References of "Tomasovic, Dick"
     in
Bookmark and Share    
See detailVoyages dans l’image. Le cinéma, machine du mouvement virtuel entre relief et profondeur
Tomasovic, Dick ULg

Scientific conference (2015, May 26)

Depuis les premiers travelogues du catalogue Lumière jusqu’aux derniers avatars des projections en 3D numérique, le cinéma s’est employé à faire voyager le spectateur, à lui donner l’impression d’être en ... [more ▼]

Depuis les premiers travelogues du catalogue Lumière jusqu’aux derniers avatars des projections en 3D numérique, le cinéma s’est employé à faire voyager le spectateur, à lui donner l’impression d’être en mouvement, de lui faire fantasmer la possibilité d’entrer dans l’image. À travers le commentaire d’une série d’œuvres filmiques, issues principalement de la grande production divertissante du cinéma (et particulièrement de l’industrie du blockbuster, modèle d’un certain cinéma d’attraction), cette intervention tente de saisir les enjeux et les figures du transport du spectateur par les inventions de la mise en scène. [less ▲]

Detailed reference viewed: 10 (3 ULg)
See detail"Psycho" d'Alfred Hitchcock, un thriller matriciel
Tomasovic, Dick ULg

Scientific conference (2015, May 18)

Analyse des motifs structurants du film "Psycho" et de leurs avatars dans le cinéma hollywoodien.

Detailed reference viewed: 12 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailLe travail de la figurine ou l'effet de présence en question. Notes sur les films de marionnettes d’Émile Cohl
Tomasovic, Dick ULg

Conference (2015, May 08)

Etude de l'invention du régime visuel de la figurine à travers les films de marionnettes d'Emile Cohl.

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
See detailLe crime en obsession : "Chien enragé" d'Akira Kurosawa
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2015)

Analyse du film "Chien enragé" d'Akira Kurosawa (1949) et de son contexte de création.

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
See detailMarvel, la loi des séries. A propos de "Avengers, Age of Ultron"
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2015)

Analyse des logique de production de Marvel Studios à l'occasion de la sortie d'"Avengers, Age of Ultron" de Joss Whedon (2015).

Detailed reference viewed: 24 (9 ULg)
See detailIntroduction aux cartoons américains des années 1920 à 1928
Tomasovic, Dick ULg

Scientific conference (2015, April 02)

Panorama historique du cartoon américain des années 20

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
See detailLes studios Cannon ou le bouleversement des modèles de production américains dans les années 80.
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2015)

Analyse du bouleversement de l'industrie hollywoodienne à l'aube des années 80 et du succès de la firme Cannon. Dans le cadre de la projection spéciale du documentaire "The Go go boys" de Hilla Medalia.

Detailed reference viewed: 6 (1 ULg)
See detail"L'extravagant Mr Deeds". Frank Capra et la fable politique
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2015)

Analyse du film "L'extravagant Mr. Deeds" de Frank Capra (1936)

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
Full Text
See detailÉcrire le geste par l'image. Graphies, cinégraphies et vidéographies
Tomasovic, Dick ULg

Article for general public (2015)

i les pratiques de notations des gestes, des postures et des phrases chorégraphiques ont offert un riche éventail de textualités, il apparaît que celui-ci s’est fortement restreint dans la dernière partie ... [more ▼]

i les pratiques de notations des gestes, des postures et des phrases chorégraphiques ont offert un riche éventail de textualités, il apparaît que celui-ci s’est fortement restreint dans la dernière partie de la seconde moitié du 20e siècle. La raison en serait l’apparition de la vidéo, permettant de manière simple, légère et peu onéreuse d’enregistrer de manière audiovisuelle les travaux chorégraphiques. S’il peut souvent s’agir de simples « captures témoin » de l’événement chorégraphique, conceptualisées comme un miroir doté de mémoire, réfléchissant et enregistrant les mouvements qui lui sont soumis, nombre d’artistes ont pourtant considéré cette opportunité technologique comme une nouvelle possibilité d’écriture. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
See detailPrésentation de "The Lady from Shangaï" d'Orson Welles
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2015)

Evocation du style filmique d'Orson Welles à travers son film "La Dame de Shangaï" (1948).

