References of "2012"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailA Novel Phase Portrait to Understand Neuronal Excitability
Drion, Guillaume ULg; Franci, Alessio ULg; Seutin, Vincent ULg et al

Conference (2012, March)

Detailed reference viewed: 17 (3 ULg)
Full Text
See detailLe système électoral comme institutionnalisation et contrôle du conflit en démocratie
Bouhon, Frédéric ULg

Scientific conference (2012, March)

Detailed reference viewed: 73 (9 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailRisques d'introduction des alphavirus responsables des encéphalites virales équines américaines en Belgique
De la Grandière de Noronha Cotta, Maria Ana ULg; Dal Pozzo, Fabiana ULg; Francis, Frédéric ULg et al

Poster (2012, March)

Les virus transmis par des arthropodes hématophages (arbovirus) représentent une menace pour la santé animale et humaine en fonction de l’augmentation de l’émergence des arboviroses en dehors des ... [more ▼]

Les virus transmis par des arthropodes hématophages (arbovirus) représentent une menace pour la santé animale et humaine en fonction de l’augmentation de l’émergence des arboviroses en dehors des territoires endémiques. Les arbovirus étudiés ici appartiennent au genre Alphavirus et à la famille des Togaviridae, et sont composés d’un génome à ARN simple brin de polarité positive et enveloppés. Ces virus sont des pathogènes exotiques des équidés et causent des maladies graves chez l’homme lors d’épidémies. Les arbovirus présentent une épidémiologie complexe car ils se retrouvent au centre de l’interaction avec 5 composants : le virus, le vecteur, le réservoir, les espèces animales sensibles et l’environnement. Les voies d’introduction possible en Belgique de ces virus ont été investiguées ici en fonction des caractéristiques étiologiques et épidémiologiques de chaque virus. L’encéphalite équine de l’Est (EEEV) a un cycle complexe principal incluant les oiseaux et des moustiques comme Culiseta melanura. Les souches nord-américaines et sud-américaines peuvent être différenciées antigéniquement et génétiquement et ont des différences importantes dans leur cycle de transmission et au niveau de leur virulence. Le cycle naturel de l’EEEV se réalise chaque année dans des zones marécageuses et la migration d’oiseaux virémiques serait une hypothèse à sa réintroduction printanière annuelle. Certaines années, le virus peut être amplifié pendant ce cycle oiseaux-moustiques et le virus devient disponible à d’autres espèces de vecteurs qui font le pont entre les oiseaux et les humains ou d’autres mammifères comme les chevaux. Grâce à cette observation, l’EEEV a pu être isolé de vecteur comme Ochlerotatus sollicitans, Coquillettidia perturbans ou encore Culex pipiens et Aedes vexans qui sont deux espèces bien présentes en Europe. Le risque d’importation de l’EEEV semble peu élevé, elle pourrait se faire par l’intermédiaire du transport volontaire ou involontaire, légal ou illégal d’espèces réservoirs d’oiseaux comme des passériformes (ex : moineau domestique ou des oiseaux d’eau (ex : Egretta thula), des rongeurs comme le rat des cotonniers, des vertébrés ectothermiques comme les amphibiens (ex : Rana catesbeiana) ou des reptiles (ex : Agkistrodon piscivorus), ou encore par le transport accidentel de vecteurs compétents. L’encéphalite équine de l’Ouest (WEEV) est retrouvée dans l’Ouest de l’Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Ce virus est un virus recombinant entre le Sindbis virus et l’EEEV. Le virus est inclus dans un cycle qui implique des passereaux et Culex tarsalis. Un deuxième cycle moins connu est rapporté et implique un lapin ou lièvre sauvage (Lepus europaeus) avec un moustique du genre Aedes. Comme pour l’EEEV, les humains et les chevaux ne développent pas une virémie suffisante pour infecter les moustiques et continuer le cycle. Le WEEV pourrait être introduit en Europe par différentes voies : les vecteurs arthropodes adultes infectés ou leurs œufs pour Aedes dorsalis, l’introduction d’oiseaux comme des passériformes ou des mammifères comme le lièvre sauvage virémiques. L’acquisition de la compétence d’un vecteur indigène local comme Culex pipiens ou Aedes dorsalis doit aussi être envisagée. Le groupe des virus de l’encéphalite équine vénézuélienne (VEEV) est sous-divisé en souches enzootiques et souches épizootiques qui utilisent le cheval comme hôte amplificateur. Les souches épizootiques sont opportunistes pour leur choix de vecteurs avec comme conséquence un large panel de vecteurs potentiels. L’introduction et l’établissement de ce virus en Belgique est possible via des moustiques infectés, des rongeurs comme le rat des cotonniers ou des oiseaux d’eau infectés, des chevaux et des hommes infectés qui sont des hôtes amplificateurs pour les souches épizootiques. En conclusion, il convient de faire la distinction entre l’introduction et l’établissement d’une infection de ces virus en Belgique. L’introduction peut se faire par l’intermédiaire de vecteurs insectes ou d’hôtes oiseaux ou mammifères comme les rongeurs ou encore le cheval et l’homme dans le cas du VEEV épizootique. Le maintien de l’infection nécessite la présence de vecteurs indigènes avec une compétence vectorielle ou de vecteurs compétents invasifs pour ces virus ainsi que la présence d’hôtes mammifères ou oiseaux phylogénétiquement apparentés à des espèces réservoirs dans les régions américaines où ces virus sont endémiques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 60 (3 ULg)
Full Text
See detailMass Spectrometry lab activities in Liege - Small molecules
Focant, Jean-François ULg

