Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Peer Reviewed
See detailEntomopathogenic activity of Beauveria bassiana against Psoroptes cuniculi
Lekimme, M.; Mignon, Bernard ULg; Tombeux, S. et al

Poster (2003)

Detailed reference viewed: 14 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’entomophagie : une question de culture ?
Mignon, Jacques ULg

in Tropicultura (2002), 20(3), 151-155

Entomophagy: How to Overcome our European Aversion? Entomophagy, the eating of insects, is not a curiosity but is practiced throughout the world, except in Europe and in North-America. For many Europeans ... [more ▼]

Entomophagy: How to Overcome our European Aversion? Entomophagy, the eating of insects, is not a curiosity but is practiced throughout the world, except in Europe and in North-America. For many Europeans, the consumption of insects is considered as a primitive and a repugnant comportment. An experiment, conducted in Belgium (Gembloux) has shown that, informed about the cultural, the nutritional and the ecological aspects of entomophagy, Westerners are able to surmount their aversion. Could insects become common dish in European and American restaurants? [less ▲]

Detailed reference viewed: 764 (83 ULg)
See detailL'entomophagie basée sur la production locale d'insectes comestibles : sommes-nous prêts ?
Sablon, Ludovic ULg; Alabi, Taofic Abdel Fabrice ULg; Drugmand, Didier et al

Poster (2012, March 07)

Les perspectives d’évolution de la population mondiale annoncent un accroissement continu menant à un niveau supérieur à 9 milliards d’individus d’ici 2050. Cette augmentation correspondra inévitablement ... [more ▼]

Les perspectives d’évolution de la population mondiale annoncent un accroissement continu menant à un niveau supérieur à 9 milliards d’individus d’ici 2050. Cette augmentation correspondra inévitablement à des besoins alimentaires accrus au niveau mondial. Même si des spécificités en terme de produits consommés et de disponibilités – facilités de productions varient d’une région à une autre, la limitation des superficies à consacrer aux productions agricoles, notamment dans le cadre des ressources animales est une constante. Il ne sera pas possible d’assurer des productions animales conventionnelles pour fournir les ressources nécessaires aux populations humaines à venir. Bien que les produits animaux comme sources de nutriments doivent être développés, il s’agit maintenant de se tourner vers des filières alternatives pour maximiser les ressources végétales utilisées en élevage, tout en minimisant l’espace nécessaire et les effets sur l’environnement, notamment en terme de résidus et polluants potentiels. L'entomophagie, ou le fait de consommer des insectes comme source alimentaire d’origine animale, est connue et pratiquée dans de nombreuses régions du monde depuis des siècles. A chaque situation locale, une solution entomologique comme ressource alimentaire peut être appliquée : par la collecte dans la nature ou par le développement d’élevage d’espèces indigènes. Si l’entomophagie est peu appliquée en Europe, c’est sans doute d’une part lié à une absence dans nos mœurs alimentaires et d’autre part lié à la diversité et l’abondance d’autres ressources animales plus conventionnelles dans notre référentiel occidental. Au vu de l’état prévisionnel de la difficulté à produire les ressources alimentaires animales dans un futur proche, peut-être est-il temps de ne plus considérer les insectes comme uniquement nuisibles et négatifs mais plutôt comme de nouvelles espèces à développer par exemple dans des productions industrielles. Si la taille de ces animaux d’élevage reste réduite, leurs capacités de reproduction, leurs courtes durées de développement et les taux de conversion de la biomasse végétale utilisée comme aliments nous permettent d’envisager des unités de production de tonnes de biomasses animales. En plus de cet aspect quantitatif, plusieurs paramètres qualitatifs font de nombreux insectes des ressources utiles notamment en terme de protéines (et plus particulièrement en terme de composition en acides aminés plus rares) et de lipides (avec une majorité d’acides gras insaturés, des ratios omégas 3 et 6 intéressants, l’absence de cholestérol,…). Chez nous l'entomophagie est encore méconnue même si l'on peut constater un intérêt croissant notamment ces derniers mois. Entre curiosité gustative, éveil environnementaliste lié au faibles quantités de résidus liées à la production d’insectes vis-à-vis d’autres élevages, ou efficacité de transformation de ressources végétales limitées, de plus en plus de personnes souhaitent franchir le pas de ne plus regarder mais bien goûter de l’insecte. Dans le cadre de plusieurs études menées à Gembloux Agro-Bio Tech – Université de Liège ainsi qu’à l’Insectarium Jean Leclercq – Hexapoda à Waremme, certains aspects socio-culturels liés à une diversité de préparations à base d’insectes ont été investigués. Des tendances nettes sur les critères menant à l’acceptation ou le refus catégorique de manger de l’insectes ont ainsi été déterminés. Aussi, des formulations particulières peuvent également être ciblées pour favoriser l’appréciation de la dégustation d’insectes. Face au défi alimentaire du futur et à l'intérêt croissant pour l'entomophagie dans diverses régions dont l’Europe, l’élevage industriel d’insectes constitue une piste sérieuse pour fournir une part non négligeable de produits animaux afin d’assurer des ressources notamment de divers nutriments pour les populations humaines. Diverses recherches sont actuellement en cours tant sur les aspects techniques de production que sur les approches socio-culturelles. Nul doute que d’ici quelques années, entiers ou fractionnés les insectes feront partie de nos régimes et habitudes alimentaires. [less ▲]

