References of "Halleux, Jean-Marie"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe remembrement-relotissement en Wallonie et aux Pays-Bas : est-il possible de réveiller la Belle Endormie ?
Dethier, Perrine ULg; Halleux, Jean-Marie ULg

Conference (2017, February 17)

Le dispositif du remembrement-relotissement, aussi appelé « Association Foncière Urbaine » en France, est un outil foncier qui permet de réaménager le maillage parcellaire et les espaces publics. Il a ... [more ▼]

Le dispositif du remembrement-relotissement, aussi appelé « Association Foncière Urbaine » en France, est un outil foncier qui permet de réaménager le maillage parcellaire et les espaces publics. Il a pour finalité de matérialiser un projet urbain et il est associé au transfert à une structure de copropriété des droits de propriété relatifs aux terrains nécessaires à la réalisation du projet en question. Il revient ensuite à cette structure de copropriété de gérer le développement du périmètre. À l’issue de l’aménagement, les propriétaires sont rétribués proportionnellement à la valeur de leurs apports fonciers respectifs. Le remembrement-relotissement est considérée comme une « Belle endormie » de l’aménagement . En effet, alors que ce dispositif présente de nombreux avantages (mobilisation du foncier à faible coût, développement de projets intégrés…), il n’est que très rarement appliqué sur le terrain . C’est dans ce cadre que se situe notre proposition, dont l’objectif est de chercher à comprendre les raisons qui limitent l’usage de cette procédure ainsi que les leviers susceptibles d’enfin banaliser sa pratique. Notre intervention sera structurée en trois parties. En première partie, nous développerons les résultats d’une analyse ayant cherché à comprendre la non-utilisation du dispositif au sein du contexte wallon . Ce travail a mis en avant que le remembrement-relotissement souffre d’une mauvaise image auprès des experts wallons de l’aménagement du territoire. Le problème fondamental réside dans la faible faisabilité liée à l’incapacité de mobiliser de concert un nombre suffisamment élevé de propriétaires. La seconde partie de notre intervention sera consacrée à la situation néerlandaise. Aux Pays-Bas, le remembrement-relotissement n’est pas non plus un outil fréquemment utilisé, ce qui s’explique par la tradition de production foncière publique. En effet, il est inutile de chercher à travailler avec les propriétaires lorsque les collectivités locales sont directement à la manœuvre pour mettre en place les projets de développement. Pour autant, en raison de la crise du modèle néerlandais de la production foncière publique, le remembrement-relotissement est aujourd’hui considéré par les autorités néerlandaises comme un outil très important afin de continuer à contrôler les montages opérationnels tout en limitant l’implication financière des collectivités. Il ressort de la comparaison entre les Pays-Bas et le Wallonie que le différentiel de confiance entre acteurs est une explication fondamentale de l’opposition entre les deux contextes. Dans ce cadre, la troisième partie de notre intervention rendra compte d’une recherche en cours qui vise à objectiver l’impact des cultures d’aménagement sur les montages opérationnels. Ce projet, qui s’appuie sur le champ de l’économie comportementale , vise en particulier à traiter des thématiques de l’aversion face aux risques et de l’importance de la confiance dans le développement des partenariats et des coopérations. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (1 ULg)
Full Text
See detailEtat du territoire wallon : structures territoriales
Halleux, Jean-Marie ULg

Conference (2016, December 08)

Detailed reference viewed: 14 (0 ULg)
Full Text
See detailSystèmes d'informations foncières et politiques publiques : rapport scientifique 2015-2016
Hendrickx, Sébastien ULg; Grandjean, Martin; Marlier, Catherine et al

Report (2016)

Detailed reference viewed: 19 (2 ULg)
See detailPrix fonciers et fonctionnement des marchés immobiliers
Halleux, Jean-Marie ULg

Conference given outside the academic context (2016)

Detailed reference viewed: 11 (0 ULg)
See detailDéveloppement territorial, foncier économique et infrastructures
Halleux, Jean-Marie ULg

Conference (2016, September 13)

