Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailL'entrepreneur, ses motivations, sa vision stratégique, ses objectifs
Van Caillie, Didier ULg; Lambrecht, Claire

in Cahier de Recherche du Crédit Professionnel / Beroepskrediet (1995, May), 1995

This Working Paper is realized in the context of the "Chair SME 1995" financed by Crédit Profressionnel / Beroepskrediet and intends to propose a global overview of the emerging literature dedicated to ... [more ▼]

This Working Paper is realized in the context of the "Chair SME 1995" financed by Crédit Profressionnel / Beroepskrediet and intends to propose a global overview of the emerging literature dedicated to the identification of the various entrepreneur profiles (vision, objectives, motivations). [less ▲]

Detailed reference viewed: 516 (10 ULg)
See detailL'entrepreneur: ses caractéristiques et ses motivations
Surlemont, Bernard ULg; Janssen, Frank

in Janssen, Frank (Ed.) Entreprendre: une introduction à l'entrepreneuriat (2009)

Detailed reference viewed: 271 (24 ULg)
Full Text
See detailEntrepreneurial mindset and institutional innovations triggered by rice parboiling video in Benin
Zossou, Enangnon ULg; Van Mele, Paul; Vodouhe, Davo Simplice et al

Conference (2010, March 24)

To improve rice parboiling in Benin, an improved parboiling process with new equipment is being released. Farmer-to-farmer video (initiated by Africa Rice Center) was used by four local NGOs in the ... [more ▼]

To improve rice parboiling in Benin, an improved parboiling process with new equipment is being released. Farmer-to-farmer video (initiated by Africa Rice Center) was used by four local NGOs in the Department of Collines to disseminate the technology. In order to explore changes that have been made in this rural area following the use of this learning approach, 160 women and 17 women’s associations were surveyed in 16 villages where the video was shown. Qualitative and quantitative data were collected using focus groups, semi-structured interviews, participant observations, questionnaires and photographs. The video had not only improved women’s creative spirit, but also their motivation and awareness about the importance of parboiling as a revenue-generating activity. Women have become organized around rice parboiling leading to the creation of associations, more appeals to NGOs for additional training in rice parboiling, improved service delivery and improved packaging and marketing of parboiled rice. Improving women’s entrepreneurial spirit contributed to improving the quality of parboiled rice and therefore to an increase in its price, which increased women’s revenues and strengthened social cohesion. The video favored not only the improvement of extension methods used by facilitators, but also the strengthening of relationships among facilitators, rural communities, women processors, microfinance institutions, and input and output markets. Women had more access to formal credit because of their improved organization. Rice producers who attended the open-air video shows at the same time as the women rice processors became more willing to sell rice on credit to the women. The results of this study have allowed us to understand how video can favor the development of institutional innovations and reinforce relationships between facilitators and rural entrepreneurs. [less ▲]

Detailed reference viewed: 86 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEntrepreneurial teams in social entrepreneurship: When team heterogeneity facilitates organizational hybridity
Dufays, Frédéric ULg; Huybrechts, Benjamin ULg

in Ben-Hafaïedh, Cyrine; Cooney, Thomas (Eds.) Research handbook on entrepreneurial teams: Theory and practice (in press)

This chapter examines the composition of teams involved in social entrepreneurship and more particularly their heterogeneity in terms of “institutional logics”. It proposes that when social welfare and ... [more ▼]

This chapter examines the composition of teams involved in social entrepreneurship and more particularly their heterogeneity in terms of “institutional logics”. It proposes that when social welfare and market logics are integrated within founding teams, such hybridity is likely to infuse the whole entrepreneurial process to ultimately lead to the creation of a social enterprise as a “hybrid” organization. To theorize this process, a model is proposed that examines the implications of entrepreneurial team heterogeneity in social entrepreneurship. It makes clear that complexity and dynamism, in particular with regard to individuals’ social network structure, as well as interactions between team members, are necessary to understand the impact of team composition on the entrepreneurial process. An illustrative case study is presented to demonstrate the practical relevance of the model. [less ▲]

