Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailCoordination des représentations cognitives dans l'échange verbal. Une étude des principes proposés par H.P. Grice, D.K. Lewis, J. Searle, D. Sperber & D. Wilson, P.Livet
Verpoorten, Dominique ULg

Master's dissertation (1993)

Pour comprendre autrui, il faut y mettre du sien. S'il est une affirmation commune aux auteurs qui s'inscrivent dans la conception inférentielle de la communication, c'est bien celle-là. Non seulement les ... [more ▼]

Pour comprendre autrui, il faut y mettre du sien. S'il est une affirmation commune aux auteurs qui s'inscrivent dans la conception inférentielle de la communication, c'est bien celle-là. Non seulement les communicateurs doivent se montrer de bonne volonté et manifester leur préférence pour la coopération mais encore ils doivent réquisitionner leur système cognitif au service de l'énonciation d'autrui. Le modèle du code avait oblitéré ce rôle actif des partenaires de l'échange, au profit d'un codage automatique qui ne paraissait requérir aucun effort, aucun appel à l'interprétation, l'énonciation véhiculant non seulement le mot mais sa pleine compréhension. Ce mémoire étudie les principes qui sous-tendent le modèle inférentiel chez 5 auteurs : Grice, Lewis, Searle, Sperber & Wilson et Livet. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (7 ULg)
See detailCoordination du Dossier "Controverses scientifiques" dans Culture (mai 2011)
Pieron, Julien ULg

Article for general public (2011)

Detailed reference viewed: 10 (3 ULg)
See detailLa coordination du travail dans les organisations
Nizet, Jean; Pichault, François ULg

Book published by Dunod (2012)

La coordination constitue sans nul doute un des thèmes de base de la plupart des théories sociologiques, économiques ou encore psychologiques qui se penchent sur les réalités du travail ou des ... [more ▼]

La coordination constitue sans nul doute un des thèmes de base de la plupart des théories sociologiques, économiques ou encore psychologiques qui se penchent sur les réalités du travail ou des organisations. Elle est aussi une des préoccupations majeures des gestionnaires. Le premier objectif de notre ouvrage est de passer en revue les principales théories proposées par la littérature scientifique sur le sujet. Dans un premier temps, nous faisons le point sur les théories classiques, de type universaliste —selon lesquelles il existe une seule bonne manière de coordonner le travail— et de type contingent —pour qui le contexte joue un rôle déterminant. Dans un deuxième temps, nous explorons des théories plus contemporaines qui mettent à jour les relations de pouvoir entre acteurs, qui montrent comment ces acteurs proposent des interprétations, produisent du sens, comment certains d'entre eux occupent un rôle d'intermédiaire pour mener les changements en cours, etc. Ces apports théoriques sont présentés à partir de cas concrets. Le second objectif de l'ouvrage consiste à proposer un modèle original d’analyse de la coordination du travail en organisation. Ce modèle décrit les pratiques concrètes en en distinguant quatre dimensions majeures (la formalisation, l’horizontalité, l’ouverture et la spécificité). Nous montrons enfin comment des analyses approfondies menées à l’aide de ce modèle peuvent constituer une aide appréciable pour l'intervention en permettant aux acteurs, en particulier aux gestionnaires, d’améliorer les pratiques de coordination dans les organisations où ils sont amenés à agir. [less ▲]

Detailed reference viewed: 159 (8 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa coordination en ancien français: juxtaposition ou apposition «spécifiées»
Mazziotta, Nicolas ULg

Conference (2009, September)

La coordination en ancien français : juxtaposition ou apposition « spécifiées » 1.Cadre 2.Vers une définition 3.Le coordonnant comme « spécificateur » 4.La question des « zéros » 1 . Cette recherche se ... [more ▼]

