References of "Travail et Apprentissage. Revue de Didactique professionnelle"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailPerformance et conceptualisation : quelle place dans l’évaluation des compétences professionnelles à utiliser un traitement de texte ?
Chenu, Florent ULg

in Travail et Apprentissage. Revue de Didactique professionnelle (2009), 4

L’article présente les premiers résultats d’une recherche menée sur l’évaluation des compétences professionnelles . Plus précisément, ces travaux s’inspirent d’un texte de Mayen (2003) dans lequel il ... [more ▼]

L’article présente les premiers résultats d’une recherche menée sur l’évaluation des compétences professionnelles . Plus précisément, ces travaux s’inspirent d’un texte de Mayen (2003) dans lequel il propose de prendre en compte des indicateurs basés sur la conceptualisation de l’action pour évaluer des compétences professionnelles. Le but de l’expérimentation est d’examiner quels liens existent entre performance et conceptualisation (explicitée) dans l’utilisation professionnelle d’un traitement de texte. Un dispositif a permis de rencontrer individuellement 32 personnes inscrites en formation professionnelle dans le domaine de la bureautique. Ces rencontres ont consisté en la réalisation de tâches de type professionnel, en la participation à un entretien d’explicitation à propos des raisonnements mis en œuvre dans le cadre ces tâches et en l’administration d’un test mesurant de manière décontextualisée la maîtrise des commandes et outils du traitement de texte utiles voire nécessaires pour agir efficacement par rapport à ces tâches. Les premiers résultats sont les suivants : 1. Les raisonnements repérés chez les personnes en formation ne semblent pas s’organiser comme d’autres travaux en didactique professionnelle décrivent qu’ils s’organisent chez des professionnels d’autres domaines. En effet, bien que le contenu des explicitations des sujets puisse être rapproché de « propositions tenues pour vraies sur le réel » (Vergnaud, 2002, p.20), on est loin de découvrir un système construit autour de concepts centraux organisant l’activité du sujet de manière globale. Ce n’est pas une esquisse de modèle opératif (Pastré, 2007, 2008a, 2008b) qui apparaît mais plutôt un éventail large de raisonnements, de principes, de règles relativement indépendants les uns des autres, pour décrire ou/et justifier des actions et des manipulations limitées. 2. Des catégories peuvent être établies pour caractériser les modes de raisonnements véhiculés relevés dans les explicitations des sujets rencontrés, notamment par rapport à leur degré de rationalité. Ce texte présente un premier contour de ces catégories. [less ▲]

Detailed reference viewed: 61 (12 ULg)