References of "Veckmans, Sonia"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailLe miracle de l’agneau néo-zélandais
Collignon, Fabrice; De Wit, Pierre; Leloup, David et al

Article for general public (2007)

C’est Pâques. L’agneau néo-zélandais débarque en masse dans toutes les grandes surfaces européennes à des prix défiant toute concurrence locale. Et ce, malgré un transport de quelque 20.000 kilomètres ... [more ▼]

C’est Pâques. L’agneau néo-zélandais débarque en masse dans toutes les grandes surfaces européennes à des prix défiant toute concurrence locale. Et ce, malgré un transport de quelque 20.000 kilomètres, souvent par avion. Le GIEC doit être ravi. Un texte du Collectif « Avion Rouge ». [...] [less ▲]

Detailed reference viewed: 29 (7 ULg)
Full Text
See detailLe miracle de l’agneau néo-zélandais
Collignon, Fabrice; De Wit, Pierre; Leloup, David et al

Article for general public (2007)

Ça y est, les fêtes de Pâques sont à nos portes. Au moment de passer à table, nous dégusterons l'agneau pascal … de Nouvelle-Zélande. Et ce, que nous soyons à Bruxelles, Paris, Rome ou Berlin. En effet ... [more ▼]

Ça y est, les fêtes de Pâques sont à nos portes. Au moment de passer à table, nous dégusterons l'agneau pascal … de Nouvelle-Zélande. Et ce, que nous soyons à Bruxelles, Paris, Rome ou Berlin. En effet, partout en Europe, cet agneau est actuellement proposé à des centaines de millions de consommateurs à un prix ridiculement bas, très largement inférieur à celui de l'agneau local , atteignant un record de 5,30 € le kg dans les hypermarchés français. [...] [less ▲]

Detailed reference viewed: 20 (2 ULg)
Full Text
See detailLe miracle de l’agneau néo-zélandais
Collignon, Fabrice; De Wit, Pierre; Leloup, David et al

Article for general public (2007)

Ca y est, les fêtes de Pâques sont à nos portes, avec leurs congés ou leurs vacances. Mais aussi et surtout avec les oeufs de Pâques que les cloches de Pâques venues directement de Rome larguent dans nos ... [more ▼]

Ca y est, les fêtes de Pâques sont à nos portes, avec leurs congés ou leurs vacances. Mais aussi et surtout avec les oeufs de Pâques que les cloches de Pâques venues directement de Rome larguent dans nos jardins. Puis, au moment de passer à table, nous dégusterons l’agneau pascal… de Nouvelle-Zélande. Et ce, que nous soyons à Bruxelles, Paris, Rome ou Berlin. [...] [less ▲]

Detailed reference viewed: 16 (4 ULg)
Full Text
See detailPour un étiquetage clair de l’origine et du mode de transport des marchandises intercontinentales
Collignon, Fabrice; De Wit, Pierre; Leloup, David et al

Learning material (2007)

Le réchauffement climatique dû aux émissions massives de gaz à effet de serre devient une préoccupation centrale en matière d’environnement. Nos choix en matière d’alimentation peuvent avoir une influence ... [more ▼]

Le réchauffement climatique dû aux émissions massives de gaz à effet de serre devient une préoccupation centrale en matière d’environnement. Nos choix en matière d’alimentation peuvent avoir une influence sur les émissions de CO2. Nous faisons nos courses, le plus souvent au supermarché. Nous achetons des produits frais, meilleurs et plus sains. Nous perdons la notion de saison et oublions les productions locales car il est devenu normal de trouver des poires et des pommes des quatre coins du monde en été. Pour Noël, fraises d’Israël, cerises d'Argentine ou myrtilles du Chili nous sont proposées. Et toute l’année, agneau de Nouvelle-Zélande, boeuf d’Argentine, haricots du Kenya ou asperges du Pérou sont disponibles en magasin, le plus souvent venus par avion, un mode de transport très polluant, avec des émissions de CO2 60 plus importantes que le transport par voie maritime. Tous ces transports de produits alimentaires frais ont un coût environnemental important lié notamment aux émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, un seul de nos repas peut générer plus d’émissions CO2 qu’une voiture sur 100 km. L’objectif de l’action ne consiste pas à vouloir interdire les importations de ces produits frais, mais de permettre au consommateur de faire son choix en connaissance de cause. La proposition est que les distributeurs appliquent des logos (un avion rouge et un bateau bleu) indiquant systématiquement et clairement le mode de transport utilisé pour l’acheminement intercontinental de ces marchandises, accompagné de la mention claire et lisible du lieu de production. [less ▲]

Detailed reference viewed: 169 (17 ULg)