References of "Skin"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailLICHEN ET DERMATOSES LICHENOIDES - SPECTRE CLINIQUE ET BREF RAPPEL DE LA PRISE EN CHARGE
COLSON, Fany ULg; CAO, Sandrine ULg; MANSUY, Marion ULg et al

in SKIN (2016)

Bien connu dans sa forme typique, le lichen peut présenter des visages très variés dans ses formes atypiques (1-4). La reconnaissance de celles-ci est importante pour orienter le diagnostic et la prise en ... [more ▼]

Bien connu dans sa forme typique, le lichen peut présenter des visages très variés dans ses formes atypiques (1-4). La reconnaissance de celles-ci est importante pour orienter le diagnostic et la prise en charge. le mot lichen vient du Grec et signifie plante parasite. Le lichen a été décrit pour la première fois sous le nom de "lichen ruber" par Ferdinand Von Hebra en 1860. En effet, le réseau blanchâtre à la surface des lésions papuleuses ressemble au champignon lichen qui forme une symbiose avec un partenaire capable de photosynthèse (souvent une algue verte), généralement observée à la surface des rochers. L'appellation "lichen planus" a été proposée par Erasmus Wilson en 1866. Le lichen constitue le prototype de dermatoses lichénoïdes (Tableau 1). Ces maladies inflammatoires sont caractérisées, d'un point de vue clinique, par des lésions papuleuses et, d'un point de vue histologique, par un dense infiltrat lymphocytaire en bande dans le derme superficiel avec lésions des couches kératinocytaires inférieures de l'épiderme. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (2 ULg)
Full Text
See detailPartie 1 : Les maladies bactériennes cutanées
Libon, Florence ULg; LEBAS, Eglantine ULg; ABDALLAH Rhim et al

in SKIN (2016), 19(6), 6-13

Les lignes de conduite thérapeutiques sont habituellement établies sur la base des données de la littérature internationale de la médecine basée sur des faits (evidence-based medecine, EBM) ainsi que sur ... [more ▼]

Les lignes de conduite thérapeutiques sont habituellement établies sur la base des données de la littérature internationale de la médecine basée sur des faits (evidence-based medecine, EBM) ainsi que sur les avis exprimés par des experts reconnus dans le domaine. Néanmoins, ces lignes de conduite sont souvent difficile à traduire vers la pratique quotidienne d'un pays donné vu les conditions de remboursement spécifiques et l'organisation des soins médicaux. En matière de maladies infectieuses de la peau, il n'y a que peu de littérature publiée de type EBM. Cette initiative, émanant des assistants en formation en dermatologie et vénérologie en Wallonie/Bruxelles et coordonnée par Florence Libon, Eglantine Lebas et Arjen Nikkels de l'ULg, vise à revoir les différentes recommandations nationales et internationales existantes afin de les adapter pour al situation actuellen en Wallonie/Bruxelles. Elle vise également à unifier les habitudes de prescription sur une base logique et sur les données de la littérature tout en créant des lignes de conduite pratiques. Comme toutes les recommandations diagnostiques et thérapeutiques, une adaptation individuelle devra être réalisée en fonction de chaque patient et le médecin reste in fine le seul décideur et responsable du plan thérapeutique. Ces recommandations n'ont pas pour prétention d'être exhaustives sur toutes les pathologies cutanées bactériennes mais concernent les situations cliniques les plus souvent rencontrées. Dans cette première partie, seront abordés les consensus thérapeutiques pour les maladies cutanées d'origine bactérienne, à partir des cas cliniques [less ▲]

Detailed reference viewed: 36 (4 ULg)
Full Text
See detailOnychomycoses : de la clinique au traitement
DETROUX, Valentine ULg; PAQUET, Philippe ULg; ARRESE ESTRADA, Jorge ULg et al

Article for general public (2015)

L'onychomycose est une pathologie très fréquente dont le traitement est particulièrement long et contraignant. Les agents pathogènes sont principalement les dermatophytes et parfois les moisissures non ... [more ▼]

