References of "Journal des Ingénieurs (Le)"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailPotentialités d’application des technologies biologiques pour la depollution des sols en Wallonie
Aldric, Jean-Marc ULg; Druart, P.; Maesen, Philippe ULg et al

in Journal des Ingénieurs (Le) (2011), 132

Detailed reference viewed: 62 (22 ULg)
Full Text
See detailDes forêts africaines à gérer durablement
Doucet, Jean-Louis ULg; Vermeulen, Cédric ULg

in Journal des Ingénieurs (Le) (2011), (132), 18-21

Detailed reference viewed: 77 (30 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailTraitement ou recyclage... Les réacteurs biphasiques au service du traitement de l'air
Gillet, Sébastien ULg

in Journal des Ingénieurs (Le) (2009), 126(Décembre), 15-19

Ces dernières années, la pollution de l’air est devenue une préoccupation pour ses impacts environnementaux et sur la santé. Les réglementations contrôlant les émissions d’air pollué se sont d’ailleurs ... [more ▼]

Ces dernières années, la pollution de l’air est devenue une préoccupation pour ses impacts environnementaux et sur la santé. Les réglementations contrôlant les émissions d’air pollué se sont d’ailleurs multipliées. Face à ces problèmes, des solutions de traitement ont été développées, certaines utilisant même les potentialités des microorganismes pour épurer les effluents industriels. Les limites de ces traitements biologiques classiques sont même en voie d’être repoussées par une nouvelle génération de systèmes : les réacteurs biphasiques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 37 (11 ULg)
Full Text
See detailGalileo : une boussole spatiale européenne réglée par des ingénieurs belges
Bidaine, Benoît ULg

in Journal des Ingénieurs (Le) (2009), (121), 9-11

Detailed reference viewed: 133 (28 ULg)
Full Text
See detailLa gestion des déchets ménagers et des sites d'enfouissement technique dans les pays du Sud
Hiligsmann, Serge ULg; Thonart, Philippe ULg

in Journal des Ingénieurs (Le) (2008), 116

This paper describes the outlines about waste and landfill management in developing countries and the results about the biological activity investigated in dry climate countries e.g. Haiti, Tunisia ... [more ▼]

This paper describes the outlines about waste and landfill management in developing countries and the results about the biological activity investigated in dry climate countries e.g. Haiti, Tunisia, Burkina Faso, ... It refers to a book edited in french (IEPF - French speaking countries organization ACCT) on the same topics : see the reference HILIGSMANN S, LARDINOIS M., DIABATE S.I., P. THONART. (2006) Guide pratique sur la gestion des déchets ménagers et des sites d'enfouissement technique dans les pays du Sud. Edition : Institut de l'Energie et de l'Environnement de la Francophonie (IEPF). XV, 121 pp. (free download on http://www.iepf.org/ressources/ressources-pub-desc.php?id=230) [less ▲]

Detailed reference viewed: 106 (21 ULg)
Full Text
See detailLes odeurs dans l'environnement : dimensions sensorielles et méthodes d'évaluation.
Nicolas, Jacques ULg; Romain, Anne-Claude ULg; Delva, Julien ULg

in Journal des Ingénieurs (Le) (2008), 109

Les différentes composantes de la nuisance olfactive ainsi que les diverses méthodes d'évaluation correspondantes sont présentées de manière concrète et en relation avec les normes existantes. L'article ... [more ▼]

Les différentes composantes de la nuisance olfactive ainsi que les diverses méthodes d'évaluation correspondantes sont présentées de manière concrète et en relation avec les normes existantes. L'article détaille les mesures d'intensité et de concentration de l'odeur en laboratoire, les techniques d'échantillonnage sur sources canalisées ou surfaciques, la méthode d'olfactométrie déambulatoire pour les sources fugitives et diffuses. Il présente également la notion d'exposition, traduite par la courbe représentant un percentile spatio-temporel de concentration d'odeur. Il est également montré que les riverains peuvent être impliqués dans le cadre d'enquêtes ou dans des réseaux de vigies pour estimer la nuisance. <br />Enfin, les potentialités des réseaux de capteurs-gaz (nez électroniques), bientôt commercialisés par Odometric, spin-off de l'unité de recherche de l'ULg, sont également présentées. [less ▲]

