Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailContribution à l'étude du vieillissement physico-chimique de produits prégélatinisés obtenus par technologie roller et développement d'une méthode d'analyse de leurs volatils par TD-GC-MS
Mertens, Cécile ULg

Master's dissertation (2009)

This work constitutes the first approach of the phenomena’s responsible for the ageing of partially hydrolyzed and pregelatinized cereal products. To our knowledge, no studies have been made on the ... [more ▼]

This work constitutes the first approach of the phenomena’s responsible for the ageing of partially hydrolyzed and pregelatinized cereal products. To our knowledge, no studies have been made on the subject. First, physico-chemical properties of a rice based product were followed during natural and accelerated (55°C – 12 % RH) ageing. From the results, it appeared the properties evolution was probably due to the protein oxidation and denaturation, and the starch depolymerization. Next, the influence of chemical (addition of food additives, E170 and E340ii), physical (reduction of particle size) and biological (choice of cereal, wheat) parameters on the evolution of the product was investigated. The additives could be antioxidant at high temperature; the reduction of the size of particles slows down the ageing, supposedly by compaction of the production; and the wheat based product doesn’t evolve. Finally, a new method for volatiles analysis, by TD-GC-MS, was developed to study the olfactory alterations of pregelatinized products. Its relevance was evaluated on fresh and old products. Then the method was validated for three aldehydes, for a range between 0 and 10 000 ng. Eventually, it was applied on the studied products [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (13 ULg)
See detailContribution à l'étude écologique des larves du genre Culicoides (Diptera, Ceratopogonidae), comprenant les espèces vectrices de la fièvre catarrhale ovine (Bluetongue)
Zimmer, Jean-Yves ULg

Master's dissertation (2007)

Bluetongue, coming from South Africa, is now present on the five continents : from the tropics to the toundra, from the sea level to an altitude of 4000 m. In fact, we have observed these last years a big ... [more ▼]

Bluetongue, coming from South Africa, is now present on the five continents : from the tropics to the toundra, from the sea level to an altitude of 4000 m. In fact, we have observed these last years a big increase of this illness to the North; it has first touched South Europe to reach Belgium in 2006. Its repartition coincides with the Diptera area distribution of genus Culicoides. Some of these species of biting midges play the role of biological vector of the bluetongue virus, which touches domestic and savage ruminants. The main aim of this study is to underline the larval resting places of the different Culicoides species. Therefore, an extraction technique of the larvas with a MgSO4 solution (direct flottation) as an incubation method in greenhouse has been applied for the different collected substratum samples concerning both sites of Grand-Manil. The enumeration of the immature stages collected by this first technique and the identification of the biting midges appearing during this second technique allow to associate the different species to the varied biotopes. In parallel a bright trapping has been executed as well in the site of the farm as well in the site of the meadow in Grand-Manil. This one allows in fact to follow the dynamics of biting midges Culicoides populations through according to the weather conditions. Moreover, a comparison can be realized between the results from the incubation and these from the UV trapping. [less ▲]

Detailed reference viewed: 143 (12 ULg)
Full Text
See detailContribution à l'étude électromyographique de la musculature paravertébrale dorso-lombaire.
Tomasella, Marco ULg

Doctoral thesis (2004)

La musculature paravertébrale lombaire est classiquement présentée sous la forme d’une masse commune, constituée de l’épi-épineux, du long dorsal et de l’ilio-costal. Bogduk et al. (1982) et MacIntosch et ... [more ▼]

