Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
See detailCaractérisation minéralogique des argiles Crétacé et Pliocène de la région Tanger-Tétouan (NW du Maroc) en vue de leur valorisation industrielle
El Ouahabi, Meriam ULg; Ben Moussa, Abelkhalek; Fagel, Nathalie ULg

Conference (2008, June)

Notre étude s’intéresse aux gisements d’argiles Crétacé et Pliocène de la région Tanger Tétouan au NW du Maroc. Dans cette région, les argiles crétacées sont utilisées en particulier dans l’industrie des ... [more ▼]

Notre étude s’intéresse aux gisements d’argiles Crétacé et Pliocène de la région Tanger Tétouan au NW du Maroc. Dans cette région, les argiles crétacées sont utilisées en particulier dans l’industrie des céramiques de murs et des briques. Les formations pliocènes inférieures, constituées d’un mélange de marnes, de sables et de graviers, sont traditionnellement utilisées comme matière première dans la production de poteries. Une quarantaine d’échantillons ont étés prélevés sur plus de vingt sites dans des formations à dominance argileuse qui affleurent dans le domaine rifain. Les analyses minéralogiques par diffraction des rayons X (D8 Advance) ont fait l’objet d’une analyse de la minéralogie totale sur poudre et d’une analyse de la fraction argileuse < 2 microns sur agrégat orienté ainsi que des essais géotechniques (limites d’Atterberg) Le cortège minéralogique est assez diversifié. La minéralogie totale est composée de quartz (47 %), feldspath (4 à 12 %.), carbonates (calcite de traces jusqu’à 43 % et dolomite de traces jusqu’à 23 %) et muscovite (49 %). Les minéraux argileux de base sont: chlorite – kaolinite – illites avec la présence d’interstratifiés (vermiculitesmectite et chlorites-vermiculite). Les argiles prises des formations crétacées contiennent une grande proportion de chlorites, de kaolinites, de illites et d’interstratifiés chlorite-vermiculite, alors que les argiles pliocènes renferment moins de chlorites, de smectites, de vermiculites et de kaolinites. Les limites d'Atterberg montrent des indices de plasticité (IP) inférieurs à 10% pour les pélites gris-vert de l’unité de Tanger interne tandis que des indices de plasticité sont compris entre 10 et 50% pour les argiles de l’unité de Tanger externe. Les limites d’élasticité (WP) oscillent entre 20 et 40%, et les limites de plasticité (WL) se situent entre 20 et 70%. Les résultats montrent que le cortège argileux extrait des sédiments crétacés et pliocènes de la zone d’étude est caractérisé par une variété en composition minéralogique et une hétérogénéité de la composition argileuse au sein de même site, tandis que les limites d’Atterberg montrent une plasticité moyenne pour l’unité de Tanger interne et une plasticité élevée pour les argiles de l’unité de Tanger externe [less ▲]

Detailed reference viewed: 191 (7 ULg)
See detailCaractérisation minéralogique, géochimique et géotechnique des matières premières utilisées dans le site potier d'Agafay (Marrakech, Maroc)
El Boudour El Idrissi, Hicham ULg; Daoudi, Lahcen; El Ouahabi, Meriam ULg et al

Conference (2014, April 04)

Le site potier d’Agafay est localisé à 20 km au Sud-Ouest de la ville de Marrakech. Le site comporte environ 240 artisans répartis sur 90 ateliers. Les principales pièces produites sont les gasriyas (i.e ... [more ▼]

