envisage la question de savoir si la détermination de la plaque médullaire suit un processus quantitatif ou si elle se fait suivant la loi du « tout ou rien » et si la séparation de ... [more ▼]

1. Le travail actuel envisage la question de savoir si la détermination de la plaque médullaire suit un processus quantitatif ou si elle se fait suivant la loi du « tout ou rien » et si la séparation de la crête neurale peut s’expliquer par un processus quantitatif. 2. Les expériences effectuées ont consisté à prélever dans la moitié postérieure de la plaque médullaire de gastrulas âgées et de jeunes neurulas, d’un côté du plan médian, deux ou trois lambeaux successifs d’ectoblaste et à les greffer sur la face ventrale d’un hôte du même âge. Les espèces animales utilisées étant Siredon mexicanum et Xenopus laevis. 3. Ces greffons se sont développés en tissus forts variés : ampoules nerveuses, kystes épithéliaux, cellules ganglionnaires, migratrices, pigmentaires, conjonctives, replis épidermiques. Les kystes épithéliaux doivent être considérés comme des ampoules nerveuses avortées. Les cellules ganglionnaires, migratrices et pigmentaires sont normalement des dérivés de la crête neurale. Les replis épidermiques et les cellules conjonctives proviennent de parties du greffon non déterminées. 4. Certains replis épidermiques, à allure d’organes de la ligne latérale, observés chez le Xénope, s’expliquent comme les résultats de greffes n’ayant porté que sur la seule couche pigmentaire de l’ectoblaste. 5. Certains greffons présentaient des images très nettes de dégénérescence qui semblent indiquer une tendance de l’hôte à les résorber. 6. La formation de types cellulaires dérivant normalement de la crête neurale aux dépens d’ectoblaste médullaire présomptif tend à démontrer que la détermination de la plaque médullaire suit un processus quantitatif et que les cellules de la plaque passent par les stades mésectodermique et ganglionnaire avant d’atteindre le caractère médullaire. 7. La comparaison des résultats des greffons antérieurs avec ceux des greffons postérieurs montre qu’à chaque moment le degré de détermination de la plaque médullaire décroit de l’avant vers l’arrière. [less ▲]

Detailed reference viewed: 7 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEffet de la technique vocale sur la justesse en voix chantée
Larrouy, Pauline ULg; Morsomme, Dominique ULg

Poster (2011, August)

Selon Dalla Bella et al. (2007, 2009), la population générale est capable de chanter juste une chanson populaire lorsque le tempo de la production est lent. Le chant est une activité universelle, présente ... [more ▼]

Selon Dalla Bella et al. (2007, 2009), la population générale est capable de chanter juste une chanson populaire lorsque le tempo de la production est lent. Le chant est une activité universelle, présente dès le plus jeune âge, mais reste une tâche complexe mobilisant des habiletés physiques, cognitives et physiologiques. En travaillant leur voix, les chanteurs professionnels, tels des instrumentistes, renforcent ces habiletés et sont capables de modifier la qualité de leur production vocale. Dans cette étude, nous examinons l’effet de cette expertise vocale et plus particulièrement de la technique “lyrique” enseignée aux chanteurs d’opéra sur certaines caractéristiques telles que la hauteur absolue et le tempo. En ce qui concerne la justesse, les techniques d’analyse acoustique mises au point nous permettent d’observer les erreurs possibles en production vocale (Schön et al., 2004) dans un contexte mélodique. Nous avons constitué un groupe contrôle de 63 non chanteuses et un groupe expérimental de 15 chanteuses professionnelles. Les sujets ont chanté « Happy Birthday ». Les chanteuses professionnelles l’ont chanté une première fois sans technique vocale particulière (ST) et une seconde fois avec une technique vocale lyrique (AT). La partie stable de chaque voyelle a été moyennée (AudioSculpt) et analysée (OpenMusic) afin d’estimer la hauteur absolue et relative de chaque note. Les résultats montrent des différences significatives entre les groupes pour le tempo (F(2,88)=16,61, p<.001) et la hauteur absolue (F(2,88)=165,63, p<.001). Chez les non chanteuses, le nombre d’erreur diminue avec le tempo (r=.321, p=01). Chez les chanteuses professionnelles AT, nous observons le profil inverse (r=-.662, p=01) mais pas de corrélation significative chez les chanteuses professionnelles ST. Les premiers résultats confirment l’effet de la technique vocale tant sur le type d’erreur que sur l’importance de ces erreurs en contexte mélodique. Bien que nous attendions une bonne performance chez les chanteuses professionnelles AT, les résultats ne vont pas dans ce sens. Cela conduit à discuter le type d’analyse à exécuter et le choix des programmes pour le jugement de la justesse en voix chantée avec technique vocale. [less ▲]

