References of "Witvrouw, Line"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailGroupes délinquants juvéniles, quelle méthode pour une recherche « ethno-criminologique » ? La loi des 4 C
Witvrouw, Line ULg; Glowacz, Fabienne ULg

in Revue Internationale de Criminologie et de Police Technique et Scientifique [= RICPTS] (2015), LXVIII(Avril-Juin), 196-209

La criminologie nous amène à travailler avec des populations difficiles d’accès et requiert une démarche méthodologique structurée et prenant en compte les caractéristiques du milieu de rencontre. A ... [more ▼]

La criminologie nous amène à travailler avec des populations difficiles d’accès et requiert une démarche méthodologique structurée et prenant en compte les caractéristiques du milieu de rencontre. A partir de notre recherche portant sur les groupes de jeunes délinquants ou déviants, une spécificité est apparue dès le début des démarches empiriques. En effet, une notion d’exclusivité est entendue entre chaque membre du groupe, rendant l’accès à l’information difficile tant les frontières de ce groupe vis-à-vis de l’extérieur sont imperméables. Le chercheur se trouve alors confronté à différents obstacles: la difficulté de prise de contacts avec les groupes, la difficulté d’intégration du chercheur au sein de ceux-ci et la difficulté de récolte de données suffisantes pour la recherche. Au vu des constats de terrain, nous avons développé une méthodologie spécifique inspirée de modèles ethnologiques. En prenant en compte les jeunes en tant qu’experts de leur vécu et les intervenants médiateurs d’inclusion sur un terrain, ce processus méthodologique relève d’une co-construction de trois pôles et partenaires et s’apparente à une approche ethno-criminologique. Ce processus par étapes se décline en séquences temporelles successives. Tout d’abord, le positionnement du chercheur comme non-détenteur du savoir, la triangulation de la relation, l’acceptation de la temporalité de la démarche et de l’instrumentalisation de la relation sont autant d’éléments constituant l’étape préalable de ce processus méthodologique. Les étapes suivantes se construisent sur la base de l’évolution du lien entre le chercheur et les jeunes. La loi des 4 C réunit ces étapes, la relation évoluant de la confiance, à la confidence, ensuite à la communication pour aboutir à la coopération [less ▲]

Detailed reference viewed: 11 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailReprésentations et mobilisations de la délinquance par les groupes d’adolescents délinquants
Witvrouw, Line ULg; Lemaître, André ULg; Born, Michel ULg

Conference (2012, May 14)

La délinquance juvénile en groupe est un sujet étudié depuis des décennies dans le domaine de la criminologie, sujet étroitement lié à l’évolution de notre société. Dans ce domaine de recherche, la ... [more ▼]

La délinquance juvénile en groupe est un sujet étudié depuis des décennies dans le domaine de la criminologie, sujet étroitement lié à l’évolution de notre société. Dans ce domaine de recherche, la catégorisation des différents groupes est difficile car de nombreux critères peuvent être pris en compte, et leurs importances relatives diffèrent en fonction des auteurs considérés (Cloward et Ohlin, 1960 ; Robert et Lascoumes, 1974 ; Maxson et Klein, 2006 ; Mauger, 2007, Esterle-Hedibel, 2007, Mohammed 2007, 2011). Lorsque nous nous centrons sur les catégorisations de ces groupes de jeunes délinquants, les types de regroupements, la fréquence d’apparition de la délinquance et l’orientation des conduites sont les trois éléments typologiques classiques pour la construction d’une classification, plaçant les groupes sur un continuum allant de la délinquance considérée comme la moins grave à la plus grave. Pourtant, malgré cette construction de catégories, il reste difficile de placer un groupe étudié dans l’une ou l’autre de ces cases. La frontière entre les différents groupes étant « poreuse » (Robert et Lascoumes, 1974 ; Mohammed, 2007), nous pensons que chacun des groupes peut changer de stade sur le continuum « groupe délinquant » en fonction de sa propre évolution. Ce projet de recherche concerne l’éventuelle évolution des différents regroupements étudiés, leurs utilisations de la délinquance et la représentativité de celle-ci parmi les autres activités du groupe. Cette présentation sera pour nous l’occasion de proposer nos premiers résultats issus des entretiens qualitatifs menés auprès de jeunes délinquants membres de différents groupes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 129 (33 ULg)
Full Text
See detailReprésentations et mobilisations de la délinquance par les groupes d’adolescents délinquants
Witvrouw, Line ULg

Scientific conference (2012, April 26)

Detailed reference viewed: 19 (5 ULg)
See detailYouths groups’ networks in illegal economy
Witvrouw, Line ULg

Scientific conference (2010, December)

Detailed reference viewed: 19 (11 ULg)
Peer Reviewed
See detailWhat to learn from drug-users about the drug-crime nexus?
Lemaître, André ULg; Born, Michel ULg; Witvrouw, Line ULg

Conference (2010, September)

Detailed reference viewed: 30 (11 ULg)