L'onychomycose est une pathologie très fréquente dont le traitement est particulièrement long et contraignant. Les agents pathogènes sont principalement les dermatophytes et parfois les moisissures non dermatophytiques ainsi que les levures. La présentation clinique classique comporte une modification blanc jaunâtre de l'ongle. Le diagnostic différentiel avec les onychodystrophies non mycotiques n'est pas toujours aisé. L'infection fongique peut être confirmée par un examen direct (test à la potasse caustique, KOH) ou histologique (coloration au PAS) d'un prélèvement unguéal. La mise en culture permet ensuite l'identification du pathogène responsable. Plusieurs options thérapeutiques sont possibles en fonction de l'importance et du type d'onychomycose : antimycosiques topiques et/ou systémiques couplés ou non à l'avulsion chimique ou chirurgicale. De nouveaux traitements par laser, thérapie photodynaique ou iontophorèse complèteront probablement l'arsenal thérapeutique dans le futur [less ▲]

Detailed reference viewed: 20 (1 ULg)
Full Text
See detailLa place de l'échographie à haute fréquence dans la dermatologie aujourd'hui
CASTRONOVO, Charlotte ULg; Boufflette, Nicolas ULg; NIKKELS, Arjen ULg

in SKIN (2013), 16(N°5), 14-16

L'échographie cutanée est une technique d'imagerie cutanée non invasive avec plusieurs indications en dermatologie, qui est fondée sur la réflexion différentielle d'une onde ultrasonique en fonction des ... [more ▼]

L'échographie cutanée est une technique d'imagerie cutanée non invasive avec plusieurs indications en dermatologie, qui est fondée sur la réflexion différentielle d'une onde ultrasonique en fonction des structures sous-jacentes, incluant la kératine, le collagène et l'eau. Les différentes possibilités techniques et le rôle de la fréquence des sondes sont brièvement expliqués. L'échographie cutanée est rapide, sans douleurs, non invasive, reproductible et peut être répétée sans risque. Cette technique a une place dans l'évaluation préopératoire de l'épaisseur des lésions tumorales, telles que le mélanome et les carcinomes basocellulaires et spinocellulaires. Elle est également utilisée dans l'évaluation des maladies inflammatoires. [less ▲]

Detailed reference viewed: 64 (10 ULg)
Full Text
See detailLa dermoscopie digitalisée séquentielle dans la dermatologie d'aujourd'hui
LIBON, Florence ULg; COLSON, Fany ULg; CAO, Sandrine ULg et al

in SKIN (2013), 16(N°5), 8-12

La dermoscopie a significativement augmenté la spécificité et la sensibilité du diagnostic des lésions pigmentaires suspectes en dermatologie. Une assistance diagnostique informatisée des images ... [more ▼]

La dermoscopie a significativement augmenté la spécificité et la sensibilité du diagnostic des lésions pigmentaires suspectes en dermatologie. Une assistance diagnostique informatisée des images dermoscopiques, souvent fondée sur une comparaison informatisée des couleurs et des structures de toute une série de mélanomes préenregistrés, n'augmente par contre pas la précision diagnostique. Le suivi au long cours par des images photographiques du corps entier (total body photography : TBP) et/ou de lésions pigmentaires individuelles suspectes (dermoscopie digitalisée séquentielle : DDS) est très intéressant, car il diminue nettement le nombre d'excisions inutiles et augmente encore la sensibilité diagnostique. Ces techniques augmenteraient également l'adhérence du patient et le conscientiseraient davantage devant sa pathologie. Les applications à visée diagnostique et de suivi des lésions pigmentaires sur smartphone sont à déconseiller aux patients à risque vu leur très faible fiabilité et leur haut taux de faux négatifs. Cette brève revue de la littérature résume les avantages, les inconvenients, les bénéfices et le rythme recommandé des examens et donne des conseils pratiques pour une utilisation à bon escient de la DDS et de la TBP. [less ▲]