Detailed reference viewed: 638 (81 ULg)
See detailL'entomophagie, Défis du futur ?
Caparros Megido, Rudy ULg; Francis, Frédéric ULg

Conference (2013, October 19)

En 2050, il faudra nourrir 9 milliards d¿individus sur terre, soit 1,33 fois plus qu'à l'heure actuelle. De plus, la consommation humaine devrait augmenter de 1,77 fois suite au nouveau mode de ... [more ▼]

En 2050, il faudra nourrir 9 milliards d¿individus sur terre, soit 1,33 fois plus qu'à l'heure actuelle. De plus, la consommation humaine devrait augmenter de 1,77 fois suite au nouveau mode de consommation des pays émergents. Vu la difficulté actuelle de trouver de nouvelles surfaces cultivables ou de production, d'autres alternatives sont à mettre en évidence. A l'unité d'Entomologie de Gembloux Agro-Bio Tech, nous avons décidé de développer l'entomophagie ou la consommation d'insectes par l'être humain. Plus ou moins 1500 espèces sont consommées dans le monde parmi divers ordre d'insectes dont les principaux sont les Coléoptères (30% des espèces consommées), les Lépidoptères (17%), les Hyménoptères (13%), les Orthoptères (10%) et les Hémiptères (8%). Il est légitime de se demander l'intérêt de consommer des insectes. Premièrement, ces derniers possèdent des qualités nutritionnelles remarquables (taux de protéines, d¿acide gras non saturés, de vitamines et de minéraux importants) en fonction de l'espèce-cible, de son stade de développement et de sa diète de développement. Deuxièmement, ils possèdent un meilleur taux de conversion de la nourriture que les élevages conventionnels (10 kg de fourrage donne 1kg de bœuf contre 8 kg d'insectes) et ils possèdent un faible impact environnemental (3 fois moins d'émission de gaz à effet de serre). Finalement, des études complémentaires sur la sûreté de la consommation d'insectes sont à réaliser. En effet, très peu de données sont disponibles sur les allergènes présents dans les insectes ainsi que les maladies ou parasites pouvant être transmis par le biais de leur consommation. [less ▲]

Detailed reference viewed: 137 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL'entorse de cheville. Prise en charge des lesions fraiches et prevention des instabilites secondaires.
Popovic, Nebojsa; Gillet, Philippe ULg

in Revue Médicale de Liège (2005), 60(10), 783-788

Ankle sprains are among the most common musculoskeletal injuries. The vast majority of these injuries are lateral ligament sprains, resulting from inversion of the plantar-flexed foot. Initial management ... [more ▼]

Ankle sprains are among the most common musculoskeletal injuries. The vast majority of these injuries are lateral ligament sprains, resulting from inversion of the plantar-flexed foot. Initial management should include rest, ice, compression and elevation. Functional treatment proved to provide the quickest recovery and an earlier return to work without compromising the lateral mechanical stability. Surgical management of acute ankle sprains is rarely, if ever, indicated. Patients who continue to sustain multiple recurrent inversion sprains despite a supervised rehabilitation program aimed at improving proprioception and strengthening of the peroneal muscles are candidate for surgical reconstruction of the lateral ankle ligaments. [less ▲]

Detailed reference viewed: 214 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEntorse de la cheville : paracétamol ou diclofénac ?
Belche, Jean-Luc ULg

in Minerva (2012)

Analyse de Lyrtzis C, Natsis K, Papadopoulos C, et al. Efficacy of paracetamol versus diclofenac for grade II ankle sprains. Foot Ankle Int 2011;32:571-5.

Detailed reference viewed: 85 (3 ULg)
Full Text
See detailEntraînement à l'autoévaluation : une comparaison filles/garçons à l'université
Gilles, Jean-Luc ULg

in Des Lierres, Thérèse (Ed.) Actes du colloque de l'AIPU 'Enseignement supérieur : stratégies d'enseignement appropriées, Hull, Université du Québec, 1995 (1995)

Detailed reference viewed: 48 (2 ULg)
See detailEntraînement à la discrimination auditive.
Morsomme, Dominique ULg

Conference given outside the academic context (2007)

Detailed reference viewed: 37 (0 ULg)
Full Text
See detailEntraînement concentrique ou excentrique : transfert des gains
Maquet, Didier ULg; Delvaux, François; Croisier, Jean-Louis ULg

in Croisier, Jean-Louis; Codine, Philippe (Eds.) Exercice musculaire excentrique (2009)

The purpose of this study was to compare pure concentric and eccentric isokinetic training with respect to their possible specificity in the progression of strength of the knee flexor and extensor muscles ... [more ▼]