Detailed reference viewed: 18 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailThe economic effectiveness of economic land supply
Halleux, Jean-Marie ULg; Vandermeer, Marie-Caroline

Conference (2016, July 05)

Detailed reference viewed: 27 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAnalyse de la potentialité des outils d’auto-organisation en Wallonie : l'exemple d’un habitat groupé liégeois, les Zurbains
Dethier, Perrine ULg; Halleux, Jean-Marie ULg

Conference (2016, May 25)

La régénération urbaine doit faire face à de nombreux obstacles. Parmi ceux-ci, les plus significatifs sont la réduction des finances publiques ainsi que des obstacles plus structurels comme la captation ... [more ▼]

La régénération urbaine doit faire face à de nombreux obstacles. Parmi ceux-ci, les plus significatifs sont la réduction des finances publiques ainsi que des obstacles plus structurels comme la captation des plus-values foncières pour financer les infrastructures publiques, la coopération entre le secteur public et privé ou la complexité croissante des projets par l’augmentation des acteurs concernés (commune, région, propriétaires fonciers, promoteurs, développeurs, habitants…). Afin de répondre à ce contexte changeant, de nombreuses villes, notamment américaines, anglaises ou néerlandaises, mettent en place des outils d’auto-organisation (‘Buisness improvement district’, ‘tax increment financing’, …) (van der Krabben et Needham, 2008 ; Meerkerk et al., 2013 ; Peyroux et al., 2012 ; Squires et Lord, 2012)1. Dans cette recherche, nous définissions le terme d’auto-organisation comme : « l’émergence et le développement d’initiatives naissant d’un réseau construit en dehors des institutions gouvernementales ou autres et qui peut se rattacher ultérieurement à ces institutions » (Huygen et al., 2012)2. Quatre caractéristiques centrales distinguent le concept d’auto-organisation d’autres formes de participation : les motivations intrinsèques des acteurs, l’organisation par le biais d’un leadership pertinent, l’autonomie vis-à-vis des institutions et la spontanéité et créativité. Alors que dans certains pays, les outils d’auto-organisations deviennent courants, peu d’exemples sont présents en Wallonie. Pourtant, ils pourraient répondre, en partie, aux problèmes de recyclage urbain mis en évidence (Halleux et al. 2004)3. Par le champ de l’économie comportementale, nous étudierons l’exemple d’un habitat groupé liégeois, les Zurbains. « L’économie comportementale est un champ de l’économie qui se fonde sur le comportement des êtres humains observé dans la réalité et/ou en laboratoire afin d’expliquer les choix économiques des acteurs économiques » (Hanne, 2012)4. Ce courant économique remet en cause le concept l’Homo oeconomicus, la représentation théorique du comportement humain en économie néo-classique. Les Zurbains sont un projet d’habitat groupé sur une vaste friche (8 500 m²) située dans un quartier populaire de Liège, Saint-Léonard. En 2005, vingt-six ménages font l’acquisition de ce terrain dans le but d’y réaliser un ensemble de logements basse énergie. Il faudra attendre 9 ans entre l’achat du terrain et l’installation des premiers habitants. Par l’analyse de trois grandes composantes du comportement économique, nous essayerons de comprendre quels ont été les freins au développement du projet et comment les comportements des acteurs ont influencé la réussite du projet. L’analyse portera sur le partage des risques, la confiance entre les acteurs et l’évolution de coopération (inter et extra groupe). Le projet présente de nombreux intérêts à la fois individuels (logement neuf en centre urbain, économie d’échelle) et collectifs (réhabilitation d’une friche, aide financière régionale pour la commune pour l’aménagement des espaces publics alentours). Cependant son développement a été confronté à de nombreux obstacles : la prise de risque prise due au manque d’expertise dans le montage de projet urbain, une rupture de confiance entre les maîtres d’œuvre et le maître d’ouvrage, une collaboration pas toujours évidente entre le privé (les Zurbains) et le public (la ville ou les gestionnaires des impétrants). Sur base de rencontres avec les acteurs, il s’agira dès lors de dégager les forces et les faiblesses des acteurs wallons dans le développement de projet auto-organisé et d’analyser la potentialité de ce type de projet. [less ▲]

