References of "Vermeulen, Cédric"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailConservation et biodiversité animale en Afrique centrale
Vermeulen, Cédric ULg; Linchant, Julie ULg

in Delvingt, Willy; Vermeulen, Cédric; Lebrun, Philippe (Eds.) et al La recherche dans les aires protégées d'Afrique centrale. Parcs et Réserves 69 (3). (2014)

Detailed reference viewed: 17 (4 ULg)
Full Text
See detailLes drones au secours de la grande faune menacée de RDC
Linchant, Julie ULg; Lejeune, Philippe ULg; Vermeulen, Cédric ULg

in Parcs et Réserves (2014), 69(3), 5-13

Dans un contexte international de pressions de plus en plus intenses sur la faune sauvage, caractérisées notamment par une recrudescence intense du braconnage, le suivi régulier de la faune est essentiel ... [more ▼]

Dans un contexte international de pressions de plus en plus intenses sur la faune sauvage, caractérisées notamment par une recrudescence intense du braconnage, le suivi régulier de la faune est essentiel pour assurer sa conservation. La situation de la biodiversité en République Démocratique du Congo est particulièrement préoccupante suite aux nombreux conflits armés et aux pressions anthropiques qui en découlent, ainsi qu’au manque de moyens et d’investissement. Habituellement, le suivi de la faune est réalisé à l’aide d’inventaires pédestres et aériens. Cependant, ces méthodes font face à de nombreuses contraintes, notamment leur coût et la logistique importante qu’elles demandent. Elles sont aussi dangereuses pour les opérateurs, ces derniers risquant leur vie lors d’accidents de vol ou lors de rencontres avec des braconniers ou des animaux potentiellement dangereux. Dans ce contexte, l’utilisation des drones civils, actuellement en pleine expansion, représente une alternative aux méthodes classiques pour le suivi de la grande faune et la surveillance des aires protégées. En effet, cette nouvelle technologie présente un coût plus faible, une logistique facile et une prise en main rapide, ainsi qu’un minimum de risque pour les opérateurs. Néanmoins, elle en est à ses balbutiements et de nouvelles méthodes de suivi doivent être mises au point pour relever le défi imposé par les contraintes liées à ce matériel innovant, tels que la faible autonomie et le traitement de grands volumes de données. L’Université de Liège-Gembloux Agro-Bio Tech a bâti, en partenariat avec le CIFOR, le projet WiMUAS visant à développer ces nouvelles méthodes dans le cadre des aires protégées en RDC. Cet article s’appuie sur une revue bibliographique récente pour en présenter les trois principaux objectifs en regard des développements existants : - (i) la mise au point de nouvelles méthodes d’inventaire et de suivis ponctuels de la grande faune par analyse d’images et de vidéos obtenues par drone ; - (ii) la gestion des périphéries et activités illégales notamment grâce à la cartographie précise de ces activités qui peut être obtenue via l’imagerie drone ; - (iii) la lutte anti-braconnage qui pourrait être appuyée par une reconnaissance du terrain par drone pour rechercher et fournir des indices en limitant la mise en danger des gardes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 90 (9 ULg)
Full Text
See detailLa recherche dans les aires protégées d'Afrique centrale
Delvingt, Willy; Vermeulen, Cédric ULg; Lebrun, Philippe et al

Book published by Ardenne et Gaume asbl (2014)

- Les drones au secours de la grande faune menacée de RDC - Les Gorilles du Parc National de Lobéké, (Cameroun) : Utilisation de l’habitat et Implications pour la conservation - Conservation de l ... [more ▼]

- Les drones au secours de la grande faune menacée de RDC - Les Gorilles du Parc National de Lobéké, (Cameroun) : Utilisation de l’habitat et Implications pour la conservation - Conservation de l'hippopotame commun (Hippopotamus amphibius) au Parc National des Virunga: population actuelle et mesures de protection - Politique(s) des aires protégées au Cameroun : impératifs écologiques, besoins socio-économiques et routines politiciennes - La Réserve de Faune de Lomako Yokokala en République Démocratique du Congo: une réserve méconnue. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailConsommation de produits d'origine animale dans la concession forestière 039/11 de la SODEFOR à Oshwe (R.D. Congo)
Semeki Ngabinzeke, Jean; Belani Masamba, Justin; Ntoto M'Vubu et al

in Tropicultura (2014), 32(3), 147-155

Detailed reference viewed: 96 (42 ULg)
Full Text
See detailNiche conservatism and conservation biology of Lepilemur in northwest Madagascar
Wilmet, Leslie ULg; Vermeulen, Cédric ULg; Schwitzer, Christoph et al

