Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailLes comportements non verbaux de l'enseignant : comment les maîtres enseignent II
de Landsheere, Gilbert ULg; Delchambre, André

Book published by Labor/Nathan (1979)

L'étude de la relation enseignant-enseigné a pris, au cours de ces dernières années, un essor considérable et de nombreuses grilles d'observation ont été expérimentées. La communication verbale a d'abord ... [more ▼]

L'étude de la relation enseignant-enseigné a pris, au cours de ces dernières années, un essor considérable et de nombreuses grilles d'observation ont été expérimentées. La communication verbale a d'abord retenu l'attention, mais représente-t-elle bien l'essentiel ? La puissance de la communication non verbale n'est-elle pas si grande que, même si elle n'intervient spécifiquement qu'à de brefs instants, elle joue cependant un rôle prépondérant ? L'implicite l'emprte-t-il sur l'explicite ? Les gestes, les intonations, les mimiques transmettent des messages, des nuances affectives là où la parole est impuissante. Plusieurs dizaines de dessins originaux aident à reconnaître les comportements ou les ensembles significatifs de comportements non verbaux. La recherche décrite représente plusieurs années de travail et semble ouvrir d'importantes perspectives d'étude et d'action pédagogiques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 498 (8 ULg)
See detailLes comportements non verbaux de l'enseignant
de Landsheere, Gilbert ULg

in Vie Pédagogique (1980), 108

Detailed reference viewed: 45 (1 ULg)
See detailComportements sociaux et communication chez les chimpanzés
Servais, Véronique ULg

in Cahiers d'Ethologie (1990), 11(4), 507-510

The paper is a review of the chapters devoted to communication behaviors

Detailed reference viewed: 123 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes comportements vis-à-vis de la fraude fiscale et de la fraude sociale diffèrent-ils ? Une expérience menée en Belgique, en France et aux Pays-Bas
Pestieau, Pierre ULg; Lefebvre, Mathieu ULg; Riedl, Arno et al

in Economie et Prévision (2013), 202-203

En période de crise économique, les besoins de l’État augmentent et l’assiette fiscale se réduit. Il est alors courant de voir resurgir dans le débat public la lutte contre les diverses formes de fraude ... [more ▼]

En période de crise économique, les besoins de l’État augmentent et l’assiette fiscale se réduit. Il est alors courant de voir resurgir dans le débat public la lutte contre les diverses formes de fraude qui réduisent les recettes publiques. Dans ce contexte, on oppose régulièrement fraude fiscale à fraude sociale et la discussion porte souvent sur l’importance relative de l’une et de l’autre. On entend par fraude fiscale le détournement illégal d’un système fiscal afin de ne pas contribuer au financement des charges publiques, et par fraude sociale le fait d’échapper au versement des prélèvements sociaux ou de bénéficier indûment de prestations sociales. Les deux formes de fraude se recoupent parfois. S’il est difficile de mesurer avec précision l’une et l’autre forme de fraude, on estime généralement que la fraude fiscale représente un manque à gagner pour l’État beaucoup plus important que la fraude sociale. Cependant, ces deux types de fraude émanent probablement de populations aux caractéristiques différentes en termes d’activité et de ressources. Il est donc intéressant d’essayer d’identifier les facteurs explicatifs de ces deux types de fraude, c’est-à-dire d’étudier si ces derniers répondent à des ressorts économiques et des impératifs moraux similaires ou non. Des populations ou des groupes sont souvent stigmatisés pour pratiquer l’un ou l’autre type de fraude. Cet article se propose d’expliquer les facteurs menant à ces deux types de fraude, à partir de données obtenues d’une expérience en laboratoire. De par ses exigences de contrôle et son caractère artificiel, l’expérimentation de laboratoire peut contribuer à apporter des éléments de réponse à cette question. En effet, par le choix de valeurs de paramètres appropriées, elle permet de comparer directement les deux types de fraude du point de vue économique, de façon à isoler des dimensions non-économiques de la prise de décision. L’originalité de notre expérience est double. S’il existe maintenant un grand nombre d’expériences sur la fraude fiscale, aucune n’a été consacrée spécifiquement à la fraude sociale au sens de cumul d’un revenu de remplacement et d’un revenu dans un emploi au noir. Outre le fait de comparer la fraude fiscale et la fraude sociale dans un cadre expérimental comparable, nous avons mené cette recherche dans les deux principales régions de Belgique (Flandres et Wallonie), aux Pays-Bas et en France, afin d’élargir le champ de comparaison. Si ces pays ont des institutions différentes, la France et les Pays-Bas partagent avec l’une ou l’autre région de Belgique la même langue et, de ce fait, une culture similaire. Ceci nous permet de comparer les comportements face aux mêmes incitations économiques d’un pays à l’autre, ainsi qu’à l’intérieur de la Belgique, tout en contrôlant l’effet du contexte institutionnel. Dans l’expérience proposée, les participants doivent d’abord choisir entre un emploi offrant un revenu aléatoire mais connu de l’autorité fiscale (correspondant de fait à un emploi salarié) et un emploi offrant un revenu plus aléatoire mais non observable sans contrôle. Dans le traitement de la fraude fiscale, le second choix correspond à un travail indépendant dont le revenu n’est connu du fisc avec certitude que moyennant un contrôle. Dans le traitement de la fraude sociale, il s’agit d’une activité non déclarée que l’individu mène tout en touchant des allocations de chômage. Les valeurs des paramètres dans les deux traitements sont choisies de sorte qu’un individu rationnel et neutre au risque devrait choisir l’emploi autorisant la fraude et frauder s’il existe un très faible risque de contrôle. Les paramètres retenus sont tels que les choix devraient être identiques dans les deux traitements. Les résultats montrent que, dans le cadre du laboratoire, alors que les gains monétaires espérés de la fraude sont identiques, la fraude sociale tend à être plus probable que la fraude fiscale.On observe aussi que de nombreux individus optent pour l’emploi se prêtant à la fraude fiscale tout en ne fraudant pas, ce qui confirme l’existence d’une aversion à la tricherie chez une partie de la population. On retrouve un résultat classique dans ce type de travaux, à savoir que la fréquence des contrôles conduit à l’honnêteté fiscale. Enfin, en ce qui concerne la comparaison internationale, les différences entre les pays sont faibles. La fraude fiscale est plus fréquente chez les participants français et néerlandais que chez les participants belges toutes choses égales par ailleurs. Les participants flamands ne fraudent pas plus le fisc que les participants wallons. Il n’y a pas de différences de recours à la fraude sociale d’un pays ou d’une région à l’autre. [less ▲]