La coordination en ancien français : juxtaposition ou apposition « spécifiées » 1.Cadre 2.Vers une définition 3.Le coordonnant comme « spécificateur » 4.La question des « zéros » 1 . Cette recherche se situe dans le cadre du nouveau projet Syntactic Reference Corpus of Medieval French (ANR/DFG), dont l'objectif est de fournir une annotation syntaxique consistante des relations de niveau propositionnel dans le corpus de la Base de Français Médiéval (Lyon) et le Nouveau Corpus d'Amsterdam (Stuttgart). Dans cette contribution, nous présenterons notre approche personnelle d'un problème de syntaxe particulier — le modèle du projet n'étant pas encore suffisamment abouti. L'utilisation de ces corpus implique deux conséquences : d'une part, notre première préoccupation sera l'adéquation de la description aux données (empirisme) ; d'autre part, notre argumentation portera sur l'ancien français. Malgré notre focalisation sur cette période particulière du français, les résultats de la recherche en syntaxe du français moderne et en linguistique générale nourriront notre réflexion, qui sera fondée sur des exemples concrets. 2. Nous commencerons par définir le terme coordination, en partant de son acception traditionnelle et en essayant de la rationnaliser. Les notions d'apposition et de juxtaposition seront également redéfinies, en prenant appuis sur les notions de coorientation et de coréférence, développées en linguistique générale par A. Lemaréchal (1997). Ces définitions rationnalisées nous permettront de reclasser certains faits de syntaxe généralement considérés comme des coordinations en leur refusant ce statut. 3. Nous réfléchirons ensuite sur la fonction syntaxique et la valeur sémantique du coordonnant. Nous montrerons comment la notion de spécification (Lemaréchal 1997, qui développe les vues de Tesnière ²1965) s'applique à ces morphèmes, qui apportent un surcroît de sens par rapport à une relation de juxtaposition ou d'apposition qui existerait sans qu'ils ne soient présents. Cette approche nous permettra de mettre en parallèle les coordonnants et les autres relateurs « analytiques » que sont les « prépositions » et les « conjonctions de subordination » et d'en souligner les points communs. Cette dernière mise au point nous permettra de décrire la coordination comme une juxtaposition ou une apposition spécifiées syntaxiquement et sémantiquement par le coordonnant. 4. Nous reprendrons alors la discussion sur la présence éventuelle de constituants « zéros » soulevée par des structures du type : aura li glise le deus et li voweiz le tierce (Liège 1244). À l'aide de l'observation de cas concrets, nous nous positionnerons dans ce débat en rejetant la présence de « zéros » (introduits dans l'analyse transformationnelle du problème, cf. Marcotte 1997), nous rangeant à l'avis de Chr. Touratier (2005), qui prône l'analyse des structures telles qu'elles sont observables. Cette question nous mènera à celle de la fonction des constituants coordonnés et du groupe qu'ils forment. [less ▲]

Detailed reference viewed: 188 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa coordination et le suivi des activités de développement liées au coton africain
Berthelot, Pierre; Berti, Fabio ULg

in GLOCAL, Revue Africaine sur le Commerce et le Développement (2011), (mars/avril 2011), 24-26

Detailed reference viewed: 27 (3 ULg)
Peer Reviewed
See detailLa coordination horizontale, un mode de gestion des compétences stratégique pour une justice face à de nouvelles exigences ?
Schoenaers, Frédéric ULg

in Management des compétences et des connaissances : outils stratégiques en GRH (2004, March)

Detailed reference viewed: 79 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCoordination in hospitals: organized or emergent process?
Nyssen, Anne-Sophie ULg

in Cognition, Technology & Work (2007), 9(3), 149-157

Detailed reference viewed: 42 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCoordination of alkali metal ions to model branched hexasaccharides dictates fragment yield in MALDI in-source decay with hydrogen abstraction using 5-nitrosalicylic acid as the matrix
Asakawa, Daiki; Smargiasso, Nicolas ULg; De Pauw, Edwin ULg

in Journal of Mass Spectrometry [=JMS] (2014), 49

The differences among MALDI-ISD spectra of hexasaccharides cationized with various alkali metals are reflected in the different stabilities of the ‘hydrogen-deficient’ glycan radical. The stability order ... [more ▼]

