Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
Peer Reviewed
See detailEpidemiological profiles of human immunodeficiency virus and hepatitis C virus infections in Malian women: risk factors and relevance of disparities
Bouare, N; GOTHOT, André ULg; DELWAIDE, Jean ULg et al

in World journal of hepatology (2013), 27(5), 196-205

AIM: To document the epidemiologic patterns and risk factors of human immunodeficiency virus (HIV) and hepatitis C virus (HCV) infections in Mali in order to develop prevention means for both diseases ... [more ▼]

AIM: To document the epidemiologic patterns and risk factors of human immunodeficiency virus (HIV) and hepatitis C virus (HCV) infections in Mali in order to develop prevention means for both diseases. METHODS: Two prospective studies were conducted in Bamako in 2009 among 1000 pregnant women (i.e. , young women) who consulted six reference health centers, and in 2010, among 231 older women who attended general practice in two hospitals. Antibody tests and molecular analysis (performed only for HCV) were used to quantify the frequencies of both infections. The data were collected from patients recruited through a questionnaire. Transmission risk factors of both diseases were identified by univariate and multivariate analysis. RESULTS: HCV seroprevalence was 0.2% for young and 6.5% for older women. HIV prevalence was similar in both populations (4.1% vs 6.1%). In older women, the analysis of risk factors highlighted an association between HCV infection and episodes of hospitalization (P < 0.01). The study did not show an association between HIV infection and the variables such as hospitalization, transfusion, tattoo, dental care, and endoscopy. A significant decrease of HIV seroprevalence was detected in young women who used condoms for contraception more than for other purposes (P < 0.01). By contrast, HIV seroprevalence was significantly increased in young women using condoms mainly to prevent sexual infections rather than for contraception (P < 0.01). No HCV/HIV coinfection was detected in our study. CONCLUSION: Risk factors and epidemiologic data of HIV and HCV as well as the absence of co-infection strongly suggest epidemiological disparities between these diseases. [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEpidemiological Review of Injuries in Rugby Union
Kaux, Jean-François ULg; Julia, Marc; Delvaux, François ULg et al

in Sports (2015), 3(1), 21-29

Rugby is a sport that is growing in popularity. A contact sport par excellence, it causes a significant number of injuries. In Rugby Union, there are 30 to 91 injuries per 1000 match hours. This ... [more ▼]

Rugby is a sport that is growing in popularity. A contact sport par excellence, it causes a significant number of injuries. In Rugby Union, there are 30 to 91 injuries per 1000 match hours. This epidemiological review of injuries incurred by rugby players mentions the position and type of injuries, the causes, time during the match and season in which they occur and the players’ positions as well as the length of players’ absences following the injury. [less ▲]

Detailed reference viewed: 12 (3 ULg)
Peer Reviewed
See detailAn epidemiological study of canine obesity
Lhoest, E.; Detilleux, Johann ULg; Vandenheede, Marc ULg et al

Conference (2005)

Detailed reference viewed: 15 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailEpidemiological study on European cases of atypical myopathy
Van Galen, Gaby ULg; Votion, Dominique ULg; Atypical Myopathy Alert Group

Poster (2009, January 28)

Detailed reference viewed: 102 (14 ULg)
Full Text
See detailAn epidemiological survey of 783 patients who underwent pituitary surgery in a single Centre over a 25-year periods
Beckers, Albert ULg; Petrossians, Patrick ULg; Stevenaert, Achille ULg

in 24th International Symposium on GH and growth factors in Endocrinology and Metabolism - Abstract book (1997)

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEpidemiological tools for effective surveillance of porcine cysticercosis in Africa
Goussanou, J.S.E; Kpodekon, M.T.; Youssao, A.K.I. et al

in Veterinary World (2014), 7(3), 125-134

Detailed reference viewed: 15 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEpidemiological Typing of Extended-Spectrum Beta-Lactamase-Producing Klebsiella Pneumoniae Isolates by Pulsed-Field Gel Electrophoresis and Antibiotic Susceptibility Patterns
Chetoui, H.; Delhalle, E.; Melin, Pierrette ULg et al

in Research in Microbiology (1999), 150(4), 265-72

Over a 16-month period, Klebsiella pneumoniae isolates from 102 patients admitted to a university hospital in Liege (Belgium) produced extended-spectrum beta-lactamases. Pulsed-field gel electrophoresis ... [more ▼]

Over a 16-month period, Klebsiella pneumoniae isolates from 102 patients admitted to a university hospital in Liege (Belgium) produced extended-spectrum beta-lactamases. Pulsed-field gel electrophoresis of genome macrorestriction patterns with XbaI and antibiotic susceptibility patterns subdivided 39 isolates into eight clonally related groups. Two of them were implicated in the course of this outbreak. They were responsible for successive waves of infection or colonization in different wards of the hospital while the others were encountered sporadically. A beta-lactamase with an isoelectric point of 7.6 and consistent with type SHV-2 characterized all nine isolates chosen among both major groups. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (4 ULg)
See detailEpidémiologie de l'échinococcose alvéolaire en Région wallonne
Hanosset, R.; Mignon, Bernard ULg; Losson, Bertrand ULg

