Browsing
     by title


0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

or enter first few letters:   
OK
Full Text
See detailCaractérisation du réseau poral pour des sols à états de structures différenciés
Beckers, Eléonore ULg

Speech/Talk (2010)

Cette présentation s'attache à montrer l'intérêt de la microtomographie comme outil de caractérisation du réseau poral et , par là, de permettre la comparaison de strucutres différenciées par l ... [more ▼]

Cette présentation s'attache à montrer l'intérêt de la microtomographie comme outil de caractérisation du réseau poral et , par là, de permettre la comparaison de strucutres différenciées par l'application d'itinéraires techniques contrastés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 39 (11 ULg)
See detailCaractérisation du sol vis-à-vis de l'assainissement.
Debbaut, Vincent ULg

in Tribune de l'Eau (La) (1992), 45(560), 57-66

Detailed reference viewed: 34 (1 ULg)
Full Text
See detailCaractérisation du spectre d’action de la bêta-lactamase de classe C, CHE-1
Fernea, Adriana

Doctoral thesis (2016)

Detailed reference viewed: 17 (1 ULg)
Full Text
See detailCaractérisation écologique de la pollinisation des Iris Oncocycles endémiques du Liban
Monty, Arnaud ULg

Master's dissertation (2004)

Les Iris Oncocycles libanais sont des espèces montagnardes, endémiques et menacées. Dans un cadre général de mise au point d’une stratégie de conservation, le système reproducteur et le système de ... [more ▼]

Les Iris Oncocycles libanais sont des espèces montagnardes, endémiques et menacées. Dans un cadre général de mise au point d’une stratégie de conservation, le système reproducteur et le système de pollinisation de ces végétaux ont été caractérisés. L’essentiel des observations a porté sur une espèce type : Iris cedretii Dinsmore ex Chaudhary, dont deux populations distinctes ont été répertoriées. Des observations complémentaires ont été faites sur une population d’Iris sofarana subsp. kasruwana Dinsmore ex Chaudhary. Les Oncocycles libanais sont des végétaux allogames stricts, et la fleur est réceptive pendant cinq jours, au plus. Des séances d’observation et de récoltes entomologiques ont été effectuées de jour, par différentes conditions climatiques. Elles ont mis en évidence le rôle des abeilles mâles du genre Xylocopa dans la pollinisation, et le faible taux de visite global des Iris. Des séances d’échantillonnage au sein des fleurs, de jour et de nuit, ont permis de jauger l’importance du phénomène de refuge. Quantitativement, le refuge concerne surtout les abeilles mâles du genre Eucera, mais une faune diversifiée trouve abri dans les fleurs. Afin de comprendre plus précisément le phénomène, des observations matinales et des mesures de températures, notamment intra-florales, ont été menées. Des quantifications de pollen sur les insectes ont permis de valider le rôle de ceux-ci comme pollinisateurs. Les Iris Oncocycles libanais ont un système de pollinisation double. Il est basé, d’une part, sur les transfert polliniques dus au va-et-vient des réfugiés. D’autre part, des déplacements de pollen sont assurés par les Xylocopes, apparemment attirés au sein du tube floral par une tromperie sexuelle. Cette duperie fait intervenir la tache « onco », sur le labelle, qui est caractéristique de la section Oncocyclus. [less ▲]

Detailed reference viewed: 224 (15 ULg)
Peer Reviewed
See detailCaractérisation électrochimique de catalyseurs Pt/xérogel de carbone et Pt/aérogel de carbone
Job, Nathalie ULg; Maillard, F.; Marie, J. et al

Conference (2008, March 31)

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
Full Text
See detailCARACTERISATION ET AMELIORATION DE LA QUALITE DE LA BIERE TRADITIONNELLE RWANDAISE « IKIGAGE » FABRIQUEE A BASE DE SORGHO
Lyumugabe Loshima, François ULg

Doctoral thesis (2013)

Ikigage is a Rwandese traditional beer made from sorghum malt and local plants, mainly Vernonia amygdalina “umubirizi”. However, this beer remains less attractive than Western beers of pils type because ... [more ▼]

