Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
See detailLes corporations ouvrières au moyen âge
Kurth, Godefroid ULg

Book published by Société belge de librairie (1893)

Detailed reference viewed: 14 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCorporéité et émotions dans les phénoménologies asubjectives de Sartre et de Patocka
Zincq, Aurélien ULg

in Etudes Sartriennes (2014), 17

Detailed reference viewed: 28 (5 ULg)
Full Text
See detailCorporéité et politique chez Deleuze : continuité et littéralité autour du corps sans organes
Soskin, Jonathan ULg

in Gléonec, Anne (Ed.) Corps, corporatisme, corporation, et les régimes de corporéité du social (in press)

Detailed reference viewed: 77 (10 ULg)
See detailCorps à corps. Détournement et recyclage : Cinéma, art contemporain
Thonon, Jonathan ULg

Conference (2006, September 15)

Detailed reference viewed: 25 (1 ULg)
See detailCorps Architectural et Utopie Organique
Delville, Michel ULg; Dawans, Stéphane ULg

Scientific conference (2006, February 07)

Detailed reference viewed: 20 (6 ULg)
See detailCorps cartésiens. La philosophie dans les sciences
Garber, Daniel; Dubouclez, Olivier ULg

Book published by Presses universitaires de France (2004)

Corps cartésiens vient achever le vaste tableau offert par La physique métaphysique de Descartes, et examine, avec la même acuité, la philosophie cartésienne à travers le prisme de la science cartésienne ... [more ▼]

Corps cartésiens vient achever le vaste tableau offert par La physique métaphysique de Descartes, et examine, avec la même acuité, la philosophie cartésienne à travers le prisme de la science cartésienne : tantôt pour accroître la netteté de contours déjà tracés – le statut des lois de la nature, la réfutation de la physique aristotélicienne –, tantôt pour reprendre certaines esquisses – les transformations de la méthode, Descartes et l’occasionnalisme –, d’autres fois encore pour arracher au flou de l’arrière-plan le visage d’un objecteur méconnu ou souligner le rapport qu’entretient Descartes savant à la future communauté scientifique. Le présent recueil nous invite à adopter une perspective nouvelle : on n’y traite pas seulement du corps en mouvement, mais d’un corps sentant et agissant, uni à une âme, dont l’explicitation conceptuelle est une aporie persistante du cartésianisme. L’interaction entre l’esprit et le corps pourra être expliquée en trouvant dans les écrits philosophiques et scientifiques de Descartes les éléments d’une réponse distincte de celle proposée à Élisabeth : car cette interaction est un paradigme pour toute explication causale qui, ultimement, permet aussi de comprendre l’interaction des corps physiques. C’est donc une réflexion sur l’histoire de la philosophie, ses méthodes et ses buts qui nous est proposée ici : la mise au jour de la pensée cartésienne suppose l’examen minutieux des textes et de son rapport à des héritages et à des interlocuteurs multiples qui en constituent ensemble l’historicité. Elle exige aussi quelquefois que l’on se mette dans la peau de Descartes, que l’on y prenne corps, pour qu’un dialogue – qui ne sera juste et fécond qu’à cette condition – s’instaure enfin avec la philosophie analytique et l’épistémologie contemporaine. [less ▲]

Detailed reference viewed: 20 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailLe corps classique
Steinmetz, Rudy ULg

Conference (1984)

Detailed reference viewed: 10 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailLe corps comme interprète : aux origines de la représentation
Gauthier, Jean-Marie ULg

in Cohen-Boulakia, Claude; Gorot, Jacques (Eds.) Corps, âme, esprit (2000)

Detailed reference viewed: 57 (13 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCorps commun et rupture anthropologique dans la schizophrénie
Englebert, Jérôme ULg

in Penser la psychose : actes du colloque du 14-16 novembre 2013 (in press)

Detailed reference viewed: 29 (6 ULg)
Peer Reviewed
See detailCorps commun et rupture anthropologique dans la schizophrénie
Englebert, Jérôme ULg

Conference (2013, November)

S’agissant d’une référence qui demeure incontournable en psychologie clinique et en psychopathologie, nous proposons de partir du cadre psychanalytique. Nous ferons le constat de difficultés tant ... [more ▼]

S’agissant d’une référence qui demeure incontournable en psychologie clinique et en psychopathologie, nous proposons de partir du cadre psychanalytique. Nous ferons le constat de difficultés tant théoriques que techniques concernant les notions d’espace, de temps et, plus fondamentalement, concernant le corps qui est cantonné à sa disposition hystérique. Par ailleurs, nous verrons que la phénoménologie permet de penser ce corps en tant que fondement de notre identité et de notre relation à l’autre. Il s’agit d’une donnée implicite qui n’est pas interrogée, une « sentinelle silencieuse » pour reprendre les propos de Merleau-Ponty. À partir de là, nous pourrons exposer en quoi la problématique schizophrénique se situe au niveau d’une rupture anthropologique quant à la manière de vivre son corps. Nous développerons également la différence qu’il y a entre le corps-pour-soi et le corps-pour-autrui et celle entre le corps paranoïde et le corps paranoïaque. Enfin, en guise de mise en perspective, nous développerons les concepts deleuzien de territorialisation et de ritournelle et montrerons en quoi le clinicien, s’il a à prendre en compte le corps de son patient dans sa réflexion, doit avant tout accepter de mobiliser son propre corps, de toucher son patient, de l’observer et de se laisser toucher par lui. [less ▲]