Diverse speeche and writing (2003)

Detailed reference viewed: 15 (2 ULg)
See detailEpidémiologie de l'environnement
Bruyère, Olivier ULg

Learning material (2007)

Detailed reference viewed: 7 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEpidémiologie de l'hypertension artérielle
Krzesinski, Jean-Marie ULg

in Revue Médicale de Liège (2002), 57(3), 142-147

The prevalence of high blood pressure increases in our industrialized society. The main risk factors are hypertensive heredity, small birth weight for the gestational age, large increase of weight in ... [more ▼]

The prevalence of high blood pressure increases in our industrialized society. The main risk factors are hypertensive heredity, small birth weight for the gestational age, large increase of weight in teenagers, low physical activity, excess in salt and/or alcohol consumption. The normotensive people with high normal blood pressure are the future hypertensive population. [less ▲]

Detailed reference viewed: 572 (7 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEpidémiologie de l'infection par Trypanosoma evansi
Antoine-Moussiaux, Nicolas ULg; Desmecht, Daniel ULg

in Annales de Médecine Vétérinaire (2008), 152(3), 191-201

Trypanosoma evansi is an extracellular parasite, found in blood and tissues, mainly causing anaemia, immune depression and central nervous system disorders. Contrary to other African trypanosomes, T ... [more ▼]

Trypanosoma evansi is an extracellular parasite, found in blood and tissues, mainly causing anaemia, immune depression and central nervous system disorders. Contrary to other African trypanosomes, T. evansi is adapted to mechanical transmission and thus, presents a worldwide distribution. This review summarizes the epidemiological data about T. evansi from its origins to the latest developments, as its addition in 2008 to the World Organization for Animal Health (OIE) listed diseases and other diseases of importance to International Trade. This article puts emphasis on the need for a coordinated epidemiological control strategy and research for improving diagnostic and control tools. [less ▲]

Detailed reference viewed: 69 (11 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEpidémiologie de l’obésité canine en Belgique et en France
Lhoest, Estelle; Detilleux, Johann ULg; Vandenheede, Marc ULg et al

in Le Nouveau praticien vétérinaire (2005)

Etude épidémiologique de l'obésité canine auprès de 517 propriétaires de chiens de race prédisposée à l'obésité. Les facteurs favorisant l'obésité sont répertoriés et quantifiés

Detailed reference viewed: 135 (15 ULg)
Peer Reviewed
See detailEpidémiologie de l'obésité et des facteurs de risque cardio-vasculaire chez les enfants.
Guillaume, Michèle ULg

in Actes 1st ECOG workshop (1992, September)

Detailed reference viewed: 9 (3 ULg)
Full Text
See detailEpidémiologie de la brucellose et de la tuberculose animales dans les milieux urbain, périurbain et rural au Niger
Boukary, Abdou Razac ULg

Doctoral thesis (2013)

Contexte : La brucellose et la tuberculose bovine sont considérées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme des maladies zoonotiques majeures mais négligées et cosmopolites. En Afrique ... [more ▼]