Le site potier d’Agafay est localisé à 20 km au Sud-Ouest de la ville de Marrakech. Le site comporte environ 240 artisans répartis sur 90 ateliers. Les principales pièces produites sont les gasriyas (i.e., plats traditionnels de couscous et de modelage de pâtes de pains) et les briques traditionnelles. Les matières premières utilisées, brutes ou en mélange, sont issues des terres agricoles locales (Ag1 et Ag5) pour les gasriyas et des dépôts actuels de l’oued N’Fis (Ag7) pour les briques. Les défauts rencontrés dans la production diffèrent selon le type de produit confectionné et selon le type de matière première utilisée. La qualité des produits confectionnés à partir de Ag1 et Ag5 est altérée par la présence de grains de chaux qui gonflent après refroidissement des tessons cuits ; ce qui engendre des décollements dans les tessons et nuit à la qualité du produit final. Par ailleurs, les briques confectionnées à partir de Ag7 se caractérisent par une très grande variation de couleur, ce qui est du à une mauvaise cuisson et à une distribution non homogène de la chaleur à l’intérieur des fours traditionnels utilisés ; certaines briques sont totalement fondues. De plus les briques présentent généralement des torsions qui peuvent débuter après le cycle de séchage, mais qui s’amplifient après la cuisson. Notre étude vise à une caractérisation scientifique des différentes phases de fabrication afin de remédier à ces problèmes. Les résultats des analyses montrent que la composition chimique de l’ensemble des matières utilisée est surtout silico-alumineuse (55 à 61 % de SiO2 ; 16 à 20% d’Al2O3), la teneur en Fe2O3 se situe entre 6 et 8 %, celle de CaO ne dépasse pas 6% pour les pâtes des gasriyas et atteint 10 % pour les pâtes des briques. La teneur en carbonates varie de 5 à 14 %, alors que celle de la matière organique est comprise entre 5 et 7,5 %. L’indice de plasticité oscille entre 16 et 17,5. Pour des teneurs en eau proches de la limite de plasticité le degré de retrait au séchage des gasriyas est de l’ordre de 5 %, il est plus élevé pour les briques (8%) ce qui nécessite une plus grande maitrise du processus de séchage pour éviter que les pièces ne se tordent. La granulométrie des pâtes utilisées pour les gasriyas a montré une teneur moyenne de 50 % pour les argiles, 32 % pour les limons et 18 % pour les sables. Les briques comportent une proportion à peu prés équivalente des trois classes granulométriques. La minéralogie de l’ensemble des pâtes est formée de quartz (< 27%), plagioclase (13%), calcite (7 à 9%), dolomite (5%) et argile (50% pour Ag1 et Ag5, 34% pour Ag7). Le feldspath potassique est présent uniquement dans l’échantillon Ag7. Concernant la fraction argileuse, l’illite est dominante pour l’ensemble des pâtes ; elle est associée à des interstratifiés irréguliers 14c-14s (environ 13 %) pour la pâte des briques et à des smectites (environ 11 %) pour la pâte des gasriyas (Ag5). La mesure de la vitesse sonique a montré que les pièces formées par pression aboutissent à une porosité moindre que celle des pièces produites par boudinage. La densité des pièces produites reste semblable pour les cuissons à 950°C et 1050°C. Le plus bas degré de porosité ainsi que les plus grandes valeurs de résistance mécanique à la compression ont été enregistrés sur les pièces cuites à 1050 °C. Les contraintes maximales atteintes se situent entre 51 et 59 MPa pour les gasriyas et 24,5 MPa pour les briques. Quant à la résistance mécanique à la flexion, elle varie entre 17,4 et 20,3 N/mm² pour les gasriyas et 9,4 N/mm² pour les briques. L’analyse DRX des pièces cuites à 1050 °C a montré la disparition totale des carbonates et des argiles à cette température, accompagnée de l’apparition de la géhelénite, cristobalite, anorthoclase, diopside, spinelle et hématite. A l’issue de cette étude, nous recommandons un tamisage humide à 1 mm pour réduire l’effet des grains de chaux, un cycle de séchage plus adéquat, une cuisson par palier jusqu’à 1050°C et l’utilisation de fours qui garantissent une meilleure distribution de la chaleur. [less ▲]

Detailed reference viewed: 97 (24 ULg)
Full Text
See detailCaractérisation minéralogique, géochimique et géotechnique des matières premières utilisées en poterie dans le site d’Agafay, Marrakech, Maroc.
El Boudour El Idrissi, Hicham; Daoudi, Lahcen; El Ouahabi, Meriam ULg et al

Conference (2014, April 03)

Le site potier d’Agafay est localisé à 20 km au S-W de la ville de Marrakech, à l’ouest de l’oued N’Fis. L’activité potière y a débuté par transfert du savoir-faire à partir du village de Tamsloht vers ... [more ▼]

