References of "International Journal of Biological and Chemical Sciences"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailEcologie, diversité spécifique et abondance des petits mammifères de la ville de Cotonou au Bénin (Afrique de l’Ouest)
Houèmènou, Gualbert; Kassa, B.; Libois, Roland ULg

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2014), 8(3), 1202-1213

L’étude de la diversité des petits mammifères de la ville de Cotonou (Bénin) selon les types de milieux (habités ou non) a été réalisée du 25 août 2004 au 25 mai 2005 avec interruptions. Les campagnes de ... [more ▼]

L’étude de la diversité des petits mammifères de la ville de Cotonou (Bénin) selon les types de milieux (habités ou non) a été réalisée du 25 août 2004 au 25 mai 2005 avec interruptions. Les campagnes de captures ont été effectuées. Au total, 348 petits mammifères ont été capturés pour un effort de piégeage de 2652 nuits-pièges et 11 espèces comprenant 3 espèces (Rattus rattus, Rattus norvegicus et Mus domesticus) cosmopolites représentant 25% du total et les espèces africaines (Crocidura olivieri, Crocidura sp., Arvicanthis niloticus,Cricetomys gambianus, Dasymys rufulus, Mastomys sp., Gerbilliscus kempi, Taterillus gracilis) représentant 75% du total, ont été inventoriées. La prépondérance de Rattus rattus dans les captures avec 59,8% de Mastomys sp. (13,5%) et de C. olivieri (8,6%) a été notée. Mus domesticus (0,29%), Arvicanthis niloticus (0,86%) et Crocidura sp. (0,86%) sont faiblement représentées. L’indice de diversité de Shannon est de 2,08 dans la ville de Cotonou, de 2,70 dans les milieux non habités et de 1,45 dans les milieux habités où l’on ne trouve quasiment que les rats et souris. Le domaine de l’aéroport (aéroport international de Cotonou) et quelques zones marécageuses, inaccessibles à la population, constituent des zones refuges où l’indice de diversité des petits mammifères est relativement élevé. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude de la dynamique des populations d'insectes sur la culture du riz NERICA dans les conditions du Masuku, Sud-Est du Gabon (Franceville)
ONDO OVONO, Paul; GATARASI, Thaddée; OBAME MINKO, Daniel et al

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2014)

La dynamique des populations d’insectes sur la culture du riz a été étudiée durant toutes les phases de croissance. L’essai a été installé sur les parcelles pédagogiques de l’Institut National Supérieur ... [more ▼]

La dynamique des populations d’insectes sur la culture du riz a été étudiée durant toutes les phases de croissance. L’essai a été installé sur les parcelles pédagogiques de l’Institut National Supérieur d’Agronomie et de Biotechnologies à Franceville. Il s’inscrit dans le cadre de la poursuite des travaux d’évaluation de l’adaptabilité de nouvelles variétés de riz de type NERICA, introduites dans la province du Haut –Ogooué au Sud-Est du Gabon. L’objectif de la présente étude est de collecter des informations concernant les insectes susceptibles de s’attaquer au riz et de sélectionner les variétés NERICA qui résistent le mieux aux attaques. Chacune des six variétés de type NERICA (1, 4, 11, 12, 14 et 17) a été semée en utilisant un dispositif en blocs complètement randomisés avec trois répétitions, en 2010 et 2011. La collecte des insectes volants a été effectuée au moyen de pièges aériens et du filet entomologique. Au sol, la capture s’est faite au moyen de pièges. Les larves d’insectes foreurs des tiges, les chenilles et les pucerons des racines ont été capturés à la main. Au total, 46 familles appartenant à 9 ordres ont été recensées donc 29 renferment des espèces nuisibles et définies comme ravageuses du riz. Les 17 autres familles sont classées comme insectes utiles. Les stades de tallage, d’initiation paniculaire et d’épiaison ont été en général les plus visités par les différentes familles d’insectes. Les variétés NERICA 1 et NERICA 11 ont présenté les plus faibles taux d’infestation et de dégâts. Par ailleurs, la perte en biomasse a été considérable chez toutes les variétés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 40 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude histologique des embryons avortés lors des croisements entre Phaseolus vulgaris L. et Phaseolus coccineus L.
Nguema Ndoutoumou, Pamphile; Toussaint, André ULg; Baudoin, Jean-Pierre ULg

