References of "Urbain, Emilie"
     in
Bookmark and Share    
See detailPour une histoire critique des discours sur la langue en Louisiane : quelques pistes de réflexion
Urbain, Emilie ULg

Scientific conference (2012, October 19)

Detailed reference viewed: 12 (3 ULg)
See detailPrésentation du roman de Lawrence Hill, The Book of Negroes - Aminata
Urbain, Emilie ULg

Conference given outside the academic context (2012)

Detailed reference viewed: 20 (4 ULg)
Peer Reviewed
See detail"Bilingual today, French Tomorrow. Qui a peur du français sur les affiches?"
Arrighi, Laurence; Urbain, Emilie ULg

Conference (2012, February 03)

Detailed reference viewed: 28 (3 ULg)
Full Text
See detailCompte-rendu de l'ouvrage de Carl Masthay : Kaskaskia Illinois-to-French Dictionary
Urbain, Emilie ULg

in Français Moderne (Le) (2012)

Detailed reference viewed: 22 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailWhat's In a Name? Language Labeling and Categorization in Acadie
Urbain, Emilie ULg; Boudreau, Annette

Conference (2011, November 18)

Detailed reference viewed: 11 (1 ULg)
See detailLa Guerre de Sécession et la « racialisation » des discours: Nominations et représentations linguistiques dans la presse francophone louisianaise de la fin du 19e siècle
Urbain, Emilie ULg

Conference (2011, May 11)

La Guerre de Sécession a entrainé, dans les États du Sud, une reconfiguration des rapports sociaux, économiques et politiques. En Louisiane, la peur d’une insurrection des esclaves libérés par l’abolition ... [more ▼]

La Guerre de Sécession a entrainé, dans les États du Sud, une reconfiguration des rapports sociaux, économiques et politiques. En Louisiane, la peur d’une insurrection des esclaves libérés par l’abolition, de même que leur intégration à la classe politique et à la dynamique économique louisianaise pendant la période de la Reconstruction (1867-1877), a conduit certains groupes à favoriser de nouvelles alliances basées sur la couleur de peau, occultant les anciennes rivalités. Ce fut le cas des Créoles de la Nouvelle-Orléans qui passèrent sous silence leurs querelles avec les “Américains” et se positionnèrent en faveur de l’exclusion des Créoles de couleur, jusque là pourtant tolérés. La distanciation établie dès ce moment par l’intermédiaire de la nomination entre Créoles blancs et Créoles de couleur est révélatrice de cette “racialisation” des rapports sociaux et des discours qui les entérinèrent. Pour aborder ces mutations identitaires, nous envisageons l’étude de la presse francophone louisianaise de l’époque, et, en particulier, des représentations linguistiques qu’elle véhicule. La question de la place de la langue s’avère en effet centrale dans la redéfinition de l’identité francophone et créole. Notre étude s’inscrit dans le cadre de l’analyse du discours qui entend d’une part « rapporter les textes, à travers leurs dispositifs d’énonciation, aux lieux sociaux qui les rendent possibles » (Maingueneau 2009 : 19) et, d’autre part, montrer comment ces textes rendent ces lieux sociaux possibles en les construisant à leur tour. Nous nous attachons plus spécifiquement à l’étude de la nomination, qui nous semble particulièrement pertinente dans un contexte où les dénominations font l’objet de polémiques qui illustrent bien la circulation des discours (dans la presse mais aussi dans les sphères socioéconomique, politique ou religieuse) et où « arguments linguistiques, politiques, idéologiques surdéterminent le sens d’un nom, le tirant, voire le déchirant, entre la prétendue précision d’une catégorie scientifique et l’imprécision émotionnelle de son invocation dans le discours politique ou idéologique » (Tabouret-Keller 1997 : 18). Le cas particulier de la communauté créole de la Nouvelle-Orléans montre bien que « it is only in the act of naming an identity, defining an identity, or stereotyping an identity that identity emerges as a concrete reality » (Dominguez 1986 : 266). [less ▲]

Detailed reference viewed: 29 (1 ULg)
Full Text
See detail"Quand le français traverse l'Atlantique". Le concept d'histoire de la langue et ses enjeux dans le traitement historiographique des variétés de français d'Amérique du Nord
Urbain, Emilie ULg

in Barbeau, Geneviève Bernard; Gagné, Caroline; Leblanc, Guillaume (Eds.) Actes des XXIVes Journées de linguistique (2011)

À travers l’analyse contrastée de deux manuels récents d’histoire de la langue française, l’un exclusivement rédigé par deux auteures françaises (Histoire de la langue française de Picoche et Marchello ... [more ▼]

