Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailLe Comité France-Amérique et l’Alliance française à Montréal
Dozo, Björn-Olav ULg

in Luneau, Marie-Pier; Mellot, Jean-Dominique; Montreuil, Sophie (Eds.) et al Passeurs d'histoire(s). Figures des relations France-Québec en histoire du livre (2010)

Detailed reference viewed: 32 (2 ULg)
Full Text
See detailLe Comité permanent R dans sa relation avec le Parlement et certains acteurs du pouvoir exécutif : cohérence ou incohérence?
Stans, David ULg

Doctoral thesis (2014)

Il est possible d’envisager dans un Etat démocratique, bien que de manière un peu restrictive, que les deux grandes formes de contrôle traditionnelles opérées sur les services de renseignement (efficience ... [more ▼]

Il est possible d’envisager dans un Etat démocratique, bien que de manière un peu restrictive, que les deux grandes formes de contrôle traditionnelles opérées sur les services de renseignement (efficience et légalité) peuvent s’exercer, de manière très générale, suivant cinq axes différents : interne (hiérarchique), exécutif (tutelle ministérielle), externe (avec une composante parlementaire), judiciaire et médiatique/société civile. Chaque axe peut être composé ou se subdiviser en divers mécanismes qui agissent parfois dans une temporalité différente. Le recours à un Comité indépendant et externe tend à répondre aux dysfonctionnements des services (interne, coordination, rétention d’information, dépassement de compétences, etc.) et au manque de capacité tant pour le Parlement que pour l’Exécutif, de mettre en œuvre leurs prérogatives dans cette matière. Il est théorique admis que pour être véritablement démocratique, le contrôle de la gouvernance du renseignement doit comporter une composante parlementaire. C’est donc à ces acteurs que nous nous sommes intéressés. Le choix a été fait en Belgique de recourir à un organe externe chargé, dans sa mission générale, de surveiller le respect des Droits et Libertés des citoyens par les services et l’Ocam mais aussi leur efficience et coordination au profit et dans le respect des compétences de certains acteurs. L’objectif du Comité n’est donc pas de remplacer les autres acteurs. Ce contrôle doit, dans sa mission générale, permettre aux acteurs de jouer leur rôle (sans les remplacer) et conduire ainsi à la réalisation d’un véritable contrôle démocratique favorisant la responsabilité de la gouvernance du renseignement tout en respectant un équilibre indispensable secret et ouverture. Nous avons donc chercher à savoir si permettre l’intervention de certains acteurs de l’Exécutif dans un mécanisme indépendant et externe, d’une certaine manière rattaché au parlement est cohérent ou non ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 67 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe Comité permanent R et les services contrôlés: de la confrontation à l'acceptation
Stans, David ULg; Cools, Marc; Pashley, Veerle

in Van Laethem, Wauter; Vanderborght, Johan (Eds.) Regards sur le contrôle : vingt ans de contrôle démocratique sur les services de renseignement (2013)

Detailed reference viewed: 52 (13 ULg)
See detailLes comités blancs, un défi citoyen ?
Kuty, Olgierd ULg; Vrancken, Didier ULg; Faniel, annick

Book published by Quorum (1998)

Le visage de la Belgique a bien changé depuis ce mois d'août 1996. Dans un pays fortement ébranlé, marches, manifestations diverses, pétitions, mises sur pied de comités citoyens, campagne d'affichage ... [more ▼]

Le visage de la Belgique a bien changé depuis ce mois d'août 1996. Dans un pays fortement ébranlé, marches, manifestations diverses, pétitions, mises sur pied de comités citoyens, campagne d'affichage sont autant de témoignages de la profonde inquiétude des Belges. Dans un climat général de remise en question, les "affaires" non élucidées, la contestation et le mécontentement larvés de ces dernière années ont subitement trouvé un nouveau terreau d'expression. Comment comprendre un mouvement de telle ampleur ? Quels enjeux démocratiques fait-il émerger ? Quels en sont les limites, les atouts mais aussi les risques ? Autant de questions auxquelles il est difficile de répondre sans partir de l'analyse d'un terrain concret. [less ▲]