Le site potier d’Agafay est localisé à 20 km au S-W de la ville de Marrakech, à l’ouest de l’oued N’Fis. L’activité potière y a débuté par transfert du savoir-faire à partir du village de Tamsloht vers 1940 apr. J.-C. Le site comporte environ 90 ateliers où sont actifs 240 artisans. Les principales pièces produites sont les gasriyas (i.e., plats traditionnels de couscous et de modelage de pâtes de pains) et les briques des grandes murailles traditionnelles. Les matières premières utilisées, brutes ou en mélange, sont issues des terres agricoles locales (Ag1 et Ag5) pour les gasriyas et des dépôts actuels du oued N’Fis (Ag7) pour les briques. Les problématiques rencontrées dans ce site concernent les deux types de produits, gasriyas et briques. Dans le premier cas, des grains de la chaux gonflent dans les pièces après le contact prolongé des pièces produites avec l’air. Ce gonflement engendre des décollements dans les tessons et nuit à la qualité du produit final. Dans le deuxième cas, la distribution non homogène de la chaleur à l’intérieur des fours traditionnels utilisés engendre une très grande variation de couleur dans les briques, elles sont généralement tordues et certaines fondent totalement. Notre projet vise à une caractérisation scientifique des différentes phases de fabrication afin de remédier à ces problèmes. Les résultats montrent que la composition chimique est surtout silico-alumineuse (55 à 61 % de SiO2 ; 16 à 20% d’Al2O3), la teneur en Fe2O3 se situe entre 6 et 8 %, celle de CaO ne dépasse pas 6% pour les pâtes des gasriyas et atteint 10 % pour les pâtes des briques. La teneur en carbonates mesurée par le calcimètre de Bernard varie entre 5 et 14 %. La teneur en matière organique varie entre 5 et 7,5 %. L’indice de plasticité oscille entre 16 et 17,5. Pour des teneurs en eau proches de la limite de plasticité le degré de retrait au séchage des gasriyas est de l’ordre de 5 %, il est plus élevé pour les briques (8%) ce qui nécessite une plus grande maitrise du processus de séchage pour éviter que les pièces ne se tordent pas. La granulométrie des pâtes utilisées pour les gasriyas a montré une teneur moyenne de 50 % pour les argiles, 32 % pour les limons et 18 % pour les sables. Les briques comportent une proportion égale des trois classes granulométriques. La minéralogie de l’ensemble des pâtes est formée de quartz (< 27%), plagioclase (13%), calcite (7 à 9%), dolomite (5%) et argile (50%, 34% et 34% pour Ag1, Ag5 et Ag7, respectivement). Le feldspath potassique est présent uniquement dans l’échantillon Ag7. Concernant la fraction argileuse, elle est surtout constituée d’illite pour l’ensemble des pâtes, associée à des interstratifiés irréguliers 14c-14s (13 %) pour la pâte des briques, et une teneur de 11 % de smectite pour la pâte des gasriyas (Ag5). La mesure de la vitesse sonique a montré que les pièces formées par pression aboutissent à une porosité moindre que celle des pièces produites par boudinage. La densité des pièces produites reste semblable pour les cuissons à 950°C et 1050°C. Le plus bas degré de porosité ainsi que les plus grandes valeurs de résistance mécanique à la compression ont été enregistrés sur les pièces cuites à 1050 °C. Les contraintes maximales atteintes se situent entre 51 et 59 MPa pour les gasriyas et 24,5 MPa pour les briques. Quant à la résistance mécanique à la flexion, elle varie entre 17,4 et 20,3 N/mm² pour les gasriyas et 9,4 N/mm² pour les briques. L’analyse DRX des pièces cuites à 1050 °C a montré la disparition totale des carbonates et des argiles à cette température, accompagnée de l’apparition de la géhelénite, cristobalite, anorthoclase, diopside, spinelle et hématite. A l’issue de cette étude, nous recommandons un tamisage humide à 1 mm pour réduire l’effet des gros grains de la chaux, une cuisson par palier jusqu’à 1050°C est également nécessaire pour comprendre les transformations des phases minéralogiques et vitreuses. Finalement, l’utilisation des fours équipés d’une sonde pour garantir une meilleure distribution de la chaleur. [less ▲]

Detailed reference viewed: 87 (20 ULg)
Full Text
See detailCaractérisation multi-échelle des bandes riveraines des cours d’eau wallons par télédétection active et passive
Michez, Adrien ULg

Doctoral thesis (2016)

Les bandes riveraines des cours d’eau constituent des milieux d’une richesse exceptionnelle aux multiples facettes, comportant les habitats parmi les plus variés, dynamiques et complexes de la surface ... [more ▼]