Ikigage is a Rwandese traditional beer made from sorghum malt and local plants, mainly Vernonia amygdalina “umubirizi”. However, this beer remains less attractive than Western beers of pils type because of poor hygienic quality, variations of organoleptic quality and limited shelf life. The aim of this work is to characterize ikigage beer in order to improve its hygienic quality and to reduce the organoleptic variations using the local raw materials. The first part of our study shows that ikigage beer marketed in Rwanda is characterized by the presence of Stapylococcus aureus and many micro-organisms of fecal origin (Escherichia coli and fecal streptococci), by the low ethanol content, high total acidity and an important amounts of proteins. The yeasts (Saccharomyces cerevisiae and Issatckenkia orientalis), followed by the lactic acid bacteria (Lactobacillus fermentum and Lactobacillus buchneri), are the predominant microorganisms involved in fermentation of ikigage beer fermentation. Besides, one of the major problems in sorghum beer brewing is the efficient conversion of the starch extracts into fermentable sugars due to the weak activity of β-amylase in sorghum malt. The use of Eleusine coracana “uburo” (Musama variety) malt (30%), associated with mashing decantation procedure, increases the content of sugar fermentable, maltose particularly, in sorghum wort, and consequently ethanol content in the beer. The second part of our study shows that V. amygdalina, known for its antibacterial properties and its bitterness similar to hops, contributes to the production of methyl salycilate, beta-damascenone and many terpenes compounds (δ-3-carene, β-farnesene, farnesol, β-citronellol and linalool), in the sorghum beer “ikigage”. This work reveals also the presence of 14 polyfunctional thiols in beers brewed with ‘non-Western’ raw materials. Among them, the well-known hop constituent 3-methyl-2-buten-1-thiol emerged as a key flavour in the unhopped beers containing V. amygdalina. V. amygdalina also contributes to the production of 1-butanethiol and 4-sulfanyl-4-methyl-2-pentanone in sorghum beer. However, contrary to hops, V. amygdalina addition during boiling also appears to strongly inhibit the production of 2-sulfanylethyl acetate. The third part of our study shows that the use of S. cerevisiae in combination with I. orientalis and L. fermentum as starter allows producing ikigage beer having the GRAS (generally recognized as safe) statute while preserving the organoleptic characteristics similar to those of local traditional beer “ikigage” produced by peasants. [less ▲]

Detailed reference viewed: 444 (12 ULg)
Full Text
See detailCaractérisation et élaboration d'un outil de surveillance des cuvettes oasiennes et de leurs alentours par télédétection et système d'information
Karimou Barké, Mahamadou Salifou ULg

Doctoral thesis (2017)

Situées en zone semi-aride, les cuvettes oasiennes du centre-est du Niger sont des agro-écosystèmes à hautes potentialités. C’est seulement à l’intérieur de ces dernières que l’agriculture est possible ... [more ▼]

