Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
See detailEtude des feux d'aménagement en zone tropicale semi-aride: cas du Parc Régional du W du Niger
Diouf, A; Barbier, N; Saadou, M et al

Poster (2012)

Detailed reference viewed: 20 (3 ULg)
Full Text
See detailEtude des flux de CO2 échangés par une jeune forêt mixte dans la région de Jalhay au lieu-dit ''La Robinette''.
Laffineur, Quentin ULg

Master of advanced studies dissertation (2006)

Ce travail a été réalisé au Laboratoire de Physique Atmosphérique et Planétaire (LPAP) de l'université de Liège (ULg). La mise au point du traitement des données de covariance de turbulences ainsi que l ... [more ▼]

Ce travail a été réalisé au Laboratoire de Physique Atmosphérique et Planétaire (LPAP) de l'université de Liège (ULg). La mise au point du traitement des données de covariance de turbulences ainsi que l'étude des flux de CO2 du site de La Robinette (Jalhay, Belgique) sont les buts de ce mémoire. En raison du rôle important de la biosphère au sein du cycle global du carbone, il est essentiel d'étudier les échanges de CO2 à travers l'interface entre l'atmosphère et les écosystèmes terrestres. Le site de La Robinette est une ancienne pessière mise à blanc en 1996. Par la suite, diverses essences forestières à dominance de feuillus caducifoliés tempérés ont été replantées sur le site. La technique de la covariance de turbulences est la technique micrométéorologique la plus directe permettant notamment de mesurer des flux verticaux turbulents de CO2 et de vapeur d'eau. Cette technique est valide si différentes corrections sont appliquées sur les flux turbulents. Les plus importantes sont la correction du décalage temporel, la correction de fréquence, la rotation des coordonnées et la correction des fluctuations de densité de l'air. De plus, des erreurs dans la mesure du flux peuvent survenir pendant des périodes de faibles turbulences où des phénomènes d'advection et de stockage peuvent être importants par rapport aux flux turbulents verticaux mesurés. Afin d'éviter d'éventuelles erreurs instrumentales, une analyse statistique est effectuée sur les données. Un test de stationnarité et de similarité est également appliqué aux données afin de vérifier la validité des mesures. Dans ce travail, nous avons déterminé une fonction de transfert du CO2 et de la vapeur d'eau nécessaire à la correction de fréquence des flux turbulents verticaux ainsi qu'une vitesse de friction limite. Nous avons pu mettre en évidence la dépendance du décalage temporel de la vapeur d'eau vis-à-vis de l'humidité relative. De plus, nous observons que le logiciel EDDYFLUX utilisé pour calculer les flux turbulents sous-estime le décalage temporel de la vapeur d'eau lorsque l'humidité relative est supérieure à 85%. La précision de l'anémomètre sonique nous a permis de mettre en évidence sur le site de La Robinette la présence de vents locaux. Ces vents sont liés à la vallée de La Soor qui se situe à proximité du site. En conditions de sécheresse, nous avons pu mettre en évidence un flux de vapeur d'eau à l'intérieur du sol. Il est dû à l'existence d'un gradient thermique entre la surface et l'intérieur du sol. Nous avons également étudié la réponse du flux de CO2 aux conditions météorologiques en dissociant le flux de CO2 diurne et nocturne. [less ▲]

Detailed reference viewed: 60 (16 ULg)
Full Text
See detailEtude des flux de phosphore à l'exutoire du bassin versant de la Fontaine du Theil (35)
Louvet, Jean-Noël ULg

Master's dissertation (2006)

e phosphore est l’élément de déclenchement et de maîtrise de l’eutrophisation dans les milieux aquatiques continentaux. Afin d’évaluer les rejets de phosphore dus à l’activité agricole, Arvalis Institut ... [more ▼]