Les bandes riveraines des cours d’eau constituent des milieux d’une richesse exceptionnelle aux multiples facettes, comportant les habitats parmi les plus variés, dynamiques et complexes de la surface terrestre. Elles sont au cœur des stratégies des politiques de préservation et de restauration de l’environnement qui impliquent la mise en place de suivis multi-échelles devant être répétés dans le temps. La télédétection peut fournir des informations fines tant sur la végétation qui compose les bandes riveraines que sur la structure et les paramètres physiques de celles-ci. Le présent projet de doctorat est articulé autour de l’évaluation de la télédétection en tant qu’outil pour la gestion des cours d’eau ; tant au niveau local (<20 km de cours d’eau, usage de drone) qu’au niveau de l’ensemble du réseau hydrographique wallon (> 12 000 km de cours d’eau). Au niveau local, les drones civils tendent à émerger comme outils de caractérisation environnementale depuis le début des années 2000. Leurs principales caractéristiques sont relatives à leur résolution spatiale et temporelle, permettant d’obtenir des données très fines (résolution au sol ≤ 10cm) au sein d’une fenêtre temporelle très restreinte. Leur usage a été évalué avec succès afin de localiser les plantes invasives des bandes riveraines et de caractériser la composition spécifique et l’état sanitaire de l’aulne glutineux (Alnus glutinosa) en Ardenne. Des résultats satisfaisants ont été atteints dans le cas de l’étude de la détection des trois principales espèces végétales invasives des bandes riveraines wallonnes : balsamine de l'Himalaya (I. glandulifera), berce du Caucase (H. mantegazzianum) et renouée du Japon (F. sachalinensis et F. japonica et hybrides). Les meilleures précisions globales obtenues sont de 97% pour la berce du Caucase. A l’échelle régionale, l’approche développée est basée sur l’usage de données 3D (LiDAR et photogrammétriques) afin de caractériser les bandes riveraines associées à l’ensemble du réseau hydrographique wallon (> 12 000 km) à partir de 6 paramètres. Ces paramètres sont descriptifs de composantes physiques de l’hydromorphologie mais également de la structure des forêts riveraines. Une évaluation des patrons spatiaux de ces paramètres en lien avec différentes informations (occupation du sol, régions naturelles) a été réalisée. S’appuyant sur différentes techniques d’agrégation permettant des visualisations à l’échelle régionale, les résultats obtenus reflètent la connaissance a priori des cordons rivulaires, notamment le constat négatif relatif à la fonctionnalité des bandes riveraines en région limoneuse. Les principales perspectives d’application au domaine de la gestion des cours d’eau sont relatives au développement d’outils d’aide à la décision pour les gestionnaires. A l’échelle locale, une adaptation des solutions développées pour l’usage des drones est nécessaire tant en matière de plateforme (couverture d’un linéaire plus important) qu’en tant qu’outil d’analyse (simplification des chaînes de traitement). A l’échelle régionale, la construction d’indicateurs de gestion nécessitera un travail spécifique quant à la comparaison de la valeur observée à une valeur référence. [less ▲]

Detailed reference viewed: 103 (31 ULg)
Full Text
See detailCaractérisation multiscalaire de contaminations en éléments traces dans les sols : distribution spatiale et verticale, évaluation du transfert sol-plante-vers de terre et gestion potentielle par amendements organiques
Liénard, Amandine ULg

Doctoral thesis (2016)

Human economic and technological development has a negative impact on the environment. The soil is not spared from this growing threat through its role in the environmental interface. Once degraded as a ... [more ▼]