Scientific conference (2012, March)

Detailed reference viewed: 21 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEstimating stellar mean density through seismic inversions
Reese, Daniel ULg; Marques, J. P.; Goupil, M. J. et al

in Astronomy and Astrophysics (2012), 539(A63), 18

Determining the mass of stars is crucial both for improving stellar evolution theory and for characterising exoplanetary systems. Asteroseismology offers a promising way for estimating the stellar mean ... [more ▼]

Determining the mass of stars is crucial both for improving stellar evolution theory and for characterising exoplanetary systems. Asteroseismology offers a promising way for estimating the stellar mean density. When combined with accurate radii determinations, such as are expected from GAIA, this yields accurate stellar masses. The main difficulty is finding the best way to extract the mean density of a star from a set of observed frequencies. We seek to establish a new method for estimating the stellar mean density, which combines the simplicity of a scaling law while providing the accuracy of an inversion technique. We provide a framework in which to construct and evaluate kernel-based linear inversions that directly yield the mean density of a star. We then describe three different inversion techniques (SOLA and two scaling laws) and apply them to the Sun, several test cases and three stars, alpha Cen B, HD 49933 and HD 49385, two of which are observed by CoRoT. The SOLA (subtractive optimally localised averages) approach and the scaling law based on the surface correcting technique described by Kjeldsen et al. (2008, ApJ, 683, L175) yield comparable results that can reach an accuracy of 0.5 % and are better than scaling the large frequency separation. The reason for this is that the averaging kernels from the two first methods are comparable in quality and are better than what is obtained with the large frequency separation. It is also shown that scaling the large frequency separation is more sensitive to near-surface effects, but is much less affected by an incorrect mode identification. As a result, one can identify pulsation modes by looking for an l and n assignment which provides the best agreement between the results from the large frequency separation and those from one of the two other methods. Non-linear effects are also discussed, as is the effects of mixed modes. In particular, we show that mixed modes bring little improvement to the mean density estimates because of their poorly adapted kernels. [less ▲]

Detailed reference viewed: 40 (16 ULg)
Peer Reviewed
See detailNon invasive neurostimulation for headaches.
MAGIS, Delphine ULg

Conference (2012, March)

Detailed reference viewed: 11 (0 ULg)
Full Text
See detailLes innombrables formes des Mille et une Nuits : quelques éditions, traditions, traductions... et trahisons
Franssen, Elise ULg

in La lettre du Réseau. Une Publication du Réseau des médiévistes belges de langue française (RMBLF) (2012), 2

Detailed reference viewed: 66 (3 ULg)
Peer Reviewed
See detailLa lettre des Scipions adressée à la cité de Colophon (190-189a)
Famerie, Etienne ULg

Conference (2012, March)

Un riche dossier du Fonds Louis Robert conservé à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (copies, photographies, estampages, correspondance entre De Sanctis et Holleaux) éclaire l’histoire confuse ... [more ▼]