Detailed reference viewed: 38 (13 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPériurbanisation et efficacité de l'usage de la ressource foncière à Kinshasa
Messina Ndzomo, Jean Pierre ULg; Mate, Jean-Pierre; Halleux, Jean-Marie ULg

Conference (2016, May 25)

Kinshasa est la capitale de la République Démocratique du Congo et la plus grande ville francophone d’Afrique subsaharienne sur le plan démographique et spatial. Alors que Kinshasa comptait 400 000 ... [more ▼]

Kinshasa est la capitale de la République Démocratique du Congo et la plus grande ville francophone d’Afrique subsaharienne sur le plan démographique et spatial. Alors que Kinshasa comptait 400 000 habitants en 1960, son volume de population est actuellement estimé entre 8 et 12 millions d’habitants. La forte croissance démographique de cette ville, dont le taux de progression se situerait autour de 4 % depuis 2000, justifie sa dynamique spatiale. La conséquence immédiate est l’étalement urbain et une urbanisation non maitrisée favorisés par l’accroissement de la demande en logement. La crise du logement est de plus en plus forte dans un contexte marqué par une faiblesse des politiques publiques sur l’habitat. La géographie urbaine de Kinshasa connait, en conséquence, de profondes mutations depuis quelques décennies, des quartiers centraux et péricentraux se densifient et des lotissements périurbains colonisent de vastes territoires. Plus spécifiquement la périurbanisation, phénomène d’étalement des villes, s’y impose très largement. La présente communication porte sur notre projet de thèse qui cherche à comprendre les relations entre les mécanismes fonciers et la production de l’urbanisation à Kinshasa. De manière synthétique, la recherche est basée sur l’hypothèse que l’urbanisation de Kinshasa est spatialement inefficace. Elle est de plus en plus éloignée du centre-ville et des axes principaux et colonise vraisemblablement les zones physiquement inappropriées à l’urbanisation. Il ressort de notre revue de la littérature que l’urbanisation de Kinshasa résulte de dynamiques variées. D’un côté, nous assistons à une très forte densification de certains quartiers. D’un autre côté, la ville connaît un étalement urbain qui s’accompagne du développement de quartiers périphériques à faible densité. La première partie de notre travail vise à quantifier le phénomène d’urbanisation à Kinshasa. Cette quantification sera établie sur base des sources statistiques disponibles. Elle mobilisera également les techniques de la télédétection, afin de suivre l’évolution spatiale de la croissance urbaine. Cette partie du travail permettra notamment de vérifier l’hypothèse consistant à considérer que la croissance de Kinshasa oppose et conjugue des dynamiques de forte densification à des dynamiques d’étalement urbain. C’est cette partie du travail qui devra notamment permettre de vérifier si les logiques d’étalement urbain engendrent un gaspillage de ressources foncières préjudiciables aux activités de l’agriculture (péri) urbaine et au maintien du couvert forestier. La seconde partie de notre travail consistera dans le développement d’enquêtes. Des enquêtes seront menées auprès de deux publics cibles : d’une part, les acteurs actifs dans la production urbaine et, d’autre part, les populations. Enquêter auprès des acteurs de la production urbaine (architectes, promoteurs, planificateurs, chefs traditionnels, administrations : urbanisme, habitat et affaires foncières,…) devra permettre une compréhension des mécanismes fonciers et immobiliers qui alimentent la production du logement à Kinshasa (nous pensons en particulier au rôle des prix et des valeurs sur les phénomènes de densification et d’étalement urbain). En parallèle, enquêter auprès des populations visera à évaluer le niveau d’efficacité spatiale de l’urbanisation mise en place. Développer ce sujet de l’efficacité spatiale consistera à vérifier si, d’un côté, la densification n’atteint pas des niveaux critiques et si, d’un autre côté, l’étalement ne conduit pas à des déplacements – et donc à des coûts de transport – inutiles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 54 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailObservation foncière : pour une observation partenariale. La Wallonie cherche un modèle
Sarciat, Jordane; Hendrickx, Sébastien ULg; Halleux, Jean-Marie ULg

in La Revue Foncière (2016), 11

Detailed reference viewed: 47 (21 ULg)
See detailLe développement territorial en Wallonie : entre dispersion des populations et concentration de l'activité
Halleux, Jean-Marie ULg