Human economic and technological development has a negative impact on the environment. The soil is not spared from this growing threat through its role in the environmental interface. Once degraded as a result of contamination, it can no longer fulfill its ecosystem functions such as the protection of ecosystems, food production or preservation of the quality of surface water and groundwater. The studies presented in the thesis are on soil contaminated by atmospheric fallouts enriched by trace elements. This type of contamination increases the natural levels of contaminants in soils and particularly in surface horizons to exceed the maximum levels set by legislation. The first axe of research concerns the assessment of contamination at a landscape scale around a former zinc-lead ore-treatment plant. The spatial distribution of cadmium, lead and zinc in the topsoil (0-20 cm) was characterized using 247 samples taken in crop, grassland and forest on three major types of loam soils representative of the study area Sclaigneaux (Wallonia, Belgium). The distribution of contaminants is explained by the distance to the source of contamination, direction of dominant winds, land use and soil type. Subsequently, 22 soil profiles were sampled within the study area to estimate the vertical transfer of contaminants. Based on various indexes of contamination, no migration along the profiles has been demonstrated. Only some more clay horizons presented contaminant levels that increased relative to their upper horizons. The second approach studied the soil-plant transfer and soil-plant-worm transfer of contaminants. First, a field study of the quality of grains of barley (Hordeum vulgare L.) harvested in the study area Sclaigneaux was performed. It appears that the concentration of cadmium in the grain meets quality standards for placing the cereals on the market. However, 78% and 94% of zinc and cadmium, respectively, concentrations measured in grains exceed the expected levels of a non-impacted environment by human activity. Secondly, a study on microcosms was conducted with soils of agricultural parcels around Sclaigneaux on which two crops (faba bean, Vicia faba L. and corn, Zea mays L.) were grown and where earthworms (Eisenia fetida (Savigny)) were introduced. The life traits of E. fetida such as mortality and adult weight were not affected by the levels of contaminants unlike the presence of plants which limit their reproduction (weight and number of cocoons). Moreover, the presence of E. fetida in microcosms influenced the mobility and bioavailability of contaminants. The third approach deals with metal contaminations in vegetable gardens and their management using organic amendments. This method of stabilization aims to decrease the labile fraction of soil contaminants and further reduce their transfer to plants. To do so, two vegetables (spinach, Spinacia oleracea L. and lettuce, Lactuca sativa L.) were grown on contaminated garden soils enriched in various amendments sold in garden centers. The major finding of this study is that management by amendments does not allow a systematic decrease in the soluble fraction contaminants. This is mainly due to the direct intake of rapidly mobilized trace elements produced by the addition of some of the studied amendments. [less ▲]

Detailed reference viewed: 112 (14 ULg)
Peer Reviewed
See detailCaractérisation par analyse d’images de l’angiogenèse sur des coupes histologiques
Le Maire, Sophie; Blacher, Silvia ULg; Labied, Soraya ULg et al

Conference (2005)

Detailed reference viewed: 17 (3 ULg)
See detailCaractérisation par analyse d'images de nanotubes multiparois
Gommes, Cédric ULg; Masenelli-Varlot; Pirard, Jean-Paul ULg et al

Scientific conference (2003, October)

Detailed reference viewed: 14 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCaractérisation paysanne de Hippopotamus amphibius Linné 1758, dans la Réserve de Biosphère de la Mare aux Hippopotames, en zone sud soudanienne du Burkina Faso
Dibloni, O. T.; Coulibaly, N. D.; Guenda, W. et al

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2009), 3(2), 386-397

L’étude de la caractérisation de l’hippopotame par les populations villageoises a visé à inventorier les savoirs endogènes sur l’espèce dans la Réserve de Biosphère de la Mare aux Hippopotames du Burkina ... [more ▼]

L’étude de la caractérisation de l’hippopotame par les populations villageoises a visé à inventorier les savoirs endogènes sur l’espèce dans la Réserve de Biosphère de la Mare aux Hippopotames du Burkina Faso. L’inventaire de ces savoirs a porté sur l’effectif des populations d’hippopotames, la différenciation sexuelle, le régime alimentaire, les valeurs socioéconomiques et culturelles ainsi que les dégâts dus à cette espèce. L’enquête a été conduite dans six villages de l’ethnie Bobo et a concerné un échantillon de 77 personnes. Les personnes enquêtées savent que les hippopotames sont présents dans la réserve et estiment leur effectif à environ 33 individus. A l’aide de critères morphologiques et éthologiques, les villageois opèrent une différenciation sexuelle chez ces animaux. Le régime alimentaire est connu et comprendrait selon eux une quarantaine d’espèces végétales. Outre les valeurs socioéconomiques, culturelles et touristiques que la présence des hippopotames procure, les populations savent aussi que ces animaux participent au maintien de la biodiversité et à la fertilisation de la mare pour la production de poissons. Toutefois, l’espèce serait également à l’origine de la destruction des filets de pêche, de dégâts sur les cultures céréalières et de quelques accidents mortels. [less ▲]

Detailed reference viewed: 91 (15 ULg)
Full Text
See detailCaractérisation pédogénétique et évaluation des sols en vue d’une gestion environnementale et d’un aménagement durable du terroir de Ticuantepe (Nicaragua)
Bah, Boubacar Billo ULg

Master's dissertation (2002)