The purpose of this study was to compare pure concentric and eccentric isokinetic training with respect to their possible specificity in the progression of strength of the knee flexor and extensor muscles. Subjects were divided into 2 groups (eccentric or concentric training) and performed a specific training of dominant leg. Before and after the training session, isokinetic performances of trained leg and non-trained leg (cross-education) were evaluated. We observed a greater increase of muscle performances after eccentric training. A cross-education effect was measured exclusively after eccentric training session. We showed an increase of maximal eccentric performances after the pure concentric training. No significant progression of maximal concentric performance was measured after eccentric training. [less ▲]

Detailed reference viewed: 222 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEntraînement de la force des muscles inspiratoires chez le sujet sportif amateur
Kellens, Isabelle ULg; Cannizzaro, Fabrice; Gouilly, P. et al

in Revue des Maladies Respiratoires (2011), 28

Introduction.— La force et l’endurance respiratoires seraient susceptibles d’influencer certaines performances sportives. Outre la spirométrie classique, les pressions inspiratoires et expiratoires ... [more ▼]

Introduction.— La force et l’endurance respiratoires seraient susceptibles d’influencer certaines performances sportives. Outre la spirométrie classique, les pressions inspiratoires et expiratoires maximales ainsi que le reniflement maximal apprécient la force respiratoire. La musculature respiratoire pourrait être améliorée par l’utilisation régulière d’appareils avec résistance inspiratoire ou expiratoire. Méthodes.— Dix-neuf sujets, âgés de 18 à 30 ans, pratiquant un sport de loisir ont bénéficié d’un entraînement de huit semaines sur Powerbreathe® (60 inspirations par jour), la résistance étant fixée à 85 % de la pression inspiratoire maximale déterminée lors d’une évaluation préalable. Résultats.— Une augmentation de 21,77 % de la pression inspiratoire maximale, de 17 % de la pression expiratoire maximale et de 18 % du test de reniflement ont été constatées après huit semaines d’entraînement. Conclusions.— Un entraînement spécifique de la musculature inspiratoire augmente effectivement la puissance de ces muscles (manoeuvres volontaires et non-invasives - Macro 5000® - mesure des pressions respiratoires et du sniff test). [less ▲]

Detailed reference viewed: 127 (21 ULg)
Full Text
See detailEntraînement excentrique des rotateurs d'épaule
Forthomme, Bénédicte ULg; Chague, Lucie ULg; Crielaard, Jean-Michel ULg et al

in Croisier, Jean-Louis; Codine, Philippe (Eds.) Exercice musculaire excentrique (2009)

In this study, we have investigated the influence of the installation on the dynamometer and of the mode of contraction used during a rotator cuff muscle training. 24 subjects were divided into 3 groups ... [more ▼]

In this study, we have investigated the influence of the installation on the dynamometer and of the mode of contraction used during a rotator cuff muscle training. 24 subjects were divided into 3 groups. Two groups of 8 subjects performed a training of the Internal Rotators (IR) in concentric mode (60°/s and 240°/s) and of the External Rotators in eccentric mode (60°/s). The first group was trained at 45° of abduction; the second was trained at 90° of abduction. The third group did not perform any shoulder training. All patients were assessed thanks to the isokinetic device ((3) x 60°/s concentric – (5) x 240°/s concentric – (4) x 60°/s eccentric) before and after training. Only the group trained at 45° of abduction increased the isokinetic maximal peak torque (+ p) in concentric mode during the second isokinetic assessment. No subject showed improvement through the eccentric exercise. They also improved the throw of the ball (+ 8.5 %). Possible feeling of discomfort and signs of subacromial conflict explained that no progression was recorded after training at 90° of abduction. Likewise, the eccentric mode would major the inhibition limiting the strength increase. Even if 90° of abduction seems more specific for assessment, 45° of abduction is more suitable for training. [less ▲]

Detailed reference viewed: 263 (13 ULg)
Full Text
See detailEntraînement isocinétique des rotateurs d’épaule et performances de terrain
Forthomme, Bénédicte ULg; Chague, Lucie ULg; Maquet, Didier ULg et al

in Abstract book de la 5ème Journée Belge d’Isocinétisme (2005, December)

Detailed reference viewed: 73 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEntre "bien être" et "bien faire", où va l'ergonomie
Nyssen, Anne-Sophie ULg

in Proceeding du 48 me congrès de la Self (2013)

Detailed reference viewed: 52 (4 ULg)
See detailEntre "rallonge" et "rupture", les constructions en cum postposées chez Tacite
Longrée, Dominique ULg

in Longrée, Dominique; Ternes, Charles-Marie (Eds.) Oratio soluta - Oratio numerosa : les mécanismes linguistiques de cohésion et de rupture dans la prose latine, Actes des 8es Rencontres scientifiques de Luxembourg, 1995 (1998)

Detailed reference viewed: 9 (0 ULg)
See detailEntre aliénations et libertés: les toxicomanies
Charlier, Corinne ULg

Conference (2002)

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEntre analyse historiciste et interdisciplinarité : Pet Sounds des Beach Boys
Pirenne, Christophe ULg

in Musurgia (2002), IX(2), 9-22

Detailed reference viewed: 31 (0 ULg)