References of "Durand, Pascal"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailA l'ombre des guillotines en fleurs. Robert Desnos, la Liberté ou l'Amour (1927)
Durand, Pascal ULg

in Dubois, Jacques (Ed.) Erotique et politique dans la prose française contemporaine (in press)

Detailed reference viewed: 60 (23 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDe Jacques Antoine aux Éperonniers : l'édition littéraire en Belgique au passé et au présent. Seconde partie : Création contemporaine et politiques du livre. Lysiane D'Haeyere aux Éperonniers
Durand, Pascal ULg; Habrand, Tanguy ULg

in Textyles : Revue des Lettres Belges de Langue Française (in press), 47

Le positionnement pionnier des Éditions Jacques Antoine dans la patrimonialisation des lettres belges, à travers la collection « Passé Présent », n’a porté ses fruits que durant une assez brève période ... [more ▼]

Le positionnement pionnier des Éditions Jacques Antoine dans la patrimonialisation des lettres belges, à travers la collection « Passé Présent », n’a porté ses fruits que durant une assez brève période, de la seconde moitié des années 1970 et au début des années 1980. Seconde partie d'un article en deux temps, celle-ci évoque les causes de la faillite du projet initial avant d'examiner les modalités de son évolution ultérieure, sous la conduite de Lysiane D’Haeyere et dans le cadre réaménagé des Éditions Les Éperonniers. L’histoire de cette continuité dans la rupture et de cette transmission de rôle éditorial est restée jusqu’à ce jour très obscure, pour des raisons qui conjoignent affaires privées et contentieux commercial. L'article éclaircit cette histoire et jette, à travers elle, un jour nouveau sur un aspect des Lettres belges de langue française où s’articulent étroitement histoire de l’édition et histoire de la littérature. Les archives confiées par les héritiers de Lysiane D’Haeyere au Centre d’Étude du Livre Contemporain de l’Université de Liège, une journée d’étude organisée le 5 mai 2010 par le CELIC avec l’appoint de témoins directs de son activité d’éditrice, ont représenté à cet égard des ressources de premier plan. [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (5 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe marché des radicaux libres. Sur quelques conditions médiatiques de la posture « néo-réactionnaire ».
Durand, Pascal ULg

in Quaderni : la Revue de la Communication (in press)

L’énorme succès de librairie obtenu par Éric Zemmour avec Le Suicide français, les polémiques ayant entouré l’élection d’Alain Finkielkraut à l’Académie, les mesures prises par un Robert Ménard élu à la ... [more ▼]

L’énorme succès de librairie obtenu par Éric Zemmour avec Le Suicide français, les polémiques ayant entouré l’élection d’Alain Finkielkraut à l’Académie, les mesures prises par un Robert Ménard élu à la mairie de Béziers avec le soutien du FN ou, plus récemment encore, les controverses déclenchées, avant même sa parution, par le sixième roman de Michel Houellebecq (Soumission) viennent de remettre à l’ordre du jour une « querelle » qui, depuis l’Enquête sur les nouveaux réactionnaires publiée par Daniel Lindenberg (2002), n’a cessé de se relancer en des contextes nouveaux. Pour médiocre qu’il soit apparu aux yeux de beaucoup, à commencer par ceux qu’il prenait pour cibles, ce bref essai n’en pointait pas moins quelques problématiques appelées à s’installer durablement sur la scène publique. Au nom d’une lutte contre la « gauche morale » et le « politiquement correct », les charges se sont en effet multipliées jusqu’à nous contre les effets de la « pensée 68 » et de la théorie critique, l’État culturel et la culture de masse, la doxa des droits de l’homme et le libéralisme moral, l’antiracisme et le multiculturalisme, ou bien encore le déclin de l’École et des valeurs républicaines. Forgée sur le modèle des « nouveaux philosophes » et de la « nouvelle droite » des années 1970-1980, l’appellation « nouveaux réactionnaires » procède bien évidemment d’une construction médiatique et polémique, et comme telle paraît bien peu définissable au-delà des coups de force dont elle est le produit autant que le vecteur. Si extensible qu’elle paraisse, et peut-être bien pour cette raison même, elle ne s’est pas moins intégrée, qu’on le veuille ou non, au vocabulaire politique et médiatique courant. Et s'il n’est pas sûr que le phénomène qu'elle recouvre relève à proprement parler d’une histoire des idées, au-delà des controverses idéologiques qui l’ont imposé comme entité collective et qu’il continue de nourrir, ce phénomène n’en constitue pas moins, et à deux titres, un fait identifiable au sein du discours social : en tant qu’il est l’un des produits polémiques de certaines régions de ce discours et en tant qu’il fait bien entendre, dans ce discours, une rhétorique particulière, qui a ses ressorts, ses supports, son histoire. Après avoir pris deux points de vue historiques sur ce phénomène — à longue et courte portée — et évoqué, à la lumière d’une réflexion ouverte par Luc Boltanski et Arnaud Esquerre, ce qui semble le relier à certaines transformations du champ politique de la France des années 2000-2010, l'article met en évidence quelques-unes des transformations de l'espace médiatique et éditorial susceptibles de favoriser sa montée en force dans l'espace public et la capacité qu'ont ses représentants les plus visibles de désigner, au moins nominalement, un certain nombre de problématiques « politiques » et d'urgences « sociales » ou « culturelles » dont il s'agirait de se saisir. [less ▲]