Un riche dossier du Fonds Louis Robert conservé à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (copies, photographies, estampages, correspondance entre De Sanctis et Holleaux) éclaire l’histoire confuse des éditions de cette lettre des Scipions (RDGE, 36). Le dossier permet aussi de donner une édition revue, qui n’est pas sans incidence sur le texte d’une autre lettre des deux frères (RDGE, 35). [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailClinical Tools for A Personalized Treatment Strategy in Depression.
Desseilles, Martin ULg; Witte, Janet; Trina, E. Chang et al

in Current Psychiatry (2012), 11(3), 26-33

Detailed reference viewed: 12 (1 ULg)
Full Text
See detailRéduction des inégalités sociales de santé : quels défis éducatifs ? L'exemple du jeu
Absil, Gaëtan ULg; Vandoorne, Chantal ULg

in Education Santé (2012), (276), 8-12

Detailed reference viewed: 166 (82 ULg)
See detailInondations en Wallonie, une fatalité ?
Dewals, Benjamin ULg; Pirotton, Michel ULg

Conference given outside the academic context (2012)

Detailed reference viewed: 13 (4 ULg)
Peer Reviewed
See detailHubert Juin
Stienon, Valérie ULg

in Mathis-Moser, Ursula; MERTZ-BAUMGARTNER, Birgit (Eds.) Passages et ancrages en France. Dictionnaire des écrivains migrants de langue française (1981-2011) (2012)

Detailed reference viewed: 16 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailThe problem of assessing consciousness in brain-damaged patients with aphasia
Schnakers, C.; Bessou, H.; Giacino, J.T. et al

Conference (2012, March)

Detailed reference viewed: 14 (0 ULg)
See detailEchecs
Demoulin, Laurent ULg

E-print/Working paper (2012)

Echecs est un roman inédit de Jean-Philippe Toussaint, antérieur à La Salle de bain. Il est ici édité avec un apparat critique: variantes et notes critiques.

Detailed reference viewed: 20 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailStrontium ranelate uncouples bone formation from bone resorption in male osteoporotic patients
COLLETTE, Julien ULg; Reginster, Jean-Yves ULg

in Osteoporosis International (2012, March), 23(S2), 365-366

Detailed reference viewed: 18 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAnalysis of tobacco mainstream smoke by GC×GC TOFMS
Brokl, Michal ULg; Bishop, Louise; Wright, Christopher et al

Poster (2012, March)

Detailed reference viewed: 20 (6 ULg)
Full Text
See detailMise au point d’une méthode de traitement par micro-ondes des bois d’emballage destinés à l’exportation comme alternative aux mesures phytosanitaires actuellement appliquées (bromure de méthyle et traitement thermique).
Leyman, Michaël ULg; Bauduin, Aline; Henin, Jean-Marc et al

Report (2012)

La convention RF 09/6216 WOODPACKTREAT, subventionnée par le Service Public Fédéral, c’est déroulée du 01-02-2010 au 31-03-2012. L’objectif de ce projet consistait à élaborer une méthode standardisée de ... [more ▼]