Situées en zone semi-aride, les cuvettes oasiennes du centre-est du Niger sont des agro-écosystèmes à hautes potentialités. C’est seulement à l’intérieur de ces dernières que l’agriculture est possible durant toute l’année. Ces cuvettes oasiennes ont connu de nombreux investissements de la part de plusieurs ONGs et projets au cours des dernières années. Cependant, elles sont souvent peu connues par ces acteurs du développement du fait de leur grand nombre et de leur extrême diversité. Cette thèse cherche à réduire cette méconnaissance à travers les activités suivantes: • évaluer les performances de trois méthodes de classification d’images appliquées à la détection de ces cuvettes oasiennes dans le Département de Gouré. Ces méthodes sont l’analyse pixellaire, l’analyse texturale et l’analyse par objet. Elles sont appliquées à des images SPOT 5-THX de 2.5 m de résolution ; • caractériser la forme des cuvettes oasiennes avec deux indices morphologiques (l’indice de compacité de Gravelius et l’indice fractale de leurs contours) ainsi que leurs orientations en utilisant les secteurs de la rose de vent comme repères ; • évaluer les contraintes et potentialités liées aux unités de paysage des cuvettes et de leurs alentours pour l’ensemble des cuvettes oasiennes à partir des extensions de ces unités de paysage, élaborer des indicateurs spatiaux de caractérisation des cuvettes ; • analyser la dynamique de l’occupation des sols de cuvettes oasiennes et de leurs alentours en utilisant les images Landsat 5-TM de 1984, les images SPOT 3 de 1996 et les images SPOT 5-THX de 2013. • proposer un outil de monitoring et une esquisse de système expert orienté à partir des données récoltées par ce biais sur l’ensemble des cuvettes de la zone d’étude. L’évaluation des résultats montre que l’approche par objet (précision globale égale à 97.12%, coefficient Kappa égal à 0.97) est plus performante que celles utilisant la texture (précision globale égale à 89.61%, coefficient Kappa égal à 0,90) et l’analyse par pixel (précision globale égale à 80.58 %, coefficient Kappa égal à 0.80). Une première information originale, à savoir le nombre, la position et la surface de l’ensemble des cuvettes sur la zone d’étude est fournie. Le nombre total de cuvettes oasiennes dans le Département de Gouré est ainsi estimé à 10717. Cet inventaire de ces lieux stocks de ressources est une première étape obligatoire pour leur caractérisation morphologique et pour l’évaluation de leurs potentialités agricoles. L’indice de forme de Gravelius met en évidence une certaine diversité de leurs contours : des cuvettes circulaires (9%), ovales (47%), amiboïdes (11%), étirées (18%) et très étirées ou étirées-amiboïdes (16%). La dimension fractale permet de distinguer trois classes de cuvette selon le degré de lissage de ces contours : très lissées (39%), lissées (50%) et moyennement lissées (10%). Le lissage est interprété ici comme un indicateur d’éolisation des pourtours des cuvettes. Enfin la détermination de l’orientation des grands axes des cuvettes a permis d’identifier quatre secteurs majeurs : E-W (23%), N-S (21%), NE-SW (22%) et SE-NW (34%). Ces analyses morphologiques et d’orientation appliquées pour la première fois à l’ensemble des cuvettes oasiennes du Département de Gouré offrent des éléments permettant de comprendre les processus d’ensablement des cuvettes oasiennes dans cette zone. L’analyse des indicateurs des potentialités naturelles à la mise en valeur agricole montre que les cuvettes oasiennes sont des espaces multi-usages, avec des aptitudes en arboriculture, maraîchage, en natron et en foresterie selon les unités géomorphologiques. Le pourcentage des surfaces cultivables est faible pour 45.8% des cuvettes et fort à très fort pour seulement 3.9 %. Celui des surfaces boisées est très fort sur 61.6 % des cuvettes soit 51.4 % en superficie. Les cuvettes possédant un sol nu à natron et/ou une nappe d’eau affleurante représentent 17.6 % des cuvettes. Quant aux indicateurs de risque de dégradation, ils montrent que 3.3 % et 0.5 % des cuvettes ont respectivement une menace d’ensablement fort et très fort à moyen terme. Alors qu’à terme immédiat, c’est respectivement 3% et 0.8 % des cuvettes dont la menace d’ensablement est fort et très fort. Concernant l’évolution récente de ces milieux, les superficies des cuvettes oasiennes ont régressé de 46783 ha en 1984, à 40831 ha en 1996 et 34553 ha en 2013. Inversement, leur nombre a augmenté de 1984 (8911) à 2013 (10717). Ceci s’explique certes pour partie par les résolutions différentes des images satellitaires utilisées, mais surtout par la fragmentation de certaines cuvettes du fait de leur dégradation et la création de nouvelles cuvettes par l’érosion éolienne. Cette dynamique est accentuée par celle de l’occupation humaine des paysages. Les abords des cuvettes et des vallées sèches constitués souvent d’édifices dunaires sont de plus en plus occupés par les cultures pluviales qui les exposent davantage à l’érosion. En 1984, les édifices dunaires et vallées sèches à culture pluviale représentent 295697 ha alors, qu’en 1996 et 2013, elles occupent respectivement 368153 ha et 423876 ha. Les systèmes d’information à référence spatiale esquissés permettent d’observer et de suivre la totalité des cuvettes oasiennes. Ce système, conçu en utilisant le langage UML, a permis non seulement d’établir des relations entre les indicateurs de potentiel valorisable et de dégradation mais aussi des informations supplémentaires récoltées sur le terrain (village, marché, zone de fixation biologique et mécanique des dunes). Ils offrent un accès aisé à ces indicateurs grâce à une interface informatique. À travers des requêtes sur cette base de données, les cuvettes à menace très forte nécessitant une intervention urgente pour leur conservation ont été mises en évidence ainsi que les variables explicatives du niveau d’exploitation des cuvettes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 14 (2 ULg)
Full Text
See detailCaractérisation et étude des cellules endocrines du tractus gastro-intestinal chez le zebrafish (Danio rerio)
Pirson, Justine ULg