Conference (2014, August 14)

The main goals of our study is to verify the existence and extent of niche conservatism in three closely related species within the genus Lepilemur, and to draw conclusions on the applicability of ... [more ▼]

The main goals of our study is to verify the existence and extent of niche conservatism in three closely related species within the genus Lepilemur, and to draw conclusions on the applicability of conservation protocols to a broader array of Lepilemur species. The genus is an exemplary of the mammalian fauna of Madagascar which high biological diversity is under increasingly severe threat from anthropogenic degradation of its forest habitats. This study focuses particularly on three poorly-known Lepilemur taxa: L. sahamalazensis, L. dorsalis and L. mittermeieri, uplisted into one of the threatened categories of the IUCN Red List.The genus is particularly negatively affected by deforestation and habitat fragmentation and all have a small distribution range, fairly small total populations. Their pattern of distribution appears to have been established through vicariant speciation, probably driven by changes in the configuration of the hydrographic system. Such a pattern permits to expect a high level of niche conservatism. We present here our preliminary results of an exploratory mission on 1) evaluation of Lepilemur abundance in forest patches on the Ampasindava Peninsula, the Sahamalaza Peninsula and the Manongarivo Special Reserve 2) sleeping sites characteristics of the three studied species. [less ▲]

Detailed reference viewed: 50 (7 ULg)
Full Text
See detailLettre d'information trimestrielle n° 14 du projet DACEFI 2
Meunier, Quentin; Moumbogou, Carl; Boldrini, Sylvie et al

E-print/Working paper (2014)

Detailed reference viewed: 15 (3 ULg)
Full Text
See detailEnjeux autour des forêts congolaises. Conflits d’usage, conflits sans arbitres
Vermeulen, Cédric ULg

Conference given outside the academic context (2014)

Detailed reference viewed: 46 (9 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEnjeux autour des forêts congolaises
Vermeulen, Cédric ULg

in Cahiers africains (2014), 84

Detailed reference viewed: 129 (41 ULg)
Full Text
See detailProposition de révisions de l'arrêté n° 018/MEF/SG/DGF/DFCOM du 31 janvier 2013 fixant les procédures d'attribution et de gestion des forêts communautaires
Moumbogou, Carl; Boldrini, Sylvie; Morin, Amélie et al

E-print/Working paper (2014)

Detailed reference viewed: 18 (3 ULg)
Full Text
See detailLettre d'information trimestrielle n° 13 du projet DACEFI 2
Meunier, Quentin; Moumbogou, Carl; Boldrini, Sylvie et al

E-print/Working paper (2014)

Detailed reference viewed: 21 (7 ULg)
Full Text
See detailEntre permis forestier et permis minier, la diff icile émergence des forêts communautaires au Gabon
Morin, Amélie; Meunier, Quentin; Moumbogou et al

in Parcs et Réserves (2014), 68(4), 16-22

A l’heure de l’attribution des premières forêts communautaires au Gabon, de multiples questions surgissent et attendent de manière urgente une réponse de la part de l’Etat. Le présent article se penche ... [more ▼]

A l’heure de l’attribution des premières forêts communautaires au Gabon, de multiples questions surgissent et attendent de manière urgente une réponse de la part de l’Etat. Le présent article se penche sur l’une d’entre elles, à savoir la superposition des permis d’exploitation (minier, forestier) avec l’espace utilisé traditionnellement par les communautés locales et candidates à l’obtention d’une forêt communautaire. Quelques situations rencontrées sur le terrain sont présentées et discutées. Il est urgent qu’un réel aménagement du territoire voie le jour au Gabon, qui détermine la place de chaque activité, hiérarchise l’affectation de l’espace et détermine le cas échéant les conditions de « cohabitation » de plusieurs permis. [less ▲]

Detailed reference viewed: 85 (15 ULg)
Full Text
See detailLettre d'Information N° 12 projet Dacefi
Meunier, Quentin; Mezui Mba, C.; Boldrini, Sylvie et al

E-print/Working paper (2014)

Detailed reference viewed: 22 (1 ULg)
Full Text
See detailLa gestion communautaire des ressources naturelles à l’Est de la R.D.Congo : expérience de l’UGADEC
Mukulumanya, Magnant; Vermeulen, Cédric ULg; Kalinda, A et al

in Parcs & Réserves (2014), 68(4), 11-15

Les provinces du Nord Kivu et du Maniema, à l’est de la R.D.Congo sont confrontés à la destruction de l’environnement, particulièrement dans les parties des territoires de Walikale, Lubero, Punia et ... [more ▼]