Detailed reference viewed: 56 (10 ULg)
Peer Reviewed
See detailAura
Durand, Pascal ULg

E-print/Working paper (in press)

Entrée du Lexique Socius sur le concept d'Aura chez Walter Benjamin

Detailed reference viewed: 47 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detail« Observation relative au poème Un Coup de Dés jamais n’abolira le Hasard par Stéphane Mallarmé » : une préface d’un nouveau genre ?
Durand, Pascal ULg

in Björn-Olav, Dozo; Saint-Amand, Denis (Eds.) Jeux et enjeux de la préface (in press)

Detailed reference viewed: 82 (30 ULg)
See detailLe symbolique et le social. La réception internationale de la pensée de Pierre Bourdieu
Durand, Pascal ULg; Dubois, Jacques; Winkin, Yves

Book published by Presses Universitaires de Liège (in press)

Detailed reference viewed: 72 (20 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDe l'obscurité comme censure. Proust, Muhlfeld, Mallarmé
Durand, Pascal ULg

in Lecler, Yvan; Macé, Laurence; Poulouin, Claudine (Eds.) Censure et Critique (17e-21e siècles) (in press)

Detailed reference viewed: 84 (24 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPostface aux Nouvelles du Grand Possible et autres récits de Marcel Thiry
Durand, Pascal ULg

in Nouvelles du Grand Possible et autres récits (2015)

Nouvelle édition revue et complétée des Nouvelles du Grand Possible de Marcel Thiry (et seconde édition dans la collection patrimoniale « Espace Nord »). La Postface et les annexes bio-bibliographiques ... [more ▼]

Nouvelle édition revue et complétée des Nouvelles du Grand Possible de Marcel Thiry (et seconde édition dans la collection patrimoniale « Espace Nord »). La Postface et les annexes bio-bibliographiques ont été fortement revues et complétées pour la présente édition, enfin conforme à l'édition originale de l'oeuvre ainsi qu'aux intentions ultérieures de son auteur. [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (14 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailMonte-Cristo chimiste et physicien des communications : du télégraphe optique au télégraphe électrique
Durand, Pascal ULg

in Cahiers Alexandre Dumas (2015), 41

La scène du télégraphe optique, dans Le Comte de Monte-Cristo, aide à mettre en lumière la modernité du roman. Cette modernité tient pour une part à une ligne de continuité établie entre chronique ... [more ▼]