Detailed reference viewed: 121 (24 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEffet de la viscosité sur la structure de l'écoulement et sur le mélange dans un bioréacteur à cuve agitée utilisé en culture de cellules animales
Collignon, Marie-Laure ULg; Crine, Michel ULg; Delafosse, Angélique ULg et al

in Récents Progrès en Génie des procédés - A la croisée des sciences et des cultures, pour relever les défis industriels du XXIème siècle (2009)

Detailed reference viewed: 94 (34 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEffet de prétraitements agoniste et antagoniste de GnRH sur la productîon d'embryons chez la brebis et la chèvre
Baril, Gérard; Cognié, Yves; Belloc, J. P. et al

in Proceedings: 8e Rencontres autour des Recherches sur les Ruminants (2001)

ln the superovulated ewe, previous studies have shown that GnRH agonist and antagonist pre-treatment improve embryo production. Consequently, an experiment on this subject was continued in order to ... [more ▼]

ln the superovulated ewe, previous studies have shown that GnRH agonist and antagonist pre-treatment improve embryo production. Consequently, an experiment on this subject was continued in order to simplify GnRH antagonist pretreatment in the ewe, and evaluate the efficiency of this technique in the superovulated goal. For the simplification of the pre-treatment, we compared the efficiency of the multiple low-dose (11' O.5mg/ day) antagonist regimen with a regimen of three injections of 1.5, 0.5, and O.5mgat 5 day intervals. The three injections regimen allowed a high ovulatory response, but a lower yield of transferable embryos (12 vs 8.3 ; P=O.08). GnRH agonist (Decapeptyl) and antagonist (Antarelix) pre-treatments were evaluated in superovulated goats. ln GnRH agonist treated goats (Decapeptyl1.8mg 22days before FSH) follicle number >3 mm was decreased (5.5 before vs 1.1 after treatment ; P<O.Ol) without an effect on the number of small follicles (2-3mm) and ovulatory response. Percentages of recovered and fertilised ova were significantly lower after Decapeptyl pre-treatment than without pre-treatment. Consequently a low number of transferable embryos per Decapeptyl treated goat was obtained (Decapeptyl + FSH: 2.2 vs FSH 4.7 ; P>O.l0). ln GnRH antagonist treated goats (Antarelix Il' 0.5mg / day before FSH) a decrease in follicle number >5 mm was observed as weIl as an increase in small follicle number (2-3mm) and ovulatory response after FSH treatment. However, this beneficial effect on ovulatory response was cancelled by an increase in the percentage of unfertilised ova and degenerated embryos. Consequently, in Antarelix treated goats the yield of embryo production was reduced (Antarelix +FSH 2.3 vs FSH 8.1 ; P<O.Ol). After in vitro fertilisation, the cleavage rate was also lower after Antarelix pre-treatment compared to the control group (84% vs 94%; P<O.Ol). However, this percentage was high (84%) as compared to the in vivo fertilisation rate (29%).A negative effect of Antarelix pre-treament on goat oocytequality is possible; nevertheless, transport and survival of spermatozoa in the genital tract are most probably affected in these conditions [less ▲]

Detailed reference viewed: 210 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEffet de prétraitements agoniste et antagoniste de GnRH sur la production d’embryons chez la brebis et la chèvre
Baril, G.; Cognié, Y.; Belloc, J. P. et al

in Proceedings: 11e Rencontres autour des Recherches sur les Ruminants (3R) (2004)

Detailed reference viewed: 17 (2 ULg)
See detailL’effet de purge des ventes immobilières suite à la réforme de la procédure de liquidation-partage judiciaire
Georges, Frédéric ULg

in La nouvelle procédure de liquidation-partage judiciaire (2012)

Detailed reference viewed: 21 (0 ULg)
See detailL'effet de simple exposition : approche cognitive et neuropsychologique
Willems, Sylvie ULg

Doctoral thesis (2005)

