References of "Culture, le magazine culturel de l'Université de Liège"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detail« Andrés Neuman. Le voyageur du siècle » et « Carlos Liscano La route d’Ithaque »
Berlage, Pauline ULg

Article for general public (2012)

Résumé de Le voyageur du sièlce de Andrés Neuman et de La route d'Ithaque de Carlos Liscano et brève présentation des auteurs pour le dossier "Des lectures pour l'été 2012" du magazine Culture du l'ULg.

Detailed reference viewed: 18 (4 ULg)
See detailAntonio Muñoz Molina, Fenêtres de Manhattan
Dechêne, Antoine ULg

Article for general public (2012)

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
See detailAgnès Dumont, J'ai fait mieux depuis
Dechêne, Antoine ULg

Article for general public (2012)

Detailed reference viewed: 6 (1 ULg)
See detailIl y a cent ans, la « Lettre au Roi » de Jules Destrée
Lanneau, Catherine ULg

Article for general public (2012)

Detailed reference viewed: 32 (9 ULg)
Full Text
See detailDemain ne meurt jamais, ou les « écofictions » décryptées. Compte rendu de CHELEBOURG Christian, Les écofictions. Mythologies de la fin du monde »
Stienon, Valérie ULg

in Culture, le Magazine Culturel de l'Université de Liège (2012)

Les mises en garde catastrophistes sur l’avenir écologique de la planète font partie de notre quotidien culturel et audio-visuel depuis une bonne décennie. Des imaginaires multiples en résultent. Ils ... [more ▼]

Les mises en garde catastrophistes sur l’avenir écologique de la planète font partie de notre quotidien culturel et audio-visuel depuis une bonne décennie. Des imaginaires multiples en résultent. Ils constituent les résidus médiatiques de ces discours et représentations convergeant dans l’urgence d’une situation planétaire trop complaisamment présentée comme courant à sa perte. Christian Chelebourg les baptise « écofictions » et les soumet avec virtuosité à une salutaire lecture qui révèle tout à la fois leurs fondements narratifs et leurs implications sociales. [less ▲]

Detailed reference viewed: 32 (4 ULg)
Full Text
See detailBalzac, sociologue de son temps (entretien avec Michel Paquot, journaliste indépendant)
Stienon, Valérie ULg

Article for general public (2012)

Detailed reference viewed: 63 (2 ULg)
See detailRosmarie Waldrop
Delville, Michel ULg

Article for general public (2012)

Detailed reference viewed: 7 (1 ULg)
Full Text
See detailJames McAuley
Delrez, Marc ULg

Article for general public (2012)

Detailed reference viewed: 17 (6 ULg)
Full Text
See detailDaljit Nagra: Sourires de tigre et dents brunes
Munos, Delphine ULg

Article for general public (2012)

Detailed reference viewed: 17 (3 ULg)
Full Text
See detailRhino vs paquebot: 1-0
Hamers, Jérémy ULg

Article for general public (2012)

Detailed reference viewed: 20 (2 ULg)
Full Text
See detailLa Foire du livre, terrain d'enquête
Barnabé, Fanny ULg; Bertrand, Charlotte ULg; Duchesne, Laurence

Article for general public (2012)

Detailed reference viewed: 21 (2 ULg)
Full Text
See detail« Spaßmacher » et « Ernstmacher » en poésie allemande. Les poèmes profanes de Robert Gernhardt.
Viehöver, Vera ULg

in Culture, le Magazine Culturel de l'Université de Liège (2012)

Detailed reference viewed: 17 (2 ULg)
Full Text
See detail"Blumenworte / Kriegsgestammel" - Rose Ausländer au Pays des Mots
Leyh, Valérie ULg

in Culture, le Magazine Culturel de l'Université de Liège (2012)

Detailed reference viewed: 13 (6 ULg)
Full Text
See detailFrançois Jacqmin, entre l'ascèse et la tempête
Purnelle, Gérald ULg

Article for general public (2012)

François Jacqmin compte parmi les quelques deux ou trois plus grands poètes de Belgique. Toute l’écriture de celui qui a dit « la poésie sera consolatrice, ou rien » est une lutte contre les limites ou ... [more ▼]

François Jacqmin compte parmi les quelques deux ou trois plus grands poètes de Belgique. Toute l’écriture de celui qui a dit « la poésie sera consolatrice, ou rien » est une lutte contre les limites ou les illusions de la pensée et de la parole, une tentative de dépasser l’impuissance de la poésie à conserver trace de l’émerveillement de l’homme devant la nature. Réel et langage, désir et nihilisme sont les pôles d’une œuvre capitale. [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (5 ULg)
Full Text
See detailPlurilinguismes à la Renaissance italienne
Moreno, Paola ULg

in Culture, le Magazine Culturel de l'Université de Liège (2012)

Detailed reference viewed: 14 (8 ULg)
See detail« Vers l'infini et au-delà ! » Le cinéma à la conquête de l'espace
Tomasovic, Dick ULg

Article for general public (2012)

Detailed reference viewed: 36 (1 ULg)
Full Text
See detailCyberdépendance ? Réalité clinique ou invention psychopathologique ?
Lakaye, Ariane; Triffaux, Jean-Marc ULg

Article for general public (2012)

Detailed reference viewed: 154 (3 ULg)
Full Text
See detailCompte-rendu de l'ouvrage de Brecht Evens : Les Amateurs
Hagelstein, Maud ULg

Article for general public (2012)

Festival d’Angoulême, 2010 – le jeune prodige belge Brecht Evens reçoit le Prix de l’audace pour son premier album (Les Noceurs). L’année suivante, il confirme avec une nouvelle bande dessinée, Les ... [more ▼]

Festival d’Angoulême, 2010 – le jeune prodige belge Brecht Evens reçoit le Prix de l’audace pour son premier album (Les Noceurs). L’année suivante, il confirme avec une nouvelle bande dessinée, Les Amateurs. L’histoire est convaincante : un artiste en mal d’inspiration accepte l’invitation d’une biennale d’art dans un village de la Flandre rurale. Mêlé à une bande d’amateurs doucement décalés, et dont il prend naturellement le leadership, Pieterjan propose la réalisation collective d’un nain de jardin géant en papier mâché. Le récit entraîne son lot de personnages inadaptés en quête de monumental. Utopique, leur projet finit dans la débâcle. Comment mieux parler de l’art actuel qu’en s’approchant si près de ses protagonistes les plus sincères ? Evens parvient à faire vibrer ses personnages, traversés par de multiples états : amertume, nostalgie, cruauté, euphorie, puis découragement. Trois traits de pinceaux suffisent à rendre un visage expressif. L’auteur alterne séquences brèves, dialogues rythmés et plans panoramiques. Il sort des codes du genre dans un roman graphique sans cases, sans bulles, où les personnages évoluent librement et semblent comme flotter au fil des pages, puis dans des décors somptueux. Evens travaille en couleur directe à l’aquarelle et profite des effets de transparence et de superposition de son matériau. Ses personnages se dissolvent, s’effacent, deviennent ombres, taches. Visuellement, l’œuvre du jeune dessinateur flamand est envoûtante. [less ▲]

Detailed reference viewed: 20 (2 ULg)