References of "Schajer, Gary"
     in
Bookmark and Share    
Peer Reviewed
See detailInfluence de la vitesse de refroidissement sur le profil de contraintes résiduelles dans la céramique d’émaillage : mesures avec la méthode du trou incrémental
MAINJOT, Amélie ULg; Schajer, Gary; VAN HEUSDEN, Alain ULg et al

Conference (2011, June 23)

INTRODUCTION : La fabrication des couronnes et des bridges génère des contraintes résiduelles dans la céramique d’émaillage et dans l’infrastructure lors du procédé de refroidissement. Les contraintes ... [more ▼]

INTRODUCTION : La fabrication des couronnes et des bridges génère des contraintes résiduelles dans la céramique d’émaillage et dans l’infrastructure lors du procédé de refroidissement. Les contraintes résiduelles sont un facteur important qui contrôle le comportement mécanique des restaurations. La connaissance de la distribution des contraintes en fonction de la profondeur peut aider à comprendre les échecs, particulièrement le chipping, qui est une problématique répandue avec les prothèses à infrastructure en zircone yttrium. L’objectif de cette étude est d’analyser la variation du profil de contraintes dans la céramique d’émaillage sur infrastructure métal ou zircone, en fonction de la vitesse de refroidissement. METHODES : La méthode du trou incrémental, souvent utilisée en ingénierie industrielle, a été adaptée à pour être utilisée au niveau de la céramique d’émaillage 1. Le profil de contraintes a été mesuré dans des des disques de 20 mm de diamètre, comprenant une infrastructure de 0.7 mm d’épaisseur en métal ou en zircone yttrium, et une couche de céramique d’émaillage de 1.5 mm d’épaisseur. Trois procédures de refroidissement différentes ont été étudiées. RESULTATS: Il a été observé que l’amplitude des contraintes mesurées en surface de la céramique d’émaillage augmente avec la vitesse de refroidissement, alors que l’amplitude des contraintes en profondeur diminue. Des contraintes en compression ont été mesurées à la surface de tous les échantillons. En profondeur, des contraintes en compression ont été mesurées au niveau des échantillons à infrastructure métal et des contraintes en traction au niveau des échantillons à infrastructure zircone. DISCUSSION ET CONCLUSIONS : La vitesse de refroidissement influence l’amplitude des contraintes résiduelles. Celles-ci peuvent influencer le comportement mécanique des bicouches à infrastructure métal et zircone. La nature du matériau d’infrastructure influence la nature des contraintes en profondeur, les échantillons zircone montrant un profil de contraintes beaucoup plus défavorable que les échantillons métal. L’hypothèse de la transformation de phase de la zircone est mise en avant pour expliquer ce comportement. REFERENCES : ¬¬¬¬¬¬¬1 Mainjot, A., et al. (2011) Dental Materials 27 : 437-444. Fig 1 Profil de contraintes dans l’émaillage des échantillons zircone. CC= Classic Cooling, MC= Modified Cooling, SC= Slow Cooling. [less ▲]

Detailed reference viewed: 91 (9 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailResidual stress measurement in veneering ceramic by hole-drilling
Mainjot, Amélie ULg; Schajer, Gary; Vanheusden, Alain ULg et al

in Dental Materials (2011), 27(5), 439-444

Residual stresses can substantially affect veneering ceramic performance. The hole drilling method is an industrial method to measure these stresses, and it has been adapted here for dental use. The ... [more ▼]

Residual stresses can substantially affect veneering ceramic performance. The hole drilling method is an industrial method to measure these stresses, and it has been adapted here for dental use. The method was successfully applied on bilayer disc samples of veneering ceramic sintered either on Co–Cr alloy or on Y-TZP framework characteristic of dental prostheses. The method allows stress depth profile measurement in a range of 1.2 mm of depth from surface. Because of the small stresses present in dental prostheses, sensitive and stable measurement equipment is required. The residual stress measurements confirm the expectation from the previous literature of compressive residual stresses in the veneering ceramic surface on VM and VZr prostheses. The results showed a gradual shift to tensile residual stresses at 0.5–1 mm depth from the surface. The measured stress profiles in the VZr samples showed residual stresses of larger magnitude and concentration of tensile stresses in a smaller area, which could be a potential source of the problems encountered in clinical practice. Future studies on the mechanical behavior of Y-TZP restorations need to focus on the influence of each independent parameter, such as veneering ceramic thickness, expansion coefficient mismatch, heat treatment parameters and cooling rate, on residual stress profile. The hole-drilling residual stress measurement method described here provides an effective method for studying these parameters. It would then be possible to compare the experimental measurements with the results of finite element analyses of crowns and bridges. [less ▲]

Detailed reference viewed: 61 (12 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInfluence of veneer thickness on residual stresses in zirconia prostheses.
Mainjot, Amélie ULg; Schajer, Gary; Vanheusden, Alain ULg et al

Poster (2010)

Detailed reference viewed: 48 (3 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailResidual stress measurement in dental prostheses by hole-drilling.
Mainjot, Amélie ULg; Schajer, Gary; Vanheusden, Alain ULg et al

Poster (2010)

Detailed reference viewed: 43 (4 ULg)