References of "Kamto Kenmogne, Marius"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailImplementing an University Risk Management approach at the University of Liège : the lessons from one year experiment
Kamto Kenmogne, Marius ULg; Van Caillie, Didier ULg; Despy, Laurent ULg

Scientific conference (2016, October 10)

In the vision of educational organisations as loosely coupled systems already depicted by Weick in 1976, the need for a global and integrated management system allowing to optimise dynamically the use of ... [more ▼]

In the vision of educational organisations as loosely coupled systems already depicted by Weick in 1976, the need for a global and integrated management system allowing to optimise dynamically the use of scarce resources in an environment characterized by an increasing pressure to comply to the multiple requirements imposed by the numerous internal and external stakeholders of (Public) Universities is growing. In this context, this study relies on an analysis of the recent literature about risk management in complex organizations and on the first lessons drawn from a first one-year experiment in the implementation of an ERM approach in a Public University context to discuss the interest of developing an effective University Risk Management methodology and protocol in a University and to identify the benefits of ERM for universities. [less ▲]

Detailed reference viewed: 23 (3 ULg)
Full Text
See detailLE COMPROMIS ENTRE CULTURE NON PUNITIVE ET CULTURE JUSTE : ANALYSE DES SOUS-CULTURES DE SÉCURITÉ DES PATIENTS DANS UN SERVICE DE RADIOTHÉRAPIE
Kamto Kenmogne, Marius ULg; Van Caillie, Didier ULg; BOGA, Deniz ULg et al

E-print/Working paper (2016)

The recent publication of the report "Medical error-the third leading causes of death in the US" (Makary & Daniel, 2016) has led to a renewed attention to the issue of patient safety in many developed ... [more ▼]

The recent publication of the report "Medical error-the third leading causes of death in the US" (Makary & Daniel, 2016) has led to a renewed attention to the issue of patient safety in many developed countries. The main issue involved is the role played by medical staff work in the occurrence of deaths from the medical care. According to Makary & Daniel, communication failures, misdiagnosis, bad judgments and inadequate skills have caused an average of 251,454 deaths per year in the United States in 2013. This report has taken the opposite view of the proponents of "No shame no blame" approach characterizing a non-punitive culture in which people are led to blame the system even though human responsibility is obvious. While the no-blame culture has often been presented as the success factor of an efficient safety /quality policy in medical settings (Amalberti et al., 2005; Woynar et al, 2007), discordant voices now stand to underline the limits of this approach (see eg Dekker & Breakey, 2016; Levitt, 2014 or Shojania & Dixon-Woods, 2013). These authors argue that the no-blame culture is difficult to implement in practice and suggest the implementation of a just culture that places more emphasis on individuals' behavior and performance and on their responsibility at work. In this context, this study examines – based on an in-depth longitudinal case study of a radiotherapy department that has implemented a reporting system for adverse events - the extent to which non-punitive culture and just culture can live together in the same organizational unit. By combining in-depth interviews with members of the quality team and a questionnaire survey administered to all staff, we evaluate the current safety subcultures in the service. The content analysis of the interviews and the treatment of questionnaires following the methodology of the Agency for Healthcare Research and Quality allows to see the emergence of three subcultures in the radiotherapy department studied: a reporting subculture, a non-punitive subculture and, to some extent, a just subculture. The study shows that the development of the safety culture in this department is based primarily on the establishment of a non-punitive subculture used as a way to encourage spontaneous reporting of adverse events. The reporting culture is therefore the more controlled dimension of the safety culture of the department. Concerning responsibility of workers, the study shows that they have no fear of punishment and are not even familiar with the term in the workplace. On the contrary, instead of a retributive just culture, the department has focused its safety culture on learning from mistakes and substantial just culture based on a system of worker participation in the preparation of procedures that prescribe the right way to work. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (3 ULg)
Full Text
See detailÉtude de la culture de sécurité des patients dans un service de radiothérapie: Analyse de l’interaction entre le climat de sécurité et les comportements de participation à la sécurité
Kamto Kenmogne, Marius ULg; Van Caillie, Didier ULg; BOGA, Deniz ULg et al

in Cahiers de la sécurité et de la justice (2016), 37

L’article analyse l’interaction entre deux dimensions de la culture de sécurité : le climat de sécurité et les comportements propices à la sécurité du patient. À partir d’un questionnaire administré ... [more ▼]

