References of "Paedagogica Historica"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailNourricières d’immortalité : Déméter, Héra et quelques autres en pays grec
Pirenne-Delforge, Vinciane ULiege

in Paedagogica Historica (2010), 46(6), 685-697

In ancient Greece, the representation of the divine and heroic world is characterised by a very sophisticated anthropomorphism. However, the suprahuman world is more than the lifelike projection of a ... [more ▼]

In ancient Greece, the representation of the divine and heroic world is characterised by a very sophisticated anthropomorphism. However, the suprahuman world is more than the lifelike projection of a human society into a higher sphere. In the discrepancies between socio-history and representation, some aspects of a divine specificity can be discerned. Accordingly, the respective roles of mother and wet nurse are not human types transported as such in the society of Greek gods. These types of human experience are “translated” at a higher level to suggest some aspects of the relationship that men want to establish with their gods. In return – and taking into account the discrepancies mentioned above – the narrative plots that feature such roles among the gods and heroes can reflect on their human counterparts and some current practices within Greek society. This paper addresses the role of the wet nurse respectively endorsed by the goddess Demeter taking care of a human baby and by the goddess Hera suckling the hero Heracles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 125 (12 ULiège)
Full Text
See detailLes idées politiques et sociales de F.A. Diesterweg, à l'occasion du 100e anniversaire de sa mort
de Landsheere, Gilbert ULiege

in Paedagogica Historica (1967), VII(1), 50-76

Diesterweg sent - plus qu'il ne comprend, je crois - qu'il importe donc de rechercher une forme sociale qui rende possible la conciliation entre deux exigences en apparence opposées : le libre ... [more ▼]

Diesterweg sent - plus qu'il ne comprend, je crois - qu'il importe donc de rechercher une forme sociale qui rende possible la conciliation entre deux exigences en apparence opposées : le libre épanouissement de l'individu et la subordination aux nécessités de la communauté. Seul l'Etat véritablement démocratique peut répondre à de telles aspirations. Vivant dans une des périodes les plus réactionnaires de l'histoire de l'Occident, Diesterweg est conscient que cette Europe de l'Ancien Régime dont Metternich se croit appelé par le destin à être le médecin, porte en soi le cancer - le mot revient souvent sous la plume du pédagogue - qui le conduira inéluctablement à la mort. Deiters a dit de Diesterweg : ce fut un démocrate bourgeois avec un sens social nettement accusé >> ( I ). La formule nous paraît pertinente. Bourgeois, Diesterweg l'est à maints égards et si sa pédagogie réussit à s'imposer partiellement malgré la réaction, c'est précisément parce qu'elle répond en grande partie aux aspirations profondes de toute la bourgeoisie libérale de l'époque. Cette bourgeoisie se veut économiquement libre et la pédagogie de Diesterweg présente des caractères individualistes; la bourgeoisie désire l'unification de l'Allemagne qui, supprimant les barrières douanières, permettra la circulation plus facile d'une production industrielle que les marchés locaux ne peuvent plus absorber, et Diesterweg exalte les vertus nationales. Mais, homme de coeur, libre des entraves du capitalisme, le pédagogue ne peut fermer les yeux sur la misère du prolétariat. Lui qu'on a tant accusé d'irréligiosité, souffre dans son âme de chrétien au spectacle de la misère. Croyant encore juger le peuple <<de l'extérieur >>, il s'identifie cependant à lui et comprend et ( I) H. Deiters, Adolf Diesterweg - S cbriften und Reden, Berlin, Volk und Wissen Verlag, 1950, I-II, p. xln. G. DE LANDSHEERE partage ses aspirations. Ainsi naissent toutes ses propositions dans le domaine social. Si Diesterweg sort en apparence du domaine scolaire - et il s'en excuse avec humilité -c'est pour y revenir immédiatement. A société nouvelle, école nouvelle. Ainsi, nous voyons s'élaborer le plan d'un enseignement démocratique. Paul Barth a écrit avec raison : « En Diesterweg, tout le rationalisme revit; on peut même dire qu'il vit pour la première fois». [less ▲]

Detailed reference viewed: 8 (1 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSur la pensée et l'action pédagogique de Diesterweg
de Landsheere, Gilbert ULiege

in Paedagogica Historica (1962), 11(2), 211-233

Detailed reference viewed: 26 (3 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDéterminants culturels de la pédagogie de Niemeyer
de Landsheere, Gilbert ULiege

in Paedagogica Historica (1961), (1-2), 187-212

Detailed reference viewed: 26 (3 ULiège)