References of "Vermeulen, Cédric"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailConsommation de bois dans les zones humides du complexe ouest du Bénin: besoins et gestion locale des formations ligneuses
Daïnou, Kasso ULg; Vermeulen, Cédric ULg; Doucet, Jean-Louis ULg

in Bois et Forêts des Tropiques (2008), 298

L’étude propose une estimation de la consommation de bois dans les villages du complexe ouest des zones humides du Sud-Bénin. Les enquêtes ont été réalisées dans dix villages. Les résultats montrent ... [more ▼]

L’étude propose une estimation de la consommation de bois dans les villages du complexe ouest des zones humides du Sud-Bénin. Les enquêtes ont été réalisées dans dix villages. Les résultats montrent l’existence de deux zones distinctes du point de vue de l’intensité de la consommation de bois et des espèces utilisées. Dans la zone 1 composée des villages bordant la mangrove, Cocos nucifera, quoique peu appréciée, est l’espèce la plus consommée des dix-huit ligneux utilisés comme combustible. Soixante-douze espèces de bois d’énergie sont recensées dans la zone 2 regroupant les villages de terre ferme. Azadirachta indica y est l’espèce la plus consommée et appréciée. Les indices de consommation moyens de ces deux zones sont respectivement de 0,88 kg/j/p et de 1,26 kg/j/p. En matière de construction, les espèces précédemment citées sont une nouvelle fois majoritairement utilisées : C. nucifera et Rhizophora racemosa dans la zone de mangrove, A. indica en milieu de terre ferme. En moyenne, une personne dispose d’une surface bâtie de 8,84 m2 nécessitant environ 117 dm3 de bois. Pour le bois d’œuvre, le complexe dépend presque entièrement de l’extérieur. Tenant compte de la population du complexe et de ses besoins, de l’état et de la productivité de ses formations boisées, l’étude prévoit une situation de dégradation sérieuse de la végétation en zone 2. Des mesures de sensibilisation et de reboisement urgentes sont préconisées pour réduire la dépendance de cette région vis-à-vis des autres contrées du pays. [less ▲]

Detailed reference viewed: 106 (22 ULg)
Full Text
See detailLa foresterie communautaire au Gabon : l'esprit de la loi
Ndoutoume Obame, C.; Nganda, B.; Mekui, P. et al

in Doucet, Jean-Louis; Vermeulen, Cédric (Eds.) Les premières forêts communautaires du Gabon : Récits d'une expérience pilote (2008)

Les forêts communautaires constituent une des innovations sociales les plus importantes de la nouvelle loi n° 016/01 portant code forestier au Gabon. Cet article détaille les différentes parties de la loi ... [more ▼]

Les forêts communautaires constituent une des innovations sociales les plus importantes de la nouvelle loi n° 016/01 portant code forestier au Gabon. Cet article détaille les différentes parties de la loi relatives à ces dernières et fournit une première interprétation de l’esprit de cette loi et de la volonté du législateur. Les grands thèmes qui y sont défendus tournent autour de la communauté locale, de la décentralisation de la gestion des ressources, de l’aménagement et de la gratuité. La volonté de l’état gabonais d’associer les populations à la gestion de la forêt dans l’optique de contribuer à la réduction de la pauvreté est évidente. [less ▲]

Detailed reference viewed: 141 (13 ULg)
Full Text
See detailMaîtrises foncières et occupation de l’espace forestier dans le Nord-Est Gabon
Vermeulen, Cédric ULg; Boldrini, S.; d'Ans, Séverine ULg et al

in Vermeulen, Cédric; Doucet, Jean-Louis (Eds.) Les premières forêts communautaires du Gabon : Récits d'une expérience pilote (2008)

La connaissance des représentations locales de l’espace et des ressources constituent un préalable à toute initiative de gestion. Dans le cadre de la mise en place des premières forêts communautaires ... [more ▼]

La connaissance des représentations locales de l’espace et des ressources constituent un préalable à toute initiative de gestion. Dans le cadre de la mise en place des premières forêts communautaires gabonaises, il importe d’identifier les niveaux d’appropriation et de co-gestion des espaces ressources qui préexistent à l’action. Le propos de cet article consiste donc à identifier une démarche méthodologique permettant de structurer des politiques d’aménagement sur les concepts culturels développés par les ethnies concernées. A travers l’exemple du groupe Kota, nous présentons la liste du vocabulaire relatif au foncier et aux ressources exploitées, ainsi que l’ensemble des maîtrises qui y sont associées. Une comparaison avec d’autres groupes ethniques d’Afrique centrale est proposée. Une discussion sur les conséquences pour la mise en place des premières forêts communautaires est enfin proposée. [less ▲]

Detailed reference viewed: 147 (23 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailTemps des bailleurs, temps de la gestion communautaire ? Genèse difficile d’une Zone d’Intérêt Cynégétique à Gestion Communautaire dans l’Est Cameroun
Vermeulen, Cédric ULg; Julve Larrubia, C.

in CIRAD (Ed.) Actes de l'Atelier d’échange d’expériences panafricaines sur les approches communautaires de conservation des ressources naturelles, la Tapoa (Niger) Mars 2008 (2008)