La musculature paravertébrale lombaire est classiquement présentée sous la forme d’une masse commune, constituée de l’épi-épineux, du long dorsal et de l’ilio-costal. Bogduk et al. (1982) et MacIntosch et al. (1986) ont précisé les modalités d’insertion des différents faisceaux musculaires en individualisant le multifidus lombaire, caractérisé par son innervation monosegmentaire. Contrairement au longissimus, à l’iliocostalis et aux muscles des membres inférieurs, tous dotés d’une innervation plurisegmentaire, ce muscle paraspinal médial constitue une cible électromyographique intéressante pour la mise au point de radiculopathies lombo-sacrés. La contribution de l’EMG de la musculature paravertébrale pour le diagnostic de radiculopathies, de certaines pathologies musculaires ou d’une maladie de Charcot (SLA) a déjà été rapportée mais la plupart des études ont considéré la seule activité EMG de repos. Nous avons souhaité explorer le multifidus dorso-lombaire par EMG à l’aiguille de la même manière qu’un muscle des membres : - recherche d’une éventuelle activité spontanée au repos ; - analyse quantitative de la morphologie des potentiels d’unité motrice individuels lors de l’effort de contraction musculaire volontaire . Dans la première partie de ce travail nous avons établi les normes de référence EMG du multifidus dorso-lombaire au sein d’une population contrôle. Au repos, aucune activité spontanée n’a été enregistrée sur l’ensemble des 75 sujets sains. Ce résultat, pourtant logique et attendu, contraste singulièrement avec d’autres travaux qui rapportent au sein d’une population asymptomatique une activité EMG de repos atteignant plus de 40%. Nos exigences méthodologiques pourraient expliquer cette discordance. Lors d’un effort de contraction volontaire, nous avons défini les limites normatives pour les myotomes T8 et L5 au cours de l’analyse quantitative des PUMs en mode multi-MUP. La mise en relation des paramètres d’amplitude et de durée des PUMs permet l’élaboration de normogrammes, calculés à partir des valeurs moyennes et individuelles. Dans la littérature, l’intérêt de ces techniques d’analyse EMG est bien démontré ; mais aucune base de données normatives ne semble disponible, chaque praticien exploitant ses propres normes. Nous pouvons maintenant proposer des normes de référence contribuant effectivement au diagnostic de radiculopathies lombo-sacrées, de certaines myopathies et pathologies de la corne antérieure. Dans la seconde partie de ce travail, nous avons étudié le multifidus lombaire par EMG à l’aiguille sur une population de 35 patients présentant une lombocruralgie ou une lombosciatalgie dont l’origine disco-radiculaire a été formellement démontrée par imagerie médicale (CT-scanner ou RMN). La recherche d’une activité spontanée de dénervation au repos s’est avérée décevante. Un seul des 35 patients présentait au repos de nombreux potentiels de fibrillation. Ce faible pourcentage (3%) résume à lui seul la principale difficulté de cette exploration, à savoir le délai de réalisation de l’EMG par rapport au début de la symptomatologie clinique. Idéalement, pour la musculature paraspinale, ce délai se situe dans les 10 à 15 jours. Or, en pratique, la réalisation aussi précoce d’une ENMG (avec CT-scanner lombaire) apparaît difficile. En appliquant la méthode d’analyse quantitative en mode multi-MUP, nous dégageons les conclusions suivantes :  Dans le groupe des radiculalgies aiguës à subaiguës, 18% seulement des patients présentent des caractéristiques neurogènes lors de l’analyse des PUMs individuels et un seul (6%) montre des anomalies neurogènes exclusivement localisées au multifidus (EMG des muscles périphériques et neurographie de stimulo-détection normales).  