The differences among MALDI-ISD spectra of hexasaccharides cationized with various alkali metals are reflected in the different stabilities of the ‘hydrogen-deficient’ glycan radical. The stability order of alkali metal-glycan radical complexes is proportional to the size of the alkali metal cation, K+ > Na+ > Li+. The Coordination of alkali metal ions to model branched hexasaccharides is the major parameter that dictates the fragment yield in MALDI in-source decay with hydrogen abstraction using 5-nitrosalicylic acid as the matrix [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCoordination of verbal dependents in Old French : Coordination as a specified juxtaposition or apposition
Mazziotta, Nicolas ULg

in Gerdes, Kim; Hajičova, Eva; Wanner, Leo (Eds.) Proceedings of Depling 2011, International Conference on Dependency Linguistics, Barcelona (2011)

Detailed reference viewed: 12 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCoordination of verbal dependents in Old French: Coordination as specified juxtaposition or specified apposition
Mazziotta, Nicolas ULg

in Gerdes, Kim; Hajičova, Eva; Wanner, Leo (Eds.) Dependency Linguistics: Recent advances in linguistic theory using dependency structures (2014)

Detailed reference viewed: 28 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCoordination of voltage control in a power system operated by multiple transmission utilities
Phulpin, Yannick; Begovic, Miroslav; Ernst, Damien ULg

in Proceedings of the 2010 IREP Symposium - Bulk Power Systems Dynamics and Control - VIII (2010, August)

This paper addresses the problem of coordinating voltage control in a large-scale power system partitioned into control areas operated by independent utilities. Two types of coordination modes are ... [more ▼]

This paper addresses the problem of coordinating voltage control in a large-scale power system partitioned into control areas operated by independent utilities. Two types of coordination modes are considered to obtain settings for tap changers, generator voltages, and reactive power injections from compensation devices. First, it is supposed that a supervisor entity, with full knowledge and control of the system, makes decisions with respect to long-term settings of individual utilities. Second, the system is operated according to a decentralized coordination scheme that involves no information exchange between utilities. Those methods are compared with current practices on a 4141 bus system with 7 transmission system operators, where the generation dispatch and load demand models vary in discrete steps. Such a discrete-time model is sufficient to model any event of relevance with respect to long-term system dynamics. Simulations show that centrally coordinated voltage control yields a significant improvement in terms of both operation costs and reserves for emergency control actions. This paper also emphasizes that, although it involves few changes with respect to current practices, the decentralized coordination scheme improves the operation of multi-utility power systems. [less ▲]

Detailed reference viewed: 34 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCoordination on Lie groups
Sarlette, Alain ULg; Bonnabel, Silvère; Sepulchre, Rodolphe ULg

in Proceedings of the 47th IEEE Conference on Decision and Control (2008, December)

This paper studies the coordinated motion of a group of agents evolving on a Lie group. Left- or right-invariance with respect to the absolute position on the group lead to two different characterizations ... [more ▼]

This paper studies the coordinated motion of a group of agents evolving on a Lie group. Left- or right-invariance with respect to the absolute position on the group lead to two different characterizations of relative positions and two associated definitions of coordination (fixed relative positions). Conditions for each type of coordination are derived in the associated Lie algebra. This allows to formulate the coordination problem on Lie groups as consensus in a vector space. Total coordination occurs when both types of coordination hold simultaneously. The discussion in this paper provides a common geometric framework for previously published coordination control laws on SO(3), SE(2) and SE(3). The theory is illustrated on the group of planar rigid motion SE(2). [less ▲]

Detailed reference viewed: 42 (16 ULg)
Full Text
See detailLa coordination pédagogique des établissements scolaires : contraintes et ressources
Fraiture, Sébastien ULg

in Guillaume, Jean-François (Ed.) Bousculer les habitudes scolaires : Vers une gestion pédagogique des écoles secondaires (2009)