Detailed reference viewed: 38 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailEntrepreneurial teams in social new venture creation: A research agenda
Ben-Hafaïedh, Cyrine; Dufays, Frédéric ULg

Conference (2015)

Social entrepreneurial projects are in majority undertaken by teams. Despite their quantitative prevalence, social entrepreneurial teams (SETs) remain quite absent from the scholarly literature. In this ... [more ▼]

Social entrepreneurial projects are in majority undertaken by teams. Despite their quantitative prevalence, social entrepreneurial teams (SETs) remain quite absent from the scholarly literature. In this paper, we argue that because social entrepreneurship is characterized by an inherent tension between social and economic dimensions or logics, which may translate into paradoxes within the whole entrepreneurial process as well as within the team, SETs constitute singular entrepreneurial teams. Research is thus needed to evaluate to what extent findings on entrepreneurial teams apply in a social entrepreneurship setting and identify the specific issues of SETs that should be addressed. Moreover, we believe that this distinctiveness could be a source of learning for conventional entrepreneurial teams as SETs offer a remarkable setting for examining organizational tensions and how to effectively tap the power of paradox. Our contribution is thus guided by two questions: what are the critical issues for SETs and what would be fruitful ways to address these key issues? We start by setting the context by briefly presenting social entrepreneurship and entrepreneurial teams research as well as existing research at their intersection and develop a definition of SETs. We then introduce the critical issues that need attention from researchers. In a third and last part, we list the suggested research questions and discuss the most fruitful ways to tackle them and hence effectively advance the topic. [less ▲]

Detailed reference viewed: 68 (2 ULg)
Full Text
See detailEntrepreneuriat collectif : Quand entreprendre socialement se conjugue au pluriel
Dufays, Frédéric ULg

Conference given outside the academic context (2014)

Detailed reference viewed: 53 (4 ULg)
Full Text
See detailL'entrepreneuriat coopératif; coup de projecteur sur une économie humaine
Mertens de Wilmars, Sybille ULg; Bosmans, P.; Vandemaele, C.

Book published by Conseil Nationale de la Coopération (2006)

Ouvrage retraçant à la fois les réalités concrètes de l’entrepreneuriat coopératif dans notre pays (Belgique) mais aussi, à la lumière des principes et valeurs qui le sous-tendent, son apport ... [more ▼]

Ouvrage retraçant à la fois les réalités concrètes de l’entrepreneuriat coopératif dans notre pays (Belgique) mais aussi, à la lumière des principes et valeurs qui le sous-tendent, son apport incontestable en termes économiques, sociaux et sociétaux. [less ▲]

Detailed reference viewed: 96 (16 ULg)
See detailL'entrepreneuriat féminin au Maroc: Quelles sont les variables contextuelles qui influencent l'entrepreneuriat?
Salman, Noura ULg; El abboubi, Manal; Henda, Sana

Poster (2011, September 30)

L’objectif principal de cet article est d’explorer les fondements de l’entrepreneuriat féminin au Maroc et de présenter les modèles existants. Ce qui nous amène à poser les questions suivantes : « Quels ... [more ▼]

L’objectif principal de cet article est d’explorer les fondements de l’entrepreneuriat féminin au Maroc et de présenter les modèles existants. Ce qui nous amène à poser les questions suivantes : « Quels sont les variables contextuelles et socio-économiques qui influencent l’entreprenariat au Maroc ? » et « qui sont ses femmes qui ont choisi d’entreprendre au féminin, en bravant courageusement les différents obstacles socio-culturelles qui caractérisent la société marocaine? ». Présenté ainsi, notre recherche entend dresser un état de l’art des différentes variables pouvant expliquer les composantes de l’entrepreneuriat féminin au Maroc et de conceptualiser ses mécanismes opérationnels afin de proposer des pistes de réflexions adaptées au contexte marocain et applicables par les femmes entrepreneures. [less ▲]