Doctoral thesis (2015)

Les cellules endocrines du tube digestif comprennent les cellules pancréatiques regroupées en îlots de Langerhans et les cellules entéroendocrines dispersées tout le long de l’épithélium du tube digestif ... [more ▼]

Les cellules endocrines du tube digestif comprennent les cellules pancréatiques regroupées en îlots de Langerhans et les cellules entéroendocrines dispersées tout le long de l’épithélium du tube digestif. Bien que ces deux populations de cellules endocrines soient localisées dans deux organes différents, elles présentent des similarités au niveau des hormones qui y sont exprimées et des facteurs de transcription impliqués dans leur différenciation. En effet, chez la souris, les hormones telles que le pro-glucagon, la somatostatine, la ghréline et le polypeptide pancréatique (PP) sont exprimées au niveau des cellules pancréatiques et entéroendocrines. Il en est de même pour les facteurs de transcription Ngn3, Pdx1, Nkx2.2, NeuroD1, Arx, Pax6 et Pax4 qui sont à la fois exprimés et impliqués lors du développement des cellules pancréatiques et entéroendocrines. Un dysfonctionnement au niveau de ces cellules conduit à de graves maladies. Dans la recherche de nouveaux traitements pour les patients diabétiques, une des investigations prometteuses porte sur la transdifférenciation des cellules entéroendocrines en cellules productrices d’insuline. Dès lors, une compréhension approfondie des similarités et des divergences entre ces deux types cellulaires aussi bien d’un point de vue moléculaire que fonctionnel est primordiale. L’objectif de cette thèse a donc été de caractériser les cellules endocrines intestinales et pancréatiques, et d’amorcer l’étude des mécanismes moléculaires contrôlant la formation des cellules entéroendocrines et d’ensuite les comparer au niveau pancréatique. Au cours de ce travail, nous avons réalisé une caractérisation approfondie encore jamais réalisée chez le zebrafish, des cellules hormonales présentes dans l’intestin. Nous avons montré que 15 hormones murines et humaines sur 19 ont été retrouvées comme étant exprimées au niveau des cellules entéroendocrines chez le zebrafish. Ces hormones débutent leur expression à des moments distincts et sont présentes différemment le long du tube digestif. Au début de ce travail, l’expression de seuls certains facteurs de transcription, connus comme étant exprimés dans les cellules endocrines pancréatiques chez le zebrafish, avait aussi été retrouvée dans les cellules entéroendocrines. Suggérant une relation étroite entre ces deux types cellulaires au niveau de leur cascade régulatrice, nous avons donc caractérisé le moment d’apparition et la localisation intestinale pour l’ensemble des facteurs de transcription pancréatiques connus chez le zebrafish. Nous avons identifié 13 facteurs de transcription pancréatiques comme étant exprimés dans l’intestin sur les 18 connus. Parmi ces 13 facteurs, nous avons étudié le facteur isl1 à la fois dans le tube gastro-intestinal et le pancréas. Dans le tube digestif, le facteur isl1 est exclusivement présent dans la lignée entéroendocrine et est exprimé dans un sous-groupe de cellules entéroendocrines matures. Ce facteur agit lors des dernières étapes de la cascade régulatrice de différenciation. Au niveau pancréatique, isl1 est requis lors de la première et de la deuxième vague de différenciation pour une sous-population des cellules hormonales pancréatiques. L’étude du mutant isl1-/- a montré que la fonction principale du facteur de transcription isl1 entre les cellules endocrines pancréatiques et intestinales semble identique, c’est-à-dire que isl1 est nécessaire pour la différenciation terminale d’une sous-population de ces cellules. Cependant, un phénomène de compensation semble se mettre en place dans le mutant isl1-/- au niveau pancréatique. Cette étude a été complétée par une analyse transcriptomique réalisée par RNA-seq afin d’identifier les cibles de ce facteur dans les deux tissus. [less ▲]