e phosphore est l’élément de déclenchement et de maîtrise de l’eutrophisation dans les milieux aquatiques continentaux. Afin d’évaluer les rejets de phosphore dus à l’activité agricole, Arvalis Institut du Végétal en partenariat avec le Cemagref de Rennes a suivi de 1998 à 2004 la qualité de l’eau d’un bassin versant agricole de 128 ha situé à une trentaine de kilomètres au Nord Est de Rennes. Ce bassin est principalement dédié à l’élevage laitier et les agriculteurs, sensibilisés à la protection de l’environnement, ont mis en place des bandes enherbées en bordure du ruisseau de La Fontaine du Theil. Une enquête a montré que les quelques habitations situées sur le bassin et en bordure du bassin, ne rejettent pas de phosphore vers le cours d’eau. Le bassin est donc exclusivement agricole, le pourcentage de surface agricole utile étant de 90%. Dans ces conditions, l’eau du ruisseau a été de bonne qualité si l’on se réfère aux normes du ministère de l’environnement. Cependant les concentrations de phosphore total et de P orthophosphorique se sont avérées très variables en fonction du débit du ruisseau. Chaque crue a provoqué une augmentation brutale des concentrations de P qui ont régulièrement atteint des maxima de 250 µg/L pour le P ortho et de 1000 µg/L pour le P total. En l’absence de crues, les concentrations ont été faibles, proches de 30 µg/L pour le P ortho et de 50 µg/L pour le P total, ce qui correspond à une eau peu propice au déclenchement de l’eutrophisation. Du fait des variations de teneur en P lors des crues, dont la plupart n’a pas été échantillonnée, le calcul des flux de P véhiculés par le ruisseau a nécessité la mise au point d'une équation de prédiction de l’évolution des concentrations de P ortho pendant les crues. Cette équation prédit la concentration moyenne de la crue à partir de la concentration en début de crue et de la variation du débit pendant la crue avec un r 2 égal à 0,81. Pour le P total, une autre équation a permis de prédire le flux de P déplacé par la crue à partir de la lame d’eau et de l’accroissement du débit avec un r 2 égal à 0,95. Ce dernier résultat a toutefois été obtenu en excluant de la régression trois crues exceptionnelles. Ces résultats ont montré que l’évaluation précise du flux de P véhiculé à l’échelle d’un bassin versant, implique une méthode d’échantillonnage adaptée, permettant de prendre en considération les fortes variations de concentrations de P associées aux variations de débit du cours d’eau. [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (6 ULg)
Full Text
See detailEtude des flux de sodium dans les systèmes biologiques par résonance magnétique du sodium-23
Carlier, P. G.; Grandjean, Jean ULg; Gilles-Baillien, M. et al

in Groupe de contact FNRS (1983)

Detailed reference viewed: 6 (0 ULg)
See detailEtude des gommes arabiques et de leurs procédés de mise en oeuvre dans des émulsions contenant des arômes
Dolpire, Sophie; Marlier, Michel; Fauconnier, Marie-Laure ULg et al

Report (1996)

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
See detailEtude des gommes arabiques et de leurs procédés de mise en oeuvre dans des émulsions contenant des arômes.
Vanzeveren, Emmanuel; Marlier, Michel; Fauconnier, Marie-Laure ULg et al

Report (1995)

Detailed reference viewed: 5 (1 ULg)
See detailEtude des gommes arabiques et de leurs procédés de mise en oeuvre dans des émulsions contenant des arômes.
Vanzeveren, Emmanuel; Marlier, Michel; Fauconnier, Marie-Laure ULg et al

Report (1994)

Detailed reference viewed: 5 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude des groupements de macrophytes vasculaires aquatiques de la Semois en rapport avec la qualité globale des eaux et du milieu
Thoen, Daniel ULg; Roussel, Laurence; Nicolas, Jacques ULg

in Ecologie (1996), 27(4), 223-232

Les groupements de macrophytes aquatiques de la Semois (ca. 200 km de long) ont été décrits par l'analyse de 218 relevés de végétation réalisés durant l'année 1994. De l'amont vers l'aval, six groupements ... [more ▼]

Les groupements de macrophytes aquatiques de la Semois (ca. 200 km de long) ont été décrits par l'analyse de 218 relevés de végétation réalisés durant l'année 1994. De l'amont vers l'aval, six groupements végétaux ont été caractérisés. Deux zones principales peuvent être distinguées. Dans la zone amont, la végétation potentielle a été détruite ou remplacée par des groupements végétaux, plus résistants à la pollution organique et aux modifications physiques du milieu: groupement à Sparganium emersum et Potamogeton nanans; association à Potamogeton pectinatus. Dans la zone aval, la présence de groupements relevant du Ranunculetum fluitantis est plus conforme à la végétation potentielle et indique de meilleures conditions du milieu. Une analyse canonique des correspondances, sur les principales espèces aquatiques et les paramètres physico-chimiques de l'eau de 40 stations, a permis de regrouper des espèces présentant des affinités écologiques entre elles et de dégager leurs valeurs indicatrices relatives pour certains paramètres abiotiques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 72 (17 ULg)
Full Text
See detailEtude des habitats utilisés par le Pic mar (Dendrocopos medius) en Région wallonne à partir de l'inventaire permanent des ressources forestières
Lehaire, François ULg; Monticelli, David; Paquet, Jean-Yves et al

in Aves (2009), 46(4), 149-163

Middle Spotted Woodpecker is one of the key species for which understanding the relationship with its habitat can have important implications for improving biodiversity-friendly management of hardwood ... [more ▼]