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDe Marvel Comics à Marvel Studios : Adaptations, intermédialités et nouvelles stratégies hollywoodiennes
Tomasovic, Dick ULg

in Mitaine, Benoit; Roche, David; Schmitt-Pitiot, Isabelle (Eds.) Bande dessinée et adaptation (littérature, cinéma, TV) (2015)

La firme Marvel, célèbre maison d’édition de comics devenue également maison de production audiovisuelle, a développé durant les années 2000 une stratégie originale d’adaptation cinématographique des ... [more ▼]

La firme Marvel, célèbre maison d’édition de comics devenue également maison de production audiovisuelle, a développé durant les années 2000 une stratégie originale d’adaptation cinématographique des œuvres imprimées qui marque par son caractère hybride et son intermédialité. D’une part, ces films empruntent nombre de caractéristiques propres à l’écriture des comics pour renouveler la poétique des blockbusters. D’autre part, ces adaptations filmiques influent ensuite sur l’esthétique des comics, bouleversant ainsi la hiérarchie habituelle entre œuvres sources et œuvres adaptées. La question de l’adaptation de ces comics superhéroiques s’avère d’autant plus complexe que la bande dessinée et le cinéma ne sont pas les seuls médias ou les seules pratiques en jeu (animation, industrie du jouet et jeux vidéos doivent être également considérés). Pour tenter de cerner les enjeux de l’actuelle stratégie des adaptations Marvel, cet article tente d’appréhender le film de superhéros en tant que genre à part entière (renouvellement des codes du film d’action, des modes de production et de convergences industriels) en s’attachant, notamment, à un film emblématique de cette production : The Avengers (Joss Whedon, 2012). [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (3 ULg)
See detailLeçon de cinéma: le métier de scénariste, en compagnie de Laurent Brandenbourger et Giordano Gederlini
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2014)

Evocation du métier de scénariste dans le contexte de production actuel.

Detailed reference viewed: 3 (0 ULg)
See detailRetour sur le Potemkine - Présentation du "Cuirassé Potemkine" de S. M. Eisenstein
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2014)

Présentation et contextualisation du classique d'Eisenstein.

Detailed reference viewed: 3 (0 ULg)
See detailFrankenstein, l'éternel retour
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2014)

À partir du célèbre roman de Mary Shelley et, surtout, de ses très nombreuses adaptations cinématographiques, cette conférence s’intéresse aux notions de transgressions et de réanimations au cœur de ces ... [more ▼]

À partir du célèbre roman de Mary Shelley et, surtout, de ses très nombreuses adaptations cinématographiques, cette conférence s’intéresse aux notions de transgressions et de réanimations au cœur de ces récits fantastiques, mais aussi à la création des figures essentielles du savant fou et de sa créature incontrôlable. [less ▲]

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
See detail« Action ! » : Traversées pour une histoire du cinéma hollywoodien
Tomasovic, Dick ULg

Scientific conference (2014, October 20)

« and… Action ! » L’injonction, propre au tournage cinématographique, est célèbre. Il s’agit tout à la fois d’une parole performative (la caméra tourne, les acteurs jouent, le plan débute), d’une ... [more ▼]

« and… Action ! » L’injonction, propre au tournage cinématographique, est célèbre. Il s’agit tout à la fois d’une parole performative (la caméra tourne, les acteurs jouent, le plan débute), d’une expression rituelle (ordonnant la cérémonie du filmage), de l’énonciation du contenu de l’œuvre en cours de production (la mise en scène d’une série d’actes et d’événements composant un récit fictif) et d’une promesse de divertissement. Car, oui, il y aura beaucoup d’actions dans le cinéma hollywoodien. Modeste ranch-village en 1886, Hollywood devient au début des années 1910 le lieu industriel par excellence du cinéma. Producteurs et compagnies s’y installent pour bâtir la plus grande entreprise de divertissement jamais imaginée, à la conquête du public le plus large et le plus populaire. Pour y parvenir, Hollywood révolutionne le langage du cinéma, les natures et pratiques du jeu de l’acteur, les codes des genres narratifs et même les modes de réception et de consommation des images. De l’invention du montage alterné pour les fabuleuses courses-poursuites de D.W. Griffith aux titanesques combats de robots géants dans les blockbusters contemporains, des cascades fulgurantes de Buster Keaton au corps cartoonesque de Bruce Willis, des danses fantasmatiques de Busby Berkeley aux folles cabrioles des teenage urban dance movies actuels, la recherche de l’action, sidérante et hyperbolique, est une des principales préoccupations du cinéma hollywoodien. C’est à travers cette notion que cette conférence propose quelques vives traversées dans l’histoire du cinéma hollywoodien. [less ▲]