Detailed reference viewed: 307 (1 ULg)
See detailEntrepreneuriat féminin et études sur le genre
Cornet, Annie ULg

Conference given outside the academic context (2014)

Detailed reference viewed: 20 (4 ULg)
See detailEntrepreneuriat féminin et innovation
Cornet, Annie ULg

Conference given outside the academic context (2014)

Detailed reference viewed: 24 (8 ULg)
See detailL’entrepreneuriat féminin: Des trajectoires de mobilité
Constantinidis, Christina ULg

in Gavray, Claire (Ed.) Femmes et Mobilités (2007)

Detailed reference viewed: 45 (9 ULg)
See detailL’entrepreneuriat féminin: Une trajectoire de mobilité
Constantinidis, Christina ULg

Conference (2005, August 29)

Detailed reference viewed: 50 (4 ULg)
Full Text
See detailL’entrepreneuriat rural comme stratégie de la sécurité alimentaire au Sud-Kivu. Cas des localités Mwanda et Ciranga en territoire de Kabare.
Furaha Mirindi, Germaine ULg

Master's dissertation (2009)

Le présent travail qui porte sur l’entrepreneuriat rural comme stratégie de la sécurité alimentaire au Sud-kivu, cas des localités Mwanda et Ciranga en territoire de Kabare. En effet, l’intervention de ... [more ▼]

