References of "Hakizimana, Dismas"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailDensité et écologie des chimpanzés (Pan troglodytes schweinfurthii) dans le Parc National de la Kibira, Burundi
Hakizimana, Dismas ULg

Doctoral thesis (2014)

Les forêts tropicales africaines et les communautés de primates qu'elles abritent sont sérieusement menacées par l'accélération des taux de conversion et de dégradation des forêts ainsi que par les ... [more ▼]

Les forêts tropicales africaines et les communautés de primates qu'elles abritent sont sérieusement menacées par l'accélération des taux de conversion et de dégradation des forêts ainsi que par les activités de braconnage. L'impact de ces menaces est si grand que certaines communautés de primates ont complètement disparu avant d’avoir été reconnues, encore moins étudiées. Des données référentielles sont toujours nécessaires pour comprendre les variations spatio-temporelles des primates. Les estimations de la densité ou d'abondance des populations sont des outils de première importance lors de la détermination des priorités de conservation et de la mise en place d’un plan de gestion des populations de primate. Comme dans les écosystèmes forestiers, la répartition et l’abondance des différentes espèces d’arbres influencent profondément les communautés animales qui y vivent, nous avons d’abord cherché à déterminer la densité et la structure des espèces d’arbres de la forêt de Kibira. Dans 256 plots couvrant une superficie de 32,15 ha, un total de 6.504 arbres répartis en 70 espèces, 67 genres et 37 familles ont été enregistrés. La densité était de 202 tiges par hectare, avec une surface basale de 21,05 m² par hectare. Au total, six espèces de primates diurnes ont été enregistrées dont une espèce anthropoïde (Pan troglodytes schweinfurthii), quatre cercopithecinae (Cercopithecus mitis, Cercopithecus mona denti, Cercopithecus lhoesti et Lophocebus albigena) et une colobinae (Colobus angolensis). Seule la densité et l’effectif total de la population des chimpanzés sont connus, tandis que pour le reste des espèces, seul l’indice d’abondance kilométrique a été calculé. Cette recherche a accordé une attention particulière à l’espèce emblématique du Parc National de la Kibira, le chimpanzé d’Afrique de l’est, Pan troglodytes schweinfurthii. Afin de mieux protéger cette sous-espèce en danger d’extinction, nous avons mené des investigations sur les sites de nidification pour identifier les espèces et les caractéristiques des arbres sur lesquelles les chimpanzés comptent pour la construction des nids. Les résultats ont montré que les chimpanzés sélectionnent certaines espèces d’arbres lors de la construction des nids. Le secteur Mabayi, situé au nord du parc, est le plus riche en espèces de primates; il abrite cinq espèces sur les six enregistrées, et deux espèces: Cercopithecus lhoesti (menacée) et Colobus angolensis ne se retrouvent qu’à Mabayi uniquement. Cette partie du parc constitue une clé pour la diversité et devrait par conséquent bénéficier d’une attention particulière en matière de protection et conservation. [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailChimpanzee (Pan troglodytes schweinfurthii)Population Density and Abundance in Kibira National Park,Burundi
Hakizimana, Dismas ULg; Huynen, Marie-Claude ULg

in Pan Africa News (2013), 20(2), 16-19

Successful conservation and management strategy of wild animals usually starts by assessing their population size. This is of particular relevance in areas submitted to long periods of human conflicts ... [more ▼]

Successful conservation and management strategy of wild animals usually starts by assessing their population size. This is of particular relevance in areas submitted to long periods of human conflicts which is the case of Burundi. A census of chimpanzee populations was made throughout Kibira National Park between September 2011 and February 2013 to provide reliable information on density estimates of chimpanzees inhabiting the forest. The method was based on marked nest counts from line transects which allowed the calculation of population densities of all weaned individuals. We recorded a total of 471 chimpanzee nests in four sectors of the park (Mabayi 290 nests, Rwegura 68 Teza 65 and Musigati 48). We derived an estimate of the total population of 203 (122-339) weaned chimpanzees in the whole park. We discuss that result in perspective of necessiry of future research on chimpanzees in Burundi. First, implementation of a monitoring program of chimpanzee is necessary to constitute a database, as well as collecting data of tree phenology on which chimpanzee depend. Second, an effective transboundary strategic plan to conserve Kibira-Nyungwe as one landscape is necessary to maintain viable population of chimpanzees. [less ▲]

Detailed reference viewed: 38 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa pêche de Ceryle rudis Linné, 1758 (Alcedinidae: Coraciiformes, Aves)
Hakizimana, Dismas ULg

in Bulletin Scientifique de l'Institut National pour l'Environnement et la Conservation de la Nature (INECN) (2011), (9), 39-45

Tanganyika Lake is frequented by many fish-eating birds, especially kingfishers. Our research has focused in particular on Ceryle rudis Linné, 1758, pied kingfisher. This study, conducted over a period of ... [more ▼]

Tanganyika Lake is frequented by many fish-eating birds, especially kingfishers. Our research has focused in particular on Ceryle rudis Linné, 1758, pied kingfisher. This study, conducted over a period of two months, from June 21 to July 19 and from August 19 to September 16, 2002, aims to analyze the fishery of pied kingfisher, considering fishing time during the day, before and afternoon. This bird was fishing from a perch or a hovering position. This regularly observed behavior allows the bird to fish in the pelagic water, which is uncommon in other species of kingfishers. This part distinguishes direct dives carried out from a perch and dives performed after a hovering position. Results show that, on a total of 583 dives, 324 or 55,5% were dives from perches while the rest were made from a hovering position. We found that Ceryle rudis is very active in fishing until midday and it is less so in the afternoon. The average number of fish eaten per day per bird was 9,3. [less ▲]

Detailed reference viewed: 27 (5 ULg)