Detailed reference viewed: 33 (10 ULg)
See detailL'effet de simple exposition : un simple amorçage?
Willems, Sylvie ULg

Scientific conference (2003)

Detailed reference viewed: 13 (1 ULg)
See detailL'effet de simple exposition : un simple amorçage?
Willems, Sylvie ULg

Scientific conference (2004, May)

Detailed reference viewed: 18 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailEffet de Simple exposition et reconnaissance pour des objets tridimensionnels chez des enfants âgés de 5 à 12 ans et des jeunes adultes
Catale, Corinne ULg; Willems, Sylvie ULg; Van der Linden, Martial ULg

Poster (2002)

Introduction Chez l’adulte, il est classiquement observé que l’exposition répétée à des stimuli conduit à un accroissement de la préférence pour ces derniers en comparaison à de nouveaux stimuli (Effet de ... [more ▼]

Introduction Chez l’adulte, il est classiquement observé que l’exposition répétée à des stimuli conduit à un accroissement de la préférence pour ces derniers en comparaison à de nouveaux stimuli (Effet de simple exposition, ESE; [1]). En revanche, un grand nombre d’études [2] montrent chez l’enfant un effet inverse suggérant une préférence pour la nouveauté. Le but de cette étude est d’utiliser le paradigme de simple exposition chez des enfants de différentes tranches d’âge afin de déterminer la période durant laquelle la préférence pour la nouveauté s’inverse et est remplacée par la préférence pour la familiarité. Participant 16 enfants (de 5 à 6 ans et de 7 à 8 ans), 22 enfants (de 9 à 10 ans), et 17 enfants (de 11 à 12 ans) et 16 jeunes adultes (de 18 à 30 ans). Matériel Dans la phase d’encodage, les sujets évaluent l’orientation (droite/gauche) de 12 figures tridimensionnelles présentées 5 fois durant 2,5 secondes. Lors de la phase test, le sujet est soumis à deux tâches de jugement à choix forcés (préférence et reconnaissance) sur 12 paires d’objets tridimensionnels nouveaux-familiers. Les deux jugements se portent sur les mêmes items et leur ordre de passation est contrebalancés entre les sujets. Résultats et Discussion Un effet de préférence différent du hasard est observé chez les adultes (P<.05) dans le sens d’une préférence pour les stimuli préalablement exposés (ESE), mais non chez les enfants (Ps>.1). Pourtant, lorsque l’on examine les relations entre préférence et reconnaissance, on constate que les enfants de 5/6 ans ont tendance à préférer les nouvelles figures et non les figures préalablement exposées et reconnues (Chi-carré= -.15, p=.05). En revanche, cette tendance s’inverse au cours du développement, et ce, dès 11/12 ans où les enfants tendent à préférer les stimuli préalablement exposés et reconnus (Chi-carré=.17, p=.02). Ce choix de préférence pour les stimuli familiers persistent chez les jeunes adultes (p<.05). Notre étude montre que les plus jeunes enfants ont tendance à préférer les nouveaux stimuli alors que les jeunes adultes préfèrent les stimuli familiers quand on compare leurs choix de préférence à leur performance en reconnaissance. A partir de 11-12 ans, les enfants montrent le pattern inverse indiquant un « shifting » de la préférence pour la nouveauté vers la préférence pour la familiarité. Ces données montrent que les scores en reconnaissance influencent différemment la préférence en fonction de l’âge. [less ▲]

Detailed reference viewed: 89 (3 ULg)
Peer Reviewed
See detailEffet des aménagements de l'Escaut Occidental
Ronday, François ULg; Djenidi, Salim ULg

in l'Hydraulique et la Maîtrise du Littoral (1984)

Detailed reference viewed: 15 (5 ULg)
Peer Reviewed
See detailEffet des antibiotiques sur le procédé de traitement des eaux par boues activées ; étude à l’échelle du pilote et du floc par microscopie 3D
Potier, Olivier; Louvet, Jean-Noël ULg; Pons, Marie-Noëlle et al

Conference (2012, February 02)

Detailed reference viewed: 35 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’effet des arrêts de la Cour de Justice et du Tribunal de première instance des Communautés européennes
Petit, Nicolas ULg; Defossez, Alexandre

in de Leval, Georges; Georges, Frédéric (Eds.) L'effet de la décision de justice. Contentieux européens, constitutionnel, civil et pénal (2008)

Detailed reference viewed: 28 (0 ULg)