Detailed reference viewed: 97 (11 ULg)
Full Text
See detailCaractérisation et étude du potentiel de valorisation des composés phénoliques de miels monofloraux
Istasse, Thibaut ULg; Nguyen, Bach Kim ULg; Richel, Aurore ULg

Conference (2016, January 20)

Présentation des recherches effectuées dans le cadre du travail de fin d'étude sur les composés phénoliques présents dans les miels monofloraux. Ces composés ont été extraits par extraction en phase ... [more ▼]

Présentation des recherches effectuées dans le cadre du travail de fin d'étude sur les composés phénoliques présents dans les miels monofloraux. Ces composés ont été extraits par extraction en phase solide et analysés par chromatographie liquide avec détection UV et spectrométrie de masse. [less ▲]

Detailed reference viewed: 14 (3 ULg)
Full Text
See detailCaractérisation et étude du potentiel de valorisation des polyphénols de miels monofloraux
Istasse, Thibaut ULg

Master's dissertation (2015)

Honey is a natural sweet substance mainly produced by Apis mellifera L. from flowers nectar or honeydew. It is consumed by humans and used as sweetening agent since ancient times. Nowadays, its main ... [more ▼]

Honey is a natural sweet substance mainly produced by Apis mellifera L. from flowers nectar or honeydew. It is consumed by humans and used as sweetening agent since ancient times. Nowadays, its main valorization is in the food sector. Besides its sweetness, honey also has other interesting properties like an antibacterial action. The origins of this antibacterial action are manifold because although honey contains mainly sugars, it is nonetheless a very complex mixture comprising more than one hundred different components. Factors usually involved in honey antibacterial effect are hydrogen peroxide, the high concentration in sugars, the acidic pH, antimicrobial peptides secreted by bees and polyphenols which are secondary metabolites from plants visited by the bees. Among these factors, polyphenols are of particular interest because they represent a market of hundreds of millions of dollars in the world and exhibit different biological activities: antioxidants, antibacterial, anticancer, antifungal, anti-inflammatory, etc… These observations lead to a question: could honey polyphenols be extracted for high value-added applications? The purpose of this work is to give a beginning of answer. That’s why an extraction method for honey polyphenols was developed. These compounds were sought in six different honey samples: acacia, chestnut, eucalyptus, thyme, sunflower and wild carrot honeys. After the extraction, samples were analyzed by high performance liquid chromatography coupled with UV detection and mass spectrometry. Several polyphenols were identified and quantified in honeys. If the extraction method isn’t recommended at industrial level at this stage of the project, it can, however, be used for analytical purposes. Further development of the method could allow to link honeys to their floral sources. [less ▲]

Detailed reference viewed: 208 (22 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCaractérisation et maîtrise des paramètres de la reproduction et de la croissance des ovins Djallonké (Ovis amon aries)
Gbangboche, A. B.; Hornick, Jean-Luc ULg; Adamou-N'Diaye, M. et al

in Annales de Médecine Vétérinaire (2005), 149(3), 148-160

Detailed reference viewed: 44 (11 ULg)
See detailCaractérisation et mesure des émissions aux cheminées de l'usine Intradel
Thomé, Jean-Pierre ULg; Everbecq, Etienne ULg

Report (1992)

Les fumées émises par les installations d'incinération d'ordures ménagères contiennent des substances qui doivent, pour la plupart, faire l'objet de mesures régulières par l'exploitant et rester en ... [more ▼]