De 2002 à 2004 le projet UE « Réseau de partenariat » a étudié la faisabilité de la mise en place d’une Zone d’Intérêt Cynégétique à gestion communautaire (ZICGC) superposée à l’Unité Forestière ... [more ▼]

De 2002 à 2004 le projet UE « Réseau de partenariat » a étudié la faisabilité de la mise en place d’une Zone d’Intérêt Cynégétique à gestion communautaire (ZICGC) superposée à l’Unité Forestière d’Aménagement 10039 au Cameroun, puis a entamé les premières étapes d’information/sensibilisation auprès des communautés locales. Les premières études techniques, relatives au suivi de la pression de chasse ont également été lancées. Techniquement séduisante et novatrice dans son principe, cette initiative a avorté faute de temps, le projet UE financé sur trois années n’ayant pas été prolongé. A l’examen, le manque de pertinence temporelle de cette action est flagrant, la mise en place d’une ZICGC requérant au strict minimum cinq années complètes. Il s’avère que, outre la complexité sociale et technique du concept, ce sont les contraintes de l’appel d’offre UE (niveau de cofinancement notamment) qui ont, dès le départ, conditionné des temps courts dans l’exécution du projet. Ces temps ont ensuite été encore amputés par la mise en place lente des équipes et du matériel sur le terrain, en raison notamment des procédures d’appel d’offre. Il semble donc que les contraintes mises en place par le bailleur de fonds à l’origine pourraient grever l’efficacité immédiate du projet et participent en partie à l’échec de certaines initiatives à fondement social. [less ▲]

Detailed reference viewed: 72 (13 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDes circuits de chasse equitable autour du Parc W: une utopie ?
Vermeulen, Cédric ULg; Courbois, L.

in RAPAC (Ed.) Actes de l'Atelier du Réseau des Aires Protégées d’Afrique Centrale (2008)

Constat de départ : Le tourisme cynégétique est en manque de légitimité sociale : - concessionnaire étranger, - répression des activités de braconnage, - sentiment d’exclusion des populations riveraines ... [more ▼]

Constat de départ : Le tourisme cynégétique est en manque de légitimité sociale : - concessionnaire étranger, - répression des activités de braconnage, - sentiment d’exclusion des populations riveraines face à la gestion et aux flux financiers opaques, - image négative en occident. Objectifs : recherche d’une voie alternative : tester un séjour labellisé « chasse durable et équitable » transparent, comprenant écotourisme, éducation environnementale et redistribution financières aux populations locales dans le parc du W (Burkina Faso, Niger et Bénin) et sa périphérie. Approche : identification, construction du circuit, test, quatre partenaires (une association sans but lucratif, un opérateur privé burkinabé, le projet ECOPAS - Programme d’appui pour la conservation durable du Parc du W, les populations locales). Résultats et leçons apprises : au final 1,7 % sur le coût total du voyage est reversé aux populations locales. Si les billets d’avion sont pris en compte, cela descend à 1,1 %. L’opérateur privé local absorbe tout le flux financier. - les modèles de zones de chasse villageoise constituent des modèles très intéressants car ils renversent le paradigme « développement compensatoire à la conservation, extérieur aux populations » en « développement financé par la conservation, contrôlé par les populations » ; - ce type d’approche est très dépendant de la conjoncture internationale ; - l’équité reste une notion toute relative, fonction du point de vue de l’observateur ; - les résistances institutionnelles (de l’Etat et des opérateurs privés) dans leur réelle volonté de partage des flux financiers avec les populations locales sont immenses. [less ▲]

Detailed reference viewed: 67 (13 ULg)
Full Text
See detailUne forêt communautaire n'est pas une concession : adapter les plans simples de gestion
Schippers, C.; Doucet, Jean-Louis ULg; Bracke, C. et al

in Vermeulen, Cédric; Doucet, Jean-Louis (Eds.) Les premières forêts communautaires du Gabon : Récits d'une expérience pilote (2008)

Au Gabon, la gestion d’une forêt communautaire devrait reposer sur un plan simple de gestion, document qui a pour objectif d’orienter à moyen et à long termes les activités entreprises par les communautés ... [more ▼]

Au Gabon, la gestion d’une forêt communautaire devrait reposer sur un plan simple de gestion, document qui a pour objectif d’orienter à moyen et à long termes les activités entreprises par les communautés villageoises. Les expériences précédentes en matière foresterie communautaire en Afrique centrale ont mis en évidence des modalités d’élaboration de plans de gestion trop complexes et trop onéreuses pour les communautés villageoises. Cet article se propose de présenter une méthodologie pour concevoir des plans de gestion réellement simples, réalistes, participatifs, peu coûteux et respectant le cadre légal gabonais en vigueur. Ces plans simples de gestion sont basés sur un aménagement par contenance, un inventaire d’exploitation multi-ressource, une cartographie simplifi ée et des normes de gestion pragmatiques. Les résultats sont présentés pour deux sites partenaires du projet DACEFI, le village de La Scierie et le regroupement de villages de Ebe Messe Melane. [less ▲]