This study has been carried out in Ticuantepe, south est of Managua, Pacific region of Nicaragua. The pedogenetical and agropedological factors of soil agricultural potentialities have been studied within ... [more ▼]

This study has been carried out in Ticuantepe, south est of Managua, Pacific region of Nicaragua. The pedogenetical and agropedological factors of soil agricultural potentialities have been studied within a sustainable development perspective. In a preliminary stage, the analysis of existing map informations have lead to the delimitation of a representative study zone and to the identification of three sectors and four geomorphopedological units within this zone. Four toposequences, in east-west directions, from Masaya Volcano to the Sierras spurs, were studied on the ground. This survey consisted in soil observations (augerings and pit profiles) as well as land use and crop types identification. Soil samples were collected for laboratory analysis. A conclusion of this study is the relatively young character of the soils, which developed from volcanic ashes or scoria. They are rich in glass but present few evidences of allophonic properties. The soils from north sector show the highest agricultural properties. To the opposite, the south sector appears to be the least suitable for agricultural management. The Central sector is a transitional area between South and North. A fertility gradient was identified as a result of the landscape shape and the distance from the Masaya Volcano. [less ▲]

Detailed reference viewed: 44 (8 ULg)
Full Text
See detailCaractérisation pédologique des berges sensibles: problématique de l'accès du bétail aux cours d'eau
Leboeuf, Dimitri; Marcoen, Jean Marie ULg; Bock, Laurent ULg

in Monitoring et gestion physique des cours d'eau wallons. (2004)

Detailed reference viewed: 18 (5 ULg)
See detailCaractérisation phénotypique des cellules associées aux neurones à GnRH dérivées des placodes olfactives embryonnaires
Desroziers, Elodie ULg; Ottogalli, Monique; Delaleu, Bernadette et al

Poster (2007, September)

Detailed reference viewed: 10 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailCaractérisation phénotypique et génotypique de la virulence potentielle de souches d'Escherichia coli bovines isolées en Algérie
Mellata, M.; Bakour, R.; Jacquemin, E. et al

in Annales de Médecine Vétérinaire (1998), 142

Detailed reference viewed: 18 (0 ULg)
Full Text
See detailCaractérisation phénotypique et gestion de la population de poulets locaux dans les communes de Dassa et de Toffo au Bénin
Chabi Toko, Roukayath ULg

Master of advanced studies dissertation (2008)

Morphometrical and morphological characters of 663 local chickens and management technique, production and breeding aims of 97 breeders were studied in Dassa and Toffo district in Benin. Different ... [more ▼]

Morphometrical and morphological characters of 663 local chickens and management technique, production and breeding aims of 97 breeders were studied in Dassa and Toffo district in Benin. Different phenotypes were identified in the study area: the chicken with normal feathering, the naked neck, the frizzle feathered the soft feathering and the polydactyl. Feather colour of local poultry is variable but the partridge (18.55 %), the black (12.52 %), the light brown (9.05 %) and the brown (8.13 %) are dominants. The comb is predominantly with a simple type (99 %) and essentially the pink (59.58 %) and light pink (29.26 %) colour are encountered. The ear lobes are pink (45.40 %) and white (36.80 %). The beak colour goes from white (0.3 %) through yellow (9.61 %) and black (27.45 %) to brown (40.27 %). The skin is essentially pink, light pink but legs are white and grey. Eyes are most orange (70.14 %) and brownish (27.75 %). The two sexes were not significantly different for body measurements. The hen weighs 773.04 g ± 322.71 and the coq 745.84 g ± 353.7. The region had an effect on body measurements because Dassa’s chickens had average value globally higher than the one in Toffo. Correlation coefficients between body live weight and the other body linear measurements were high and significant. Three groups of chicken emerge: those with yellow beak and those with black beak met in Dassa district and those with cream beak and diverse feathers colour observed in Toffo district. Results also show that 52.58 % of chicken breeders are female and for 71.13 % of them, poultry contributes about 40-100 % to their annual income. The breeders in Toffo had a higher chicken stock and this supports the hypothesis that “lower land owners keep more chickens”. Chicken are raised for rituals uses, market and consumption. Local chicken are appreciated for two purposes: eggs and meat production. The selection criteria are based on the hen’s prolificity and its live weight. Hens reached their sexual maturity between 24 and 26 weeks of age. [less ▲]

Detailed reference viewed: 117 (7 ULg)