Dans le groupe des radiculalgies chroniques, 33% révèlent des caractéristiques neurogènes lors de l’analyse des PUMs individuels et seulement 11% des patients (2 sur 18) présentent des anomalies neurogènes exclusivement localisées au multifidus (EMG des muscles périphériques et neurographie de stimulo-détection normales). Dans le contexte d’une radiculalgie lombo-sacrée par hernie discale, nous démontrons que l’électromyographie isolée du multifidus lombaire ne contribue guère de manière sensible ou spécifique au diagnostic topographique de l’atteinte radiculaire (activité spontanée de repos : 3% et morphologie neuropathique des PUMs individuels : 9%). L’analyse EMG du multifidus lombaire associée à celle des membres inférieurs s’avère un peu plus performante (atteinte « neurogène » combinée : 26%). Pour expliquer le faible rendement du multifidus lombaire lors de la mise au point diagnostique des radiculopathies, certaines hypothèses peuvent être avancées : - La somatotopie des fascicules nerveux au niveau du site lésionnel pourrait épargner les fibres nerveuses du rameau postérieur destinées au multifidus ; - La présence de signes de dénervation active serait précoce et fugace en raison de la mise en jeu rapide des mécanismes de réinnervation collatérale ; - L’innervation strictement monosegmentaire du multifidus ne serait peut être pas aussi spécifique telle qu’elle est décrite par Bogduk et al. (1982). - Une lésion démyélinisante focale du rameau postérieur lors d’un conflit disco- radiculaire expliquerait l’absence de répercussion axonale du multifidus lombaire lors de l’EMG de détection à l’aiguille ; - Certaine lomboradiculalgie exprimerait une stimulation nociceptive par médiation biochimique. Notre travail confirme cependant la pertinence des données neurographiques de stimulo-détection (ondes tardives H et F) pour établir le diagnostic de radiculopathies lombo-sacrées, contrairement au concept défendu par certains qui ne considèrent que les seuls paramètres de l’exploration électromyographique proprement dite. Dans la dernière partie de cette analyse, nous montrons l’intérêt du multifidus pour quelques cas particuliers de radiculopathies d’expression clinique, radiologique ou électrophysiologique difficile. Nous confirmons l’excellente sensibilité diagnostique de l’EMG à l’aiguille (activité spontanée de repos et morphologie des PUMs individuels) du multifidus dorso-lombaire dans le cadre de diverses affections myogènes et neurodégénérative de la corne antérieure. En conclusion, l’ENMG prolonge, approfondit et sensibilise les données de l’examen clinique. Une anomalie isolée suffit rarement pour poser un diagnostic. C’est l’intégration d’éléments convergents qui permet de donner un sens aux plaintes du patient. Il serait vain d’opposer EMG et neurographie ; ces deux techniques, comme le démontrent les tableaux de synthèse 23 (cf. p. 89), 28 (cf. p. 95) et 36 (cf. p.106) doivent rester complémentaires. Certes, la contribution de l’analyse du multifidus lombaire dans les radiculopathies est faible, mais elle peut s’avérer ponctuellement utile. Cette étude EMG ne devra pas se limiter à la recherche de la seule activité spontanée de repos mais comportera aussi une analyse quantitative de la morphologie des PUMs du multifidus. Dans les myopathies, l’atteinte fréquente de la musculature axiale et proximale justifie pleinement le choix du multifidus, dont nous confirmons l’excellente sensibilité. Enfin, la mise en évidence d’une dénervation subaiguë ou chronique au niveau de la musculature paravertébrale permettrait de poser plus précocement le diagnostic de SLA et d’accélérer ainsi la prise en charge thérapeutique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (7 ULg)
Full Text
See detailContribution à l'étude épidémiologique d'Anaplasma phagocytophilum chez des cervidés et suidés sauvages en Région wallonne.
Nahayo, Adrien ULg