Detailed reference viewed: 107 (13 ULg)
Full Text
See detailDélimiter des forêts communautaires : une approche par contraintes multiples
Schippers, C.; Bracke, C.; Ndouna Ango, A. et al

in Vermeulen, Cédric; Doucet, Jean-Louis (Eds.) Les premières forêts communautaires du Gabon : Récits d'une expérience pilote (2008)

La délimitation des forêts communautaires est une des premières étapes dans la mise en place de celles-ci. Ce processus étapes dans la mise en place de celles-ci. Ce processus que coutumières. Cet article ... [more ▼]

La délimitation des forêts communautaires est une des premières étapes dans la mise en place de celles-ci. Ce processus étapes dans la mise en place de celles-ci. Ce processus que coutumières. Cet article présente une méthodologie de délimitation participative, techniquement accessible aux communautés villageoises et respectant ces différentes contraintes. L’approche suivie intègre d’une part les obligations légales (limites des permis forestiers, dispositions réglementaires…) et d’autre part l’occupation actuelle de l’espace par les populations villageoises ainsi que les attentes de celles-ci, tout en veillant à limiter les conflits éventuels. Deux cas de délimitation de forêts communautaires pilotes au Gabon sont abordés, le cas du village de La Scierie et le cas du regroupement de villages de Ebe Messe Melane. [less ▲]

Detailed reference viewed: 89 (6 ULg)
Full Text
See detailRendre opérationnelles les entités de gestion : une démarche consensuelle
Bracke, C.; Doucet, Jean-Louis ULg; Ovono Edzang, N. et al

in Vermeulen, Cédric; Doucet, Jean-Louis (Eds.) Les premières forêts communautaires du Gabon : Récits d'une expérience pilote (2008)

La mise en œuvre de la foresterie communautaire au Gabon est notamment freinée par le vide règlementaire relatif aux entités juridiques de gestion des forêts communautaires. Cet article présente la ... [more ▼]

La mise en œuvre de la foresterie communautaire au Gabon est notamment freinée par le vide règlementaire relatif aux entités juridiques de gestion des forêts communautaires. Cet article présente la démarche adoptée en ce domaine par le projet DACEFI au Nord-Est du pays. Celle-ci a consisté, dans un premier temps, à identifi er l’organisation sociale et le cadre institutionnel villageois. Ensuite, la législation existante a été analysée afin de proposer un modèle adapté au contexte gabonais. Celui-ci a été testé selon une démarche consensuelle menant à son application opérationnelle sur le terrain. Enfin, l’utilité d’une plateforme locale d’appui aux entités légales de gestion de forêts communautaires a été soulevée. [less ▲]

Detailed reference viewed: 63 (15 ULg)
Full Text
See detailAu-delà du bois : les nombreux enjeux de la foresterie communautaire gabonaise
Vermeulen, Cédric ULg

in Vermeulen, Cédric; Doucet, Jean-Louis (Eds.) Les premières forêts communautaires du Gabon : Récits d'une expérience pilote (2008)

Au-delà des inventaires, des plans simples de gestion et autres aspects techniques, la mise en place des premières forêts communautaires gabonaises est l’objet d’enjeux multiples aux implications parfois ... [more ▼]

Au-delà des inventaires, des plans simples de gestion et autres aspects techniques, la mise en place des premières forêts communautaires gabonaises est l’objet d’enjeux multiples aux implications parfois inattendues : rapport des communautés à l’espace qu’elles occupent, rapport que l’état entretien avec les communautés, question de la représentativité, rapport du secteur privé aux populations locales, enjeux administratifs et fi nanciers, enjeux de genre, enjeux identitaires…La foresterie communautaire apparaît sur le plan social bien plus complexe qu’elle ne le laisse supposer de prime abord. D’emblée, elle questionne l’ensemble de la gestion du secteur forêt. [less ▲]

Detailed reference viewed: 46 (11 ULg)
See detailForesterie communautaire : les silences de la loi gabonaise
Vermeulen, Cédric ULg

Conference (2008)

Detailed reference viewed: 12 (2 ULg)
See detailNazinga
Delvingt, W.; Vermeulen, Cédric ULg; Doucet, Jean-Louis ULg

Conference given outside the academic context (2008)

Detailed reference viewed: 11 (1 ULg)
See detailUn projet, un livre, le Ranch de Nazinga
Vermeulen, Cédric ULg

in Canal Zoom (Télévision locale) (Ed.) Un projet, un livre, le Ranch de Nazinga (2008)

Detailed reference viewed: 40 (4 ULg)
Full Text
See detailLe projet DACEFI : contexte, philosophie et résultats attendus
Federspiel, M.; Vermeulen, Cédric ULg; Carr, B. et al

in Vermeulen, Cédric; Doucet, Jean-Louis (Eds.) Les premières forêts communautaires du Gabon : Récits d'une expérience pilote (2008)

Detailed reference viewed: 81 (13 ULg)
Full Text
See detailLes gestionnaires interpellés
Vermeulen, Cédric ULg

in Roulet; Assenmaker (Eds.) Gouvernance et environnement en afrique centrale : le modèle participatif en question (2008)

Detailed reference viewed: 18 (4 ULg)