Conference given outside the academic context (2016)

Detailed reference viewed: 40 (1 ULg)
Full Text
See detailMieux et plus de transports publics : le préalable de l'aménagement du territoire
Halleux, Jean-Marie ULg

Conference given outside the academic context (2016)

Detailed reference viewed: 31 (1 ULg)
See detailLe logement en Wallonie : grandes problématiques et pistes de réflexion
Halleux, Jean-Marie ULg

Conference given outside the academic context (2016)

Detailed reference viewed: 40 (6 ULg)
Full Text
See detailThe English Experience of Soft Densification (Les expériences anglaises en matière de densification douce). Phase II Draft Report
Bibby, Peter; Dunning, Richard; Ferrari, Ed et al

Report (2016)

This report is the second phase of research into the English Experience of Soft Densification and builds upon the quantitative data analysis undertaken in phase I. Adopting an intensive qualitative case ... [more ▼]

This report is the second phase of research into the English Experience of Soft Densification and builds upon the quantitative data analysis undertaken in phase I. Adopting an intensive qualitative case study approach two local authorities, the London Borough of Ealing and Bristol City Council, are considered in detail. Ealing represents a suburban area that experienced concurrently significant soft densification and de-conversion of existing stock in the period 2001 to 2011, whilst Bristol over the same period experienced a high level of housing growth. [less ▲]

Detailed reference viewed: 95 (9 ULg)
Full Text
See detailL'observation foncière en France, à Bruxelles et en Flandre
Hendrickx, Sébastien ULg; Sarciat, Jordane ULg; Halleux, Jean-Marie ULg

in Notes de recherche - Conférence Permanente du Développement Territorial Région Wallonne (2016), 64

Depuis quelques années, un intérêt accru se développe pour l’observation des marchés fonciers et la recherche de gisements fonciers, indispensables à une mise en œuvre efficace des politiques ... [more ▼]

Depuis quelques années, un intérêt accru se développe pour l’observation des marchés fonciers et la recherche de gisements fonciers, indispensables à une mise en œuvre efficace des politiques d’aménagement du territoire et des politiques sectorielles. La note de recherche n° 64 s’intéresse aux pratiques d’observation dans les territoires adjacents à la Wallonie et plus exactement aux outils développés en France, en Flandre et en Région de Bruxelles-Capitale. L’analyse de ces différents cas a mis en exergue l'avance évidente de nos voisins sur ces problématiques et permet d'apprécier l’utilité d’une connaissance territoriale accrue pour l’élaboration des stratégies de développement territorial et pour la prise de décision politique. Elle aboutit à diverses recommandations relatives à l’amélioration du système d’informations foncières et des politiques foncières en Wallonie. [less ▲]

Detailed reference viewed: 97 (18 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe spatiality of local governments in European intermediate urban regions: a methodological approach
Breuer, Christophe ULg; Halleux, Jean-Marie ULg

in Quaestiones Geographicae (2016)

Local authorities are central actors in the governance of European intermediate urban regions. In this paper, we propose a methodology to analyse the fragmentation of local authorities within 119 urban ... [more ▼]

Local authorities are central actors in the governance of European intermediate urban regions. In this paper, we propose a methodology to analyse the fragmentation of local authorities within 119 urban regions. We tested several European databases to create indicators of fragmentation and to develop a typology of fragmentation within cities. Our results show that the Eurostat Cities programme gives a consistent spatial definition of urban regions and that their fragmentation is mainly influenced by national contexts. The developed methodology is a contribution to the debate on territorial reforms and urban governance transformations. [less ▲]

Detailed reference viewed: 51 (18 ULg)
Full Text
See detailLes défis du périurbain
Halleux, Jean-Marie ULg; Verpoorten, Laurent

Speech/Talk (2016)

Detailed reference viewed: 28 (4 ULg)