Doctoral thesis (2014)

Au cours des vingt dernières années, de nombreuses études ont souligné l’importance croissante des maladies vectorielles. Au sein des arthropodes, les tiques occupent la deuxième place, après les ... [more ▼]

Au cours des vingt dernières années, de nombreuses études ont souligné l’importance croissante des maladies vectorielles. Au sein des arthropodes, les tiques occupent la deuxième place, après les moustiques, en tant que vecteurs d’agents pathogènes. L’anaplasmose granulocytaire humaine est une zoonose transmise par des tiques et dont l’agent responsable est Anaplasma phagocytophilum, une bactérie intracellulaire obligée qui infecte essentiellement les granulocytes neutrophiles. L’anaplasmose granulocytaire est considérée comme une maladie émergente qui suscite l’intérêt du monde scientifique. Jusqu’à présent, de nombreuses études ont été réalisées aussi bien sur les tiques vectrices d’A. phagocytophilum que sur les différentes espèces animales considérées comme réservoirs. Mais il reste actuellement beaucoup d’inconnues quant aux multiples mammifères sauvages qui hébergent cette bactérie et qui pourraient être considérés comme réservoirs potentiels. Dans ce contexte, les objectifs généraux de cette thèse étaient de déterminer si A. phagocytophilum circule au sein des populations de cervidés sauvages (cerfs et chevreuils) présents dans la zone d’étude (Région wallonne), si ces espèces sont des réservoirs compétents pour A. phagocytophilum et enfin si ces espèces peuvent être utilisées comme sentinelles sanitaires pour la surveillance spécifique de l’anaplasmose granulocytaire humaine. En outre, vu les populations importantes de suidés sur l’ensemble de la région, l’espèce sanglier a été la troisième espèce cible incluse dans l’étude. Pour remplir ces objectifs, des prélèvements ciblés (sang et rate) ont été réalisés sur les espèces cibles dans le cadre du programme de surveillance active mis en œuvre par le réseau de surveillance décrit dans la première étude. En 2006 puis 2011 et 2012, 854 cervidés et 513 sangliers ont été prélevés au sein des 33 unités géographiques couvrant la zone d’étude. Les échantillons ont été identifiés en fonction de l’espèce, de l’âge, du sexe de l’animal ainsi que de la date et du lieu de prélèvement. Un test d’immunofluorescence indirecte a été réalisé sur sérum pour détecter les anticorps anti A. phagocytophilum et une PCR 16S (qui permet d’amplifier un fragment du gène qui code pour le RNA ribosomal 16S) a été mise en œuvre sur les échantillons spléniques. Une partie des amplicons obtenus a été séquencée. Les enquêtes menées en cervidés ont montré que la séroprévalence apparente globale, en 2006 et 2012, était respectivement de 95% et 88% pour l’espèce chevreuil et de 37% et 32% pour l’espèce cerf. Les résultats PCR ont révélé que 94% des cerfs (79 sur 84) et 81% de chevreuils (245 sur 300) étaient infectés par A. phagocytophilum et que les résultats positifs étaient uniformément répartis sur l’ensemble de la zone d’étude. Par contre, le taux d’infection des sangliers était très faible puisque moins de 1 % des rates étaient PCR positives. En conclusion, nous avons montré pour la première fois en Belgique qu’A. phagocytophilum circulait de manière endémique au sein des populations de cervidés sauvages vivant en Région wallonne. Deux enquêtes sérologiques ont fourni les premiers indices de présence de cette bactérie chez des cerfs et chevreuils. Les analyses PCR ont ensuite révélé que ces deux espèces étaient fortement infectées par A. phagocytophilum par opposition aux sangliers qui présentaient des taux d’infection très faibles. Sur l’ensemble des résultats PCR positifs, les 25 amplicons séquencés étaient identiques quelle que soit l’origine de l’espèce (cerf, chevreuil ou sanglier) et ils présentaient 100% de similitude avec 2 souches d’origine humaine et plusieurs souches d’origine animale. Des études supplémentaires, qui ciblent les gènes ankA et groESL, sont nécessaires pour déterminer si les variants d’A. phagocytophilum qui circulent en faune sauvage sont pathogènes pour l’homme. Le cas échéant, chevreuil et sanglier devraient être considérés comme espèces sentinelles sanitaires pour la surveillance spécifique de l’anaplasmose granulocytaire humaine. [less ▲]

Detailed reference viewed: 57 (16 ULg)
See detailContribution à l'étude expérimentale de l'hémodynamique pulmonaire au cours de la phase précoce du choc septique.
D'Orio, Vincenzo ULg

Post doctoral thesis (2003)

Etude des atteintes vasculaires pulmonaires et de la fonction ventriculaire droite dans un modèle expérimental canin de choc septique

Detailed reference viewed: 22 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailContribution à l'étude pharmacognostique de la passiflore
Brasseur, Thierry; Angenot, Luc ULg

in Journal de Pharmacie de Belgique (1984), 39(1), 15-22

Review of botanical, phytochemical and pharmacological data about Passiflora incarnata L. and two possible falsifications: Passiflora edulis SIMS and Passiflora caerulea L is presented.A reliable ... [more ▼]

Review of botanical, phytochemical and pharmacological data about Passiflora incarnata L. and two possible falsifications: Passiflora edulis SIMS and Passiflora caerulea L is presented.A reliable identification by TLC is also described. [less ▲]

Detailed reference viewed: 134 (11 ULg)
See detailContribution à l'étude pharmacologique et clinique du tiludronate chez le cheval
Delguste, Catherine ULg

Doctoral thesis (2008)

Le tiludronate (Tildren™, CEVA Santé Animale, Libourne, France) est un bisphosphonate récemment introduit sur le marché dans plusieurs pays européens pour le traitement du syndrome podotrochléaire ... [more ▼]