La convention RF 09/6216 WOODPACKTREAT, subventionnée par le Service Public Fédéral, c’est déroulée du 01-02-2010 au 31-03-2012. L’objectif de ce projet consistait à élaborer une méthode standardisée de traitement sanitaire des bois d’emballage à l’aide de micro-ondes en déterminant, en fonction des caractéristiques du bois, les modalités du traitement requis afin de garantir une mortalité de 100% des ravageurs/pathogènes présents. De manière plus spécifique, les objectifs étaient au nombre de quatre : 1. étudier la relation existante entre la température de surface (Ts), facilement contrôlable, et la température au coeur du bois (Tc) lorsque les caractéristiques de planches varient (épaisseur, humidité, masse volumique et température initiale) ; 2. vérifier la stabilité de la relation Tc-Ts en fonction de la puissance du rayonnement, de la durée de l’exposition et de la charge de bois dans le four ; 3. contrôler le taux de mortalité des organismes placés dans les conditions de Ts qui garantissent 60° C à coeur pendant 60 secondes à l’issue du traitement ; 4. s’assurer de la faisabilité technique du procédé qui sera mis au point, de sa rentabilité, ainsi que son potentiel d’intégration dans une chaîne de fabrication. Un four à micro-ondes de 2,5 GHz dont la puissance pouvait variée de 0 à 28,8 kW fut utilisé. Les planches prises pour les expériences mesuraient 80 X 20 X 2,2 cm. L’ensemble des objectifs n’ont pas pus être menés à bien en raisons de problèmes survenus au four (notamment la découverte d’une répartition non homogène des micro-ondes). Toutefois, un certain nombre de résultat ont put être trouvés, dont voici les principaux: 1. La relation entre les Ts et les Ts n’est significativement influencée que par le type d’essence (la température et l’humidité initiale n’ont pas d’influences significatives). La Ts nécessaire pour avoir dans 99 % des cas une Tc au minimal de 60 °C est de 68 °C pour le peuplier et de 72,5 °C pour le pin. 2. Pour une même énergie incidente, l’élévation de la T est influencée par la durée d’exposition aux rayonnements. Plus la durée est importante, plus le rendement est meilleur. Ce dernier atteint au bout d’un certain temps une valeur limite. La charge du four influence également le rendement. Plus il y a de masse dans le four, plus le rendement est élevé. 3. Le stade de développement d’ Hylotrupes bajulus L. (espèce de référence en matière d’essais de traitement biocide préventif ou curatif du bois) le plus résistant aux micro-ondes ainsi que sa température létale ont été déterminés. Les larves de plus de 150 mg sont les plus résistantes. Une température de 69,7°C garanti 99,99683% de mortalité (taux imposé par l’annexe 1 de l’ISPM 15). 4. Le procédé semble techniquement réalisable. Il semble, par contre, financièrement peu rentable. Toutefois, cette situation pourrait changer avec un durcissement des normes. Suite à ces constatations, il est prévu, au cours d’une convention SPW & ULg: de mettre au point et de valider, en fonction des caractéristiques du bois, le programme de traitement (60°C pendant 60 secondes) ; de vérifier sur des larves d’H. bajulus la létalité du traitement micro-onde établi ; d’évaluer la possible intégration du processus dans une chaîne de production industrielle. [less ▲]

Detailed reference viewed: 126 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe instability strip of ZZ Ceti white dwarfs I. Introduction of time-dependent convection
Van Grootel, Valérie ULg; Dupret, Marc-Antoine ULg; Fontaine, Gilles et al

in Astronomy and Astrophysics (2012), 539

Aims. The determination of the location of the theoretical ZZ Ceti instability strip in the log g − Teff diagram has remained a challenge over the years due to the lack of a suitable treatment for ... [more ▼]

Aims. The determination of the location of the theoretical ZZ Ceti instability strip in the log g − Teff diagram has remained a challenge over the years due to the lack of a suitable treatment for convection in these stars. For the first time, a full nonadiabatic approach including time-dependent convection is applied to ZZ Ceti pulsators, and we provide the appropriate details related to the inner work- ings of the driving mechanism at work. Methods. We used the nonadiabatic pulsation code MAD with a representative evolutionary sequence of a 0.6 M⊙ DA white dwarf. This sequence is made of state-of-the-art models that include a detailed modeling of the feedback of convection on the atmospheric structure. The assumed convective efficiency in these models is the so-called ML2/α = 1.0 version. We also carried out, for comparison purposes, nonadiabatic computations within the frozen convection approximation, as well as calculations based on models with standard grey atmospheres. Results. We find that pulsational driving in ZZ Ceti stars is concentrated at the base of the superficial H convection zone, but at depths, near the blue edge of the instability strip, somewhat larger than those obtained with the frozen convection approach. Despite the fact that this approach is formally invalid in such stars, particularly near the blue edge of the instability strip, the predicted boundaries are not dramatically different in both cases. The revised blue edge for a 0.6 M⊙ model is found to be around Teff = 11,970 K, some 240 K hotter than the value predicted within the frozen convection approximation, in rather good agreement with the empirical value. On the other hand, our predicted red edge temperature for the same stellar mass is only about 5600 K (80 K hotter than with the frozen convection approach), much lower than the observed value. Conclusions. We correctly understand the development of pulsational instabilities of a white dwarf as it cools at the blue edge of the ZZ Ceti instability strip. Our current implementation of time-dependent convection however still lacks important ingredients to fully account for the observed red edge of the strip. We will explore a number of possibilities in the future papers of this series. [less ▲]

Detailed reference viewed: 30 (4 ULg)