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2013)

Detailed reference viewed: 11 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInfluence of forest degradation on tree diversity in a forest-savannah transition in Eastern Ivory Coast
Barima, YSS; Angaman, MD; De Cannière, C et al

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2012), 6(4), 1467-1497

Detailed reference viewed: 26 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPartial replacement of fish meal with Azola meal in diets for Nile tilapia (Oreochromis niloticus L.) affects growth and whole body fatty acid composition
Abou, Youssouf; Adite, Alphonse; Ibikounle, Moudachirou et al

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2011), 5(6), 2224-2235

The replacement of fishmeal (FM) with Azolla meal (AM) in diets on growth and fatty acid in Nile tilapia, Oreochromis niloticus (initial mean weight: 16.4 g) was studied. Fish were fed with six ... [more ▼]

The replacement of fishmeal (FM) with Azolla meal (AM) in diets on growth and fatty acid in Nile tilapia, Oreochromis niloticus (initial mean weight: 16.4 g) was studied. Fish were fed with six isonitrogenous (29.2% CP) and isoenergetic (16.9 kJ.g-1) diets containing 0%, 10%, 20%, 30%, 40% and 50% AM respectively, as partial FM substitute. Diet A0 acted as a control. The final weight (51.0-88.3 g), the weight gain (210.8-438.3%) and the SGR (1.3-1.9%day-1) decreased when AM level higher than 10% in diets (P < 0.05). The FCR (1.44 to 2.35) significantly increased when AM level exceeded 20% (P < 0.05). The protein efficiency ratio and the apparent net protein utilization decreased consequently. The fatty acids in the whole fish were significantly influenced by the diets. The replacement of FM by AM produced fish with lower (n-3) highly unsaturated fatty acids mainly docosahexaenoic acid, and higher arachidonic acid (P < 0.05). The n-3/n- 6 fatty acid ratio ranged from 0.08 to 0.17, and was lower in fish fed A40 and A50 (P < 0.05). The findings suggest that high AM in diets affects Nile tilapia growth and the fern could be incorporated in diets up to 30% without any adverse effect on fish fatty acid composition. However, alternative additional source of lipid must be used to improve the quality of fish fed AM-diets. [less ▲]

Detailed reference viewed: 37 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDiversité faunique et distribution des activités de braconnage dans la Réserve de Biosphère de la Mare aux Hippopotames au Burkina Faso
Dibloni, Ollo Théophile; Millogo, Alfred Nicolas; Ouedraogo, Amadé Junior et al

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2011)

La faune sauvage dans la Réserve de Biosphère de la Mare aux Hippopotames du Burkina Faso est très peu connue. Cette étude vise à inventorier les différentes espèces de mammifères sauvages et à recenser ... [more ▼]

La faune sauvage dans la Réserve de Biosphère de la Mare aux Hippopotames du Burkina Faso est très peu connue. Cette étude vise à inventorier les différentes espèces de mammifères sauvages et à recenser les activités de braconnage rencontrées dans cette réserve. Des dénombrements pédestres ont été réalisés en 2004, 2005, 2006 et 2007 suivant la méthode de transect linéaire à largeur variable. Ils ont consisté à suivre l’évolution de l’effectif des mammifères sauvages selon les contacts et les indices de présence ainsi que les activités de braconnage dans la réserve. 24 espèces de mammifères dont les patas (Erythrocebus patas), les babouins (Papio anubis), les éléphants (Loxodonta africana), les hippotragues (Hippotragus equinus), les phacochères (Phacochoerus africanus) et les civettes (Civettictis civetta) ont été recensées dans la réserve. Les contacts avec ces mammifères sont passés de 17 en 2004 à 28 contacts en 2007 pour un effectif de 94 individus toutes espèces confondues. Les activités de braconnage ont connu une baisse d’intensité entre 2005 et 2007 car le taux de braconnage s’est réduit de 58,4%. L’accroissement de l’effectif des espèces de mammifères et la diminution du braconnage peuvent s’expliquer par la surveillance continue de la réserve. [less ▲]