Detailed reference viewed: 160 (12 ULg)
Full Text
See detailVitamine D et mélanome
NIKKELS, Arjen ULg; RORIVE, Andrée ULg; CAVALIER, Etienne ULg

in SKIN (2012), 15(3), 35

Detailed reference viewed: 64 (25 ULg)
Full Text
See detailEffets indésirables cutanés des antagonistes du TNFa
Nikkels, Arjen ULg; Choffray, Alexandre; Sabatiello, Murielle ULg

in Skin (2009), 12(6), 165-170

Detailed reference viewed: 31 (6 ULg)
Full Text
See detailFondements de la cosmétovigilance sur le mode européen.
Franchimont, Claudine ULg; Meunier, J.; Quatresooz, Pascale ULg et al

in Skin (2009), 12

Detailed reference viewed: 73 (17 ULg)
Full Text
See detailEn chemin vers les cancers photo-induits.
Pierard, Gérald ULg; André, J.; Brochez, L. et al

in Skin (2009), 12

Detailed reference viewed: 63 (25 ULg)
Full Text
See detailSpectre anatomo-clinique des lésions cutanées radio-induites
Quatresooz, Pascale ULg; Henry, Frédérique ULg; Hermanns-Lê, Trinh ULg et al

in Skin (2008), 11

La radiothérapie est un outil important en cancérologie. Des effets indésirables peuvent cependant apparaître au niveau de la peau irradiée. Ces complications sont variables, tant par leur nature que par ... [more ▼]

La radiothérapie est un outil important en cancérologie. Des effets indésirables peuvent cependant apparaître au niveau de la peau irradiée. Ces complications sont variables, tant par leur nature que par leur intensité. Le type d’équipement de radiothérapie et les modalités d’irradiation influencent ce risque. Tous les types cellulaires de l’épiderme et du derme sont concernés. Le risque majeur est la cancérogenèse en champs qui est potentialisée par l’exposition solaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 46 (3 ULg)
Full Text
See detailDéfier l'âge, une stratégie globale.
Pierard, Gérald ULg; Evrard, N.

in Skin (2008), 11

Detailed reference viewed: 12 (2 ULg)
Full Text
See detailPrévention et traitement des radiodermites.
Henry, Frédérique ULg; Uhoda, Emmanuelle ULg; Pierard, Gérald ULg

in Skin (2008), 11

Les radiodermites sont variables tant par leur nature que par leur intensité. De nombreuses tentatives de prévention ou de traitement de ces effets cutanés indésirables ont été rapportées dans la ... [more ▼]

Les radiodermites sont variables tant par leur nature que par leur intensité. De nombreuses tentatives de prévention ou de traitement de ces effets cutanés indésirables ont été rapportées dans la littérature. Leur efficacité est variable et souvent infondée ou décevante. Une information du patient et une approche multidisciplinaire sont souhaitables pour la prise en charge des radiodermites. [less ▲]

Detailed reference viewed: 130 (4 ULg)
Full Text
See detailLes MRSA et la peau. Nouveaux visages des HAMRSA, des CAMRSA et des PAMRSA.
Devillers, Céline; Pierard-Franchimont, Claudine ULg; Henry, Frédérique ULg et al

in Skin (2008), 11

Detailed reference viewed: 89 (16 ULg)
Full Text
See detailContrôle des névralgies post-zostériennes persistantes par les analogues de l'acide gamma-amino-butyrique.
Henry, Frédérique ULg; Franchimont, Claudine ULg; Nikkels, Arjen ULg et al

in Skin (2007), 10(4), 77-80

La névralgie post-zostérienne (NPZ) est une catégorie particulière du groupe des douleurs associées au zona (DAZ). Il s’agit d’une neuropathie particulièrement douloureuse survenant ou persistant après la ... [more ▼]

La névralgie post-zostérienne (NPZ) est une catégorie particulière du groupe des douleurs associées au zona (DAZ). Il s’agit d’une neuropathie particulièrement douloureuse survenant ou persistant après la guérison des lésions cutanées d’un zona. Elle est plus fréquente chez les sujets âgés et peut s’avérer invalidante. Les traitements antiviraux, topiques et/ou oraux, les antalgiques et les anti-dépresseurs tricycliques sont régulièrement source de déception et/ou d’effets secondaires pour le patient atteint de NPZ. L’efficacité et la sécurité d’emploi des analogues de l’acide gamma-amino-butyrique ouvrent de nouvelles perspectives dans la prise en charge de la NPZ. Nous décrivons dans cet article les caractéristiques et modalités de prescription de ces molécules peu connues des dermatologues. [less ▲]

Detailed reference viewed: 337 (9 ULg)