References of "Culture, le Magazine Culturel de l'Université de Liège"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailTerézia Mora: Das Ungeheuer
Houscheid, Karin ULg

Article for general public (2014)

Detailed reference viewed: 41 (9 ULg)
Full Text
See detailÀ la Chandeleur, la crêpe reprend vigueur
Frankinet, Baptiste ULg; Lempereur, Françoise ULg

in Culture, le Magazine Culturel de l'Université de Liège (2014)

Entretien avec Françoise Lempereur autour de l’origine de cette fête et des multiples coutumes qui y sont liées

Detailed reference viewed: 19 (4 ULg)
Full Text
See detailDu Pep’s à l’ULg : un fonds de manuscrits médiévaux et renaissants reprend vie à l’écran
Oger, Cécile ULg; Simon, Stéphanie ULg

Article for general public (2014)

Au cours de l’année 2013, 49 manuscrits, parmi les plus précieux des collections du Réseau des Bibliothèques de l’ULg, ont été numérisés. Ces manuscrits médiévaux et renaissants, souvent richement ... [more ▼]

Au cours de l’année 2013, 49 manuscrits, parmi les plus précieux des collections du Réseau des Bibliothèques de l’ULg, ont été numérisés. Ces manuscrits médiévaux et renaissants, souvent richement enluminés et décorés, seront rendus accessibles à tous, en ligne, au début du mois de février. Avant de découvrir les résultats en images de cette vaste campagne, cet article propose de plonger dans l’histoire de ces collections et d’en découvrir quelques pièces exceptionnelles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 72 (31 ULg)
See detailFestival du jeu vidéo indépendant : photographie d'une communauté
Hurel, Pierre-Yves ULg

Article for general public (2014)

Le secteur du jeu vidéo indépendant continue de s'organiser et de s'institutionnaliser. En octobre 2013 avait lieu à Montreuil (France) la deuxième édition de son festival européen : l'European ... [more ▼]

Le secteur du jeu vidéo indépendant continue de s'organiser et de s'institutionnaliser. En octobre 2013 avait lieu à Montreuil (France) la deuxième édition de son festival européen : l'European Independant Games Days (EIGD). Celui-ci se présente comme un cycle de conférences sur deux jours durant lesquels les professionnels parlent aux professionnels. L'occasion pour nous de relever quelques débats qui animent le milieu. [less ▲]

Detailed reference viewed: 34 (3 ULg)
Full Text
See detailCaryl Phillips, La traversée du fleuve
Mascoli, Giulia ULg

Article for general public (2014)

Detailed reference viewed: 37 (12 ULg)
Full Text
See detailClaude Mathieu - La mort exquise [Critique]
Dupont, Bruno ULg

Article for general public (2014)

Detailed reference viewed: 12 (1 ULg)
Full Text
See detailHermann Hesse, Demian
Decoster, Sara ULg

Article for general public (2014)

Avec "Demian", publié en 1919, Hermann Hesse s’illustre dans l’un des genres littéraires majeurs de la littérature allemande, le Bildungsroman, le roman de formation. Ce menu livre, de la plume d’un ... [more ▼]

Avec "Demian", publié en 1919, Hermann Hesse s’illustre dans l’un des genres littéraires majeurs de la littérature allemande, le Bildungsroman, le roman de formation. Ce menu livre, de la plume d’un lauréat du prix Nobel de la littérature, traite d’un thème intemporel qui nous concerne tous : chacun veut se réaliser, devenir soi, tout en vivant en harmonie avec les autres et avec le monde environnant. Dès le plus jeune âge, Emil Sinclair vit dans la conscience aigüe de l’existence de deux mondes contrastés. L’univers doux, lumineux, vertueux de la maison parentale et de la bonne société se trouve aux confins d’une réalité plus inquiétante, plus obscure, dont émane aussi une certaine fascination. Cet attrait de l’ « autre monde » conduit Emil à un petit mensonge innocent, qui se mue rapidement en descente aux enfers. La banale contre-vérité aura de lourdes conséquences. Le garçon est obligé de s’assujettir à un mauvais sujet du voisinage jusqu’au jour où surgit un nouvel ami, Demian. Cette nouvelle amitié marque le début d’un itinéraire spirituel où Emil marche dans les traces du plus sage Demian. Le jeune homme doit suivre un long parcours sinueux, cherche, s’égare, pour apprendre à vivre sereinement dans le chaos terrestre. Cette œuvre à la fois grave et légère nous permet de l’accompagner sur cette voie pavée de psychologie, de mysticisme et d’érudition religieuse. Si le récit relate indéniablement la quête de soi d’un individu qui découvre sa lumière intérieure en s’éloignant de l’aveuglement conformiste, le personnage principal retrouve également la communauté. En fin de compte, ce roman décrit une tentative de préserver l’humanité dans un quotidien difficile, où plane l’ombre de la guerre. Lorsque le conflit éclate réellement, les tranchées mènent à des expériences inédites. Des ténèbres éclot une nouvelle humanité, plus apte à tendre vers un idéal commun. [less ▲]