L’article analyse l’interaction entre deux dimensions de la culture de sécurité : le climat de sécurité et les comportements propices à la sécurité du patient. À partir d’un questionnaire administré auprès de l’ensemble du personnel d’un service de radiothérapie (SRT) employant 98 personnes, nous décrivons les principales forces et faiblesses du système de gestion de la sécurité (SGS) du service tel que perçu par son personnel. L’analyse des correspondances multiples (ACM) que nous réalisons permet de mettre en avant des liaisons entre perceptions du SGS et comportements de participation à l’amélioration de la sécurité des patients. Les résultats démontrent que les perceptions négatives du personnel à l’endroit du SGS et notamment la méfiance envers le principe de non-punition sont liées à la manifestation d’une absence de volonté de participer à la sécurité. De plus, dans le SRT étudié, nous observons une différence entre ceux qui ont une perception positive élevée de l’engagement de la direction du service envers la sécurité et ceux qui en ont une perception positive modérée. L’étude démontre que seuls les travailleurs ayant des perceptions positives élevées de l’engagement de la direction ont la volonté de participer à l’amélioration de la sécurité. Enfin, l’étude met en lumière deux sous-cultures de sécurité en fonction du secteur professionnel et du niveau de motivation envers la sécurité : la sous-culture des médecins opposée à celle du personnel de dosimétrie. Les premiers ont la volonté de participer à l’amélioration de la sécurité des patients alors que les seconds sont du groupe des travailleurs qui ne sont pas motivés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAnalyse des facteurs de perception du risque de mauvaise localisation de la tumeur par les travailleurs dans un service de radiothérapie
Kamto Kenmogne, Marius ULg

Conference (2014, July 08)

A la suite des scandales médicaux de Toulouse et d’Epinal, la sécurité des soins en radiothérapie a connu un intérêt croissant. En même temps qu’une réglementation plus exigeante est émise, des méthodes ... [more ▼]

A la suite des scandales médicaux de Toulouse et d’Epinal, la sécurité des soins en radiothérapie a connu un intérêt croissant. En même temps qu’une réglementation plus exigeante est émise, des méthodes de gestion de risques issues de l’industrie sont expérimentées et les résultats des expériences publiés. Toutefois, ces méthodes sont souvent basées sur des hypothèses à priori sur le comportement humain et aucune n’analyse spécifiquement comment les risques sont évalués par les divers acteurs et groupes d’acteurs intervenant dans le processus de prise en charge du patient. Le présent article fournit les résultats d’une étude empirique analysant les facteurs psychologiques expliquant les différences de perception du risque de mauvaise localisation par les travailleurs d’un service de radiothérapie. Il démontre que les médecins qualifiés d’experts minimisent ce risque en s’appuyant d’une part sur leur connaissance de la fréquence de réalisation du risque et des conséquences pour le patient et d’autre part sur leur expérience et leurs compétences pour le prévenir et le réduire. Le personnel d’administration qualifié de profane ne s’estime pas concerné par ce risque. Bien que beaucoup le considèrent comme élevé, ils n’ont pas d’avis sur les différents facteurs de perception proposés dans le cadre d’analyse de Slovic. [less ▲]

Detailed reference viewed: 75 (13 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa décision de traitement des risques dans l’entreprise sociale : le rôle de la perception des dirigeants à l’égard du risque, de l’incertitude et de la sécurité
Kamto Kenmogne, Marius ULg; Van Caillie, Didier ULg

Conference (2013, July 04)

Recent developments in the fields of research focused on risk management plea for moving from a silo-perspective (focused on a separate and cross-sectional management of risks) to an holistic and ... [more ▼]

Recent developments in the fields of research focused on risk management plea for moving from a silo-perspective (focused on a separate and cross-sectional management of risks) to an holistic and integrated view of the risk management function (called Enterprise Risk Management or ERM), in which risks, uncertainties and resources are considered globally as a whole. Despite the numerous papers focused on risks and risk management in firms, no specific study appears to be devoted to the strategies implemented in order to manage risks in social enterprises. Our paper aims to fulfill this absence and discusses the results of an empirical study that analyses the impact of the perception of the concepts of risk, uncertainty and security on the decision for managing risks in social enterprises. [less ▲]

Detailed reference viewed: 192 (43 ULg)
Peer Reviewed
See detailLA MESURE DE l’EFFICACITÉ DES STRATÉGIES DE GESTION INTEGRÉE DES RISQUES : UNE APPROCHE CONTINGENTE DE L'ERM
Kamto Kenmogne, Marius ULg; Van Caillie, Didier ULg

Conference (2012, May 21)

Les évolutions récentes dans le champ de la gestion des risques préconisent le passage d’une approche de gestion des risques en silo à une approche de gestion intégrée des risques de l’entreprise : l ... [more ▼]

Les évolutions récentes dans le champ de la gestion des risques préconisent le passage d’une approche de gestion des risques en silo à une approche de gestion intégrée des risques de l’entreprise : l'approche ERM. Si elle reconnaît le caractère contingent de la relation entre l’ERM et la performance d'une entreprise, la littérature n'examine pas spécifiquement les déterminants de l’efficacité du système de gestion des risques en lui-même. Notre contribution explore dès lors théoriquement les facteurs contextuels et organisationnels qui déterminent l’efficacité des systèmes de gestion des risques des entreprises. Une analyse critique de la littérature récente en matière de gestion des risques nous permet de conclure que cette efficacité peut être mesurée par un indice de type ERMI, indiquant le score réalisé par l’entreprise dans la réalisation de ses objectifs stratégiques, opérationnels, de conformité et de reporting, et que cette efficacité dépend de son mode de gouvernance, du degré d’implication de la haute direction, de la taille, de la complexité et de la concurrence dans le secteur d’activité [less ▲]

Detailed reference viewed: 235 (64 ULg)