Detailed reference viewed: 97 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCoordination practices in extreme situations
Bouty, Isabelle; Godé, Cécile; Drucker-Godart, Carole et al

in European Management Journal (2012), 30(6), 475-489

This article addresses coordination practices in extreme situations. Whereas past literature has heavily focused on a structural and contingent approach of the phe- nomena, we argue that a practice-based ... [more ▼]

This article addresses coordination practices in extreme situations. Whereas past literature has heavily focused on a structural and contingent approach of the phe- nomena, we argue that a practice-based approach of coordination fruitfully enhances our understanding. We draw on an abductive approach and perform a systematic compar- ative analysis of four case studies: the crew of a sailing boat engaged in a race, military air and ground forces in theater, medical staff in a neonatology unit and a polar expedition confronted with polar bears. We outline highly heterogeneous coordination practices along four dimensions (formalization, verticality, openness, and specificity). Our results lead to invalidate both a configurational and a contingent perspective on coordination. We show that despite high heterogeneity, these four attributes represent a useful frame- work for managers to leverage coordination practices produced in situ. [less ▲]

Detailed reference viewed: 70 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCoordination sphere of the third metal site is essential to the activity and metal selectivity of alkaline phosphatases
Koutsioulis, D.; Lyskowski, A.; Maki, S. et al

in Protein Science : A Publication of the Protein Society (2010), 19(1), 75-84

Alkaline phosphatases (APs) are commercially applied enzymes that catalyze the hydrolysis of phosphate monoesters by a reaction involving three active site metal ions. We have previously identified H135 ... [more ▼]

Alkaline phosphatases (APs) are commercially applied enzymes that catalyze the hydrolysis of phosphate monoesters by a reaction involving three active site metal ions. We have previously identified H135 as the key residue for controlling activity of the psychrophilic TAB5 AP (TAP). In this article, we describe three X-ray crystallographic structures on TAP variants H135E and H135D in complex with a variety of metal ions. The structural analysis is supported by thermodynamic and kinetic data. The AP catalysis essentially requires octahedral coordination in the M3 site, but stability is adjusted with the conformational freedom of the metal ion. Comparison with the mesophilic Escherichia coli, AP shows differences in the charge transfer network in providing the chemically optimal metal combination for catalysis. Our results provide explanation why the TAB5 and E. coli APs respond in an opposite way to mutagenesis in their active sites. They provide a lesson on chemical fine tuning and the importance of the second coordination sphere in defining metal specificity in enzymes. Understanding the framework of AP catalysis is essential in the efforts to design even more powerful tools for modern biotechnology. [less ▲]

Detailed reference viewed: 20 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailCoparenting alliances assessment in heterosexual and same-sex parents triads
D'Amore, Salvatore ULg; Pardo, Seth; Favez, Nicolas

Conference (2012, July 27)

Detailed reference viewed: 22 (5 ULg)
Full Text
See detailCOPEAU “Réseau de contrôle de la pollution des eaux en Tunisie”
Deliège, Jean-François ULg; Ben Hassine, Mohamed; Detienne, Xavier

Report (2008)

L'objet du présent rapport final est de faire le point sur l'état d'avancement des différentes activités du Projet de Contrôle de la Pollution de l’eau - Life 06/TCY/TN/275- (COPEAU) et ce pour la période ... [more ▼]