La scène du télégraphe optique, dans Le Comte de Monte-Cristo, aide à mettre en lumière la modernité du roman. Cette modernité tient pour une part à une ligne de continuité établie entre chronique judiciaire et fable romanesque, sur fond de réseau télégraphique. Elle tient plus encore au fait que cet épisode du télégraphe rend singulièrement visible l’allégorie de la communication que le roman développe à différents niveaux de sa construction narrative, allant de son incipit très sémiologique à la « voile blanche » qui signalera sur fond d’azur méditerranéen, quatorze cents pages plus loin, le départ d’un Monte-Cristo ayant recouvré son identité perdue, en passant par les deux figures successivement incarnées par son héros, dépeint en victime sacrificielle puis en expert d’une communication dont il saura jouer de tous les ressorts — rapidité de déplacement, contrôle de l’information, maîtrise des formes spéculatives et fiduciaires de l’économie, dévoiement des formes anthropologiques de l’échange social, etc. — pour l’emporter finalement sur les trois pouvoirs coalisés de la Politique (Morcerf), de la Justice (Villefort) et de la Banque (Danglars) ; tout cela orchestré par une triple métaphore du sang, de l’argent et de l’information, dont la signification réversible ne peut être séparée d’une doctrine saint-simonienne que Dumas à la fois relaie et révoque. De même que le couloir de communication établi au château d’If entre la cellule de Dantès et celle de Faria, la scène du télégraphe fait ainsi office de point de cristallisation d’une symbolique diffuse. Cette scène si cardinale, il s'agit ici de montrer qu’elle est non seulement grosse encore de tout un savoir à dimension technique autant qu’anthropologique, mais également porteuse, vers d’autres zones du roman, d’une assez étonnante préfiguration du télégraphe électrique, en cheville avec une modernité technique dont Dumas faufile les signes de façon plus ou moins cryptée dans la trame de son roman. [less ▲]

Detailed reference viewed: 278 (89 ULg)
Peer Reviewed
See detailSur quelques conditions médiatiques de la posture néo-réactionnaire
Durand, Pascal ULg

Conference (2014, December 10)

Ceux qu'il est convenu de rassembler sous l'étiquette sans doute trop extensible de « Nouveaux Réactionnaires » appartiennent pour la plupart à un système inséparablement journalistique et éditorial, dans ... [more ▼]

Ceux qu'il est convenu de rassembler sous l'étiquette sans doute trop extensible de « Nouveaux Réactionnaires » appartiennent pour la plupart à un système inséparablement journalistique et éditorial, dans lequel c’est avec une grande symétrie que se répondent et se rencontrent, d’un coté, des « intellectuels médiatiques », auteurs d’essais à rotation rapide leur garantissant de fortes couvertures de presse et un fort taux de présence dans les émissions de radio et de télévision et, de l’autre côté, des journalistes prolongeant leur propre activité par des recueils de chroniques ou des ouvrages sur des questions de politique ou de société. L’intersection de plus en plus forte de l’univers des médias, de l’univers de l’édition et de l’univers intellectuel est d’autant moins étrangère à ce courant de pensée et de discours que certains de ses représentants les plus visibles apparaissent à l’évidence comme les produits de cette intersection même. Les logiques à l’œuvre dans cette intersection sont bien connues : elles vont de l’emprise croissante de la télévision sur le champ journalistique à l’emprise à son tour croissante de ce champ sur l’univers de la production éditoriale et intellectuelle (comme encore sur les formes du débat et de la représentation politiques). L'objet de la présente communication est de mettre en évidence que la nouvelle parole pamphlétaire semble bien avoir trouvé, dans ce nouvel écosystème discursif dominé par le médium télévisuel et notamment les dispositifs du talk show, les conditions idéales à sa propre montée en force et à la propagation de ses effets. [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes progrès de la poésie en 1867. Portrait de Gautier en grand rapporteur
Durand, Pascal ULg

in Bulletin de la Société Théophile Gautier (2014), 36

Detailed reference viewed: 31 (8 ULg)
See detailVan Gogh écrivain
Durand, Pascal ULg

Conference given outside the academic context (2014)

Van Gogh peint de 1880 à 1890. Vincent écrit de 1872 à 1890. De La Haye à Auvers-sur-Oise, en passant par le Borinage, Londres, Paris, Arles. Aux membres de sa famille, à diverses autorités religieuses ou ... [more ▼]