Les fumées émises par les installations d'incinération d'ordures ménagères contiennent des substances qui doivent, pour la plupart, faire l'objet de mesures régulières par l'exploitant et rester en dessous de valeurs seuils fixées par la règlementation. Cette étude a été réalisée en collaboration par le centre Environnement de l'université de Liège, l'Institut Scientifique de Service Public (ISSeP) et le Service de Toxicologie du travail de la Province de Liège (Institut Malvoz). Elle avait 2 buts principaux : i) Mettre au point les techniques permettant de mesurer de manière fiable les polluants émis à la cheminée de l'usine INTRADEL (avec intercalibration et intercomparaison) et ii) réaliser un calcul de dispersion atmosphérique de ces polluants pour pouvoir estimer le risque toxicologique pour les populations exposées [less ▲]

Detailed reference viewed: 25 (1 ULg)
See detailCARACTERISATION ET OPTIMISATION DE L’ENCAPSULATION D’UN PEPTIDE ANTAGONISTE D’ONCOPROTEINE AU SEIN DE LIPOSOMES PEGYLES
Ducat, Emilie ULg; Brion, Michael; Evrard, Brigitte ULg et al

Scientific conference (2009)

Introduction : Print 3G est un peptide antagoniste d’une oncoprotéine impliquée dans le cancer du sein, composé de 25 acides aminés. Le but de ce travail est d’étudier l’encapsulation de ce peptide au ... [more ▼]

Introduction : Print 3G est un peptide antagoniste d’une oncoprotéine impliquée dans le cancer du sein, composé de 25 acides aminés. Le but de ce travail est d’étudier l’encapsulation de ce peptide au sein de liposomes pegylés. Deux types de formulations de liposomes ont été étudiés, le premier contenant des mPEG750-DSPE et le second des mPEG2000-DSPE. Méthode : Des liposomes unilamellaires composés de SPC:CHOL:mPEG750-DSPE ou de SPC:CHOL:mPEG2000-DSPE (47:47:6) encapsulant le peptide ont été préparés par la technique d’évaporation du film. L’observation d’une adsorption conséquente de Print 3G sur les instruments utilisés a conduit à l’utilisation de la méthode de fabrication par cycles gel-dégel. Etant donné que plusieurs facteurs peuvent influencer l’encapsulation du peptide à l’intérieur des liposomes, une planification expérimentale a été engagée (pour le screening, un plan de Plackett et Burman et pour l’optimisation, un plan composite faces centrées). Résultats : Par la technique des cycles gel-dégel généralement décrite dans la littérature(1; 2), les taux d’encapsulation obtenus étaient de 17,26 ± 0,46 % (n=3) pour les liposomes contenant des mPEG750 et de 26,20 ± 7,98 % (n=3) pour ceux contenant des mPEG2000. Le plan de screening a permis de dégager deux facteurs ayant une influence positive sur l’encapsulation : la concentration en lipides et le nombre de cycles gel-dégel. Ceux-ci ont été optimisés pour chaque type de mPEG. Les résultats obtenus pour les mPEG2000 mettent en évidence un optimum théorique de 64,75% pour un nombre de cycles égal à 11 et pour une concentration en lipides SPC:CHOL:mPEG2000-DSPE de 36.1mM:36.1mM:4mM. Les résultats expérimentaux ont permis d’obtenir un taux d’encapsulation de 62,68 ± 2,93 %. Conclusion et perspectives : Le changement de technique de fabrication a permis l’encapsulation significative du peptide à l’intérieur des liposomes. La planification expérimentale a ensuite conduit à l’amélioration significative des taux d’encapsulation pour les liposomes contenant des mPEG2000. Par la suite, un plan d’optimisation pour les liposomes contenant des mPEG750 sera mis en œuvre. Remerciements: Ces recherches ont été réalisées avec le soutien de la Région Wallonne. Références: 1. Y.Katanasaka, T.Ida, T.Asai, N.Maeda, and N.Oku. Effective delivery of an angiogenesis inhibitor by neovessel-targeted liposomes. International Journal of Pharmaceutics, 360 (1-2):219-224 (2008). 2. G.A.Ramaldes, J.-R.Deverre, J.-M.Grognet, F.Puisieux, and E.Fattal. Use of an enzyme immunoassay for the evaluation of entrapment efficiency and in vitro stability in intestinal fluids of liposomal bovine serum albumin. International Journal of Pharmaceutics, 143 (1):1-11 (1996). [less ▲]

Detailed reference viewed: 220 (5 ULg)