L'objet du présent rapport final est de faire le point sur l'état d'avancement des différentes activités du Projet de Contrôle de la Pollution de l’eau - Life 06/TCY/TN/275- (COPEAU) et ce pour la période allant du 1 janvier 2007 au 30 juin 2010. Tâche A - Gestion et rapports à la CE : l’ANPE et l’AQUAPOLE ont assuré les actions de gestion et de suivi de la mise en œuvre du projet COPEAU. Cinq rapports d’activité semestriels, un rapport intermédiaire et un rapport final ont été élaborés conjointement par l’ANPE et l’AQUAPOLE et ensuite transmis à la CE. Il est à signaler que les recommandations formulées par la Commission Européenne ont été prises en compte et ont donné lieu à des réponses et des compléments d’informations qui ont été également transmis à la CE. Le rapport final a été élaboré conformément aux directives de la CE. En début de projet, le bénéficiaire et le partenaire ont participé au kick-off meeting organisé à Bruxelles par la Commission Européenne. Par la suite, sept missions de coordinations ont été réalisées, trois en Tunisie et quatre autres en Belgique. La première mission a été mise à profit pour permettre à l’AQUAPOLE de participer à l’atelier ZOPP qui a abouti à la rédaction des termes de référence du manuel de procédures. Les six autres missions ont permis de dresser l’état d’avancement des activités du projet, planifier les actions pour les 6 mois suivants, et résoudre ensemble les problèmes survenus en cours de la mise en œuvre du projet. En outre, l’ANPE a accueilli en Tunisie trois missions de suivi réalisées par l’équipe de suivi « Astrale » et une autre effectuée par l’équipe du programme Life pays tiers et d’Astrale.. Tâche B - Elaboration du manuel de procédures : le manuel de procédures a été achevé et réceptionné par le comité de pilotage en janvier 2008. Les remarques soulevées par ce comité ont été prises en comptes. Il a été transmis à la CE en annexe du deuxième rapport d’activité. Sa validation a été réalisée lors des campagnes de mesures avec le nouveau matériel. Les ingénieurs et techniciens de l’ANPE se l’approprient progressivement et y apportent les compléments Le manuel de procédures est un document résolument dynamique. Tâche C - Renforcement de l’équipement existant : le dossier d’appel d’offre a du être réalisé deux fois vu que le premier DAO a été déclaré infructueux. Le deuxième appel d’offre a abouti à la signature d’un contrat entre le fournisseur (WAFA LAB) et l’ANPE en date du 22 octobre 2008 pour l’acquisition des deux laboratoires mobiles pour l’analyse des eaux et ce, après plusieurs réunions de négociations de rabattement des prix. Le matériel a été réceptionné quantitativement et qualitativement en en plusieurs séances et ce à partir du mois de juin jusqu’au mois de novembre 2009. Il est à signaler que ce matériel est maintenant utilisé depuis le mois de septembre 2009 pour effectuer les campagnes de mesure. Tâche D – Renforcement des capacités : Toutes les sessions de formation programmées ont été réalisées en Tunisie et en Belgique : - Une session de formation sur le choix et la signification des paramètres a eu lieu en Tunisie. - Deux visites techniques ont été réalisées en Belgique. Celles-ci ont permis aux agents de l’ANPE et d’autres institutions impliquées dans le secteur de l’eau en Tunisie de rencontrer les spécialistes du contrôle de la pollution des eaux en Région wallonne ainsi que différents acteurs du réseau de surveillance de la qualité des eaux. - Une session de formation des techniciens du COPEAU a eu lieu à Liège (Belgique) - Deux sessions de formation ont été réalisées par le fournisseur Wafa Lab à Tunis Tâche E – Démonstration des procédures par des campagnes de mesures : Avant l’acquisition du nouveau équipement du projet, le contrôle des milieux récepteurs a été assuré par le biais du laboratoire mobile existant tout en s’appuyant sur les acquis progressif du projet COPEAU (manuel de procédures, formation). A partir de septembre 2009, les deux nouveaux laboratoires acquis ont renforcé l’équipement existant Actuellement, et tout le territoire tunisien ( 24 gouvernorats) a été couvert par la réalisation de campagnes de mesures. C’est ainsi que 110 milieux récepteurs ont été contrôlés, avec 529 points de mesures et 5882 analyses effectuées entre le 1er janvier 2007 et le 30 juin 2010. Tâche F – Diffusion des résultats : un séminaire de sensibilisation du public a été réalisé en Tunisie sur le contrôle de la pollution des eaux. La tenue de ce séminaire et le projet COPEAU a fait l’objet de plusieurs articles parus dans la presse écrite et de plusieurs annonces sur les radios régionales et nationales. Par ailleurs, le chef de projet a participé à un séminaire en Jordanie où il a pu présenter le projet COPEAU. Parmi les publications réalisées dans le cadre du projet, citons trois rapports annuels pour les années 2007, 2008 et 2009 et quatre bulletins présentant les résultats des campagnes d’analyses. Ces publications ont été largement diffusées auprès des institutions chargées du secteur de l’eau en Tunisie (quelques 300 exemplaires pour chaque bulletin) et également via le site INTERNET du projet (http://www.aquapole.ulg.ac.be/copeau/ ). On retrouve également sur ce site toutes les informations et tous les documents relatifs au projet. Un colloque régional a été organisé le 22 mars 2010 sous le patronage de Monsieur le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, en présence du représentant du Délégué de l’Union Européenne à Tunis et du Délégué de Wallonie Bruxelles à Tunis . Trois pays ont participé à ce colloque à savoir, la France, la Belgique et le Maroc. En plus de la présentation des résultats du projet COPEAU et du film sur le projet, ce sont quelques 1é exposés qui ont été présentés sur des sujets liés au contrôle de la pollution de l’eau. . Une centaine d’experts issus des administrations, centres de recherche, bureaux d’études, universités ont participé à ce colloque. Et enfin, le projet a pu être présenté à Liège dans le cadre du cycle de conférence des « jeudis de l’Aquapôle » organisé par l’Aquapôle de l’Université de Liège. Une quarantaine de personnes issues des milieux de la recherche mais aussi du secteur public, privé et associatif ont assisté à la présentation des résultats du projet et à la diffusion du film. [less ▲]