Van Gogh peint de 1880 à 1890. Vincent écrit de 1872 à 1890. De La Haye à Auvers-sur-Oise, en passant par le Borinage, Londres, Paris, Arles. Aux membres de sa famille, à diverses autorités religieuses ou professionnelles, à des peintres amis et à des critiques d’art. Jusqu’à la dernière lettre à Théo, du 23 juillet 1890, trouvée sur lui après son suicide : « Eh bien mon travail à moi j’y risque ma vie et ma raison y a fondrée à moitié — bon — mais tu n’es pas dans les marchands d’hommes ; pour autant que je sache et puisse prendre parti je te trouve agissant réellement et avec humanité mais que veux-tu ». Traversée des langues : néerlandais, anglais, français. Traversée aussi de la littérature. Celle qu’il lit et qu’il commente. Celle également qu’il met en représentation dans différentes natures mortes où vibre la présence de livres identifiables. La Bible et les Évangiles, Balzac et Michelet, Dickens et Beecher-Stowe, Maupassant et les Goncourt, Daudet et Zola. Ces textes, ces auteurs ne sont pas seulement des moyens d’évasion ou de sortie des rails de la locomotive à peindre que Van Gogh, selon sa propre expression, devient au cours des années 1880. Ils accompagnent, ils soutiennent, ils donnent sens à une expérience qui sans eux resterait largement informulée au-delà de considérations techniques et esthétiques propres à la peinture. Un éthos protestant s’y conjugue à un souci du réel passant par un goût tout particulier pour le réalisme en littérature. C’est ce double discours qu’il s’agira d’entendre à travers le très vaste corpus des lettres et quelques tableaux, à relire ou à revoir sous cet angle. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe Portrait photographique d'écrivain
Bertrand, Jean-Pierre ULg; Durand, Pascal ULg; Lavaud, Martine

in COnTEXTES : Revue de Sociologie de la Littérature (2014), 14

Il en va des phénomènes omniprésents comme des évidences : ils passent volontiers inaperçus quand ils ne sont pas reçus comme procédant d’une nature des choses plutôt que d’une émergence historique et ... [more ▼]

Il en va des phénomènes omniprésents comme des évidences : ils passent volontiers inaperçus quand ils ne sont pas reçus comme procédant d’une nature des choses plutôt que d’une émergence historique et sociale. Vitrines de libraires, quatrièmes de couverture, affiches publicitaires, catalogues d’éditeur, manuels scolaires, monographies illustrées, journaux, magazines, émissions de télévision, documentaires, vidéos continuent d’enfoncer jour après jour dans notre œil l’évidence aveuglante que l’écrivain a un visage. Il n’en a pas toujours été ainsi et c’est bien en s’en avisant que l’on peut se mettre en condition de prendre la mesure des effets que la photographie, après d’autres formes de représentation iconographique, puis en concurrence avec celles-ci, a exercés non seulement sur la mise en image de la littérature et la visibilité de ceux qui la produisent, mais encore sur leur commune définition sociale après 1840. C’est dans cet esprit général, sensible aux modalités matérielles de l’histoire des représentations ainsi qu’aux implications épistémologiques du portrait photographique d’écrivain, que s’inscrivent les contributions réunies à l’enseigne de la revue Contextes. Elles proviennent de deux journées d’études qui se sont tenues à l’Université de Liège les 6 et 7 juin 2013 en vue d’éclairer sous différents aspects l’histoire des formes, des supports et des usages du portrait photographique d’écrivain de la fin des années 1830 à l’époque contemporaine — du romantisme au Nouveau Roman ou encore de Balzac à Houellebecq. Conformément à l’objet étudié, l’approche développée se veut résolument transdisciplinaire. Historiens de l’art et de la photographie rappellent utilement les conditions de naissance et de développement exponentiel d’un genre ayant bousculé l’ordre des représentations et les esthétiques. Historiens et sociologues de la littérature font ressortir les liens établis entre portrait photographique et auteurs photographiés, avec les implications que le médium a occasionnées durablement dans l’imaginaire littéraire. Sémioticiens et spécialistes des sciences du langage mettent en œuvre leur outillage descriptif sur la matérialité et la discursivité du cliché. Avec cela de commun en ligne de mire : à quoi tient la littérarité d’un portrait photographique d’écrivain ? A cette question, le dossier apporte quelques éléments de réponse en proposant un recadrage et un décadrage. Recadrage de l’image elle-même au sein des configurations auxquelles elle participe. Décadrage du portrait en direction des effets de contexte et de support qui sont inducteurs de sa signification. SOMMAIRE Martine LAVAUD (Paris IV), « Envisager l’histoire littéraire. Pour une épistémologie du portrait photographique d’écrivain » Pascal DURAND (ULg), « De Nadar à Dornac. Hexis corporelle et figuration photographique des écrivains » Jean-Pierre BERTRAND (ULg), « Esquisse d’un protocole de lecture du portrait photographique d’écrivain » Marc-Emmanuel MÉLON (ULg), Portrait de l’écrivain absorbé. Une allégorie photographique » Adeline WRONA (Celsa, Université Paris Sorbonne), « Le portrait-carte, de la photographie au journal. Le marché périodique du portrait d’écrivain » Hélène VÉDRINE (Université Paris Sorbonne), « Portraits de masques et de fantômes. Le portrait photographique dans le livre (1860-1930) » Bernard VOUILLOUX (Université Paris Sorbonne), « Une collection d’unica : les livres à portraits d’Edmond de Goncourt » François PROVENZANO (ULg), « Portrait photographique d’écrivain et newsmagazine. Pour une approche rhétorique de l’événementialité du littéraire » Fanny LORENT (ULg), « Portrait et imaginaire photographique. Cliché et anti-cliché du Nouveau Roman » Maria Giulia DONDERO (FNRS/ULg), « Les approches sémiotiques du portrait photographique. De l’identité à l’“air” » Jérôme MEIZOZ (Université de Lausanne), « Portrait photographique et présentation de soi. Cendrars, Houellebecq » [less ▲]