Detailed reference viewed: 37 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEvaluation agromorphologique et sélection des meilleures accessions de Pourghère (Jatropha curcas L.) introduites au Bénin
Ahoton, L. E.; Quenum, F.; Mergeai, Guy ULg

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2011), 5(4), 1619-1627

Detailed reference viewed: 25 (7 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDiet supplement effect based on cottonseed meal and Vitellaria paradoxa leaves on Borgou cows performance in rainy season
Chabi Toko, Roukayath ULg; DAHOUDA, Mahamadou; GBAGUIDI, Fernand et al

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2010), (4(6): 2427-2432),

An experiment was carried out to investigate the effect of supplementing lactating cows with cottonseed meal and Vitellaria paradoxa leaves in the rainy season on milk yield and content, cows daily weight ... [more ▼]

An experiment was carried out to investigate the effect of supplementing lactating cows with cottonseed meal and Vitellaria paradoxa leaves in the rainy season on milk yield and content, cows daily weight gain and profitability. The experimental design was 3 × 3 Latin square with 5 repetitions. Fifteen Borgou cows were offered three diets: grazing on natural pasture, grazing on pasture plus 1.5 kg of cottonseed meal supplement and grazing on natural pasture plus 500 g of Vitellaria paradoxa leaves. Daily milk yield was 946.58 g, 1690.07 g and 1176.89 g for the control, cottonseed meal and Vitellaria paradoxa leaves group respectively. Cows supplemented with cottonseed meal produce significantly (p < 0.05) more milk than the others. The mean values were 15.12%, 0.35%, 5.92% and 4.13% respectively for total solid, ash, fat and protein content. Vitellaria paradoxa leaves significantly (p < 0.05) increase total solid level and ash as well as ash with cottonseed meal. Furthermore, calves daily weight gain (DWG) was significantly different. A net return analysis shows that cottonseed meal and Vitellaria paradoxa leaves supplementation in rainy season was profitable even if Vitellaria paradoxa leaves were more beneficial. [less ▲]

Detailed reference viewed: 10 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtat actuel de la sécondarisation de la forêt en périphérie nord de la Réserve de biosphère du Dja (Sud-est Cameroun) : influences des facteurs anthropiques passés et des éléphants
Nguenang, Guy-Merlin; Nkongmeneck, Bernard Aloys; Gillet, Jean-François et al

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2010), 4(5), 1766-1781

Plusieurs études récentes révèlent une proportion importante de formations secondaires au sein des forêts tropicales africaines. La présente étude a pour but, de caractériser les différents faciès de ... [more ▼]

Plusieurs études récentes révèlent une proportion importante de formations secondaires au sein des forêts tropicales africaines. La présente étude a pour but, de caractériser les différents faciès de végétation de la forêt du Dja (Sud-est Cameroun) en ressortant l’état et les causes de sa secondarisation. L’étude a été menée dans deux sites en périphérie nord de la Réserve de biosphère du Dja, l’un situé hors de la Réserve (Mimpala) et l’autre à l’intérieur (Dingué). Un total de 104 km de transects a été parcouru. La caractérisation de la végétation a été faite le long de transects en relevant les différents faciès de végétation traversés. Les marques visibles d’anciennes présences humaines et les réseaux de pistes d’éléphants rencontrés ont été comptabilisés. Les chiffres révèlent une prédominance des formations secondarisées aussi bien dans le site situé à l’extérieur de la Réserve, que dans celui se trouvant dans la Réserve: soit respectivement 52% et 58%. Notre étude permet de montrer que l’état actuel de la secondarisation de la forêt du Dja est fortement lié à l’action anthropique traditionnelle dans un passé plus ou moins récent et à celle des éléphants. [less ▲]

Detailed reference viewed: 130 (50 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude analytique de la flore et de la végétation du Parc National de la Ruvubu, Burundi.
Masharabu, T; Bigendako, M J; Lejoly, J. et al