Le tiludronate (Tildren™, CEVA Santé Animale, Libourne, France) est un bisphosphonate récemment introduit sur le marché dans plusieurs pays européens pour le traitement du syndrome podotrochléaire (syndrome naviculaire) et de l’ostéoarthrose des articulations intertarsienne distale et tarso-métatarsienne (éparvin) chez le cheval. Il est le premier bisphosphonate disponible en médecine vétérinaire en général, et en médecine équine en particulier. La posologie de tiludronate qui a fait l’objet d’un enregistrement dans différents pays d’Europe est de 10 administrations quotidiennes consécutives de 0.1 mg/kg sous forme de bolus intraveineux. Or, il ressort de la pratique courante que l’administration de la dose totale de 1 mg/kg en une perfusion lente unique est préférée par les utilisateurs pour des raisons pratiques et financières. Il ressort aussi de différentes études que cette forme d’administration est bien tolérée (Varela et al., 2002) et efficace dans certaines pathologies (Coudry et al., 2007). La première étude de ce travail a consisté en la comparaison pharmacologique de ces deux schémas posologiques. Il en est ressorti qu’ils produisaient une même exposition plasmatique totale et des effets similaires sur le marqueur plasmatique de résorption osseuse carboxy-télopeptide de collagène de type I (CTX-1). Il en a été conclu que les dix administrations quotidiennes consécutives de 0.1 mg/kg pouvaient être remplacées par la perfusion intraveineuse lente unique de 1 mg/kg. Les bisphosphonates sont caractérisés par des propriétés pharmacologiques très spécifiques et inhabituelles, de par leur forte affinité pour l’os et leur stockage à long terme dans ce compartiment profond. De ce fait, les modèles PK-PD classiques qui mettent en relation mathématique les concentrations plasmatiques avec les effets du médicament sont inadaptés pour décrire le comportement pharmacologique des bisphosphonates, et il est suggéré que les concentrations osseuses doivent être davantage prises en compte pour le développement de tels modèles (Cremers et al., 2005). Dans le but final de développer un modèle PK-PD du tiludronate chez le cheval, une méthode de biopsie osseuse permettant la répétition de dosages de tiludronate osseux a été validée dans la seconde étude de cette thèse. Dans celle-ci, huit chevaux ont subi des biopsies osseuses bilatéralement en quatre sites (le tuber coxae, le métacarpien principal, la 13ème côte et l’os cuboïde) à différentes échéances s’étalant de 1 jour à 1 an après 1 (n=4) ou 2 (n=4, à 4 semaines d’intervalle) traitements au tiludronate de 1 mg/kg par voie intraveineuse. En chaque site, les biopsies osseuses ont été effectuées à la fois à l’aide d’une fraise électrique de 5 mm de diamètre interne (Implanteo™, Anthogyr) pour l’échantillon test et d’un ostéotome ou d’une scie oscillante pour les échantillons de référence. Le tuber coxae s’est avéré être le meilleur site de biopsie, à la fois accessible, facile à biopsier, et sur lequel les dosages de tiludronate ne présentaient pas de difficultés techniques et étaient fiables. Malheureusement, ces biopsies n’offraient pas un matériel qualitativement et quantitativement suffisant que pour permettre des analyses histologiques et histomorphométriques. Dans une troisième étude, a donc été testée sur quatre chevaux la validité pour ce type d’analyses d’une autre technique de biopsies, utilisant un plus grand trocart que dans l’étude 2 (15 versus 5 mm de diamètre interne), et de type manuel. Les biopsies ont été réalisées sur cheval debout au niveau du tuber coxae avant (côté gauche) et 48 h après (côté droit) l’administration d’une perfusion intraveineuse lente de 1 mg/kg de tiludronate. Les biopsies ainsi réalisées ont permis d’effectuer les analyses escomptées. Cependant, aucun effet précoce du traitement au tiludronate n’a pu être mis en évidence sur les paramètres histologiques et histomorphométriques étudiés. Aucun modèle expérimental équin relatif aux pathologies pour lesquelles le tiludronate a été enregistré n’existe. Or il est indispensable, pour mieux en cerner les propriétés pharmacologiques et les applications cliniques potentielles, de tester son efficacité en conditions standardisées. L’immobilisation d’un membre sous plâtre est connue pour induire de l’ostéopénie de non usage chez le cheval (Buckingham et Jeffcott, 1991; van Harreveld et al., 2002). Dans la quatrième étude de ce travail, l’efficacité clinique du tiludronate versus placebo a été testée dans les conditions standardisées d’un modèle équin d’ostéopénie induite par immobilisation sous plâtre d’un membre antérieur pendant 8 semaines. Seize chevaux ont ainsi été immobilisés, dont huit ont été traités au tiludronate 1 mg/kg en perfusion lente deux fois à quatre semaines d’intervalle, soit en début et à mi-immobilisation, et huit ont reçu un placebo. Après la période d’immobilisation, les chevaux ont été progressivement remobilisés pendant 4 semaines puis ont subi un entraînement standardisé pendant 8 semaines. Le traitement au tiludronate a permis de prévenir la chute significative de densité minérale osseuse (DMO) mesurée par absorptiométrie biphotonique (DEXA) observée à long terme au niveau du membre immobilisé des chevaux du groupe placebo. Cet effet préventif ne s’est pas marqué sur le membre controlatéral. Le tiludronate a également induit chez les chevaux traités des chutes rapides et significatives des taux de CTX-1 sérique, contrairement aux chevaux du groupe placebo chez qui ces taux sont restés élevés pendant la quasi-totalité de l’immobilisation. Aucun effet du tiludronate n’a été constaté sur l’activité des iso-enzymes osseuses des phosphatases alcalines (bone ALP), marqueur de formation osseuse, ni sur les caractéristiques du cortex superficiel du canon du membre immobilisé évaluées par ultrasonographie quantitative (QUS). De l’ensemble de ces travaux, il a été conclu que (1) le CTX-1 sanguin est un marqueur de résorption osseuse sensible et adéquat pour le suivi d’un traitement au tiludronate chez le cheval ; (2) le tuber coxae est un site de biopsie osseuse adéquat pour effectuer les analyses nécessaires à l’élaboration d’un modèle PK-PD du tiludronate chez le cheval ; (3) le tiludronate est capable d’inhiber la résorption osseuse dans un modèle d’immobilisation chez le cheval, et la DEXA est une méthode suffisamment sensible pour l’objectiver en quelques mois ; (4) de nouvelles études pharmacologiques devraient être menées afin de documenter l’accumulation osseuse et les effets du tiludronate sur différents paramètres pharmacodynamiques en cas d’administrations répétées de perfusions de 1 mg/kg chez le cheval. Pour ce faire, des techniques plus sensibles de dosage du tiludronate devraient idéalement être utilisées dans un souci d’exactitude des données. D’autre part, de nouvelles études cliniques d’efficacité sur des chevaux souffrant de pathologies osseuses devraient être menées en incluant des mesures de CTX-1, et si possible des mesures de DMO à différents sites d’intérêt. [less ▲]