Detailed reference viewed: 62 (7 ULg)
See detailLa comitologie : vers une procédure plus transparente?
Stans, David ULg; Elola Calderon, Maria Teresa ULg

Scientific conference (2008, December 12)

Detailed reference viewed: 7 (1 ULg)
Full Text
See detailComix 2000
Dony, Christophe ULg

in Groupe ACME (Ed.) L'Association: Une utopie éditoriale et esthétique (2011)

Detailed reference viewed: 18 (3 ULg)
Full Text
See detailLes commaunautés d'oiseaux locales dans les mosaïques de végétation du sud du Bénin
Lougbégnon, Olou Toussaint; Codjia, J.T.C; Libois, Roland ULg

in Annales des Sciences Agronomiques du Bénin (2009), 12(1), 85-114

We analysed the spatial frequencies of birds and their distributions across three types of habitats (forests, plantations and various fallows) in the vegetation mosaic in the south of Benin from a total ... [more ▼]

We analysed the spatial frequencies of birds and their distributions across three types of habitats (forests, plantations and various fallows) in the vegetation mosaic in the south of Benin from a total of 45 monitoring stations. 167 species belonging to 40 families were inventoried, the forest having 153 species and fallows and plantations having each 99 species. The similarity index of Jaccard showed 44.0% affinity between forests and flantations, 43.1% between forest and fallows, and 75.5% between forest and fallows. The analysis in main composent and ascending hierachical classification identified three local bird communities, namely for forests, plantations and fallows, ubiquitous in three areas and, respectively, aligned according to their need for intact forest or their propensity to tolerate changes in vegetation/ deforstation. [less ▲]

Detailed reference viewed: 41 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailComme Daniel dans la fosse aux lions : heurts et malheurs de l'institution scolaire en Belgique francophone
Guillaume, Jean-François ULg

in Hamel, Jacques; Pugeault-Cicchelli, Catherine; Galland, Olivier (Eds.) et al La jeunesse n'est plus ce qu'elle était (2010, December)

Elèves en difficultés ou institution à bout de souffle ? Déficits individuels ou hysteresis de l’habitus pédagogique ? C’est cette deuxième hypothèse que l'auteur développe dans cette contribution. Dans ... [more ▼]

Elèves en difficultés ou institution à bout de souffle ? Déficits individuels ou hysteresis de l’habitus pédagogique ? C’est cette deuxième hypothèse que l'auteur développe dans cette contribution. Dans cette approche des pratiques éducatives et pédagogiques dans les écoles secondaires, il y a des choses invisibles tant elles sont devenues « normales ». Il s’agirait alors d'entamer une critique radicale de la supposée neutralité sociale de la forme scolaire en se penchant sur le geste scolaire le plus banal pour y déceler le fondement d’un mode d’organisation du travail scolaire et mettre à jour ses effets objectifs. [less ▲]

Detailed reference viewed: 95 (16 ULg)
See detail"Comme en soulz guiart ": Un problème de lexique dans le Roman en prose de Guillaume d'Orange
Henrard, Nadine ULg

in Vanneste, A. (Ed.) Mémoire en temps advenir : Hommage à Theo Venckeleer (2003)

Detailed reference viewed: 16 (0 ULg)
Full Text
See detailComme Janus aux deux visages, des écrivains aux deux publics
Delbrassine, Daniel ULg

in Revue des livres pour enfants (2002), 206

Evocation des premiers résultats d'une recherche comparative sur l'écriture des auteurs mixtes (publiés en littérature de jeunesse et en littérature générale)

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
See detailComme une trace d'arthrose.
Henrotin, Yves ULg

Article for general public (2006)