Le présent travail qui porte sur l’entrepreneuriat rural comme stratégie de la sécurité alimentaire au Sud-kivu, cas des localités Mwanda et Ciranga en territoire de Kabare. En effet, l’intervention de l’ONG Louvain Coopération au Développement dans le domaine entrepreneuriale à travers son partenaire GEL a motivée notre choix d’analyser l’impact de l’entrepreneuriat rural sur la sécurité alimentaire dans l’une des zones d’intervention de cette organisation. Nous nous sommes inspirée de Sen qui accorde plus d’importance à l’accès économique des populations aux denrées alimentaires. Il a alors été question de vérifier cette question dans le cadre de ce travail. A Ciranga et Mwanda il s’observe un régime foncier (non appropriation définitive des terres) limitant l’accès à la terre et sa mise en valeur, une faible production agricole liée à une moindre productivité des cultures, de l’élevage et de la pêche, ce qui rend la plupart des ménages pauvres avec une insuffisance alimentaire remarquée. Le manque de revenus pour les ménages apparaît comme un grand obstacle à l’achat des nourritures pour compenser l’insuffisance de l’autoconsommation. Face à cette situation, nous avons donc voulu, à travers cette étude, comprendre si l’entrepreneuriat pouvait être une stratégie pour les ménages d’être en possession des revenus afin de contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire. Nous nous sommes fixés alors comme hypothèse de départ que l’entrepreneuriat rural pouvait en être une stratégie et que l’affectation des revenus issus de ces activités pourrait en prouver l’impact. Nous sommes alors parti de la compréhension des concepts clés de notre étude où nous avons abouti à dégager la définition suivante de la sécurité alimentaire : l’accès de tout individu à tout moment à la nourriture qu’il désire. Quant à ce qui est de l’entrepreneuriat nous avons retenu la définition selon laquelle l’entrepreneuriat consiste à prendre des risques. L’entrepreneur est alors une personne qui est prête à mettre en jeu sa carrière et sa sécurité financière pour mettre en œuvre une idée, à mettre son temps et son capital dans une entreprise risquée. Une autre définition de l’entrepreneuriat décrit le processus de découverte, d’évaluation et d’exploitation d’occasions. Ainsi un entrepreneur peut être défini comme « quelqu’un qui agit non en fonction des ressources qu’il contrôle actuellement, mais qui poursuit inlassablement une occasion. Ainsi nous avons retenu trois types d’entrepreneurs (créateur de valeur, combleur de vide et courtier stratège). Parmi cette typologie, l’entrepreneur comme créateur de valeur a plus intéressé notre étude. Une enquête a été menée dans le milieu d’étude auprès de 121 ménages afin de collecter des données sur la structure de ces ménages (taille, niveau d’étude des membres, leur âge,…), sur les activités entrepreneuriales et sur la sécurité alimentaire (accessibilité, disponibilité). Le test de khi-carré et la technique économétrique appliqués sur les principales variables (entrepreneuriat, genre, taille de ménages, niveau d’étude du chef de ménage et son âge), ont été utilisés pour l’analyse statistique. Grâce au modèle PROBIT nous avons descellé les variables qui expliquent au mieux la différence calorique que nous avons retenu comme indice de sécurité alimentaire selon les normes de la FAO. Les résultats révèlent que 60 chefs de ménages (49,5%) sur les 121 enquêtés pratiquent une activité entrepreneuriale quelconque. Les principales activités entrepreneuriales et leur importance sont : Le commerce (21,67%), la pêche (15%), l’agriculture (10%), la production de la boisson traditionnelle (8,3%), le transport (8%), Meunier (6,7%), Carrière des pierres (3,3%), Réparation (3%), Menuiserie (3%), Artisanat (3,3%), Cordonnerie (3%), Education (3,3%), Couture (1,6%), Savonnerie (1,7%), Boulangerie (1,7%), Restaurant (1,6%), santé (1,6%),production de la tourbe (1,7%). Ces résultats ont été satisfaisants car ils nous ont permis de faire une bonne comparaison et prouvent que la population du milieu étudié est entrepreneur, bien que leurs activités soient de petite taille et aboutit souvent à la survie des ménages. La non-couverture des besoins caloriques dans 98 ménages sur 121 enquêtés montre la situation de détresse alimentaire dans laquelle se trouve un nombre important de ménages. Si le mode de sondage ne nous permet pas d’utiliser ces données pour présenter des conclusions globales au niveau de la Province du Sud-kivu, elles sont néanmoins pertinentes pour illustrer la situation d’insécurité alimentaire d’une bonne partie du monde rural de cette province. Le résultat du test de khi-carré (X²) révèle que le degré de sécurité alimentaire est dépendant de manière significative de la capacité à épargner et de l’âge du chef de ménage, alors qu’elle est indépendante du genre et du niveau d’étude. La capacité à épargner des ménages est très bas car sur les 121 ménages, 4 seulement épargnent soit 3, 31%. L’entrepreneuriat rural et l’implication totale de la femme dans l’économie du ménage prédisposent à 78,5% le ménage à la sécurité alimentaire. Ce résultat affirme notre hypothèse de départ. L’importance de ces variables (entrepreneuriat rural et genre) dans le modèle PROBIT montre la nécessité d’entreprendre des actions pour améliorer la situation des ménages. Bien que les variables éducation et taille du ménage n’influencent pas significativement la sécurité alimentaire, les programmes de planning familial et d’éducation ont également un rôle pour prévenir l’insécurité alimentaire. En matière d'éducation, il s'agit non seulement d'accroître et d'améliorer l'offre (construction d'écoles, mise à disposition d'instituteurs) mais aussi de considérer toutes les contraintes liées à la demande (faiblesse des revenus, calendrier scolaire non adapté au calendrier agricole, etc.). Au terme de ce travail il est important de préciser que toutes les variables pouvant influencer de manière significative la sécurité alimentaire n’ont pas été identifiées. Ce travail étant une œuvre humaine, nous ne prétendons pas l’avoir achevé dans toute perfection. Cependant nous ouvrons une brèche à une étude ultérieure à d’autres chercheurs si pas nous même de pouvoir le compléter en étudiant par exemple l’efficacité des activités entrepreneuriales, l’importance de la croissance dans le domaine entrepreneuriale en milieu rural, la possibilité de créations d’agro-industries alimentaires, la nécessité de saisir les opportunités agricoles pour des productions commerçables, etc. [less ▲]