Contexte : La brucellose et la tuberculose bovine sont considérées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme des maladies zoonotiques majeures mais négligées et cosmopolites. En Afrique subsaharienne (ASS), l’impact de ces maladies sur la santé humaine et animale ainsi que sur le plan socioéconomique est considérable. Cependant, les aspects épidémiologiques de ces maladies sont assez peu connus et peu maîtrisés en ASS. De même, les pertes économiques liées au coût de la santé et à l’incapacité au travail ont été jusque là peu ou pas évaluées au niveau des différents pays. Au Niger, pays d’élevage par excellence, les données sur ces deux maladies sont très rares. La présente étude avait pour objectif principal d’apporter une contribution originale à la connaissance des souches de Mycobacterium bovis et de Brucella circulantes au Niger, des mécanismes et facteurs de risque de transmission de ces deux zoonoses majeures dans un contexte d’élevage urbain, périurbain et rural. Matériel et méthodes : Pour caractériser les systèmes de production, une enquête préliminaire a d’abord été effectuée au niveau de 35 sites laitiers dans les strates urbaines et périurbaines de Niamey et au niveau de 5 villages de la commune rurale de Filingué. Ensuite, pour déterminer les facteurs de risque de transmission de la brucellose dans les strates urbaine, périurbaine et rurale, une enquête a été réalisée au niveau de 45 sites. Un total de 681 ménages d’éleveurs ont été interviewés. Pour évaluer les facteurs de risque de la transmission de la tuberculose bovine, ce sont 51 ménages à risque issus de 10 sites de production animale dans la commune rurale de Torodi qui ont été investigués dans l’étude. Pour évaluer la prévalence réelle de la brucellose animale et caractériser les souches de Brucella circulantes au Niger, 5 192 sérums d’animaux et 16 échantillons de liquide d’hygroma ont été analysés. Le test sérologique a été effectué au moyen d’un test ELISA indirect et les échantillons d’hygroma ont été mis en culture au laboratoire du CERVA. En ce qui concerne la détermination de la prévalence réelle de la tuberculose bovine, le test d’intradermo-tuberculination comparative a été effectué sur un échantillon de 393 bovins. De même une enquête rétrospective a été réalisée au niveau de l’abattoir de Niamey et 62 échantillons d’organes portant des lésions suspectes de tuberculose bovine ont été échantillonnés à l’abattoir puis analysés pour le typage moléculaire des souches de Mycobacterium bovis. Principaux résultats : L’analyse des systèmes d’élevage a permis de mettre en évidence 3 types de systèmes de production. Il s’agit des systèmes de production urbain, périurbain et rural. Bien que distincts, ces systèmes entretiennent des liens et interactions très complexes. Les relations existantes entre les différents modes de production sont susceptibles de favoriser la transmission de la brucellose et de la tuberculose bovine. Concernant le typage et sous typages des souches, une souche de Brucella abortus biovar 3 a été identifiée et Mycobacterium bovis a été isolé au niveau de 18 animaux. Les souches de M. bovis identifiées au Niger montraient des spoligotypes conforment au type Af1 précédemment identifié en Afrique centrale et en Afrique de l’ouest. En plus, un profil de M. bovis non précédemment répertorié a été mis en évidence, ce profil se caractérisait par l’absence des “spacers” 3, 4, 9, 16, 22, 30 et 39–43. La prévalence réelle de la brucellose a variée entre 11,8 et 13,8% au niveau des troupeaux alors que la prévalence réelle individuelle était de 1,3% (IC 95% : 0.9 - 1.8%). La prévalence individuelle apparente de la tuberculose bovine a été de 3.6% (IC 95%, 1.9–5.9), alors que la prévalence individuelle réelle a été de 0.8% (IC 95%, 0.0–5.0). L’analyse des données issues de l’abattoir a montré que la proportion de carcasses portant des lésions attribuables à la tuberculose bovine était de 0,19% chez les bovins, 0,11% chez les camélins, 0,001% chez les ovins et de 0,0006% chez les caprins. Chez les bovins, les vaches sont beaucoup plus touchés que les autres catégories (P <0,001). La prévalence des lésions tuberculeuses chez les animaux est fortement influencée par la saison (P <0,0001). Elle est étroitement liée à l'origine des animaux (P <0,001) et a un impact négatif sur le poids des carcasses provenant des animaux atteints (P <0,0001). Concernant les facteurs de risque de transmission de la brucellose, il était apparu que, les animaux âgés de 1-4 ans sont plus susceptibles que les animaux âgés de moins d'un an (OR de 3,7 ; IC 95% :1,87 - 7,17). Pour les bovins, la prévalence de la brucellose est plus élevée en zones rurales (OR de 2,8 ; IC 95% : 1,37 - 5,60), alors que pour les petits ruminants le risque de transmission de la maladie est plus élevée dans les zones urbaines (OR de 5,4, IC 95% : 1,41 - 20,88). Cette différence entre le milieu rural et urbain s’explique d’une part par le mode de conduit des animaux et d’autre part par la composition des troupeaux. A l’échelle du troupeau, le risque de transmission de la brucellose étaient plus élevés pour ceux qui pratiquaient la transhumance (OR de 9,1 ; IC 95% : 5,06 - 16,30), ceux qui ont signalé l'apparition d'avortements (OR 4,5; IC à 95% : 2,23 à 8,95 ), et ceux qui ne pratiquaient pas la quarantaine (OR de 1,8 ; IC 95% : de 1,08 - 2,85). En ce qui concerne les habitudes alimentaires des ménages, la consommation de lait cru constitue un facteur de risque de transmission de la brucellose (OR de 22,0 ; IC 95% : 2,59 - 186,83). Concernant la tuberculose bovine, les principaux facteurs de risque identifiés sont la consommation de lait non pasteurisé (91%), le manque d'hygiène au sein des ménages (32-74%), la présence d'animaux souffrant de toux chronique (OR de 4,7 : IC 95% : 1,1 - 19,7) et le l'absence de la pratique de la quarantaine (OR de 4,2 ; IC 95% : 1,0 - 18,4). En conclusion, cette étude confirme l’existence de la brucellose et de tuberculose bovine dans tous les systèmes de production animale au Niger. Elle met aussi en exergue la présence de nombreux facteurs de risque de transmission de ces maladies aux animaux et l’homme. Pour un contrôle efficace de ces deux zoonoses majeures, une approche holistique prenant en compte les relations entre l’homme, l’animal et l’environnement est indispensable. L’implication de toutes les parties prenantes intervenant dans la santé humaine et animale est recommandée dans le cadre d’une approche « One Health ». [less ▲]

Detailed reference viewed: 106 (16 ULg)
See detailEpidémiologie de la fièvre catarrhale ovine
Saegerman, Claude ULg; Mellor, P. S.; Berkvens, D. et al

in La fièvre catarrhale ovine (2009)

Detailed reference viewed: 19 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEpidémiologie de la fièvre catarrhale ovine en Europe : situation actuelle et perspectives
Saegerman, Claude ULg; Berkvens, D.; Philip, M. et al

in Epidémiologie et Santé Animale (2008), 54

Detailed reference viewed: 15 (0 ULg)