À travers l’analyse contrastée de deux manuels récents d’histoire de la langue française, l’un exclusivement rédigé par deux auteures françaises (Histoire de la langue française de Picoche et Marchello-Nizia), l’autre faisant appel à des chercheurs des deux côtés de l’Atlantique (Nouvelle histoire de la langue française, sous la direction de Jacques Chaurand), nous avons l’ambition de mettre au jour les enjeux idéologiques qui se cachent parfois derrière la rédaction d’une histoire de la langue. Nous étudions, d’une part, l’agencement et les grandes orientations prises par les manuels et, d’autre part, les choix terminologiques qu’ils font et les thèmes qu’ils développent. L’analyse s’articule autour du rapport à plusieurs notions clés, notamment celles de francophonie, d’identité et de norme. Ces différents critères permettent de dégager des positions très différentes par rapport à la conception même des variétés dont il est question, leurs divergences les plus nettes se manifestant dans la relation entretenue avec l’idéologie du francocentrisme et avec le normativisme. Nous confrontons ensuite les points de vue défendus dans les deux manuels à ceux qu’illustre le traitement historiographique des mêmes variétés dans des ouvrages sur la variation du français hors de France et sur le français en Amérique du Nord. En particulier, l’étude des chapitres consacrés à la genèse des créoles à base française et à leur description ainsi que celle de la terminologie utilisée pour en rendre compte montrent comment des enjeux idéologiques sont bien présents dans des catégorisations d’apparence consensuelle. [less ▲]

Detailed reference viewed: 40 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detail"When history rhymes with trajectory". The stakes of language denomination in the historiography of the varieties of French spoken in Acadia and Louisiana
Urbain, Emilie ULg

Conference (2010, November 18)

The categorizations regarding language are rarely consensual, especially when considering linguistic minorities. Different types of stakes are hidden behind language designation, depending on whether the ... [more ▼]

The categorizations regarding language are rarely consensual, especially when considering linguistic minorities. Different types of stakes are hidden behind language designation, depending on whether the designation hinges upon activists or cultural, political or academic authorities. The metalinguistic terminology mobilized by discourses on language itself conveys linguistic ideologies. In the case of Acadia and Louisiana, the ideological positioning of French speakers is twofold: a positioning not only with respect to the Other English speaker, but also with respect to the Other French speaker. As French speaker, the tension is important between the willingness to claim and acknowledge divergent practices of a center, that is still hegemonic in the imaginary (France); and the willingness to erase the differences that would slow down an integration in the French-speaking world. That tension is discernible in the choice of denomination such as français acadien, français d’Acadie or français en Acadie. Focusing on Acadia and Louisiana, we consider and study the links between the metalinguistic terminology and the historiography of language. The history of language plays an ambiguous role. Mentioned to legitimate or depreciate linguistic practices towards a most often exogenous evaluative norm, it is also often associated with the external history of the conditions of implantation of French during colonization. Even though the history of language is seldom thematized, its position is central in these two communities where historical filiation (of Cajuns with Acadia, of Acadians with a mythical Acadia) even determines the ethnonyms. [less ▲]

Detailed reference viewed: 12 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailDes idéologies aux dénominations et des dénominations à l'histoire : les enjeux de la terminologie métalinguistique dans l'historiographie du français d'Acadie et de Louisiane
Urbain, Emilie ULg

Conference (2010, September 23)

Par l’analyse d’un ensemble de textes rédigés aussi bien par des anglophones que des francophones d’Amérique du Nord dans la seconde moitié du 20e siècle, nous nous proposons d’envisager les conceptions ... [more ▼]

Par l’analyse d’un ensemble de textes rédigés aussi bien par des anglophones que des francophones d’Amérique du Nord dans la seconde moitié du 20e siècle, nous nous proposons d’envisager les conceptions présidant à la rédaction de l’histoire de la langue. Par le biais de l’étude de la dénomination des variétés de langue (qu’il s’agisse des variétés vernaculaires ou de la variété prise comme étalon de référence), nous mettons au jour les idéologies et représentations linguistiques bien vivantes qui transparaissent derrières des catégorisations souvent considérées comme consensuelles. La mise en rapport des choix terminologiques et des hypothèses historiographiques défendues (encore très diversifiées) semble montrer comment les idéologies orientent la description historique. Ce n’est pas seulement dans les thèmes développés qu’elles se reflètent, mais aussi dans les événements ou polémiques passés sous silence. Dans des contextes comme l’Acadie et la Louisiane, où le français est minoritaire, la place de la langue dans l’affirmation identitaire est prépondérante. Au même titre que l’histoire, la religion et la culture, elle fait l’objet de représentations qui ont pu se marquer dans tous les types de discours. Cependant, il peut paraître paradoxal, dans ces deux ensembles francophones hétérogènes, que l’histoire de la langue soit aussi parcellaire et toujours subordonnée à d’autres problématiques et préoccupations. Il s’agira, lors de cette présentation, d’esquisser des réflexions sur les conséquences de ce traitement historiographique conditionné de la langue ainsi que sur les conditions sociohistoriques et sociolinguistiques qui peuvent expliquer une telle situation. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (3 ULg)