Detailed reference viewed: 23 (2 ULg)
Full Text
See detailCopenhague - Quand le politique cultive la science de l’inconscience
Ozer, Pierre ULg

Article for general public (2010)

Le 25 novembre dernier, notre Université recevait Sir John Houghton, professeur de physique atmosphérique à l'université d'Oxford, spécialiste des changements climatiques. Celui-ci se voyait attribuer le ... [more ▼]

Le 25 novembre dernier, notre Université recevait Sir John Houghton, professeur de physique atmosphérique à l'université d'Oxford, spécialiste des changements climatiques. Celui-ci se voyait attribuer le prix Albert Einstein décerné par le prestigieux Conseil culturel mondial. Avant la cérémonie officielle, John Houghton a tenu à faire un exposé "à destination des étudiants et des jeunes chercheurs" dans l'amphithéâtre principal de l'Institut de géographie, trop petit pour l'occasion. Une occasion extraordinaire de boire les paroles de cette brillante référence qui, pendant près de 15 ans, a coprésidé le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec). [...] [less ▲]

Detailed reference viewed: 186 (34 ULg)
Peer Reviewed
See detailLa copie chez Lambert Lombard : procédés et fonctions
Oger, Cécile ULg; Allart, Dominique ULg

in Verougstraete, Hélène; Couvert, Jacqueline (Eds.) La peinture ancienne et ses procédés. Copies, répliques et pastiches. (2006)

Detailed reference viewed: 15 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa copie d’expression écrite en langue étrangère : un support équitable ?
Noiroux, Kevin ULg; Simons, Germain ULg

in Spirale (2015), 55

Summative writing assessment is an evaluative practice that aims, at least theoretically, to inform each student about his performance in that skill at a given time, and to help him to understand his ... [more ▼]

Summative writing assessment is an evaluative practice that aims, at least theoretically, to inform each student about his performance in that skill at a given time, and to help him to understand his errors so that he can make progress in his learning. In this article, we analyse summative writing assessment through various prisms. At the macro level, we discuss the reforms of the education system pertaining to assessment ; at the meso level, we target the assessment tools offered by the same education system, as well as the attention that may or may not be paid to remediation ; at the micro level, we deal with the issue of corrective feedback which students receive on their written production. By crossing these different sources (legal provisions, interviews, surveys, analysis of students’ annotated written production, etc.), we conclude that this practice may present major risks of inequality. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (10 ULg)