References of "Flux News"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailSoulèvements. Poétique et politique, une rencontre (presque) impossible
Hagelstein, Maud ULiege

Article for general public (2017)

Qu’est-ce qui nous soulève ? L’exposition présentée au Jeu de Paume par Didi-Huberman répond à cette question en cinq temps, formant les chapitres d’une histoire de la révolte racontée par les moyens ... [more ▼]

Qu’est-ce qui nous soulève ? L’exposition présentée au Jeu de Paume par Didi-Huberman répond à cette question en cinq temps, formant les chapitres d’une histoire de la révolte racontée par les moyens d’une anthropologie politique des images. Comment se soulever, donc ? 1. Par éléments (déchaînés) – 2. Par gestes (intenses) – 3. Par mots (exclamés) – 4. Par conflits (embrasés) – 5. Par désirs (indestructibles). Finement orchestré et rassemblant des matériaux visuels aussi hétérogènes que singuliers, le dispositif met en place un vaste système d’échos où s’aventure le spectateur. Les éléments exposés ouvrent des brèches dans nos savoirs, se compliquent les uns les autres, se démentent et se répondent, parfois avec évidence, parfois plus confidentiellement. Des séries se créent au départ des objets exposés, sans doute différentes pour chacun, séries sur lesquelles viennent se greffer les trouvailles du commissaire au fur et à mesure du trajet dans l’exposition. [less ▲]

Detailed reference viewed: 20 (1 ULiège)
Full Text
See detail« Un enfant de 5 ans pourrait le faire ». Cy Twombly ou la liberté reconquise.
Hagelstein, Maud ULiege

Article for general public (2017)

De nombreux observateurs ont décrit chez Twombly cette réconciliation picturale de l’adulte avec la vitalité ou la liberté enfantine, tout en marquant – bien entendu – la non-coïncidence de ses œuvres ... [more ▼]

De nombreux observateurs ont décrit chez Twombly cette réconciliation picturale de l’adulte avec la vitalité ou la liberté enfantine, tout en marquant – bien entendu – la non-coïncidence de ses œuvres avec les productions des enfants. Malgré sa sensibilité aux compositions gauches, sales, « tripotées », « déjetées » de l’artiste américain, Roland Barthes voyait chez Twombly une « paresse » (et donc une « élégance extrême ») sans commune mesure avec le caractère appliqué (on tire la langue) et appuyé du dessin d’enfant. D’autres ont pu invoquer l’intention artistique, non manifeste ou moins construite chez l’enfant. Dans son texte sur « Le corps parlant de Cy Twombly » (cf. catalogue de l’exposition), Richard Leeman rappelle que l’artiste avait apporté une réponse à ce problème, indiquant que « sa ligne est enfantine (childlike), mais pas puérile (childish) ». Twombly disait encore à ce propos : « C’est très difficile à imiter : pour avoir cette qualité, il faut se projeter soi-même dans la ligne de l’enfant, cela doit se ressentir ». Dessiner comme un enfant de 5 ans, ce n’est pas à la portée de tout le monde. Un enfant de cinq ans pourrait le faire, oui, sans doute, il pourrait en tout cas profiter encore de cette liberté que Twombly a tellement bien su convertir, mais un adulte non-artiste ne le pourrait pas. [less ▲]

Detailed reference viewed: 55 (0 ULiège)
Full Text
See detailA qui parle la performance artistique ? Polysémie du geste et réception multiple
Hagelstein, Maud ULiege

Article for general public (2015)

Detailed reference viewed: 67 (4 ULiège)
Full Text
See detailEmousser le regard, éprouver le propre de l'art. Considérations muséologiques
Hagelstein, Maud ULiege

Article for general public (2014)

À Paris, l’été n’aura pas laissé en reste les amateurs d’expositions non conventionnelles. L’inventivité de certains commissaires – au sens large de la fonction, qui englobe l’artiste comme le ... [more ▼]

À Paris, l’été n’aura pas laissé en reste les amateurs d’expositions non conventionnelles. L’inventivité de certains commissaires – au sens large de la fonction, qui englobe l’artiste comme le collectionneur – semblait d’ailleurs forcer le spectateur à ré-envisager ses attentes. Que cherche-t-on lorsque l’on visite un lieu culturel ? Quels savoirs sont mobilisés, quels autres affectés par la rencontre ? Quelles impressions s’impriment durablement ? Ce type de questionnement est généralement laissé à la recherche en muséologie, qui a pour vocation méta-disciplinaire de réfléchir aux conditions d’exposition observées dans le champ muséal. Mais il arrive que le spectateur se sente lui-même partie prenante du processus critique et qu’il soit directement invité à interroger de l’intérieur les modalités de sa rencontre avec l’art. [less ▲]