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
See detailLa commémoraison des morts
George, Philippe ULg

in Liège. Autour de l'an mil, la naissance d'une principauté (Xe-XIIe siècle) (2000)

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
See detailCommémorations et souvenirs d'août 1914 à Liège
Lanneau, Catherine ULg

Conference (2014, August 20)

Comment, au fil des décennies, a-t-on célébré à Liège et dans sa région, le souvenir des événements d’août 1914, à commencer par la bataille de Liège et la résistance des forts ? Comment les autorités et ... [more ▼]

Comment, au fil des décennies, a-t-on célébré à Liège et dans sa région, le souvenir des événements d’août 1914, à commencer par la bataille de Liège et la résistance des forts ? Comment les autorités et les Liégeois eux-mêmes ont-ils contribué à construire la mémoire de ce mois tragique ? Comment, notamment, la presse locale a-t-elle rendu compte de ces manifestations ? Cette communication analyse l’évolution du contexte commémoratif liégeois de 1924 à 2004. Dans l’entre-deux-guerres, le souvenir d’août 1914 est extrêmement vif : les rescapés sont encore très nombreux, la germanophobie s'exprime avec force et le contexte international interfère puissamment sur la commémoration. Après la Seconde Guerre, un triple enjeu s’impose : gérer la concurrence ou la confusion de la mémoire et du souvenir entre les deux conflits mondiaux, entretenir la flamme de ce souvenir alors que le temps s’écoule et que les survivants se raréfient, et enfin appréhender un contexte international, lié notamment à la guerre froide, dans lequel l’Allemagne (de l’Ouest) est avant tout un partenaire politique et économique. En outre, dès les années 1970 mais surtout 1980, l'idée d'un tourisme mémoriel se fraie un chemin dans une région en pleine reconversion économique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 23 (4 ULg)
Full Text
See detailCommémorer août 1914 à Liège (1924-2004)
Lanneau, Catherine ULg

in Bulletin du Centre liégeois d'histoire et d'archéologie militaires (2014), 137

Comment, au fil des décennies, a-t-on célébré, à Liège et dans sa région, le souvenir des événements d’août 1914, à commencer par la bataille de Liège et la résistance des forts ? Comment les autorités et ... [more ▼]

Comment, au fil des décennies, a-t-on célébré, à Liège et dans sa région, le souvenir des événements d’août 1914, à commencer par la bataille de Liège et la résistance des forts ? Comment les autorités et les Liégeois eux-mêmes ont-ils contribué à construire la mémoire de ce mois tragique ? Comment la presse locale a-t-elle rendu compte de ces manifestations ? Guidé par ces diverses questions, cet article analysera l’évolution du contexte commémoratif liégeois de 1924 à 2004, en se focalisant sur les commémorations décennales. Dans l’entre-deux-guerres, le souvenir d’août 1914 est extrêmement vif : les rescapés sont encore très nombreux et le contexte international interfère puissamment sur la commémoration. Après la Seconde Guerre, un triple enjeu s’impose : gérer la concurrence ou la confusion de la mémoire et du souvenir entre les deux conflits mondiaux, entretenir la flamme de ce souvenir alors que le temps s’écoule et que les survivants se raréfient, et enfin appréhender un contexte international, lié notamment à la guerre froide, dans lequel l’Allemagne (de l’Ouest) est avant tout un partenaire politique et économique. En outre, dès les années 1970 et, plus encore, 1980, les impératifs mémoriels s'allient à la notion de préservation du patrimoine et au développement du tourisme (mémoriel) comme instrument de relance économique pour expliquer l'impact nouveau des commémorations. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (3 ULg)
See detailCommencer l'apprentissage d'une langue étrangère
Defays, Jean-Marc ULg

Conference given outside the academic context (2002)

Detailed reference viewed: 19 (3 ULg)
See detailCommencer par la fin. La radicalité dans le théâtre du Groupov
Delhalle, Nancy ULg

Conference (2009, December 11)

Detailed reference viewed: 30 (3 ULg)