Detailed reference viewed: 37 (17 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailContribution à l'étude quantitative des modifications risques d'érosion résultant des remembrements
Binard, Marc ULg; Bollinne, Arthur

in Pédologie (1980), XXX(3), 323-333

Using the soil-loss equation (W. H. Wischmeier & D. D. Smith, 1965, 1978) we estimated the modification of erosion hazards resulting from re-allocation of land. It appears after the re-allocation that the ... [more ▼]

Using the soil-loss equation (W. H. Wischmeier & D. D. Smith, 1965, 1978) we estimated the modification of erosion hazards resulting from re-allocation of land. It appears after the re-allocation that the erosion hazards rises of 14%. It is mainly due to the enlarging of the parcels and accessorily to increase of the seeding parallel to the slope. [less ▲]

Detailed reference viewed: 99 (27 ULg)
See detailContribution à l’évaluation des restaurations du complexe de landes humides et landes tourbeuses du Plateau de Saint-Hubert par l’étude des états de conservation et l’étude des banques de graines
Bonnet, Stéphanie ULg

Master's dissertation (2007)

Ce travail se voulait une contribution à l’évaluation des restaurations des landes humides et tourbières du le Plateau de Saint-Hubert. Pour cela, trois axes ont été empruntés : comparaison de deux ... [more ▼]

