References of "REE : Revue de l'Electricité et de l'Electronique"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailEffets sur les êtres humains des champs électromagnétiques à très basse fréquence
Lilien, Jean-Louis ULg; Dular, Patrick ULg; V Sabariego, Ruth ULg et al

in REE : Revue de l'Electricité et de l'Electronique (2010), 5

Depuis le début des années 70, le risque potentiel sur la santé lié à l’exposition aux champs électromagnétiques dit à extrêmement basse fréquence a été largement abordé par la littérature scientifique ... [more ▼]

Depuis le début des années 70, le risque potentiel sur la santé lié à l’exposition aux champs électromagnétiques dit à extrêmement basse fréquence a été largement abordé par la littérature scientifique (plus de 1000 références répertoriées par l’OMS (WHO, 2007). Après plus de trente années de recherches au niveau mondial, il ressort principalement des études épidémiologiques une augmentation possible et modeste de l’accroissement du risque (d’un facteur 2) de la leucémie infantile en cas d’exposition répétée à un champ d’induction magnétique (B) supérieur à 0,4 T (micro-Tesla). Cependant cette observation n’a pu être confirmée par des études in vivo ou in vitro : aucun mécanisme biologique pathogène plausible n’a pu être mis à jour. La Commission Internationale pour la Protection contre les Radiations Non-Ionisantes (ICNIRP) recommande à ce jour des seuils, pour le grand public, situés à 100 T (champ d’induction magnétique B à 50 Hz) et 5 kV/m (champ électrique E à 50 Hz). Dans ce document nous présentons d’abord une revue des valeurs typiques de champs à 50 Hz auxquels nous sommes exposés, suivi d’un résumé de la littérature liant leucémie infantile et champs électromagnétiques à extrêmement basse fréquence (ELF). L’effet carcinogène potentiel sera lié à un seuil de perturbation électrique au niveau de la cellule. Nous nous intéresserons de près à la réponse de la moelle osseuse aux champs ELF. Dans ce but, nous ciblons le potentiel transmembranaire et l’impact sur celui-ci du champ électrique interne au corps. Ce papier est divisé en trois parties : (1) les interactions électriques entre les champs ELF ambiants et le corps humain de manière qualitative et quantitative. Différentes sources de champ électrique interne sont classifiées avec leur risque. (2) Parmi ces sources, nous détaillerons l’hypothèse des courants de contact ; (3) enfin quelques actions sont proposées pour les installations privées, de manière à annihiler la source potentielle majeure des effets des champs ELF. [less ▲]

Detailed reference viewed: 174 (55 ULg)