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
See detailFaut-il croire les super-héros ? Corps spectaculaires, crises d’identités et fantasmes du singulier.
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2014)

En 2013, Superman fêtait ses 75 ans d’aventures. En 2014, c’est au tour de la compagnie Marvel de célébrer ses 75 ans d’existence. Les super-héros sont vieux, mais aucunement fatigués. Les maisons ... [more ▼]

En 2013, Superman fêtait ses 75 ans d’aventures. En 2014, c’est au tour de la compagnie Marvel de célébrer ses 75 ans d’existence. Les super-héros sont vieux, mais aucunement fatigués. Les maisons d’édition DC Comics et Marvel publient toujours avec succès les fameux comics superhéroiques tandis que l’industrie hollywoodienne s’est emparée des personnages iconiques américains pour proposer des blockbusters en série. Loin des emblèmes de l’impérialisme américains qu’ils incarnèrent à une époque, Spiderman, Batman, Superman ou même Captain America sont des personnages aujourd’hui totalement intégrés à la culture populaire mondialisée. Leurs superpouvoirs participent d’une rêverie sur notre rapport à la matière, au monde physique, au champ relationnel, à notre place dans le monde, à notre volonté d’être différent en étant doté de capacités nouvelles, rares et précieuses. Mais il est aussi le lieu du doute, de la perte de repères et du manque de confiance. Joies et peurs du singulier… Ainsi, la question de la croyance en son propre potentiel et la redéfinition perpétuelle de sa propre identité sont au cœur de ces récits superhéroïques qui tentent de nous réconcilier avec la maladresse de notre condition humaine. [less ▲]

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
See detailPrésentation du film "La Fureur de vivre" de Nicholas Ray
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2014)

Présentation du film la "Fureur de vivre" et analyse du jeu de l'acteur James Dean.

Detailed reference viewed: 4 (0 ULg)
See detailBonnes manières et mauvaises manies du cinéma. Le maniérisme ou le style pour sujet
Tomasovic, Dick ULg

Scientific conference (2014, June 16)

Si le maniérisme est un courant bien défini et circonscrit de l’histoire de l’art (essentiellement la peinture italienne du 16e siècle), il n’en est rien pour l’histoire du cinéma. Selon les plumes des ... [more ▼]

Si le maniérisme est un courant bien défini et circonscrit de l’histoire de l’art (essentiellement la peinture italienne du 16e siècle), il n’en est rien pour l’histoire du cinéma. Selon les plumes des commentateurs, les cinéastes maniéristes sont débusqués au cœur même du cinéma classique (William Wyler, William Dieterle, Robert Siodmak ou Alfred Hitchcock), à ses points de ruptures ou d’incandescence (Busby Berkeley, Vincente Minnelli, Douglas Sirk), dans les gestes de relectures des nouveaux Hollywoodiens des années 70 et 80 (Francis Ford Coppola, Brian de Palma, Sam Peckinpah, Martin Scorsese…), dans les œuvres formalistes des cinéastes contemporains (Les frères Coen, Quentin Tarantino, Michael Mann, Wong-kar Wai…), dans la filmographie de genres spécifiques (le film noir, le western-spaghetti, le giallo, le film de kung-fu…). Affectation du style, travail de relecture des œuvres, déformations ou surenchères du motif figuratif, les conceptions multiples du maniérisme se télescopent. Pour tenter de mettre de l’ordre dans ces passions, cette conférence s’attachera à l’idée de manie, soit d’obsession, de répétition, de cristallisation et de re-figuration du motif qui pourrait être un point commun éventuel de ces nombreuses perceptions du maniérisme. [less ▲]

Detailed reference viewed: 6 (0 ULg)
See detailPrésentation du film "Le septième sceau" d'Ingmar Bergman
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2014)

Présentation du contexte de création et de production du film "Le septième sceau" d'Ingmar Bergman.

Detailed reference viewed: 14 (2 ULg)
See detailPrésentation du film ""Sourires d'une nuit d'été" d'Ingmar Bergman
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2014)

Présentation du contexte de création et de production du film "Sourires d'une nuit d'été" d'Ingmar Bergman.

Detailed reference viewed: 11 (0 ULg)