Detailed reference viewed: 49 (6 ULiège)
Full Text
See detailL'esthétique déclassée de Jean-Michel Basquiat
Hagelstein, Maud ULiege

in Flux News (2011), 54

Detailed reference viewed: 118 (10 ULiège)
See detailMontages poétiques, montages critiques : Sur l'exposition "Atlas. Comment porter le monde sur ses épaules?"
Hagelstein, Maud ULiege

Article for general public (2011)

Atlas. À la fois le nom d’un Titan révolté contre les dieux et la solution à un problème central de la théorie de l’image. Dans l’exposition madrilène orchestrée par Georges Didi-Huberman, celui qui fût ... [more ▼]

Atlas. À la fois le nom d’un Titan révolté contre les dieux et la solution à un problème central de la théorie de l’image. Dans l’exposition madrilène orchestrée par Georges Didi-Huberman, celui qui fût condamné par Zeus à « porter le monde sur ses épaules » sert de paradigme pour les opérations novatrices par lesquelles la culture visuelle parvient à s’exposer. L’atlas devient ainsi le nom générique pour toute une série de stratégies de présentation de documents visuels. Dans les salles du musée Reina Sofia, on trouve des atlas multiformes cherchant à cartographier le réel à partir d’objets aussi différents que des raz-de-marée (Susan Hiller), des châteaux d’eau (Berndt & Hilla Becher), des désastres (Goya), des morceaux de lave (Roni Horn) ou des courants de fumée (Etienne-Jules Marey). Autant de collections organisées, autant de constellations d’images. L’exposition défie le spectateur de saisir les logiques subversives à l’origine de ces montages incongrus (plusieurs plans, plusieurs éléments, plusieurs images… Pour dire quoi ?). Les atlas font fourmiller les ressemblances, mais aussi les contrastes. Il n’est donc pas facile de voir ce qui relie ces assemblages. [less ▲]

Detailed reference viewed: 72 (2 ULiège)
Full Text
See detailDe la nature et des mains jaillit l'étonnement...
Eloy, Céline ULiege

in Flux News (2011), 54

Detailed reference viewed: 18 (3 ULiège)
Full Text
See detailLa bande dessinée est-elle un art mineur ? Le laboratoire expérimental de Chris Ware
Hagelstein, Maud ULiege

in Flux News (2010)

En regard du développement exponentiel des Cultural studies dans les pays anglo-saxons, il faut reconnaître que les intellectuels du Continent se sont toujours montrés frileux face aux produits de la ... [more ▼]

En regard du développement exponentiel des Cultural studies dans les pays anglo-saxons, il faut reconnaître que les intellectuels du Continent se sont toujours montrés frileux face aux produits de la culture populaire. Mises à part quelques sorties récentes sur Matrix (pour prendre l’exemple le plus criant), l’engouement reste modéré. On sait que le monde de l’art n’est pas privé de zones obscures, « mineures », peu fréquentées par les théoriciens qui font autorité. Dans le domaine des études théoriques, les aspects populaires de notre culture passent facilement à la trappe. Mais qu’entend-on exactement par populaire ? Question immense, réponse souvent stéréotypée : ces choses qui plaisent directement, qui se consomment sans grand effort, qui sont accessibles à tous. La bande dessinée, bien entendu. On peut sans se tromper déposer au pied du sapin les classiques indémodables. Au mieux, la bande dessinée est associée au divertissement, au pire, elle est un « art » de digestion. L'exemple de Chris Ware servira ici à déjouer le débat stérile autour de la valeur culturelle de la bande dessinée pour se concentrer sur les innovations tout droit sorties de son laboratoire expérimental. [less ▲]

Detailed reference viewed: 380 (17 ULiège)
Full Text
See detailAu paradis de Johan Muyle
Bawin, Julie ULiege

in Flux News (2008), (46), 12

Detailed reference viewed: 42 (10 ULiège)
Full Text
See detailBande dessinée : un art contemporain ?
Dejasse, Erwin ULiege

Article for general public (2005)

The article deals with the links between comic and contemporary art, how they interact and how they influence each other.

Detailed reference viewed: 33 (8 ULiège)