Detailed reference viewed: 36 (0 ULg)
Full Text
See detailMises en scène de soi dans les médias sociaux - autour des "selfies"
Hagelstein, Maud ULg

in Culture, le Magazine Culturel de l'Université de Liège (2014)

En accord avec ce qui est désormais un lieu commun, on pourrait définir le selfie comme un « autoportrait photographique visant la promotion de soi - éventuellement narcissique - sur les médias sociaux » ... [more ▼]

En accord avec ce qui est désormais un lieu commun, on pourrait définir le selfie comme un « autoportrait photographique visant la promotion de soi - éventuellement narcissique - sur les médias sociaux ». Définition relativement fragile puisqu'il n'est pas évident en réalité que le selfie puisse se voir attribuer le statut d'autoportrait. On pourra interroger en tout cas la continuité présumée qui rattacherait le selfie à la tradition de l'autoportrait artistique pictural ou photographique. Le phénomène relève de ce qu'on appellera ici la photographie commune, à entendre au sens de « ce qui ne fait pas exception » (en tout cas pas de manière évidente) mais aussi au sens de « ce dont nous partageons tous l'usage », c'est-à-dire : ce à quoi nous avons aujourd'hui accès (sans trop de difficulté et de manière presque naturelle) en termes de pratiques visuelles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 150 (5 ULg)
See detailRené Belleto, L'Enfer
Dechêne, Antoine ULg

Article for general public (2014)

Detailed reference viewed: 8 (1 ULg)
See detailPhilippe Jaenada, Sulak
Dechêne, Antoine ULg

Article for general public (2014)

Detailed reference viewed: 9 (0 ULg)
Full Text
See detailÉloge du détournement
Saint-Amand, Denis ULg

Article for general public (2014)

Detailed reference viewed: 20 (1 ULg)
See detailPhilippe Djian, "Oh..."
Dechêne, Antoine ULg

Article for general public (2014)

Detailed reference viewed: 11 (3 ULg)
See detailExposition « Tatoueurs, tatoués » (Musée du Quai Branly)
Hagelstein, Maud ULg

Article for general public (2014)

On présentera naturellement « Tatoueurs, tatoués » comme la nouvelle exposition à haute teneur anthropologique du Musée du Quai Branly. Mais son originalité dépasse cette seule dimension : si la valeur ... [more ▼]

On présentera naturellement « Tatoueurs, tatoués » comme la nouvelle exposition à haute teneur anthropologique du Musée du Quai Branly. Mais son originalité dépasse cette seule dimension : si la valeur ethnologique ou sociologique du tatouage a déjà été explorée dans la littérature scientifique (à défaut d’être bien connue), sa valeur artistique est sans doute plus volontiers négligée par les chercheurs. Intégrer le tatouage aux cultures alternatives dignes d’intérêt esthétique, tel semble être l’objectif avoué des commissaires Anne & Julien, fondateurs en 2010 de la revue Hey ! (éditions Ankama), une publication underground engagée offrant une visibilité méritée à des formes artistiques non conventionnelles, voire totalement marginales – parmi lesquelles le cirque, la bande dessinée, la taxidermie, le street art ou le tatouage. Le projet retenu pour cette exposition vise à montrer le basculement progressif du tatouage – d’abord « traditionnel, ethnographique, tribal ou à visée magique » – vers une dimension ornementale (donc esthétique) absente à l’origine mais s’imposant lentement à partir du 17e siècle, et plus radicalement au début du 19e siècle. Au japon par exemple, qui constitue l’un des foyers créatifs du tatouage, le dessin corporel indélébile associe son destin à celui des estampes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 39 (4 ULg)
See detailExposition : Le mur. Œuvres de la collection Antoine de Galbert
Hagelstein, Maud ULg

Article for general public (2014)

Cet été ne laissera pas en reste les amateurs d’expositions non conventionnelles. Parmi celles-ci, la formule retenue par la fondation de La maison rouge (Paris) se démarque doublement par son efficacité ... [more ▼]