Les provinces du Nord Kivu et du Maniema, à l’est de la R.D.Congo sont confrontés à la destruction de l’environnement, particulièrement dans les parties des territoires de Walikale, Lubero, Punia et Lubutu. Alors que les forêts riches en biodiversité sont importantes tant pour l’Etat du fait de leur valeur économique que pour les communautés locales pour leur développement, les menaces qui pèsent sur ces dernières sont légions. Les plus importantes sont les mines, les guerres, le foncier, la légitimité et la légalité, etc. Face à cette situation, en 1998 les communautés locales de ces territoires ont décidé d’initier un nouveau modèle de gestion communautaire des ressources naturelles par la création de réserves gérées par les populations locales. L’objectif de ce modèle est la gestion de biodiversité associée au développement endogène, conduite par une l’Union des Associations de Conservation de Gorilles pour le Développement Communautaire à l’Est de la R.D.Congo (UGADEC). Quinze ans après le début de cette initiative les résultats sont prometteurs. Des actions de conservation ont été mises en place et un développement rural amorcé. Cependant, pour que la gestion communautaire devienne une réalité, il importe qu’un partenariat durable soit établi entre les différents acteurs liés à la gestion des réserves communautaires de l’est. [less ▲]

Detailed reference viewed: 118 (13 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAssisted Natural Regeneration in slash-and-burn agriculture: Results in the Democratic Republic of the Congo
Peltier, Régis; Dubiez, Emilien; Diowo, Simon et al

in Bois et Forêts des Tropiques (2014), 321(3), 67-79

Human impacts on natural tropical forests in Central Africa are to a large extent linked to shifting cultivation and fuelwood extraction in peri-urban areas. This is especially true around the city of ... [more ▼]

Human impacts on natural tropical forests in Central Africa are to a large extent linked to shifting cultivation and fuelwood extraction in peri-urban areas. This is especially true around the city of Kinshasa in the Democratic Republic of the Congo (DRC), which is why research was conducted in 2010 by the Makala Project in the city’s fuelwood supply basin. The aims were to adapt and test Assisted Natural Regeneration (ANR), improve slash-andburn crop systems and contribute to the enrichment of forest fallows. Prior to slashing and burning, useful trees were selected for protection. Then, during cropping, the germination and multiplication of stump shoots and root suckers from existing local forest species were promoted by selective weeding, thinning, and pruning. Monitoring of the test areas found low survival rates for old trees conserved before the land was slashed and burned, due to the difficulty of controlling the fires. This means that the technique can only be used for the edges of plots, by gradually enriching hedgerows. In contrast, stumps shoots and root suckers from natural forest species protected by ANR during agricultural weeding grew rapidly inside the plots, thus rapidly establishing woody fallows without the need for costly inputs or heavy labour. In 2014, three and a half years after slashing and burning, biodiversity and biomass in these fallows is greater than in non-ANR fallows. Better charcoal and crop productivity and a slower rate of forest transition into savannah are expected. However, social acceptance, a critical factor in the large-scale dissemination of this innovation, must be investigated in the light of potential developments in traditional and modern land tenure rights. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes plantations forestières en Afrique centrale : des sylvicultures nouvelles pour répondre aux nouveaux besoins des sociétés
Marien, Jean-Noël; Gourlet-Fleury, Sylvie; Peltier, Régis et al

in de Wasseige, Carlos; Flynn, J.; Louppe, Dominique (Eds.) et al Les forêts du Bassin du Congo - Etat des forêts 2013 (2014)

Detailed reference viewed: 24 (4 ULg)
Full Text
See detailTendance de déforestation dans le Bassin du Congo : comment réconcilier la croissance économique et la protection des forêts
Dubiez, Emilien; Marien, Jean-Noël; Schure, Jolien et al

Learning material (2014)

Detailed reference viewed: 18 (1 ULg)
Full Text
See detailPlan simple de gestion pour la ressource bois énergie
Dubiez, Emilien; Vermeulen, Cédric ULg; Larzillière, Adélaïde

Learning material (2014)

Detailed reference viewed: 18 (1 ULg)
Full Text
See detailGestion participative et animation sociale
Larzillière, Adélaïde; Vermeulen, Cédric ULg; Dubiez, Emilien

Learning material (2014)

Detailed reference viewed: 18 (0 ULg)