Ce travail se voulait une contribution à l’évaluation des restaurations des landes humides et tourbières du le Plateau de Saint-Hubert. Pour cela, trois axes ont été empruntés : comparaison de deux méthodes relevés floristiques (en plein et par transect), application de la méthodologie Natura 2000 liée aux états de conservation avec une approche complémentaire relative à des indicateurs entomologiques et enfin, une étude des banques de graines. La comparaison des deux méthodes de relevés n’a montré aucune différence en termes de nombre d’espèces typiques des milieux humides et tourbeux, malgré des différences de richesses végétales totales. Dans l’optique d’un suivi à long terme, le relevé par transect sera privilégié avec préalablement, un relevé en plein en vue de caractériser l’état initial du site étudié. L’évaluation des états de conservation de plusieurs zones de landes humides et tourbières a été établie en utilisant plusieurs modes de cotation. Globalement, cette évaluation a amené à des états « moyen » à « dégradé ». Peu de nuances étaient observées entre les différentes zones étudiées. Cette homogénéité des résultats était plus marquée avec l’utilisation des relevés en plein alors que plus de nuances étaient obtenues en transect. Cependant, ceux-ci semblent sous-évaluer le critère « Perturbations ». Par ailleurs, une approche « indicateurs entomologiques » a été abordée et une liste d’espèces typiques d’Odonates et de Lépidoptères des milieux humides et tourbeux a été dressée en vue de poser un diagnostic d’état de conservation. Pour terminer, une étude des banques de graines a été réalisée, sur des zones restaurées et non restaurées. Calluna vulgaris, Betula pubescens, Digitalis purpurea, Molinia caerulea, Juncus effusus et Juncus bufonius représentent un peu plus de 90% des germinations. La présence de M. caerulea et J. effusus est dommageable en terme de restauration. Digitalis purpurea est la plus abondante de l’étude. C. vulgaris, B. pubescens et J. bufonius sont les espèces potentiellement les plus intéressantes pour la restauration. Au vu des résultats, la restauration ne semble pas pouvoir compter uniquement sur la banque de graines. Enfin, une restauration par épandage de sarments de C. vulgaris a également été étudiée par un suivi des germinations. Le bilan s’est avéré très négatif, aucune germination n’ayant émergé sur le site. [less ▲]

Detailed reference viewed: 37 (13 ULg)
Peer Reviewed
See detailContribution à l’évaluation du taux de radicaux libres présents dans les résines composites après photopolymérisation
BOLETTE, Amandine ULg; Gueders, Audrey ULg; Geerts, Sabine ULg

Poster (2011, October)

Depuis quelques années, les composites photopolymérisables de restauration sont devenus de plus en plus performants que ce soit sur le plan esthétique ou sur le plan mécanique. Les défauts majeurs de ces ... [more ▼]

Depuis quelques années, les composites photopolymérisables de restauration sont devenus de plus en plus performants que ce soit sur le plan esthétique ou sur le plan mécanique. Les défauts majeurs de ces matériaux font l’objet de nombreuses recherches aboutissant à leur diminution ou leur miniminisation ou encore à une amélioration franche des propriétés du composite. Aujourd’hui, le degré de conversion des monomères résineux intéresse certains chercheurs et notamment parce qu’un taux de monomères résiduels trop important peut interférer avec les propriétés du matériau de restauration. En corollaire à ces recherches, certains ont orienté leurs expérimentations sur une mesure indirecte du taux de conversion en évaluant le taux de radicaux libres après la polymérisation. Compte tenu que les radicaux libres peuvent se révèler cytotoxiques pour l’organe dentaire et la gencive mais aussi qu’ils peuvent occasionner un préjudice esthétique et/ou diminuer la résistance mécanique des restaurations, les radicaux libres qui persistent après la polymérisation des composites traduisent une réaction de prise incomplète voire même insuffisante. Le but de notre étude était d’évaluer indirectement le degré de conversion de 4 composites actuellement commercialisés en mesurant, au moyen de la résonance électro-paramagnétique (RPE), le taux de radicaux libres présents après la photopolymérisation des incréments de composites. Dans notre expérimentation, différents composites, différentes teintes, différentes épaisseurs d’incréments et différentes lampes à photopolymériser ont été étudiés. Les résultats ont montré que pour tous les composites testés, le taux de radicaux libres augmentait entre le temps t0 (juste après l’irradiation lumineuse) et le temps t15’ (15 minutes après l’irradiation lumineuse) ce qui tend à montrer que la polymérisation se poursuit bien après la fin de l’irradiation lumineuse. Entre les temps t15’ et t60’, le taux de radicaux libres diminue pour tous les composites testés et tend à retourner à la valeur observée au temps t0 (respectivement pour les différents composites testés). Pour 3 des 4 composites testés, ces valeurs restent alors inchangées au temps t120’. Lorsque les mesures ont été réalisées 48 h après la photopolymérisation des différents composites, dans tous les cas, les taux de radicaux libres étaient supérieurs à ceux rapportés aux temps t0, t60 et t120. En conclusion, notre étude corrobore les résultats d’autres études en montrant que la polymérisation des composites se poursuit au-delà du moment de l’irradiation lumineuse. En fait, nos résultats suggèrent que le taux de conversion des composites n’atteint son maximum que plusieurs heures après l’irradiation lumineuse du matériau photopolymérisable. [less ▲]

Detailed reference viewed: 124 (9 ULg)