References of "Souttou, Karim"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailPlace des insectes dans le régime alimentaire du Grand Corbeau Corvus corax (Aves, Corvidae) dans la région de Guelt es Stel (Djelfa, Algérie)
Guerzou, Ahlem; Boukraa, Slimane ULg; Souttou, Karim et al

in Entomologie Faunistique = Faunistic Entomology (2012), 64(2),

La comparaison entre les disponibilités alimentaires du milieu et le régime alimentaire de Corvus corax (Linné, 1758) dans la région de Guelt-es-Stel montre qu’en fonction de la présence de l’espèce dans ... [more ▼]

La comparaison entre les disponibilités alimentaires du milieu et le régime alimentaire de Corvus corax (Linné, 1758) dans la région de Guelt-es-Stel montre qu’en fonction de la présence de l’espèce dans le régime alimentaire et sur le terrain, les valeurs de l’indice d’Ivlev (Ii) varient entre –1 et +1. Les espèces qui ont une valeur de Ii = +1 sont recherchées par le prédateur. Ils sont au nombre de 116 sur 167 espèces. Les espèces-proies les plus sélectionnées par le Grand Corbeau appartiennent surtout à la classe des Insecta (AR % = 80,8 %). Ces espèces semblent influencer le comportement du prédateur grâce à certains de leurs caractères particuliers. Les couleurs contrastées noir et blanc des élytres du coléoptère Anthia (Thermophilium) sexmaculata (Fabricius 1787) ou vert noir et blanc de Cicindela (Lophyra) flexuosa (Fabricius 1787), la teinte blanche de l’escargot Sphincterochila candidissima (Draparaud 1758), la brillance de la cuticule de Chrysomela bicolor (Linné 1758), de Messor structor (Latreille 1798) et de Messor barbara (Linné 1767), ainsi que la grande taille comme celles du criquet Euryparyphes quadridentatus (Brisout 1852) attirent l’attention du Grand Corbeau (Corvus corax). Par contre, les espèces qui ont une valeur de Ii = -1 sont présentes sur le terrain mais ne font pas partie du menu trophique de Grand Corbeau. C’est le cas de 27 espèces notamment Tetramorium sp. Mayr 1855 (Ouvrières) et Tapinoma nigerrimum (Nyl., 1886) (Ouvrières) qui se caractérisent par la petitesse de leurs tailles (2 à 5 mm). Bien plus, les espèces qui font partie du régime alimentaire du Grand Corbeau et qui sont absentes sur le terrain, en apparence du moins, ou peu représentées dans la nature, correspondent à des valeurs positives comme Messor arenarius (Fabricius 1787) (Ii = +0,66) ou Tetramorium biskrensis kahenae (Menozzi 1934) (Ii = +0,49). [less ▲]

Detailed reference viewed: 212 (9 ULg)