Middle Spotted Woodpecker is one of the key species for which understanding the relationship with its habitat can have important implications for improving biodiversity-friendly management of hardwood forests. This species is considered as an indicator of a forest ecosystem comprising a high proportion of mature trees and a botanical composition chiefly associated with oaks. For the last two decades, the Middle Spotted Woodpecker distribution range is expanding remarkably in the Walloon Region while, in contrast, other populations are either decreasing in the south-east of Europe or remain stable elsewhere in Europe. The study of this expansion range within the Walloon Region and of the forest habitats used therein is necessary to better assess the ecological requirements of the species. Based on more than 3,000 location data collected in the framework of the Atlas of breeding birds between 2001 and 2007, our study aimed at comparing forest habitats occupied by Middle Spotted Wood peckers between three geographically distinct areas, defined on the basis of the temporal evolution of the species’ distribution in the Walloon Region: the old distribution range, described from 1973-1977 and corresponding to the Ardennes and the Lorraine regions (southern Belgium), the transition range, defined in 1991-1992 and corresponding to the Fagne-Famenne region, and the expansion range, described in 2001-2007 and corresponding to the area colonized further north in the Loess region and Condroz. Overall, 418 woodpecker locations were crossed with 41 forest habitat variables available as part of the Regional Forest Inventory of the Walloon Region (IPRFW). Preliminary results suggest that, in agreement with previously known environmental requirements, forest stands presenting high densities in oak trees have been colonized by the Middle Spotted Woodpecker during its recent range expansion. However, the species is also expanding towards areas with a lower proportion of beech trees compared to the old distribution range, with a marked preference for forest stands presenting a high tree diversity. We conclude that the Middle Spotted Woodpecker may exhibit a certain flexibility regarding its habitats requirements in Walloon forests, which led us to suggest several recommendations aimed at promoting the conservation of the species and of the forest biodiversity in general. [less ▲]

Detailed reference viewed: 225 (50 ULg)
Full Text
See detailEtude des habitats utilisés par le Pic mar en Région wallonne à partir des données de l'inventaire forestier
Lehaire, François ULg; Paquet, Jean-Yves; Monticelli, David et al

in Forêt Wallonne (2010), (104), 50-61

Le Pic mar est une espèce-clé de nos forêts feuillues. Il apparaît généralement comme étant un indicateur des forêts de grande valeur biologique. Autrefois cantonné dans les grands massifs feuillus ... [more ▼]

Le Pic mar est une espèce-clé de nos forêts feuillues. Il apparaît généralement comme étant un indicateur des forêts de grande valeur biologique. Autrefois cantonné dans les grands massifs feuillus d’Ardenne et de Gaume, il a remarquablement étendu son aire à toute la Wallonie lors des deux dernières décennies. L’étude de cette aire d’extension récente devrait nous permettre de mieux apprécier ses exigences écologiques dans un habitat encore peu ou mal connu et pourrait ouvrir des portes vers des recommandations de gestion forestière plus précises quant aux pics et leur biodiversité associée. [less ▲]

Detailed reference viewed: 110 (42 ULg)
Full Text
See detailEtude des hypothèses de l'analyse de la variance à deux critères de classification : approche par l'exemple
Iemma, A. F.; Claustriaux, Jean-Jacques ULg

in Notes de Statistique et d'Informatique (1999), (3), 36

By examples and results from SAS and Minitab softwares (GLM), analysis of variance hypothesis built to analyse a two dimensional data table are introduced.

Detailed reference viewed: 15 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude des impacts hydrauliques, sédimentologiques et écologiques liés aux travaux hydrauliques sur la Semois
Gob, Frédéric ULg; Houbrechts, Geoffrey ULg; Mols, Julien et al

in Schmitz, Serge (Ed.) Les Journées des Géographes Belges: Evaluer la capacité du milieu (2003)

Detailed reference viewed: 7 (4 ULg)