Detailed reference viewed: 103 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe QUEEN MARY 2, le plus grand paquebot au monde
René-Pierre Saint-M'Leux, René-Pierre; Marchal, Jean ULg; Hage, André ULg et al

in Journal des Ingénieurs (Le) (2005), n°95

Le Queen Mary 2 est un paquebot qui détient de nombreux records. C’est le plus grand, le plus haut mais aussi le plus cher bateau pour passagers que l’humanité n’ait jamais construit. En effet, les ... [more ▼]

Le Queen Mary 2 est un paquebot qui détient de nombreux records. C’est le plus grand, le plus haut mais aussi le plus cher bateau pour passagers que l’humanité n’ait jamais construit. En effet, les chiffres qui le caractérisent sont éloquents. Le navire fait 345 m de long, 45 m de large, 62 m de haut, possède 13 ponts, pèse 65 000 tonnes et peut accueillir à son bord plus de 4400 passagers. Il peut naviguer à plus de 29 noeuds (45 km/h), tout en gardant une manoeuvrabilité remarquable. Le Queen Mary 2 est une véritable ville flottante. Il dispose de restaurants, d’une discothèque, d’une salle des douanes, de boutiques et même d’une piste d’athlétisme. Le coût de sa construction s’est élevé à plus de 538 millions €. Il n’a fallu que deux années pour le construire. Plus de 800 entreprises et 20 000 ouvriers se sont mobilisés aux chantiers de St- Nazaire pour lui donner le jour. Il y a plusieurs étapes dans la construction d’un navire. Le chantier commence par la réception, le découpage et l’assemblage des tôles nécessaires à la formation de la structure de la coque. Ces tôles sont ensuite soudées pour constituer des ensembles appelés panneaux. A ce stade, on commence à installer une partie des réseaux électriques et des conduits divers. L’étape suivante est la construction puis l’assemblage des blocs qui sont soudés les uns aux autres jusqu’à former des parties entières du navire. La dernière étape est celle de l’armement, plus communément appelé l’habillage. Elle intervient quand le navire a acquis sa silhouette définitive. C’est la phase où l’on apporte au bateau tous les équipements nécessaires à son utilisation. C’est à ce stade qu’est intervenue une société liégeoise, Disteel Cold [less ▲]

Detailed reference viewed: 283 (16 ULg)
Full Text
See detailCommunication, positionnement et GPS
Debouche, Charles ULg

in Journal des Ingénieurs (Le) (2003), 87

Detailed reference viewed: 19 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInsectes et communication
Arnaud, Ludovic; Detrain, Claire; Gaspar, Charles et al

in Journal des Ingénieurs (Le) (2003), 87

Detailed reference viewed: 45 (4 ULg)
Full Text
See detailCommunication, positionnement et GPS
Debouche, Charles ULg

in Journal des Ingénieurs (Le) (2003), (87), 2-31

Detailed reference viewed: 10 (1 ULg)
See detailLe nouveau bassin des Carènes LHCN de l'Université de Liège
Marchal, Jean ULg; Rodriguez, S.; Gulan, C.

in Journal des Ingénieurs (Le) (1990), (34), 5

Detailed reference viewed: 39 (8 ULg)
Full Text
See detailContingentement de quelques productions agricoles dans la CEE
Bergans, J.; Burny, Philippe ULg; Detraux, M. et al

in Journal des Ingénieurs (Le) (1987), 16(1), 5-9

Detailed reference viewed: 13 (2 ULg)
See detailLiège et le TGV
Marchal, Jean ULg

in Journal des Ingénieurs (Le) (1986), (mensuel n°15), 8

Detailed reference viewed: 9 (2 ULg)