References of "Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailReconstitution de la dynamique d'une rivière ardennaise (La Lienne) depuis le Tardiglaciaire grâce à l'analyse géomorphologique et chronostratigraphique d'une tourbière de fond de vallée
Denis, Anne-Cécile ULg; Wastiaux, Cécile ULg; Petit, François ULg et al

in Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement (2013), 2

The geomorphological dynamics (incision, lateral mobility, sedimentation rate) of a river typical of the Ardenne region (the Lienne River) were studied at the level of a valley floor peat deposit. This ... [more ▼]

The geomorphological dynamics (incision, lateral mobility, sedimentation rate) of a river typical of the Ardenne region (the Lienne River) were studied at the level of a valley floor peat deposit. This type of site is of major interest as the morphology of ancient fluvial deposits is preserved underneath peat deposits and pollen conserved in the peat allows different phases of the evolution of the river to be dated. The presence of pollen from the Younger Dryas above a pebble sheet perched 1.4 m above the present-day bed, as well as peat deposits from the Preboreal at the level of the present-day bed indicate that a phase of incision occurred during the Younger Dryas-Preboreal transition. Reworked Laacher See tephra was found in the upper part of the perched pebble sheet, which confirms that it had been laid down during the Younger Dryas, in a periglacial context. The Lienne River had probably multiple channels during the Preboreal. After the abandonment of one of the channels, it moved laterally, allowing the peat to spread until it occupied more than two-thirds of valley from the Atlantic phase. The use of slag from steel working as a stratigraphic marker shows low lateral mobility in the Lienne River as well as a low rate of aggradation of the alluvial plain over the last centuries. [less ▲]

Detailed reference viewed: 45 (21 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailImpact de la glace de ségrégation sur l'érosion des berges d'un ruisseau ardennais (la Chavanne, Belgique)
Wallemacq, Véronique; Petit, François ULg; Van Campenhout, Jean ULg et al

in Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement (2011), 1

L’impact érosif de la glace de ségrégation a été analysé dans les berges d’un ruisseau ardennais (la Chavanne, Belgique), dans une région soumise à un climat tempéré. Sur une période de 19 mois (février ... [more ▼]

L’impact érosif de la glace de ségrégation a été analysé dans les berges d’un ruisseau ardennais (la Chavanne, Belgique), dans une région soumise à un climat tempéré. Sur une période de 19 mois (février 2008-septembre 2009), des mesures de recul de berges à l’aide de barres d’érosion ont montré un recul moyen d’une dizaine de centimètres. Cette érosion s’est essentiellement produite durant le mois de janvier 2009 à la suite d’une vague de froid. Par la suite, l’érosion par entraînement hydraulique des matériaux désagrégés par la glace de ségrégation a été plus lente. D’autre part, la glace de ségrégation joue un rôle majeur dans l’accélération de l’incision des chenaux de recoupement de méandres. Enfin, l’érosion latérale moyenne mesurée durant la période d’étude (10,3 cm en 19 mois) a été comparée au recul moyen des berges déterminé sur la base de comparaison diachronique du tracé de la rivière sur photographies aériennes à grande échelle (1952-1982, 1982-2007). Le recul annuel moyen des berges de la rivière s’élève à 0,24 m/a pour la première période et à 0,18 m/a pour la seconde, ce qui est supérieur à la valeur observée entre 2008 et 2009, bien que cette période ait été caractérisée par un hiver rigoureux. Ce ralentissement de l’érosion pourrait s’expliquer par une érosion fluviatile plus faible suite au développement des méandres qui semblent avoir atteint un stade de stabilité et qui tendent maintenant au recoupement. [less ▲]

Detailed reference viewed: 54 (20 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa dynamique fluviale d’un cours d’eau de marge passive : le Chassezac (Cévennes, France)
Jacob, N.; Gob, F.; Bravard, J. P. et al

in Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement (2006)

Detailed reference viewed: 22 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUtilisation des scories métallurgiques en dynamique fluviale : détermination de la compétence effective des rivières et estimation des vitesses de progression de la charge de fond.
Houbrechts, Geoffrey ULg; Petit, François ULg

in Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement (2003), (1), 3-12

Les compétences effectives de trois rivières du nord de l’Ardenne (Belgique) ont pu être estimées grâce à la présence de nombreuses macroscories dans leur charge de fond. En effet, ces scories, rejetées ... [more ▼]

Les compétences effectives de trois rivières du nord de l’Ardenne (Belgique) ont pu être estimées grâce à la présence de nombreuses macroscories dans leur charge de fond. En effet, ces scories, rejetées par les anciens fondeurs dans les rivières, ont été soumises, pendant plusieurs siècles, à de nombreuses crues mobilisatrices. Par conséquent, elles peuvent être considérées comme un marqueur représentatif de la compétence effective des rivières sur une très longue période et sur une grande distance. Ainsi, en comparant la taille des scories en amont et en aval d’un secteur de pertes karstiques (plusieurs kilomètres), nous avons montré que ces pertes n’entraînent pas de baisse sensible de la compétence de la rivière. Une relation entre la taille des scories prélevées et les puissances spécifiques développées dans les secteurs de prélèvement a également été établie. Cette relation montre que le maximum de puissance spécifique des rivières ardennaises se produit dans les rivières dont le bassin versant est voisin de 150 km². Finalement, des scories retrouvées dans l’Ourthe, environ 10 km en aval du site de production le plus proche, ont été utilisées pour évaluer la vitesse de progression de la « vague sédimentaire ». En effet, ces scories sont soumises aux mêmes conditions hydrologiques et de piégeage que les éléments naturels de la charge de fond. Après avoir daté le début du fonctionnement du site de production le plus proche (1450), nous avons calculé la vitesse de progression des scories qui est comprise entre 1,8 et 2,3 km/siècle. [less ▲]

Detailed reference viewed: 58 (21 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailMorphodynamisme d'un tronçon de la Loire bourbonnaise depuis le XVIIIe siècle
Leteinturier, B.; Engels, Patrick ULg; Petit, François ULg et al

in Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement (2000)

Detailed reference viewed: 28 (15 ULg)
Peer Reviewed
See detailChanging dynamics of the Loire river in Burgundy (France) during the last 200 years
Leteinturier, B.; Engels, Patrick ULg; Petit, François ULg et al

in Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement (2000)

Detailed reference viewed: 14 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailChanging dynamics of the Loire river in Burgundy (France) during the last 200 years
Leteinturier, B.; Engels, Patrick ULg; Petit, François ULg et al

in Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement (2000)

Detailed reference viewed: 14 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailFréquence et importance du charriage dans des rivières à charge de fond graveleuse
Petit, François ULg; Pauquet, A.; Pissart, Albert ULg

in Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement (1996)

Detailed reference viewed: 48 (18 ULg)