Detailed reference viewed: 29 (3 ULg)
See detailL'entrepreneuriat senior, rapport d'un think thank
Cornet, Annie ULg; Huby, Eric

Report (2008)

Detailed reference viewed: 75 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEntrepreneuriat social
Mertens de Wilmars, Sybille ULg; Defourny, Jacques ULg

E-print/Working paper (2012)

Detailed reference viewed: 82 (18 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEntrepreneuriat social : définitions, ressorts et défis
Huybrechts, Benjamin ULg; Nicholls, Alex; Mouchamps, Hugues ULg

in Bayle, Emmanuel; Dupuis, Jean-Claude (Eds.) Management des entreprises de l'économie sociale et solidaire (2012)

L'entrepreneuriat social est un concept en vogue depuis une dizaine d’années. Souvent illustré par des « success stories » provenant des quatre coins du monde dans divers secteurs (santé, éducation ... [more ▼]

L'entrepreneuriat social est un concept en vogue depuis une dizaine d’années. Souvent illustré par des « success stories » provenant des quatre coins du monde dans divers secteurs (santé, éducation, finance, culture, etc.), le concept s'impose progressivement dans le monde de l'entreprise, ainsi que dans les sphères académiques et politiques (Boschee 2006; Light 2008; Nicholls 2006b; Nyssens 2006). En plus de transformer les marchés existants, l'entrepreneuriat social a aussi contribué à créer de nouveaux marchés et de nouvelles niches, dans des domaines tels que le commerce équitable (Huybrechts 2012; Nicholls 2010a) ou la micro-finance (Armendáriz de Aghion & Morduch 2005; Battilana & Dorado 2010). Cette dernière est souvent présentée comme le porte-drapeau de l'entrepreneuriat social, notamment depuis que la Grameen Bank et son fondateur Mohammed Yunus se sont vu décerner le Prix Nobel de la Paix. Pratiquement absents des recherches universitaires avant la fin des années 90, l'entrepreneuriat social et les entreprises sociales sont devenus des thèmes de recherche importants depuis lors (Dacin et al. 2010; Defourny & Nyssens 2008b; Fayolle & Matlay 2010; Short et al. 2009), comme en témoigne le nombre croissant d'articles et de livres qui y sont consacrés . Des numéros spéciaux de différents journaux ont mis l'accent sur l'entrepreneuriat social et au moins deux nouveaux journaux ont vu le jour pour traiter spécifiquement de cette thématique et de sujets proches . Bien qu'il soit généralement bien admis que l'entrepreneuriat social et les entreprises sociales restent des notions fort contextuelles – donc contestables – qui peuvent être interprétées de différentes manières suivant l'idéologie et les objectifs des institutions qui les utilisent (Dart 2004; Dey & Steyaert 2010; Nicholls 2010c), certains traits communs commencent néanmoins à faire consensus au sein de la communauté scientifique. Le but de la première section est de présenter et de définir la notion d'entrepreneuriat social. Ensuite, l’entrepreneuriat social est comparé à d’autres notions proches mais néanmoins distinctes. La troisième section se penche sur les origines et les motivations de l'entrepreneuriat social dans une perspective historique. Dans la quatrième section, nous proposons quelques pistes pour mesurer l’ampleur du phénomène. Finalement, les conclusions de ce chapitre évoquent un certain nombre de défis à relever pour les acteurs de terrain, le monde politique et les chercheurs. [less ▲]

Detailed reference viewed: 664 (36 ULg)
Full Text
See detailEntrepreneuriat social : enjeux pour la recherche et l'enseignement
Mertens de Wilmars, Sybille ULg

Scientific conference (2012, January 16)

Detailed reference viewed: 35 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailL'entrepreneuriat social et l'économie sociale
Defourny, Jacques ULg

Conference (2011, April 06)

Detailed reference viewed: 88 (9 ULg)