Cet été ne laissera pas en reste les amateurs d’expositions non conventionnelles. Parmi celles-ci, la formule retenue par la fondation de La maison rouge (Paris) se démarque doublement par son efficacité et son originalité. L’équipe a choisi de se passer de la fonction traditionnelle du commissaire pour développer avec le secours de l’informatique un principe d’accrochage aléatoire des œuvres. La construction d’un algorithme mathématique, basé sur la méthode dite de Monte Carlo (allusion aux jeux de casinos), a permis d’instaurer entre les différentes pièces accrochées au mur des rapports strictement basés sur le hasard. Seule la taille des cadres fut indiquée à l’informaticien responsable du processus d’accrochage. Frappé néanmoins par certaines configurations particulièrement éloquentes (plusieurs images semblent fonctionner en écho direct), le spectateur ne peut s’empêcher de résister à l’idée même d’un montage véritablement aléatoire : comment l’algorithme aurait-il pu opérer de tels rapprochements ? D’abord surpris, on finit par accepter l’idée que notre propre sensibilité, éveillée par la proposition, favorise les mises en correspondance qui nous apparaissent ensuite évidentes. Par ailleurs, toutes les œuvres accrochées au mur ont été sélectionnées par un seul homme, Antoine de Galbert, collectionneur et fondateur de La maison rouge, dont on découvre ici la personnalité, le regard, les fantasmes et les obsessions. [less ▲]

Detailed reference viewed: 23 (2 ULg)
See detailExposition : Hiroshi Sugimoto, "Aujourd’hui le monde est mort"
Hagelstein, Maud ULg

Article for general public (2014)

Le photographe Hiroshi Sugimoto est surtout connu pour ses clichés de mers plates et métalliques. Ou pour sa série d’écrans blancs photographiés dans des salles de spectacles vides. Mais l’artiste ... [more ▼]

Le photographe Hiroshi Sugimoto est surtout connu pour ses clichés de mers plates et métalliques. Ou pour sa série d’écrans blancs photographiés dans des salles de spectacles vides. Mais l’artiste japonais développe aussi depuis quelques années un projet plastique et conceptuel complexe, généralement associé au registre de l’installation et basé sur la mise en relation de textes, de photographies et d’objets/antiquités empruntés à sa collection personnelle. Avec ses grands espaces et son aspect général de chantier, le Palais de Tokyo offre aujourd’hui à Sugimoto le terrain de jeu idéal pour ses recherches. [less ▲]

Detailed reference viewed: 14 (1 ULg)
See detailJeux sérieux : présentation
Hurel, Pierre-Yves ULg

Article for general public (2013)

Si vous n'avez pas encore entendu parler des « Serious Games », ça ne devrait plus tarder tant le phénomène prend de l'ampleur. À la différence des jeux vidéo, ils ont une finalité autre que l'amusement ... [more ▼]

Si vous n'avez pas encore entendu parler des « Serious Games », ça ne devrait plus tarder tant le phénomène prend de l'ampleur. À la différence des jeux vidéo, ils ont une finalité autre que l'amusement. Au contraire des logiciels pédagogiques des années 1990, ils n'oublient pas d'être ludiques. Présentation de ces objets en vogue. [less ▲]

Detailed reference viewed: 47 (3 ULg)
Full Text
See detailUne pièce en wallon au Théâtre de Liège...
Baiwir, Esther ULg

in Culture, le Magazine Culturel de l'Université de Liège (2013)

En décembre, le nouveau Théâtre de Liège propose à son public de découvrir une œuvre en wallon, Lès vwès dèl nut' , de Jean Rathmès. Si cet auteur mérite certainement l'hommage qui lui est ainsi rendu, c ... [more ▼]

En décembre, le nouveau Théâtre de Liège propose à son public de découvrir une œuvre en wallon, Lès vwès dèl nut' , de Jean Rathmès. Si cet auteur mérite certainement l'hommage qui lui est ainsi rendu, c'est aussi l'occasion de s'interroger sur le sens de mettre en scène du théâtre dialectal aujourd'hui. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (9 ULg)
Full Text
See detailKiss Me, I'm Jewish : Sarah Glidden ramène la balle au centre
Munos, Delphine ULg

Article for general public (2013)

Detailed reference viewed: 19 (1 ULg)
See detailWilhelm contre Jacob ou la domestication des contes
Viehöver, Vera ULg; Lahaye, Florine

Article for general public (2013)

Detailed reference viewed: 18 (1 ULg)
Full Text
See detailSur les traces des frères Grimm à Liège
Leyh, Valérie ULg

Article for general public (2013)

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)