References of "Van Cauwenberge, Henry"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailAssessment of quality of life in patients undergoing total joint replacement for OA of the lower limb
Neuprez, Audrey ULg; François, Garance ULg; Bruyère, Olivier ULg et al

in Annals of the Rheumatic Diseases (2012, June), 71(Suppl.3), 693

Detailed reference viewed: 44 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailActualités dans le traitement des pseudarthroses aseptiques
Van Cauwenberge, Henry ULg; Hauzeur, Jean-Philippe ULg; Gillet, Philippe ULg

in Revue Médicale de Liège (2007), 62(5-6), 344-351

Detailed reference viewed: 47 (5 ULg)
Peer Reviewed
See detailComparative Study of Tilidine-Naloxone and Pentazocine in Knee and Hip Osteoarthritis
Van Cauwenberge, Henry ULg; Ruhwiedel, M.; Albert, Adelin ULg et al

in International Journal of Clinical Pharmacology Research (1992), 12(1), 1-9

Fifty patients, twenty-five suffering from severe knee osteoarthritis and twenty-five from acute hip osteoarthritis, received pentazocine or a new preparation of tilidine-naloxone for a period of 2 weeks ... [more ▼]

Fifty patients, twenty-five suffering from severe knee osteoarthritis and twenty-five from acute hip osteoarthritis, received pentazocine or a new preparation of tilidine-naloxone for a period of 2 weeks, in a double-blind study. The two drugs were found to have the same efficacy and tolerance in both diseases with a minor but not statistically significant superiority for tilidine-naloxone. Similar quantities of drugs were taken over the study period, while patients were allowed to take as many as 8 capsules per day to relieve pain. There were quite equivalent side-effects and no marked changes in laboratory tests. [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPerspectives nouvelles dans la polyarthrite rhumatoïde (P.R.)
Van Cauwenberge, Henry ULg; Krzesinski, Jean-Marie ULg

in Revue Médicale Marseille (1983), 2(7), 135-139

Plus d'un siècle après la description approfondie qu'en a fait Charcot, la polyarthrite rhumatoïde (P.R.L maladie pourtant fr équente. garde une pathogénie obscure. Dès 1940, Waeler mettait en évidence le ... [more ▼]

Plus d'un siècle après la description approfondie qu'en a fait Charcot, la polyarthrite rhumatoïde (P.R.L maladie pourtant fr équente. garde une pathogénie obscure. Dès 1940, Waeler mettait en évidence le facteur rhumatoïde, point de départ d'un échaffaudaqe d'hypothèses tentant d'expliquer les désordres immunitaires rencontrés dans cette affection.Par les réactions de Waeler-Rose. ou de latex. on met en évidence, chez beaucoup de patients atteints de P.R.~ un facteur rhumatoïde constitué d'une IgM anti IgG. Ce facteur caractérise, comme on le sait, les P.R. séropositives. Ce facteur garde en clinique une grande importance puisque sa présence en grande quantité assombrit le pronostic par l'apparition plus fréquente de manifestations générales. Par des techniques plus fines (immunofluorescence indirecte notamment). on a en effet constaté que la plupart, si pas toutes les P.R.~ possèdent un facteur rhumatoïde IgG ou IgA anti IgG . Mais comme lïgM anti IgG, l'IgG anti IgG peut aussi se mettre en évidence chez des sujets normaux, surtout âgés. L'interaction facteur rhumatoïde-lgG intervient grandement, avec d'autres complexes immuns circulants, dans le développement de lésions de vascularite. Les nouvelles techniques telles qu'irradiation lymphoïde et aphérèse, visent donc certains points de la pathogénie évoquée dans la P.R. : enlèvement de facteurs solubles contribuant au processus morbide ou/et ablation des cellules impliquées dans la réponse immunitaire anormale. Mais ces méthodes ne sont pas dépourvues de risques, elles sont en outre fort onéreuses. Elles restent néanmoins des armes très efficaces dans des situations graves, dépassées pour la thérapeutique habituelle. Petit à petit, elles nous dévoilent aussi certains volets encore cachés de la P.R., maladie multifactorielle où un trouble immunitaire occupe une place privilégiée mais dont la ou les causes nous échappent encore. [less ▲]

Detailed reference viewed: 130 (2 ULg)