References of "Keppenne, Julien"
     in
Bookmark and Share    
Peer Reviewed
See detailApport de la métacognition dans la remédiation des troubles d’apprentissage
Frenkel, Stéphanie ULg; Keppenne, Julien ULg

Poster (2011, November)

Thème De plus en plus d’élèves présentent des difficultés d’apprentissage ; qu’elles soient ou non accompagnées d’une déficience intellectuelle. Qu’ils présentent un trouble spécifique du langage et des ... [more ▼]

Thème De plus en plus d’élèves présentent des difficultés d’apprentissage ; qu’elles soient ou non accompagnées d’une déficience intellectuelle. Qu’ils présentent un trouble spécifique du langage et des apprentissages ou ce que l’on appelle un échec scolaire généralisé, ces élèves ont un point commun ; celui de présenter un déficit métacognitif (cf. Doudin, Martin & Albanese, 2001 ; Hessels & Hessels-Schlatter, 2010). Problématique et principales référence théoriques À l’interface de différents champs disciplinaires (psychologie du développement, psychologie cognitive, éducation cognitive, systémique appliquée au domaine scolaire et neuropsychologie), nous avons créé un Atelier d’Apprentissage dans le cadre de la Clinique Psychologique Logopédique Universitaire de l’ULg. Type de méthodologie Ce service d’éducation cognitive centré sur le diagnostic et la remédiation de difficultés d’apprentissage et de problèmes scolaires est une des solutions que nous proposons à cette recrudescence des élèves en difficulté d’apprentissage. L’atout majeur de ces actions au niveau métacognitif est qu’elles donnent la possibilité d’améliorer ou de développer les compétences sous-tendant l’apprentissage et qu’elles ont un double impact : impact au niveau de la sphère cognitive (e.g., stratégies de résolution de problèmes, capacités métacognitives) et impact au niveau de la sphère conative (e.g., amélioration de la confiance en soin et de l’estime de soi, augmentation de la motivation intrinsèque et des objectifs d’apprentissage). Principaux éléments développés et résultats Dans ce cadre, nous travaillons sur la formalisation et la validation de programmes de remédiation ; cela en fonction de différentes variables que sont notamment l’âge de l’élève, son potentiel d’apprentissage, la nature de ses difficultés et la présence de troubles associés. Conclusion Dans cette communication orale, nous proposons de présenter et discuter cette approche et la possibilité de la développer au sein des établissements scolaires ; que ce soit aux niveaux préventif ou palliatif. Références théoriques : Büchel, F.P. (Ed.). (1995). L’Education cognitive. Le développement de la capacité d’apprentissage et son évaluation. Neuchâtel : Delachaux et Niestlé. Doudin, P.A., Mardin, D., & Albanese, O. (2001). Métacognition et éducation. Berlin : Peter Lang. Hessels, M.G.P., & Hessels-Schlatter, C. (2010). Evaluation et intervention auprès d’élèves en difficulté. Bern : Perter Lang. Vianin, P. (2009). L’aide stratégique aux élèves en difficulté scolaire. Bruxelles, Belgique : De Boeck. [less ▲]

Detailed reference viewed: 312 (29 ULg)