Detailed reference viewed: 64 (16 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe corps dans la médecine des moines au Moyen Age : autour de quelques Régimes de santé monastiques
Xhayet, Geneviève ULg

in Hüe, Denis; De Gramont, Jérôme; Baillaud, Bernard (Eds.) Corps et encyclopédies : Actes du colloque de Cerisy, 10-14 septembre 2008 (2013)

Detailed reference viewed: 7 (2 ULg)
See detailLe corps de l’anorexique : entre réel et imaginaire
Gauthier, Jean-Marie ULg

in Sami-Ali (Ed.) Manuel de thérapies psychosomatiques (2001)

Detailed reference viewed: 70 (14 ULg)
See detailLe corps de l'enfant psychotique
Gauthier, Jean-Marie ULg

Book published by Dunod (1999)

Detailed reference viewed: 96 (4 ULg)
Full Text
See detailLe corps de l'enfant psychotique
Gauthier, Jean-Marie ULg

Book published by Dunod (1999)

Detailed reference viewed: 398 (14 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes corps des scientifiques et de l’intellectuel dans la revue La recherche
Dondero, Maria Giulia ULg

in Havelange, Carl (Ed.) La lettre et l'image (2015, June)

Detailed reference viewed: 26 (1 ULg)
Full Text
See detailLe corps du détenu : Études psychopathologiques de l’homme en situation
Englebert, Jérôme ULg

Doctoral thesis (2012)

Cette thèse de doctorat a pour premier objet d’étude la psychopathologie. Et nous estimons qu’une telle entreprise ne peut se concevoir qu’en situation (voici son second objet). Une prise en considération ... [more ▼]

Cette thèse de doctorat a pour premier objet d’étude la psychopathologie. Et nous estimons qu’une telle entreprise ne peut se concevoir qu’en situation (voici son second objet). Une prise en considération rigoureuse des « phénomènes psychiques anormaux » (Jaspers, 1913) implique une conception de l’homme en tant qu’être incarné, inscrit dans un espace et un temps, au risque, sinon, de se limiter à une simple nosographie ou à une clinique sans dimension pratique. Notre propos ne se limite pas à penser que l’environnement du sujet influence son trouble – cet élément est déjà, nous semble-t-il, bien acquis – ; nous estimons plutôt, d’un certain point de vue, que « La » psychopathologie, hypothétique science transcendantale, n’existe tout simplement pas. Le phénomène psychopathologique, par nature multiple et polymorphe, nécessite une réflexion épistémique approfondie et réclame l’émergence d’autres alternatives au paradigme empiriste afin de rompre « avec l'idolâtrie du sujet épistémologique anonyme sans situation » (Ricœur, 1957, p. 10). Faire nôtre cette proposition d’études psychopathologiques de l’homme en situation nous permet de pouvoir écrire cette thèse et de l’inscrire dans une généalogie relative. Le « gage de sûreté » que représente le paradigme situationnel nous permet de ne pas nous « perdre » en tentant de répondre à ces questions de façon générale. Il s’agirait d’ailleurs d’une entreprise impossible que de définir la subjectivité, de lui donner une acception commune. Par contre, appréhender la subjectivité incarnée d’un sujet et la considérer comme objet d’étude à part entière, semblent constituer des objectifs dotés d’un intérêt majeur. La situation permet de « mettre au travail » la psychopathologie, véritable moment où elle prend forme et existe réellement. Le situationnel et l’événementiel sont également la possibilité qui s’offre à nous de ne pas répéter des choses que d’autres auraient mieux dites ; ce sont les garanties de l’intérêt à poursuivre la recherche en psychopathologie. Théoriser à la suite de ces nombreuses références n’aurait de sens s’il n’y avait ce prétexte de la situation, tant un sentiment de « déjà dit » pourrait anesthésier et rendre vaine toute tentative. Notre situation, c’est notre alibi. Pour réaliser ce projet, nous avons séparé notre étude en deux livres. Le premier est consacré à différentes situations cliniques en milieu carcéral. Il contient huit chapitres. Tous sont la mise en application autant que la création d’une méthode, que nous qualifions de phénoménologique, appropriée à l’analyse de situations rencontrées dans notre pratique de psychologue clinicien en milieu carcéral. Le second livre est fait de deux chapitres construits chacun en trois parties. Cette seconde partie consiste en une formalisation anthropologique de ce qu’est un homme en prison. Nous avons étudié, entre autres, les dimensions de l’espace, du temps, du corps, de l’imaginaire pour parvenir à un essai de définition de ce que nous appelons l’univers carcéral et discuter du statut de l’identité carcérale. Ces différents points de repère nous ont permis d’aborder la question de la subjectivité et de la sensation qui sont des contrées d’une complexité fondamentale que le psychologue se refuse souvent d’affronter dans le domaine de la recherche, mais auxquelles il est pourtant confronté quotidiennement dans sa pratique clinique. C’est avec l’esthétique, à travers les peintures de Bacon, les photographies de Nollet et Huis clos de Sartre que nous avons refermé cette thèse. Cet achèvement ouvre la réflexion vers la pratique clinique centrée sur le champ inépuisable, même en prison, de la liberté. Nous avons pu, à cet effet, constater le surgissement de la résistance, de l’agencement, et considérer le principe d’adaptation sous un jour nouveau. Enfin, nos dernières lignes ont permis l’émergence du concept oxymore de « liberté carcérale » qui caractérise l’homme en situation d’enfermement. [less ▲]

Detailed reference viewed: 232 (34 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe corps du lecteur
Durand, Pascal ULg

in La Licorne (2001), 221-234

Detailed reference viewed: 46 (10 ULg)