Detailed reference viewed: 69 (25 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailMallarmé dans la prison des signes
Durand, Pascal ULg

in Cahiers du CérédI (2014, June), 10

Detailed reference viewed: 73 (23 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe portrait photographique d'écrivain vu de face et de profil
Bertrand, Jean-Pierre ULg; Durand, Pascal ULg; Lavaud, Martine

in COnTEXTES : Revue de Sociologie de la Littérature (2014), 14

Detailed reference viewed: 56 (13 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDe Nadar à Dornac. Hexis corporelle et figuration photographique de l'écrivain
Durand, Pascal ULg

in COnTEXTES : Revue de Sociologie de la Littérature (2014), 14

Detailed reference viewed: 66 (14 ULg)
See detailEntre imprimerie et édition : aspects de la production du livre en région liégeoise (XIXe-XXIe siècles)
Durand, Pascal ULg; Habrand, Tanguy ULg

Scientific conference (2014, May 23)

Après une introduction sur l'imprimerie liégeoise à la fin de l'ancien régime et sur les effets durables de la contrefaçon industrielle, puis de son abrogation en 1852-1854, l'exposé a proposé un tableau ... [more ▼]

Après une introduction sur l'imprimerie liégeoise à la fin de l'ancien régime et sur les effets durables de la contrefaçon industrielle, puis de son abrogation en 1852-1854, l'exposé a proposé un tableau construit sous différents paramètres (historiques, en termes de régime de production et en termes de genres pratiqués) des principaux imprimeurs-éditeurs et éditeurs en région liégeoise du XIXe au XXIe siècle : édition religieuse et scolaire (Dessain), bande dessinée et livre pour la jeunesse (Chagor, Marabout, Hemma) ; architecture et sciences humaines (Mardaga), poésie (L'arbre à Paroles, L'Atelier de l'Agneau, Le Fram), livres d'art, de cinéma et de photographie (Yellow Now), littérature régionaliste (Dricot) et livre d'actualité (Luc Pire). [less ▲]

Detailed reference viewed: 37 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIllusio
Durand, Pascal ULg

E-print/Working paper (2014)

Définition et discussion du concept d'« Illusio » dans la sociologie de Pierre Bourdieu.

Detailed reference viewed: 74 (20 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailHexis
Durand, Pascal ULg

E-print/Working paper (2014)

Définition et discussion du concept d'« Hexis » dans la sociologie de Pierre Bourdieu.

Detailed reference viewed: 55 (14 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCapital symbolique
Durand, Pascal ULg

E-print/Working paper (2014)

Présentation et discussion du concept de « Capital symbolique » dans la sociologie de Pierre Bourdieu.

Detailed reference viewed: 76 (15 ULg)