Detailed reference viewed: 90 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa composante morphosyntaxique du langage dans les dysphasies : données d'observation francophones
Comblain, Annick ULg

in Enfance (2004), 56(1), 36-45

Les données présentées dans cet article confirment de manière assez forte celles de la littérature. Les performances des sujets dysphasiques (EDP) francophones étudiés sont, d'une part, inférieures à ... [more ▼]

Les données présentées dans cet article confirment de manière assez forte celles de la littérature. Les performances des sujets dysphasiques (EDP) francophones étudiés sont, d'une part, inférieures à celles d'enfants contrôles appariés sur la base de l'âge chronologique (EDL) et, d'autre part, inférieures en production par rapport à la compréhension. Les aspects morphologiques du langage posent des difficultés particulières aux EDP. Les erreurs effectuées par les EDP sont différentes de celles des enfants EDL. Le profil des EDP est tout à fait particulier et ne se superpose que sommairement à celui des EDL. De ce point de vue, nous pouvons parler de déviance. [less ▲]

Detailed reference viewed: 178 (11 ULg)
Full Text
See detailLes composantes d'un management efficace dans le cadre des organisations sportives
Cloes, Marc ULg

in Sport (2000), 172

L'objectif de cet article consiste à réaliser une synthèse des notions abordées par les auteurs du colloque "Initiatives en matière de management du sport" et de fournir un outil permettant aux ... [more ▼]

L'objectif de cet article consiste à réaliser une synthèse des notions abordées par les auteurs du colloque "Initiatives en matière de management du sport" et de fournir un outil permettant aux responsables d'organisatons sportives de s'engager dans une auto-analyse des structures dont ils ont la charge. Pour rappel, le management se définit comme l'action de gérer, de diriger, d'assurer le succès d'une organisation. [less ▲]

Detailed reference viewed: 133 (16 ULg)
Full Text
See detailLes composantes et les étapes d'un processus de formation I. Partie théorique
Vandoorne, Chantal ULg; Pierrard, H.

Learning material (2005)

Detailed reference viewed: 50 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailComposantes métacognitives ; Définitions et outils d’évaluation
Frenkel, Stéphanie ULg

in Enfance : Psychologie, Pédagogie, Neuropsychiatrie, Sociologie (2014), 4

Many tools have been developed since the 1970s in order to assess metacognition and its first implementations. Over time, questionnaires, tests, interviews, observations, computer programmes, and other ... [more ▼]

Many tools have been developed since the 1970s in order to assess metacognition and its first implementations. Over time, questionnaires, tests, interviews, observations, computer programmes, and other methods have become more and more based on self-regulated learning theories. At the same time, for the last fifteen years or so, the number of students with learning difficulties linked to the way they learn seems to be increasing slowly but steadily. Therefore, it seems essential to enable these learners develop a more efficient learning behaviour. Similarly, we see that professional field workers are increasingly asking for efficient and adapted tools in this field. The purpose of this paper is twofold: it provides a review of the above-mentioned assessment tools, and it discusses them in order to contribute to the creation of new tools with a wider scope. Following an analysis of the abundant literature on the subject, two classifications were developed. Thirty-five tools were kept and categorised: first, according to a developmental perspective (preschool, primary school, secondary school and/or adult), second, according to the metacognitive component they assess (metacognitive knowledge, strategies and/or experiences). However, no existing tool covers the whole period of compulsory education. Moreover, in order to assess the learners’ metacognitive abilities fully, it is necessary to combine online and offline assessments in concrete situations. There are still some needs to be met in this regard. [less ▲]