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2010), 4(4), 834-856

Detailed reference viewed: 13 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCaractérisation paysanne de Hippopotamus amphibius Linné 1758, dans la Réserve de Biosphère de la Mare aux Hippopotames, en zone sud soudanienne du Burkina Faso
Dibloni, O. T.; Coulibaly, N. D.; Guenda, W. et al

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2009), 3(2), 386-397

L’étude de la caractérisation de l’hippopotame par les populations villageoises a visé à inventorier les savoirs endogènes sur l’espèce dans la Réserve de Biosphère de la Mare aux Hippopotames du Burkina ... [more ▼]

L’étude de la caractérisation de l’hippopotame par les populations villageoises a visé à inventorier les savoirs endogènes sur l’espèce dans la Réserve de Biosphère de la Mare aux Hippopotames du Burkina Faso. L’inventaire de ces savoirs a porté sur l’effectif des populations d’hippopotames, la différenciation sexuelle, le régime alimentaire, les valeurs socioéconomiques et culturelles ainsi que les dégâts dus à cette espèce. L’enquête a été conduite dans six villages de l’ethnie Bobo et a concerné un échantillon de 77 personnes. Les personnes enquêtées savent que les hippopotames sont présents dans la réserve et estiment leur effectif à environ 33 individus. A l’aide de critères morphologiques et éthologiques, les villageois opèrent une différenciation sexuelle chez ces animaux. Le régime alimentaire est connu et comprendrait selon eux une quarantaine d’espèces végétales. Outre les valeurs socioéconomiques, culturelles et touristiques que la présence des hippopotames procure, les populations savent aussi que ces animaux participent au maintien de la biodiversité et à la fertilisation de la mare pour la production de poissons. Toutefois, l’espèce serait également à l’origine de la destruction des filets de pêche, de dégâts sur les cultures céréalières et de quelques accidents mortels. [less ▲]

Detailed reference viewed: 81 (9 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDe nouveaux enjeux sur l’espace : la délimitation des premières forêts communautaires au Gabon
Vermeulen, Cédric ULg; Schippers, C.; Ndouna, A. A. et al

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2009), 3(5), 1171-1181

Le Gabon s’est doté il y a quelques années d’une nouvelle loi forestière intégrant les populations locales dans la gestion durable des massifs forestiers à travers le concept de « forêts communautaires » ... [more ▼]

Le Gabon s’est doté il y a quelques années d’une nouvelle loi forestière intégrant les populations locales dans la gestion durable des massifs forestiers à travers le concept de « forêts communautaires ». L’une des premières étapes dans la mise en place de ces forêts communautaires est la délimitation de celles-ci. Cet article aborde le cas concret de la délimitation d’une première forêt communautaire dans ce pays, le cas du regroupement de villages de Ebe Messe Melane. La délimitation suit une approche intégrée afin de concilier d’une part les contraintes légales et d’autre part l’occupation de l’espace actuelle par les populations villageoises. Cet exemple permet d’illustrer les différents enjeux que soulève la délimitation des forêts communautaires. Des enjeux spatiaux, financiers ou identitaires qui impliquent les acteurs aux intérêts parfois divergents que sont les communautés villageoises, l’Etat et les opérateurs forestiers privés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 133 (25 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDevelopment of HY1 hybrid embryos between a cultivar of Phaseolus vulgaris L. and a wild genotype of Phaseolus coccineus L.
Nguema Ndoutoumou, Pamphile; Toussaint, André ULg; Baudoin, Jean-Pierre ULg

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2009), 3(1), 20-26

Detailed reference viewed: 9 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude de l'âge et de la croissance chez Clarias gariépinus (Pisces, Clariidae) dans le delta de l'Ouémé au Bénin (Afrique de l'Ouest)
Lalèyè, Philippe; Raemakers, Valérie; Vandewalle, Pierre ULg et al

in International Journal of Biological and Chemical Sciences (2008), 2(2), 157-167

Detailed reference viewed: 44 (4 ULg)