Detailed reference viewed: 204 (31 ULg)
Full Text
See detailComposantes psychologiques des plaintes relatives à la taille du pénis après implantation d'une prothèse pénienne
Kempeneers, Philippe ULg; Andrianne, Robert ULg; Mormont, Christian ULg et al

in Sexologies (2004), 13(47), 26-29

A survey questionnaire completed by 39 users of penile prosthesis shows that complaints related to the size of the implanted penis involve a decrease in satisfaction towards the prosthetic device. However ... [more ▼]

A survey questionnaire completed by 39 users of penile prosthesis shows that complaints related to the size of the implanted penis involve a decrease in satisfaction towards the prosthetic device. However, a reduced penile size is not necessary considered as a problem by all patients. Beyond functional considerations, the disappointment concerning the length of the penis is mostly related to the representation of a virility debased by the notions of artifice and assistance which are associated to the penile implant. Strong correlations are actually reported between a lower satisfaction, complaints related to the length of the implanted penis, feelings of shame, a lower self-esteem due to the idea of an "artificial virility" and a trend to attribute a negative attitude towards penile implant to the partner. On the whole, these variables appear to be the expression of a global castration experience that makes the psychosexual assimilation of the prosthesis rather precarious. This castration experience is derived from a certain representation of male erotic quality which requires long, natural and spontaneous erections. From this point of view, the injurious impact of reduced erections seems inseparable from an injurious representation of prosthetic sexuality globally perceived as a “parodic”, “reduced” virility. It is remarkable that none of these variables correlates with the partners' actual opinions concerning prosthesis and sexuality permitted by penile implant. Parallel questionnaires completed separately by 27 partners show that part of the men's injurious representation partakes of projective mechanisms. Such observations underline the relevance of a psychosexological approach of the couple in addition of the surgical approach. [less ▲]

Detailed reference viewed: 136 (9 ULg)
See detailComposés 'Revolverkop' à 'Revolverweefstoel'
Vromans, Joseph ULg; Moerdijk, A.

in Woordenboek der Nederlandsche Taal XII/6 (1981)

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailComposite columns to mitigate soft storey in reinforced concrete structures submittes to earthquake.
Plumier, André ULg; Stoychev, L.; Doneux, C.

in Proceedings of the Colloquium recent Advances and New Trends in Structural Design (2004)

Detailed reference viewed: 21 (1 ULg)
Full Text
See detailComposite comprising nanoparticles and method of making nanoparticles
Bozukova, Dimitriya; Jérôme, Christine ULg

Patent (2012)

A method for making nanoparticles of a conjugated polymer, the method having the following steps (i) providing a reaction mixture with a monomer, a photosensitising agent and a solvent, and (ii) exposing ... [more ▼]

A method for making nanoparticles of a conjugated polymer, the method having the following steps (i) providing a reaction mixture with a monomer, a photosensitising agent and a solvent, and (ii) exposing the reaction mixture to photo irradiation to form nanoparticles of a conjugated polymer. The composite compring the nanoparticles may be used in an intraocular lens implant. [less ▲]

Detailed reference viewed: 29 (5 ULg)
Full Text
See detailComposite comprising nanoparticles and method of making nanoparticles
Jérôme, Christine ULg; Bozukova, Dimitriya

Patent (2012)

The invention relates to a method for the production of nanoparticles comprising a conjugated polymer. The method comprises (i) providing a reaction mixture with a monomer, a photosensitising agent and a ... [more ▼]

The invention relates to a method for the production of nanoparticles comprising a conjugated polymer. The method comprises (i) providing a reaction mixture with a monomer, a photosensitising agent and a solvent, and (ii) exposing the reaction mixture to photo-irradiation to form nanoparticles of a conjugated polymer wherein the photosensitising agent is immiscible with the solvent. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailComposite dark matter and direct-search experiments
Wallemacq, Quentin ULg

in International Journal of Modern Physics D : Gravitation, Astrophysics & Cosmology (2015), 24

The results of the direct searches for dark matter are reinterpreted in the framework of composite dark matter, i.e. dark matter particles that form neutral bound states, generically called “dark atoms” ... [more ▼]

The results of the direct searches for dark matter are reinterpreted in the framework of composite dark matter, i.e. dark matter particles that form neutral bound states, generically called “dark atoms”. Two different scenarios are presented: milli-interacting dark matter and dark anti-atoms. In both of them, dark matter interacts sufficiently strongly with terrestrial matter to be stopped in it before reaching underground detec- tors, which are typically located at a depth of 1 km. As they drift towards the center of the earth because of gravity, these thermal dark atoms are radiatively captured by the atoms of the active medium of underground detectors, which causes the emission of photons that produce the signals through their interac- tions with the electrons of the medium. This provides a way of reinterpreting the results in terms of electron recoils instead of nuclear recoils. The two models involve milli-charges and are able to reconcile the most contradictory experiments. We determine, for each model, the regions in the parameter space that reproduce the experiments with positive results in con- sistency with the constraints of the experiments with negative results. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (8 ULg)
Full Text
See detailComposite dark matter and direct-search experiments
Wallemacq, Quentin ULg

Doctoral thesis (2015)

Detailed reference viewed: 41 (12 ULg)